Les fiducies de revenu du secteur énergie et pipelines ont subi une dure dégelée boursière depuis le début de septembre, soit de 15 à 20%. Malgré cela, ces titres continuent d'afficher pour la plupart une bonne performance en 2008, contrairement à l'ensemble des Bourses du monde.

Michel Girard

Les fiducies de revenu du secteur énergie et pipelines ont subi une dure dégelée boursière depuis le début de septembre, soit de 15 à 20%. Malgré cela, ces titres continuent d'afficher pour la plupart une bonne performance en 2008, contrairement à l'ensemble des Bourses du monde.

Dans sa boule de cristal, le service de recherche de la firme américaine de courtage UBS voit d'ailleurs d'un oeil très positif au moins six des 21 importantes fiducies canadiennes de ce secteur.

Les analystes Grant Hofer et Travis Wood recommandent en effet Bonavista Energy Trust (BNP.UN: 27,65$); Crescent Point Energy Trust (CPG.UN: 33,50$); Enerplus Resources Fund (ERF.UN: 39,30$); Pengrowth Energy Trust (PGF.UN: 17,20$); Progress Energy Trust (PGX.UN: 13,00$); et Vermillion Energy Trust (VET.UN: 36,50$).

La principale raison? Ces six fiducies présentent à leurs yeux un bon bilan financier qui leur permettra de continuer à verser de bons revenus de distribution aux détenteurs des parts.

Actuellement, Bonavista verse actuellement à ses détenteurs de parts un revenu annuel de 3,60$ l'unité; Crescent Point, 2,76$; Enerplus, 5,64$; Pengrowth, 2,70$; Progress, 1,20$ et Vermillion, 2,28$ l'unité.

Miser sur le stock picking pour redresser son portefeuille est évidemment risqué. Il suffit qu'un de nos titres pique du nez pour entraîner notre portefeuille (ou ce qu'il en reste) dans la dèche.

Voilà pourquoi je trouve particulièrement moins risqués les fameux fonds négociés en Bourse (FBN) qui sont basés sur les grands indices boursiers, tels les iShares XIU (axé sur l'indice S&P/TSX 60 de Toronto), les iShares XSP (S&P 500 de New York), ou les iShares XIN (actions internationales).

Mais de plus en plus d'investisseurs aux poches relativement creuses et aux nerfs solides aiment bien miser sur les FBN qui représentent certains secteurs de la Bourse.

Ainsi, au lieu d'investir directement une partie de ses économies dans quelques-unes des fiducies de revenu recommandées par les analystes de la firme UBS, on peut réduire le risque en optant plutôt pour le titre XTR (13,70$), lequel iShares (ou FBN) reproduit le rendement de l'indice des grandes fiducies de revenu négociées à la Bourse de Toronto.

D'accord, le portefeuille de cet indice renferme non seulement des fiducies du secteur énergie et pipelines, mais également des fiducies du secteur immobilier et du secteur commercial.

Mais à lui seul, le secteur énergie et pipelines compte pour environ 60 % de l'indice en question. Ce qui donne aux détenteurs des parts du fonds XTR une intéressante "surexposition" au secteur énergétique, tout en protégeant leur portefeuille avec 40% de fiducies liées à d'autres secteurs boursiers.

Depuis le début de l'année, le sous-indice des fiducies de revenu a accumulé un rendement de 9,24%. Pendant ce temps, l'ensemble de la Bourse canadienne accusait un recul de quelque 12% et la Bourse américaine un repli de 15%.

Les principaux titres de ce sous-indice sont:

Canadian Oil Sands Trust (13,8%); Fording Canadian Coal Trust (7,5%); Penn West Energy Trust (7,1%); Enerplus Resources Fund (4,5%); Arc Energy Trust (3,7%); Fonds des Pages Jaunes (3,5%); Riocan Real Estate Trust (3,3%), Pengrowth Energy Trust (3,0%); Crescent Point Energy Trust (2,9%); Bell Aliant Regional Communications (2,4%).