Source ID:; App Source:

Le choc du passé

Mario Roy
La Presse

Face à cette situation qui a tout d'un fantôme débarqué d'un lointain passé, «est-ce que les stratégies du XIXe siècle ne pourraient pas stopper la piraterie?» se demande la BBC. Celle-ci fait revivre ce loyal marin de Sa Majesté, Robert Denman, qui avait jadis répondu au crime sévissant sur les mers de l'Empire britannique par la bouche de ses canons... Pourquoi ne pas utiliser la force brute, en effet, contre les pirates somaliens?

Leur dernier exploit a été d'arraisonner un cargo battant pavillon américain, le Maersk Alabama, amenant des secours alimentaires au Kenya.

 

Mais, depuis 18 mois, ces pirates ont en fait abordé presque impunément plus de 160 navires; obtenu quelque part entre 100 et 150 millions US en rançons; et créé des «zones franches» sur les côtes du Puntland où, notamment à Eyl, leur activité nourrit une florissante économie locale.

Le Wall Street Journal voit aussi cette déchirure dans le continuum espace-temps. Et il conseille: devant une «Somalie devenue la version du XXIe siècle des Caraïbes du XVIIe siècle, on pourrait appliquer la stratégie de Stephen Decatur (NDLR: officier de la marine américaine, 1779-1820) et bombarder la cité-pirate d'Eyl»!

* * *

Le hic, c'est que ce n'est plus si simple.

Bien qu'ils soient apolitiques, les flibustiers modernes présentent un défi qui n'est pas sans rapport avec celui qu'offrent les disciples d'Al-Qaeda, ou les insurgés mésopotamiens, ou les «étudiants en théologie» afghans.

C'est celui de l'asymétrie temporelle. C'est-à-dire: l'irruption d'affrontements entre des groupes vivant à des époques différentes. C'est très exactement ce qu'avait prédit Alvin Toffler en 1994 dans Guerre et contre-guerre.

Les deux grands génocides de la seconde moitié du XXe siècle ont été perpétrés, dans un cas, avec des machettes et des houes (Rwanda, 800 000 morts); dans l'autre, par le retour forcé à l'ère préindustrielle et préurbaine (Cambodge, 1,7 million de victimes). En 2001, 19 martyrs ont mis quatre Boeing au service d'une guerre de religion tout droit sortie du Moyen-Âge. En Afghanistan, les talibans détruisent des véhicules militaires sophistiqués avec des bombes rudimentaires. Sur le web, l'appel au jihad loge parfois sur les serveurs de la firme ThePlanet de Houston ou Tulix Systems d'Atlanta... sans qu'on puisse y faire quoi que ce soit!

Le passé a tendance à être victorieux.

C'est pareil pour les pirates somaliens. Vingt navires de guerre ultramodernes patrouillent ces eaux et s'avèrent impuissants. La version moderne de la Convention sur le droit de la mer, en usage depuis 1994, rend la lutte contre les pirates complexe et légalement périlleuse.

Faut-il alors imiter les méthodes brutales de Robert Denman ou de Stephen Decatur au XIXe siècle? Hors de question. L'asymétrie temporelle implique l'asymétrie morale: l'opinion publique du XXIe siècle ne le supporterait pas.

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

La liste:-1:liste; la boite:2525685:box; tpl:html.tpl:file

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer