Celui qui gère le risque de Québec inc.

« On est des courtiers, on structure des programmes... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

« On est des courtiers, on structure des programmes d'assurance pour nos clients en fonction des risques auxquels ils sont exposés », explique Louis-Thomas Labbé, PDG de GPL Assurance.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

GPL Assurance, le principal courtier d'assurance et gestionnaire de risque de nombreuses entreprises québécoises, a annoncé jeudi soir qu'il avait intégré le giron du géant mondial Arthur J. Gallagher. Cette transaction va permettre à GPL, selon son PDG Louis-Thomas Labbé, de mieux accompagner ses clients dans leurs activités internationales tout en assurant la pérennité du groupe.

« On est des courtiers, on structure des programmes... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

« On est des courtiers, on structure des programmes d'assurance pour nos clients en fonction des risques auxquels ils sont exposés », explique Louis-Thomas Labbé, PDG de GPL Assurance.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

L'histoire de GPL Assurance est méconnue. Pourtant, cette société qui a vu le jour il y a bientôt 50 ans joue le rôle important de conseiller en gestion de risques auprès d'une multitude de PME et de grandes entreprises québécoises.

L'entreprise a été fondée à Laval en 1968 par Gratien Proulx pour desservir principalement le marché de l'assurance des particuliers. Lorsque ses deux fils, Charles et Louis, se joignent à l'entreprise au début des années 80, ils décident de la réorienter dans le domaine de l'assurance des entreprises.

On est en plein avènement de Québec inc., alors que des dizaines d'entreprises s'ouvrent à l'épargne publique pour assurer leur expansion.

Louis-Thomas Labbé, qui a occupé durant 25 ans différents postes de direction de sociétés d'assurance pour les entreprises, se joint à GPL au milieu des années 2000 à titre d'associé et de PDG avec le mandat d'élargir l'empreinte du groupe.

« Il y a 12 ans, on était 27 employés. J'ai ouvert un bureau à Montréal, on a développé le marché et on a multiplié par cinq nos revenus. On compte aujourd'hui 120 employés dans nos deux bureaux. »

- Louis-Thomas Labbé, PDG de GPL Assurance

« La décision de vendre GPL à Arthur J. Gallagher s'est avérée pour nous le meilleur moyen d'assurer la pérennité de l'entreprise, puisque cette firme internationale n'avait pas de présence au Québec et qu'elle a besoin de notre équipe pour poursuivre son développement au Canada », souligne le PDG.

Arthur J. Gallagher est le quatrième assureur de risque au monde. Le groupe a des bureaux dans 33 pays, assure des services à la clientèle dans plus de 150 pays, affiche des revenus de 5,9 milliards et une valorisation boursière de 10 milliards.

PARTENAIRE DE CROISSANCE

Si Gallagher a ciblé GPL pour accéder au marché québécois et boucler sa présence pancanadienne, c'est principalement en raison de la clientèle impressionnante que s'est constituée la société montréalaise au fil des ans.

« On est des courtiers, on structure des programmes d'assurance pour nos clients en fonction des risques auxquels ils sont exposés », résume Louis-Thomas Labbé.

La liste de ses clients comprend notamment le Groupe Jean Coutu, Héroux-Devtek, le Groupe Germain, Stella-Jones, Ultramar, Rona, Pomerleau, WSP Global, Brault & Martineau, Camso et les Usines Giant, notamment.

GPL Assurance s'est associée à WSP il y a 17 ans, alors que Genivar, qui a acheté WSP en 2012, réalisait un chiffre d'affaires de moins de 100 millions, essentiellement au Canada. Aujourd'hui, WSP a des bureaux dans 35 pays, fait des affaires dans plus de 125 pays et génère des revenus annuels de 6,6 milliards.

« Chaque fois que WSP réalise une acquisition, on prend en charge la couverture de risque des entités qui se joignent à elle. »

« Juste pour WSP, on a 10 personnes qui travaillent à temps plein. Une entreprise de génie a immensément de risques à couvrir, des risques de planification, de construction... »

- Louis-Thomas Labbé

« On a vécu la même chose avec Camoplast. Lorsqu'on a commencé notre relation, le groupe réalisait des revenus inférieurs à 100 millions. Aujourd'hui, Camso [nouveau nom de l'entreprise depuis 2015] a des revenus de plus de 1,5 milliard. On couvre les risques de ses usines au Sri Lanka », explique le PDG.

GPL Assurance est donc déjà active sur cinq continents pour assurer ses clients, mais la présence physique de Gallagher avec ses bureaux satellites partout dans le monde va permettre de mieux servir sa clientèle québécoise qui s'est internationalisée.

La direction de GPL Assurance reste en place pour assurer la suite des choses. Les trois associés, actionnaires majoritaires, et les 11 actionnaires minoritaires de la firme vont poursuivre le développement de GPL.

« On veut avoir une présence à Québec et on a déjà deux cibles qui pourraient nous permettre d'accéder rapidement à ce marché qui s'est beaucoup développé au cours des dernières années.

« On va rester avec Gallagher et notre groupe d'actionnaires s'est même engagé à réinvestir entre 15 et 20 % du montant récolté de la transaction en actions du courtier américain », précise Louis-Thomas Labbé pour bien marquer l'adhésion de la direction de GPL à son nouveau propriétaire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer