Source ID:; App Source:

Les espoirs du Sénateur

Réjean Tremblay
La Presse

(Boston) «Même si le Canadien revient avec deux défaites de Boston, ça ne veut pas dire que la série est perdue. Il faut gagner ses matchs à la maison et aller en chercher une à Boston pour remporter la série. Quand on a perdu les deux premiers matchs de la série contre les Nordiques de Québec, y a pas grand-monde qui donnait cher de notre peau. Pourtant, on est revenus et on a gagné la Coupe Stanley.»

L'ancien capitaine et directeur général, et qui sait, futur propriétaire du Canadien, est toujours aussi calme. Serge Savard suit avec attention la série entre le Canadien et les Bruins. Comme il suit tout ce qui se passe dans le dossier de la vente de l'équipe. «Des fois, j'ai l'impression qu'il y a un nouveau groupe à tous les jours. J'ai parlé à M. Gillett pour lui signifier que j'étais prêt dans ce dossier et Jacques Ménard, de BMO, m'a téléphoné deux fois. Je n'ai pas signé la lettre de confidentialité, je connais les chiffres du Canadien», a dit Savard.

 

Pendant la conversation, le Sénateur a précisé que Jim Pattison, que certains de ses proches disaient dans le dossier, ne fait partie de son groupe. Mais il a refusé d'en dire plus.

Savard s'est abstenu de critiquer son ancienne équipe. Il a gagné des championnats avec Bob Gainey et continue de porter le Canadien dans son coeur. Mais hier soir, en regardant les joueurs des Bruins dominer complètement ceux du Canadien, les partisans avaient raison d'avoir des doutes. Carey Price n'est pas Patrick Roy et peut-être ne le sera-t-il jamais. Et le reste de l'équipe n'a jamais montré de hargne au jeu. Les Lucic, Savard, Ryder, Krejci, Kessel à l'attaque et les défenseurs des Bruins ont toujours été les premiers sur la rondelle et, surtout, sont toujours sortis du coin avec la petite noire. Et quand on contrôle la rondelle, on finit par marquer.

Par ailleurs, Savard a accueilli avec un haussement d'épaules la nouvelle de La Presse selon laquelle un sondage en faisait le candidat favori des Québécois pour devenir propriétaire du Canadien. Ce sont sans doute les mêmes qui l'avaient hué certains soirs sur la glace du Forum. «Bah! Même Maurice Richard a été hué dans son temps. De toute façon, y a personne de parfait», a dit le Sénateur.

Savard a toujours été bon en calcul. Il doit donc savoir que, pour gagner cette série, le Canadien doit maintenant remporter quatre victoires en cinq matchs.

Stéphane Quintal... avec Carolane

Sans doute qu'on se prépare à rentabiliser au maximum l'achat du Canadien chez Quebecor. Carolane D'Astous, la finaliste chez les filles de Star Académie, était accompagnée par son amoureux et par Stéphane Quintal, le prof d'éducation physique à l'Académie. La jeune fille a discuté avec quelques joueurs du Canadien dans le hall du Ritz, poursuivant un rêve qui dure depuis trois mois. Comme Quintal a toujours eu de la classe, il a nolisé un avion de huit passagers pour le voyage à Boston et a invité quelques-uns de ses amis à l'accompagner. De toute façon, c'était encore moins cher que d'acheter des tickets de notre compagnie nationale bien-aimée.

George Gillet en Grande-Bretagne

George Gillett ne sait plus où donner de la tête et du coeur. «Je quitte pour l'Angleterre pour le match entre Liverpool et Arsenal. Ça va être un grand match. Je vais être de retour à Montréal pour le match de mercredi soir», a-t-il indiqué.

Hier, M. Gillett est arrivé de bien belle humeur au Boston Garden avec sa femme Rose. Dans l'après-midi, c'est Pierre Boivin et sa femme Lucie qui ont profité de la belle température et de la beauté de la ville. «Quand tout ça va être terminé et que nous allons relire tout ce qui s'est écrit, on va probablement avoir le goût de rire», a-t-il dit.

Il est le premier à reconnaître qu'il est extrêmement difficile de suivre la valse des acheteurs puisque personne ne sait exactement comment les choses se passent. Jacques Ménard en a encore pour une dizaine de jours avant de rencontrer George Gillett pour lui faire son rapport.

La vente du Canadien est l'option qui plaît le moins actuellement à George Gillett. Et hier, on apprenait qu'il venait d'acheter un groupe de concessions automobiles de John Elway à Denver. Une transaction de plusieurs dizaines de millions. Y a des bouts qui sont difficiles à suivre.

Le marathon de Boston... c'est demain

Depuis deux jours, les rues de Boston sont envahies par de splendides athlètes. Ce ne sont pas les joueurs du Canadien qui font leur petite promenade, ce sont des dizaines de ces coureurs qui prendront le départ du marathon de Boston, demain.

C'était quand même spectaculaire de voir quelques coureuses piquant quelques sprints bien sentis sur les allées de la grande avenue Commonwealth. J'ai aussi noté quelques faux jetons qui voulaient épater les curieux avec leurs grosses cuisses en se faisant passer pour des coureurs. Ça poignait dans le temps des Jeux de Montréal, ça doit poigner encore.

Au fait, il arrive quoi avec le marathon de Montréal? Comme le reste?

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer