Le variant Omicron continue de gangrener les deux plus grosses téléréalités du Québec. Après l’humoriste Eddy King, cinq autres concurrents de Big Brother Célébrités – sur un total de 17 – ont attrapé la COVID-19, ce qui a forcé la production à réaménager la maison-studio pour séparer les malades du reste des joueurs en santé, m’indiquent des sources bien branchées.

Publié le 20 janvier

Les six cas de COVID-19 au sein de la distribution de Big Brother Célébrités de Noovo n’ont toutefois pas empêché les tournages de se poursuivre dans un entrepôt d’Anjou, dans l’est de l’île de Montréal, me dit-on. Les cinq éclopés seraient Martin Vachon, Michelle Desrochers (ma préférée), Lysanne Richard, Valérie Carpentier et Stéphanie Harvey.

Du côté de Star Académie, le premier gala dominical a été repoussé d’une autre semaine, car six académiciens ont été déclarés positifs à la COVID-19 en début de semaine, ce qui porte donc à dix le nombre de concurrents infectés sur une cohorte qui en compte 19. Ça commence à ressembler à de l’immunité collective.

Selon mes informations, la directrice de la Star Ac, Lara Fabian, serait également tombée malade, ce que son attaché de presse, Junior Bombardier, n’a toutefois ni confirmé ni infirmé. Le premier gala du dimanche du populaire télé-crochet est maintenant prévu le 30 janvier à 19 h. Avec les mesures draconiennes qui ont été prises depuis l’éclosion et le nombre de candidats qui ont déjà contracté la COVID-19, « il est peu probable que cela nécessite un report supplémentaire », a affirmé TVA par voie de communiqué.

Les producteurs Jean-Philippe Dion et Benoit Clermont, de Déferlantes, de même que la direction de TVA ont refusé des demandes d’entrevue mercredi. Le déplacement d’une semaine de Star Académie a coûté des millions, a révélé Jean-Philippe Dion, lundi soir, lors de son passage à l’émission spéciale de La tour de Patrick Huard.

De retour à Big Brother Célébrités, l’augmentation des cas a scindé le jeu en deux factions : les covidés, qui ont emménagé dans la chambre du patron avec salle de bain adjacente, et les négatifs, qui évoluent dans le reste de la maison-studio. Les deux groupes ne se mélangent pas. Vous verrez cette division nette – et l’application des nouvelles règles sanitaires – dans l’épisode de Big Brother Célébrités que Noovo relaiera jeudi à 18 h 30.

Évidemment, un participant infecté a toujours la possibilité, comme l’humoriste Eddy King, de déménager à l’hôtel et de revenir en santé sans subir de pénalité.

Les cinq personnes atteintes de la COVID-19 ont cependant choisi de faire leur confinement devant les caméras, dans leur dortoir de quarantaine. Elles se portent toutes bien.

Selon la chaîne Noovo, les 17 têtes d’affiche de Big Brother Célébrités ont été adéquatement vaccinées et ont, pour la majorité, attrapé la COVID-19 « avant le début du tournage ».

Eddy King est en quelque sorte le patient zéro de Big Brother Célébrités. L’humoriste de 39 ans a été le premier à présenter des symptômes, dont une forte fièvre, quelques jours après son entrée dans la téléréalité vedette de Noovo.

Selon son imprésario, François Simard, « Eddy a suivi toutes les directives » du protocole d’isolement demandé par les producteurs de Big Brother Célébrités. Il ne sait pas du tout où et comment son client aurait pu être contaminé. Honnêtement, on ne le saura jamais avec certitude.

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L’ÉMISSION

La directrice de Star Académie, Lara Fabian, avec les deux professeurs, Guylaine Tremblay et Gregory Charles

Contrairement aux chanteurs de Star Académie, qui ont été cloîtrés à l’hôtel pendant plus de deux semaines, la quarantaine imposée aux joueurs de Big Brother Célébrités était moins militaire, disons. Les concurrents ont cependant subi plusieurs tests avant que l’animatrice Marie-Mai ne leur ouvre les portes de l’émission. Seul Stéphane Fallu avait alors reçu un résultat positif.

Star Académie et Big Brother Célébrités sont d’immenses machines déjà difficiles à opérer en temps normal. Imaginez maintenant tout le bordel que provoque la présence de la COVID-19 sur ces plateaux.

C’est un casse-tête sans fin. C’est une épée de Damoclès qui pend en permanence au-dessus de la tête des deux équipes de production.

D’ailleurs, c’est quasiment un miracle que la diffusion de Big Brother Célébrités n’ait pas été stoppée par la virulence d’Omicron. La téléréalité de Noovo fonctionne désormais en deux bulles étanches. Il y a Martin Vachon, Michelle Desrochers, Valérie Carpentier, Lysanne Richard et Stéphanie Harvey qui campent dans la chambre du patron recyclée en sanatorium. Et il y a les 11 autres, qui ont échappé à l’attaque du virus.

Rassurez-vous, la santé des concurrents a été placée au cœur des décisions, avec raison. On n’enverra pas un membre des Mecs comiques ou des Avengers à l’hôpital pour un veto, quand même.

Maintenant, ça me paraît évident que la « maladie » va favoriser la création d’alliances et en défaire d’autres. Il s’agit d’un revirement médical jamais vu, qui s’inscrit parfaitement dans ce début d’année irréel que nous vivons. On dirait que plus rien ne me surprendrait aujourd’hui… à part une victoire de Valérie Carpentier. Ça, ça relèverait carrément de la science-fiction.