la liste:8316:liste;la boite:1457254:box

Un sujet d'actualité chaque jour. L'opinion des experts. Votre point de vue.

| Commenter Commentaires (47)

Voyez-vous Mgr Ouellet pape?

Le cardinal Marc Ouellet pourrait devenir le prochain... (PHOTO STEVE DESCHENES, LE SOLEIL)

Agrandir

Le cardinal Marc Ouellet pourrait devenir le prochain souverain pontife.

PHOTO STEVE DESCHENES, LE SOLEIL

Partager

La Presse

Souhaitez-vous l'élection du cardinal Marc Ouellet comme pape? Serait-elle une source de fierté pour les Québécois, malgré les positions conservatrices de Mgr Ouellet?  Pourrait-elle avoir un impact sur la ferveur religieuse des Québécois ?

Jean-Pierre Aubry

Économiste et fellow associé au CIRANO

FIERTÉ ÉPHÉMÈRE

Il est fort possible que l'élection du cardinal Ouellet comme pape soit une source de fierté à court terme pour les Québécois, comme ce fut le cas pour les Polonais avec la nomination de Jean-Paul II et pour les Allemands avec celle de Benoît XVI.  Est-ce que cette fierté se maintiendra à plus long terme? C'est une toute autre question. Ce sera en fonction de sa contribution durant son pontificat. Personnellement, je ne souhaite pas cette nomination.  Le conservatisme de Mgr Ouellet risque de pousser l'Église catholique dans la mauvaise direction, encore plus loin d'une Église plus humaine et mieux intégrée dans la modernité, et surtout encore plus loin du grand message de base de son Fondateur.  Cet éloignement, c'est l'impression que j'ai eu lors de son passage comme archevêque de Québec.  J'ai surtout noté lors de ce passage la très grande difficulté de Mgr Ouellet à accepter une véritable séparation entre l'Église et l'État, ainsi que son désir de vouloir imposer ses règles morales à tous les citoyens, même à ceux qui ne sont pas catholiques.  Je suis peu optimiste quant à cette nomination d'un nouveau pape; les dirigeants conservateurs ont nommé des cardinaux conservateurs qui éliront à leur tour un pape conservateur, comme ce fut le cas lors du dernier conclave.

Jana Havrankova... (Photo fournie par Jana Havrankova) - image 2.0

Agrandir

Jana Havrankova

Photo fournie par Jana Havrankova

Jana Havrankova

Médecin endocrinologue

CONTINUITÉ DU CONSERVATISME

Athée du coeur, agnostique par le raisonnement, je me sens un peu imposteur en me prononçant sur la candidature à la papauté.  Mais puisqu'il y a près de 2 milliards de catholiques sur la planète (sans doute pas tous pratiquants), cette institution continuera d'influencer le monde. Toutefois, les doctrines de l'Église catholique se sont dangereusement éloignées de la vie réelle. Ainsi, le refus de la contraception, le refus du mariage des personnes du même sexe, le refus du mariage des prêtres, le refus de l'ordination des femmes et le refus de l'avortement éloignent l'Église catholique des gens. Marc Ouellet s'est particulièrement « distingué » lorsqu'il a déclaré en 2010 que l'avortement est un crime même si la grossesse a résulté d'un viol. Le cardinal Ouellet constituerait probablement un chaînon de continuité dans le conservatisme de l'Église. J'espérerais un pape plus ouvert et plus à l'écoute de ses ouailles. Par ailleurs, avons-nous vraiment besoin de susciter une ferveur religieuse au Québec alors que le gouvernement s'apprête à présenter une loi sur la laïcité? Les principes chrétiens de l'amour du prochain, du pardon, de la justice, de l'engagement communautaire ne nécessitent pas une religion organisée, encore moins un pape, pour s'exercer.

Francine Laplante

Femme d'affaires

TROP RADICAL

En regardant les différents reportages hier au sujet de la démission de Benoît XVI, ce qui m'a frappé le plus, c'est l'indécence de la richesse démesurée de l'Église. J'ai vraiment un énorme malaise face à ce que je conçois comme une hypocrisie flagrante des règles dictées par l'Église et celles qui sont appliquées par ses représentants. Ceux qui prônent les valeurs chrétiennes vivent dans une opulence à des millions de kilomètres de la réalité de leurs fidèles! Mais plus directement en lien avec la démission du pape et aux « chances » de Mgr Ouellet d'accéder aux plus hautes fonctions, je dirais qu'il y a des limites à la fierté qu'un peuple peut et doit ressentir face aux accomplissements d'un des siens! Comment être fier d'un homme qui condamne l'avortement même dans les cas de viol, qui rejette toute forme de contraception même quand elle protège contre le SIDA, qui refuse l'homosexualité comme si c'était un simple choix? Je serais fière si cet homme se donnait comme mission de révolutionner l'Église catholique en mettant de l'avant ce qu'il prêche : l'amour de son prochain, le respect, le partage, l'égalité entre les hommes et les femmes, la lutte contre la pauvreté, la guerre contre la pédophilie, etc. D'ailleurs, il va falloir plus que la nomination de Mgr Ouellet pour remplir les églises du Québec! Les Québécois ont encore frais en mémoire ses déclarations radicales et plusieurs, dont je suis, considéreront même dangereux qu'un homme aussi radical soit à la tête de notre communauté religieuse. On s'éloigne au lieu de se rapprocher d'un idéal inspirant!

Pierre Simard... - image 4.0

Agrandir

Pierre Simard

Pierre Simard

Professeur à l'ÉNAP, à Québec

AYONS LA FOI !

L'avocat de Dieu sur Terre, Benoît XVI, s'est désisté. Le cardinal Marc Ouellet, un Québécois qui a passé une grande partie de sa carrière dans les coulisses du Vatican, est un sérieux prétendant à sa succession. Comme dirait mon voisin : le Québec ne s'peut plus! Après Céline, voilà que c'est Marc qui flirte avec la gloire mondiale. L'élection d'un nouveau pape a toujours été un événement médiatique d'envergure internationale. L'élection d'un des nôtres comme chef de l'État du Vatican constituerait sans doute un élément de fierté pour plusieurs et ne pourrait que stimuler la ferveur religieuse des Québécois, du moins chez les plus âgés. Le pape, qu'on le veuille ou non, reste une figure influente de la politique internationale. Ce matin, les médias du monde entier en font leur une et de nombreux Québécois prient pour le cardinal Ouellet en se croisant les doigts. La municipalité de La Motte en Abitibi deviendra-t-elle un lieu de pèlerinage international? Ayons la Foi! P.S. Après deux jours de papauté, de papabile... pu papable!

Raymond Gravel... - image 5.0

Agrandir

Raymond Gravel

Raymond Gravel 

Prêtre dans le diocèse de Joliette

UN PAPE PASTEUR

Comme prêtre catholique, je ne veux pas me prononcer sur une quelconque candidature pouvant exercer ce rôle unique dans l'Église catholique : celui de pape. La question qu'il faut se poser est la suivante : quelle sorte de pape avons-nous besoin? Quel rôle peut-il jouer dans l'Église universelle du XXIe siècle? La raison d'être de l'Église catholique, c'est d'incarner le Christ de Pâques dans un monde de plus en plus sécularisé, en perpétuelle évolution, en quête de spiritualité et qui partage des valeurs humaines importantes : l'égalité, la dignité, la fraternité et la liberté. À la relecture des évangiles, il m'apparaît évident que ces valeurs ont toujours été portées par des chrétiens de tous les temps. Le christianisme y a ajouté d'autres valeurs comme le partage, le pardon, l'amour inconditionnel, afin de poursuivre la mission du Christ ressuscité, toujours vivant à travers les femmes et les hommes d'aujourd'hui. C'est pourquoi l'Église demeure encore pertinente si elle sait proposer ces valeurs, et le pape doit être celui qui incarne le mieux le Christ de l'Évangile. Pour l'instant, c'est un homme! Oui! Mais quelqu'un de très humain; un rassembleur, qui a le souci des pauvres, des mal aimés, des blessés de la vie, des petits, afin de sauvegarder leur dignité. Nul besoin d'être théologien ou exégète pour devenir pape. Les meilleurs candidats ne sont pas nécessairement des intellectuels ou des profs universitaires; ce sont des hommes de coeur, qui proviennent de milieux défavorisés, qui ont côtoyé la misère humaine et qui sont capables de reconnaître la présence du Christ dans les réalités nouvelles contemporaines. Le pape devient une sorte de modèle pour tous les chrétiens de la base, les évêques, les prêtres, les religieux(ses), les croyant(e)s  qui travaillent sur le terrain, à la transformation du monde, dans le respect de la diversité et de la pluralité. Si le cardinal Marc Ouellet est choisi par ses pairs pour exercer ce rôle de pasteur pour toute l'Église, il ne peut l'accepter que s'il en a la capacité; sinon, il devrait y renoncer comme son prédécesseur, afin d'assurer la survie de notre Église.

Partager

publicité

Commentaires (47)
    • Souvenez-vous de l'adage: "Qui entre au conclave pape en ressort cardinal".

    • Non, surtout pas. Il continue cette tradition misogyne de l'Église. Manque d'amour, de compassion, de compréhension envers le genre humain surtout les femmes. Qu'il continue à divaguer avec ses livres et qu'il nous laisse évoluer sans sa participation, ce serait un geste charitable à notre égard.

    • Si nous souhaitons quelqu'un de dépassé qui a tenu des propos rétrogrades sur l'avortement, le viol et le mariage gai, Monsieur Ouellet est l'homme de la situation!!!

    • Je me souviens encore que lorsque j'étais jeune, le fait de toucher une hostie avec ses mains était pratiquement un sacrilège . Maintenant , grâce à une certaine évolution de l'église , n'importe qui veut communier peut prendre l'hostie dans ses mains. Si Mgr Ouellet voulait faire preuve de plus d'ouverture en ce qui concerne la femme, la contraception, l'homosexualité , et même l'avortement etc , tout le monde , soit du Canada, du Québec ,de l'Abitibi et de Lamothe en particulier , éprouverait une très grande fierté s'il devenait le prochain pape ,c'est indéniable .Par contre , si on souhaite que la religion catholique reprenne sa place , est-ce le meilleur homme s'il persiste a demeurer conservateur comme il nous est apparu un peu pas mal lors de son séjour au Québec ?
      Lors d'un voyage à Rome , j'avais rencontré un archevêque avec qui j'étais allé au séminaire et lors d'une discussion que j'avais eu avec lui sur le sujet , il m'avait répondu ceci: '' Si tu savais mon pauvre toi comment c'est difficile de changer seulement une virgule , avec toutes les têtes conservatrices du vatican, tu comprendrais que les gros changements ne sont pas pour demain .
      Comme ce n'est pas nous qui allons voter pour cette nomination , je souhaite malgré tout la meilleure des chances à Mgr Ouellet ,un peu beaucoup par fierté et en faisant appel aussi à son intelligence pour une évolution marquante de l'église .
      André Doyon

    • Que Marc Ouellet soit nommé pape. Ce serait parfait pour le Canada. En passant, les gens hors Québec (Européens, Américains...) ne vont pas dire:" Ils ont nommé un pape Québécois" mais plutôt: "Ils ont nommé un pape Canadien".
      Quand je lis des gens parler de "pape Québécois", cela me fait bien rire et ça démontre combien nous pouvons être nombriliste ie centrés sur nous-même!

    • Le probléme n'est pas le conservatisme vs libéralisme. On aura beau accumuler tous les savants diplômes toute sa vie humaine, on ne comprendra jamais ce qu'est un ''mystère'' (de l'incarnation). Joseph et Marie on eu en enfant sans (sexe), et ce seul enfant n'a pas eu à se prévaloir de sa sexualité. Voilà le problème de suivre le Christ pour le reste de l'humatiné. Et le problème de l'Eglise est qu'elle prétend comprendre elle et nous l'imposer.

    • Oui, j'espère bien que Marc Ouellette sera élu pape. Parce que j'aime bien rire. Le ton affecté de son discours me rappelle la farce de l'Église québécoise des années 50.

    • Quand on jette un coup d'oeil sur le collège des cardinaux qui participeront au prochain conclave, on se rend compte que massivement, ils ont été nommés soit par Jean-Paul II ou par Benoît XVI.
      La question de savoir si le prochain pape sera conservateur ne se pose pas: il le sera.
      Monsieur le Cardinal Marc Ouellet figure naturellement dans la pôle position; il a accompli une très grande partie de son ministère au Vatican, tant avant sa nomination comme archevêque de Québec (où il a vécu un véritable calvaire) que depuis son retour à Rome.
      Très proche du Saint Père, il l'est aussi des cardinaux, puisqu'il vit dans leur maison-mère.
      51% des cardinaux-électeurs sont des Européens, mais le Cardinal Ouellet est très proche des Européens.
      120 personnes choisiront, mais derrière les portes closes, elle se parleront aussi.
      Accepter d'être pape n'est pas un lit de roses tant les attentes des diverses parties du monde sont différentes.
      L'Eglise se fait crucifier au Québec et des chrétiens se font crucifier le Venredi Saint aux Philippines !
      Comment concilier les catholiques d'Amérique du Nord qui choisissent à la carte dans le menu de l'Eglise avec les intégristes qui sont plus nombreux qu'on ne le croit.
      Mon plus grand regret, c'est l'addication de Benoît XVI.
      Si le Christ s'érait arrêté à la Xièeme station, le mystère de la rédemption ne se serait pas accompli.
      Jean-Paul II nous a montré qu'un pape devait boire le calice de la maladie jusqu'à la lie.
      Pourquoi le Panzerkardinal se décharge-t-il de sa croix ?
      A.Gilles

    • On est déjà à subir Harper et ses politiques rétrogrades, pourquoi en ajouter un autre??? On à pas besoin d'un autre "nothing"...!

    • Le prochain pape sera un pape de pays colonisé. Issu du Québec ou de l'Afrique, il sera quelque peu aliéné à moins que l'Esprit-Saint fasse son oeuvre de lumière.

    • Pourquoi pas un cardinal très humain et évangélisateur près des gens comme Cyprien La Croix?

    • Pauvre homme ! Je le plaindrais plutôt.
      D'ailleurs que gagnerait l'Église à choisir Mgr Marc Ouellet, le fils d'une terre qui fut autrefois chrétienne ?
      Qu'il soit protégé d'une pareille épreuve !

    • Selon moi, l'Église d'aujourd'hui n'a pas besoin d'un théoricien plus à l'aise dans les coulisses du Vatican qu'avec le vrai monde. Lorsqu'il était archevêque de Québec, Mgr Ouellet n'a pas démontré qu'il pouvait être proche des "brebis" qu'il était censé guider. Le troupeau change et évolue. L'Église stagne et s'entête à rester immuable dans un monde qui exigerait d'elle un rapprochement de la réalité que vivent la majorité des croyants. Il est vrai que les institutions d'une telle envergure à la mission morale ne peuvent se revirer "sur un dix cennes". Mais le fossé se creuse de jour en jour, nourri par des scandales et des prises de position parfois incompréhensibles, voire révoltantes. Pour moi, Mgr Ouellet représente le dogmatisme et le maintien d'un conservatisme dépassé qui n'a pas grand chose à voir avec la foi vécue au quotidien. Y a-t-il parmi les candidats à la papauté un homme -- bien entendu! -- qui saurait actualiser le message de Jésus-Christ? Si, comme on le dit, ce message est intemporel et universel, la réponse devrait être oui. Personnellement, j'en doute.

    • Je suis en faveur que le Cardinal Ouellet soit nommé pape:
      1- Le maire Labeaume a dit qu'il ferait déménager le Vatican à Québec. Ce qui encouragera le tourisme, l'industrie des lampions et des cierges, la fabrication des médailles, celle des hosties et autres objets à vendre.
      2- La venue du Vatican à Québec aidera certainement le PQ dans sa quête du pays. Un État dans l'État. Pauline en rêve déjà.
      3- L'élection du cardinal Ouellet à la papauté nous fera apprécier plus Harper: même lui trouve Ouellet trop à droite.
      4- Enfin, un pape qui connaitra un pédophile.

    • Tout comme l'écrit Madame Francine Laplante plus haut: TROP RADICAL.
      Prenez la peine de la relire.

    • Stratégiquement, mais tristement, le cardinal Touellete est LE candidat idéal afin de sauver la «chèvre« et les chouchoux Africains, Sud Américains ou Asiatiques qui réclament leur propre vizir !
      Robert Alarie
      P.S. Encore une fois, le Québec fera crever d'envie le ROC...

    • D'abord, comme dit Mathieu Coté, ce matin dans son journal, on peut être catholique de culture sans nécessairement être très croyant.
      Et puis avez-vous remarqué, qu'au cours de notre vie, notre façon de voir les choses avance ?
      -Sur les questions de l'amour par exemple, je dis ça comme ça mais après avoir été trahi quelques fois par une compagne et un compagnon, ou avoir trahi soi-même, on en vient à se dire que ça prendrait peut-être un engagement sérieux qui aurait sa source en dehors de nous, parce que nous on est pas trop solides et qu'on saute trop facilement la barrière de la concupiscence (je plagie allégrement Lagacé ici)
      -Sur les questions sociales, l'église n'a pas démérité, elle parle de traiter les gens comme des sujets ou plutôt de ne jamais les traiter comme des objets à aucun moment. Il suffit d'être malade dans le monde d'aujourd'hui pour comprendre que vous êtes un paquet à être traité en dedans d'un temps X et que les gens qui s'occupent de vous n'ont pas le temps de vous parler. Le médecin passe dans la salle ou vos êtes en courant au point que vous pensez que votre maladie est peut-être contagieuse ou que vous êtes épeurant à voir.
      -sur les questions de souffrance et de destinée, ils sont les seuls, pour les gens élevés dans notre culture, à essayer de donner un sens à ces choses-là. Dans la société capitaliste, si tu es sur le dos pas capable de t'occuper de tes propres besoins, autour de toi on parlera de suicide assisté et on sera pas loin de t'en parler à toi. Le catholique, s'opposera à ça et trouvera que tu as une valeur même dans ta souffrance. Quand j'étais enfant et très renfermé, j'ai dû entendre quelque part la phrase ou le chant catholique : "Tu as du prix à mes yeux et je t'aime" et j'ai toujours trouvé très inspirante cette phrase. Avec la vie moderne, je ne suis pas loin de m'inventer moi aussi un ami imaginaire qui est planqué derrière les nuages pour qui j'ai du prix et qui m'aime. Mgr Ouellet ou Céline dion, j'aimerais oui.

    • Ma premiere réflexion m\'éloignait de la candidature du cardinal Ouellet car son conservatisme notoire confirmerait que l\'église ne se moderniserait pas et ne se rapprocherait pas des catholiques non pratiquants.... Mais apres mûre réflexion je ne vois pas pourquoi l\'église serait plus conservatrice avec le cardinal Ouellet ou avec un autre.
      Alors qu\'un québécois accède à la tête de l\'industrie catholique ne peut qu\'être élément de fierté, ce qui,il faut l\'avouer, ne courre pas nos rues de ces années ci !
      Que ce soit Pierre ,Jean ou Jacques je ne vois rien qui peut faire en sorte que les églises déborderont de mon vivant.
      Alors le québécois se tourne vers le seul temple qui a des valeurs à ses yeux,le Centre Bell.
      Si au moins c\'était une bonne blague...

    • Mgr Ouellet a tout ce qu'il faut pour devenir pape. Premièrement, il est farouchement opposé à l'avortement. Il marque donc des points. Deuxièmement, il s'est fortement opposé au mariage gai lorsque le gouvernement fédéral l'a légalisé. Encore là, il est en ligne avec les principes rétrogrades de l'Église.
      Et pour terminer, il y a quelques années, son frère a été accusé pour des actes de pédophilie. Alors, il pourra peut être mieux comprendre la crise énorme qui frappe l'institution depuis plusieurs années. Tous ces scandales qui sortent un peu partout dans le monde devront trouver une écoute dans l'Église catholique.

    • Il serait très intéressant de voir le conclave élire un pape en provenance de l'Amérique du Nord, et canadien français par surcroît. Bonne chance à Mgr Ouellet. J'entends plusieurs le qualifier de 'conservateur'. Peut-être, mais les autres candidats le sont également, alors pourquoi pas quelqu'un d'ici?
      Je fais moi aussi partie d'une branche plus réformiste parmi les Catholiques. Je recommanderais au futur pape de moderniser le discours de l'église, de mieux l'adapter à notre société actuelle. Par exemple, au lieu de dénoncer unilatéralement une pratique comme l'avortement, le futur pape pourrait dire quelque chose comme: "Bien que nous recommandons aux croyants d'éviter autant que possible le recours à cette pratique, nous laissons aux institutions politiques élues le soin de décider de l'encadrement légal le mieux adapté à la société actuelle." Voilà un discours diplomate, plus nuancé: le message n'offense pas trop les 'purs et durs', et est plus acceptable pour les non-pratiquants. Même chose pour la contraception.
      De plus, il y a d'autres thèmes sur lesquels Mgr Ouellet pourrait insister comme pape, qui ne sont pas controversés et pourtant très importants sur les plans moral et social. Exemples: l'importance de l'honnêteté dans les relations de couple, l'importance du temps de qualité passé à élever les enfants, promouvoir la coopération, etc.
      À mon avis, l'église catholique devrait aussi réformer le rôle des prêtres et leur permettre de se marier. C'est déjà le cas dans plusieurs églises chrétiennes. Si Mgr Ouellet était élu pape et qu'il décidait contre toutes attentes de faire une réforme en ce sens, il aurait tout mon appui moral.

    • Vu les réactions qu'il a provoqué en 2010 par sa position sur l'avortement et l'euthanasie, sa nomination comme pape n'aiderait en rien l'Église catholique, bien au contraire.

    • Je suis croyante mais je ne veux pas du cardinal Ouellette parce que trop rétrograde. Je lui concède sa formation de théologien mais il n'a pas évolué, tout comme l'Église catholique n'a pas évolué... Avec un nouveau pape conservateur comme le cardinal Ouellette va encore reculer, l'Église doit évoluer pour rejoindre les gens sinon elle périclitera de plus en plus...
      Non au cardinal Ouellette...un pape plus ouvert d'esprit et plus près des gens!
      F Vézina

    • Je réponds "non" à chacune de vos questions. On aurait besoin d'un peu de dynamisme dans cette église, c'est ça qui donnerait "peut-être" un peu de ferveur à ceux et celles qui croient encore. Pour ma part, à 77 ans, j'y ai renoncé depuis longtemps.
      Si ce serait la nomination d'un pape québécois qui donnerait de la fierté aux compatriotes, on fait fausse route, cherchons autre chose.
      Aline L.

    • Mgr Ouellet n'est pas un "conservateur". Il ne fait que défendre l'enseignement de l'Église. Ce qui doit être le propre de tout évêque. Bien des personnes semblent oublier cette évidence. Ce qui ne veut pas dire que des changements sont impossibles. Bien au contraire, mais ils doivent se faire en Église. Un pape n'a pas le choix: il doit défendre et protéger l'enseignement de l'Église. Sa personnalité peut cependant lui faire privilégier certaines avenues plus que d'autres. Mais toujours en Église.

      Michel Lebel

    • Le Québec a presque totalement rejeté le Catholicisme (rejeté le bébé avec l'eau du bain). Nous en sommes venus à penser, au Québec, que tous les pays avec la ferveur Catholique ont fait de même et que donc, tous pensent comme les Québécois en ce qui regarde certaines valeurs que nous nous plaisons à qualifier de progressistes (Avortement, homosexualité...). Or, je ne suis pas sur que par exemple les Polonais, les Italiens, les sud américains ... ont fait comme nous et qu'ils ont adoptés nos "valeurs progressistes"? Pas évident qu'ils voudraient un pape qui est pour l'avortement, pour le mariage homosexuel...etc. Peut-être qu'un Marc Ouellet pourrait très bien leur convenir?

    • La nomination de Mgr Ouellet s'inscrirait dans la continuité et le conservatisme, ce qui contribuerait à poursuivre le déclin de l'Eglise particulièrement en Occcident. L'Eglise a besoin d'un pape près des gens et des problèmes sociaux de notre temps, ce qui ne signifie pas qu'elle doit tout accepter mais qu'elle soit capable d'une lecture actualisée de l'évangile. L'Eglise s'est réfugiée et se réfugie encore dans une tour d'ivoire loin de la réalité. Elle parle des problèmes du monde avec une langue de bois. Le pasteur Raymond Gravel décrit très bien les besoins de l'Eglise dans son opinion de ce matin.
      Malheureusement j'ai bien peur qu'étant donné le conservatisme du collège des cardinaux, on nomme quelqu'un de conservateur. Certes ce n'est pas évident aussi de faire consensus devant plusieurs continents souvent avec des valeurs et des problématiques différentes.
      Nous aurions besoin d'un deuxième Jean XXIII.
      Jean-Claude Tanguay
      retraité

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • Si Mgr Ouellet ou quelqu'un du même style que lui devient pape, l'Église catholique continuera son déclin. Mgr Ouellet en est un parfait exemple de l'immobilisme de l'Église, c'est un technocrate de l'Eglise qui n'est pas à l'aise avec les gens ordinaires.
      L'Église ne doit pas être une girouette qui doit répondre aux goûts du jour mais entre agir comme si on était toujours en 1600, il y a une multitude de position beaucoup plus humaine et charitable.
      Suite à des visites d'église à Florence, j'avais une gène. Après réflexion, il y a avait trop d'os enchâssé dans du verre et de l'or. On n'était pas loin du Veau d'Or. C'est dans cette atmosphère que vivent les gens qui administre l'Église au Vatican.
      La religion doit être ouverte sur les gens mais ceux qui la dirige vivent dans des palais, sont très âgés et peu conscient des problèmes et de la vie des gens ordinaire. On nous présente comme des vérités, des décisions de l'administration de l'église. Le célibat des prêtres n'a pas toujours existé. Les problèmes qu'il a a engendré et que l'administration de l'Église a caché pendant des décennies ne justifient-ils pas une réflexion et des changements. La position de l'Église vis-à-vis des femmes, de la contraception et de la sexualité en général est à revoir.

      Daniel Legault

    • S'il devient pape, on aura fait une révolution tranquille pour aboutir à rien de tangible.
      Puisque l'Assemblée nationale réhabilitera les symboles catholiques comme étant de notre patrimoine, (le crucifix) et les citoyens oublieront les significations qui s'y rattachaient afin de ne voir qu'une partie de la lumière ombragée derrière la grande noirceur.
      Un peuple dans l'asservissement malgré tous les bouleversements. Avec cette instauration d'une laïcité non conventionnelle du respect des droits religieux des personnes.
      Alors que la révolution tranquille a été faite pour instaurer une laïcité institutionnelle, ne visant pas les personnes.
      La contre-révolution arrivera en force. Ce qui trône au-dessus du président de notre Assemblée nationale n'est que Cheval de Troie pour notre avenir.
      Si Mgr Ouellet devient pape, je ne ferai qu'une chose...FUIR avant de périr!
      Je ne donnerai pas ma vie à une société qui perpétue dans l'hypocrisie un conservatisme nationalisme identitaire et qui se veut réfractaire des droits des minorités religieuses afin d'imposer la sienne sous le joug de l'appellation patrimoniale.

    • Si MGR Ouellette est nommé pape.
      Ce sera le déclin de l'empire chrétien.

    • Que les Québécois n'aiment pas le doctrinaire Marc Ouellet, l'Église s'en fout !
      Il représente le message chrétien des premiers siècles. Il ne veut rien changer aux préceptes du catholicisme pur et dur d'autrefois. C'est pourquoi il est apprécié de Benoît XVI et de la vieille garde à laquelle appartenait aussi Jean Paul II.
      On n'est pas dans un concours de popularité. Le Vatican veut un pape qui tienne le gouvernail avec autorité et sans défaillance. L'Église n'est pas un parti politique.
      Adoucir les règles morales catholiques pour qu'elles soient à la mode du jour n'est pas dans son programme. Que ceux et celles qui ne sont pas d'accord débarquent !
      Marc Ouellet a de bonnes chances de coiffer la tiare.
      Je ne partage pas ses idées. Mais j'apprécie un homme qui se tient debout.
      Confrontée au fondamentalisme radical islamique, Rome ne peut céder à ses fidèles les doléances qui leur permettraient de vivre à leur guise, hors les exigences de la vocation.
      Georges LeSueur

    • À mon avis, je crois qu'il est temps qu'il y ait de profonds changements au Vatican, j'espère que le prochain Pape sera Africain ou Latino, Asiatique... Un homme de coeur et d'ouverture.

    • Je ne souhaite pas que Monseigneur Ouellet devienne Pape. Il est de la ligné des
      '' pro conservateurs '' Un Pape Québécois non, nous n'en avons pas besoin, pour notre fierté...

    • Ben non pourquoi pas?

    • Ça prend quelqu'un qui respectera le Concile Vatican II, un humaniste, qui va vers les gens assoiffés de spiritualité chrétienne au service de l'Autre, mais qui ne répondent plus à l'Appel parce qu'il n'y a plus de repère...
      Pas de quelqu'un qui s'évertue à protéger une institution en décadence, fermée sur elle-même.

    • À vrai dire, ça m'indiffère. Mais je pense en historienne. Pourrait-on voir un cardinal un peu plus libéral alors que nous attendons tous un autre conservateur? Cela s'est vu en 1878, quand les cardinaux ont élu Léon XIII pour succéder à Pie IX, auteur de l'encyclique Quanta cura, assorti d'un syllabus qui condamnait les « erreurs modernes » (dont le syndicalisme) et a fait adopter le dogme de l'infaillibilité du pape en matière de doctrine. Son successeur s'est rendu compte que l'Église avait perdu ainsi la classe ouvrière et a réaligné la doctrine sociale de d'Église par Rerum novarum. Si cela arrivait, je pense que je me mettrais à croire au Saint Esprit!!!
      Je ne crois pas que Son Éminence Ouellet soit de cette trempe.
      Quant à Madame Laplante qui s'indigne de la richesse de l'Église de Rome, bien loin de notre discours moderne, elle devrait relire l'histoire de l'Italie, de la chute de l'empire romain d'Occident jusqu'au pontificat de Pie VII (eh oui!) au moins. Elle en comprendrait seulement la source.

    • Je vois très bien Mgr Ouellet pape. Je ne suis pas sûr toutefois que c'est le meilleur candidat. Il faut quelqu'un de plus fort et novateur intellectuellement, de plus original, de plus audacieux. Mgr Ouellet est trop associé à la lignée Wojtyla-Ratzinger. Il serait sans doute préférable que le candidat se trouve à l'extérieur de cette lignée. À un moment donné, il faut un air plus frais, différent. Ce qui ne veut pas dire qu'il faut un genre de Raymond Gravel comme pape! Mais je le redis, il faut un peu d'air frais! Ça me paraît bien nécessaire.
      Michel Lebel

    • Un pape québécois, volontiers, mais pas celui-là. La chrétienté ne gagnerait pas à être menée sous la houlette de Ouellet. Elle mérite mieux, cette pauvre terre à laquelle le Québec a déjà infligé Céline Dion.

    • Souhaitea-vous .... ?
      Non.
      D'ailleurs je veux personne.
      Il y a longtemps que cette "institution" a perdu toute crédibilité.
      Robert Duquette
      Bellechasse

    • Le cardinal Marc Ouellet ne sera jamais pape et voici pourquoi :
      Avec tous les scandales des prêtres pédophiles dans l'Église catholique, je sais, il s'agit de son frère sauf que politiquement, il serait gênant pour le Vatican, d'expliquer que le frère du pape a été condamné pour avoir eu des relations sexuelles avec des jeunes filles mineures de 13 ans.
      http://www.lafrontiere.ca/2009/11/27/paul-ouellet-condamne-a-15-mois-avec-sursis-2

    • Cet homme est extrêmement conservateur. Nous n'avons pas besoin qu'il représente notre peuple dans le monde. De plus, le Vatican a besoin d'un pape qui fera progressé les chrétiens à l'intérieur de l'église.

    • Si cet homme d'un autre âge, complètement absorbé dans son univers de poupées et de personnages les plus fantaisistes les uns que les autres, devient Pape, ça ne fera que confirmer qu'il n'y a plus d'espoir pour que cette religion ait un sens, celui de ses origines.
      Politique et religion ont de tous temps été des synonymes, leur but commun étant d'asservir des êtres autrement nés libres.
      Où il y a des hommes, il y aura toujours de l'hommerie.
      René Jean
      Montréal

    • Je crois que comme Québecois on ne peut que souhaiter la nomination de Marc Ouellet.

    • Si nous étions en 1389 , le cardinal Ouellet serait de son temps ; mais nous sommes en 2011 et il est carrément dépassé et plus que tout il appuie des idées rétrogrades.
      Je ne suis plus pratiquant depuis belle lurette et cette rumeur est loin de me rapprocher de l'Église.

    • Si l'on se souvient bien il y a de cela environ 18 mois ici au Québec, Mgr. Ouellet avait fait une sortie autoritaire à propos d'un cas d'avortement vs viol en amérique du sud. Tous les médias sont tombé à bras racourrci sur cette sortie. Il n'y a pas un journal ou un groupe de femme qui n'a pas publié une virulente critique ici à cet effet. Pour ma part j'en ai jamais lue de si virulente envers un pasteur. On semblait soulagé que Mgr. Ouellet soit nommé hors Québec. Veux-ton rire de l'Eglise ici! ''La moisson est abondante et les ouvriers sont peux nombreux'' Mais il y a quand même un choix d'ouvriers dont les cardinaux peuvent se choisir! Et pourquoi l'Eglise changerais t'elle à mois que l'on découvre quelque part un cinquième évangile qui enseignerais des choses différentes des quatres que nous avons déjà depuis deux mille ans!

    • Mgr.Ouellete est surement un homme instruit,un homme qui a fait carrière dans différents milieux,mais c'est aussi un homme qui est très conservateur,trop même pour une Église ?uvrant dans le monde d'aujourd'hui.Je ne souhaite pas l'élection de ce Cardinal,à la fonction papale,Il ne ferait que faire reculer cette institution qui a déjà besoin de se moderniser.
      A"Morin

    • Bien oui, pourquoi pas.

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer