• Accueil > 
  • Débats 
  • > Ronald King: Stades et vessies hyperactives 
Source ID:; App Source:

Ronald King: Stades et vessies hyperactives

Ronald King
La Presse

Alors vous invitez votre copine à un match de tennis au stade Uniprix, ou à un match de hockey au Centre Bell, ou bien à un match de football au stade Molson... Immanquablement, et souvent, alors que le match est le plus intéressant, elle parlera d'aller faire pipi.

Une femme sur cinq souffre de vessie hyperactive, selon la publicité, et je ne manque jamais l'occasion de faire connaître mon savoir à ce sujet.

Je me souviens d'avoir quitté mon siège du stade Uniprix pour partir à la recherche de mon amie portée disparue. Je l'ai trouvée dans une longue file, le visage mortifié...

À New York, où l'on a construit trois nouveaux stades, deux de baseball et un de football, la question des toilettes pour les dames est un des sujets de l'heure. Sachez qu'une étude a prouvé que les femmes ont besoin de deux fois plus de temps que les hommes aux toilettes.

Sachez aussi qu'il y a des organismes qui portent des noms comme l'American Restroom Association et la World Toilet Organization - c'est le New York Times qui le dit, pas moi - et que ces organismes-là ne blaguent pas sur le sujet. Ils parlent de discrimination, d'humiliation et de danger pour la santé. Je les crois sur parole. J'ai vu beaucoup de visages mortifiés dans les files des nombreux stades que j'ai visités.

Alors les propriétaires des Mets, des Yankees, des Giants et des Jets promettent d'augmenter le nombre de toilettes pour femmes. De 30% dans un cas, de 10 ou 15% pour les autres.

It's good business, comme ils disent, avec toutes ces vessies hyperactives.

Leçon d'histoire

Un de nos anciens collègues - salut, André Turbide! - nous rappelle une certaine série entre les Bruins et le Canadien... Les Bruins étaient largement favoris, mais John Ferguson, dès le début du premier match, avait donné toute une raclée à l'homme fort des Bruins, «Terrible» Ted Green. On dit depuis ce temps-là que cette bagarre avait fait gagner le Canadien.

Peut-être... André et moi nous demandions ce qui arriverait si George Laraque faisait de même avec Zdeno Chara. Je ne sais pas si Laraque en est capable, par contre... Et puis il y a des manières plus élégantes de gagner une série.

Quant à Ted Green, qui était plutôt bon défenseur, il a pris sa retraite après que Wayne Maki, des Blackhawks de Chicago, lui eut fracturé le crâne d'un coup de bâton. Ça jouait dur à l'époque...

Des mots, des mots

Vous avez peut-être remarqué que nous, des médias, ne vous donnons plus d'information, nous la PARTAGEONS avec vous. C'est la mode et je suis certain que vous vous en portez mieux. (La pub de la SRC parle de partager des pistes de solutions avec vous et là, la tête me tourne.)

Et puis, c'est porteur.

Il ne faut surtout pas lâcher prise...

L'oiseau rare

Les plus âgés se souviendront de Mark Fidrych, des Tigers de Detroit, qui fut, dans les années 70, un des meilleurs lanceurs du baseball majeur. Il était aussi un personnage excentrique qui parlait à la balle et avait toutes sortes de tics bizarres. Il était surnommé The Bird à cause de sa ressemblance avec Big Bird, de l'émission Sesame Street, et il était un favori des foules partout dans la Ligue américaine.

Eh bien! Mark Fridrych est décédé lundi, à 54 ans, dans des circonstances aussi bizarres que ses tics. On l'a retrouvé sous les roues de son camion. On pense qu'il aurait tenté de réparer son véhicule. Une enquête est en cours.

On pourra dire, dans son cas, qu'il est mort comme il a vécu, c'est-à-dire pas comme les autres...

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer