Un pont élégant

L'élégance discrète du nouveau pont ne volera pas... (PHOTO FOURNIE PAR INFRASTRUCTURE CANADA)

Agrandir

L'élégance discrète du nouveau pont ne volera pas la vedette à la ville, il la mettra en valeur, dit André Pratte.

PHOTO FOURNIE PAR INFRASTRUCTURE CANADA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

André Pratte
La Presse

Ceux qui espéraient un ouvrage spectaculaire, une architecture inédite, ont été déçus par le design du nouveau pont Champlain dévoilé la semaine dernière. Il est vrai qu'au premier coup d'oeil, la conception n'est pas saisissante.

Cependant, plus on étudie les dessins préparés par les architectes et ingénieurs chargés du projet, plus on apprécie la qualité du travail accompli. Les touristes n'afflueront pas à Montréal pour voir le nouveau pont. Mais ceux qui le franchiront jouiront d'une vue spectaculaire du centre-ville et du mont Royal. L'élégance discrète de l'ouvrage ne volera pas la vedette à la ville, il la mettra en valeur.

Comme le soulignait hier notre collègue François Cardinal, la géographie des lieux ne se prêtait pas à un ouvrage aussi spectaculaire que le viaduc de Millau ou le Golden Gate. Sauf pour la section franchissant la Voie maritime, on n'a pas besoin d'une hauteur libre et de portées importantes. Par conséquent, pas besoin d'une superstructure imposante. C'est pourquoi à l'exception du cantilever central, le pont actuel n'est qu'une autoroute sur le fleuve.

Les concepteurs du futur ouvrage ont réussi à contrer la monotonie en donnant une courbe et de légères pentes à la structure et en la soutenant par des piles de forme originale. Au-dessus de la Voie maritime, les haubans ne sont pas d'une grande originalité, mais c'est la technologie la plus efficace. Les dessins ne donnent pas une bonne idée de l'envergure de la partie suspendue du pont : la tour des haubans fera 150 mètres de haut, 27 mètres de plus que les pylônes du pont Pierre-Laporte.

N'oublions que, d'abord et avant tout, le nouveau pont doit assurer une circulation fluide entre la Rive-Sud et Montréal et permettre la mise en place d'un mode de transport collectif rapide et fiable. Le design proposé respecte ces objectifs, comportant des accotements larges et une travée distincte pour les transports en commun.

Ottawa a exigé que la nouvelle infrastructure ait une vie utile de 125 ans. Les concepteurs ont fait en sorte que le constructeur pourra employer des poutres de béton ou d'acier. Selon les ingénieurs, le béton armé d'aujourd'hui est beaucoup moins vulnérable à la corrosion. Le recours à des poutres-caissons permettra l'inspection de l'intérieur de la structure. Néanmoins, on nous permettra d'exprimer une préférence pour l'acier ; chat échaudé...

Pas spectaculaire, le nouveau pont ? En réalité, faire d'un pont de plus de 3 kilomètres un ouvrage caractérisé par l'élégance et la simplicité, c'est un tour de force. Cette grâce assurera au nouveau pont Champlain sa longévité comme ouvrage emblématique de Montréal.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer