| Commenter Commentaires (133)

Valeurs québécoises: le choix de la division

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vous avez probablement remarqué, la semaine dernière, que le gouvernement Marois a souligné son premier anniversaire au pouvoir.

Ce n'est toutefois pas dans La Presse que vous aurez lu la classique interview-bilan avec la première ministre, qui a donné des entrevues presque partout, mais pas à votre quotidien préféré.

Les lecteurs de La Presse n'existent apparemment pas aux yeux de Pauline Marois. Ils ne méritent pas son attention et ses explications. Ils sont les victimes collatérales des mesures de représailles de la première ministre envers un média qui s'est montré très critique de ses actions, en particulier envers ses projets de Charte des «valeurs québécoises».

Exactement le genre de reproche qu'on fait à Stephen Harper qui, comme Pauline Marois, cherche des enjeux électoraux délicats pour diviser l'électorat et boude ensuite les médias trop critiques.

On peut fort bien comprendre que le pouvoir préfère donner des entrevues complaisantes en terrain ami, mais le vrai courage, surtout lorsqu'on propose de jouer avec des matières explosives comme l'identité et les droits fondamentaux, c'est de débattre avec les sceptiques.

Dans une entrevue au Devoir, publiée vendredi dernier, Pauline Marois s'est «lâchée lousse», y allant de déclarations à l'emporte-pièce, du genre: «En Angleterre, ils se tapent sur la gueule et s'envoient des bombes parce que c'est le multiculturalisme et qu'il n'y a plus personne qui se retrouve dans cette société-là.»

Difficile d'accuser les autres de faire du «Québec bashing» quand la première ministre se permet de telles envolées sur un pays étranger.

Faut-il rappeler à Mme Marois que les bombes dans les bus et le métro de Londres ont été posées par Al-Qaïda en guise de mesures de représailles contre une puissance impliquée dans la lutte au terrorisme? Le multiculturalisme n'a rien à voir là-dedans, pas plus que le melting pot américain n'est la cause des attentats du 11-Septembre.

Dans cette entrevue, Mme Marois dit aussi que l'État «peut aider cette personne-là [une femme qui porte le hijab] sûrement à cheminer et à accepter de vivre avec les règles que la société se donne». "Cheminer", comme si cette personne était déviante et qu'elle devait être rééduquée, amenée, par force de loi s'il le faut, dans le droit chemin. Beurk...

Le rôle de l'État n'est-il pas d'accompagner les immigrants à se faire une place dans la société et sur le marché du travail, les femmes en particulier, plutôt que de les culpabiliser parce qu'ils n'ont pas les mêmes "valeurs" que la majorité?

Et la responsabilité de l'État, avant de se lancer dans un tel chantier, n'est-elle pas de faire la démonstration qu'une action gouvernementale est nécessaire?

Pourquoi faut-il légiférer? A-t-on dressé un portrait, un état des lieux? A-t-on des études, des faits, enfin, autre chose que les appréhensions de certains et des anecdotes déformées de cabane à sucre ou de YMCA? Autre chose qu'un sondage favorable produit dans les jours suivant le lancement d'un ballon d'essai politique? Non seulement le projet du gouvernement sent la stratégie partisane à plein nez, mais encore il ne s'appuie sur aucune étude, aucun rapport. Vous trouvez normal qu'on passe plus de temps à étudier les impacts d'un changement d'heures d'ouverture des bars que les enjeux touchant les droits fondamentaux?

Le chef libéral, Philippe Couillard, qui doit manoeuvrer pour ne pas se faire larguer dans ce débat, insiste pour dire que l'État doit être neutre. Soit. Mais l'État n'est-il pas neutre? Le principe de la séparation de l'État et de la religion est solidement implanté au Québec depuis près de 50 ans, non? On peut bien ajouter des bretelles à la ceinture si ça peut rassurer certains, mais existe-t-il un seul cas où la foi d'un employé de l'État, d'un décideur ou du gouvernement ait dicté une décision de l'État?

On parle souvent, par exemple, des juges, des procureurs de l'État et des policiers. Débat oiseux. Avez-vous déjà vu un juge avec une kippa? Un flic avec un crucifix pendant sur son uniforme?

Les juges et les procureurs, peu importe leur confession, suivent un code très strict visant à maintenir le décorum des tribunaux. Quant aux policiers, ils ne peuvent, pour des raisons de sécurité, déroger à l'uniforme prescrit. (La cravate, par exemple, est attachée à l'arrière par du velcro parce qu'un noeud serait évidemment dangereux en cas d'étranglement.)

Le chef libéral n'a pas le choix: il doit dire quelque chose sur le sujet de l'heure, savamment ramené sur le terrain par le gouvernement Marois. Les libéraux seraient toutefois plus crédibles s'ils avaient fait adopter, lorsqu'ils étaient au pouvoir, leur défunt projet de loi exigeant que les services publics soient donnés à visage découvert. Et s'ils avaient donné suite à la création d'un Bureau des accommodements raisonnables, genre de centre de référence pour les institutions publiques, qui réclament des balises, des guides, de la jurisprudence.

Quant au gouvernement, son plan fonctionne à merveille pour le moment: relancer un débat avec des propositions controversées; les adoucir par la suite au gré des réactions pour avoir l'air modéré, tout en accusant les libéraux d'être mous.

Tiens, ça aussi, ça rappelle la méthode Harper...

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

Commentaires (133)
    • En tant que journaliste, vous pourriez éviter de faire référence à Mina votre gardienne d'enfants pour faire pleurer le c?ur des Québécois. est-ce elle qui a déclaré à la télé avoir quitté son pays parce qu'on l'obligeait à porter le voile? Pourquoi alors vouloir le porter ici? Qu'elle incongruité!
      Louise Savoie

    • M. Marissal, votre chronique est un ramassis de clichés et de lieux communs; votre inconscience me déconcerte.

    • @seb.b "Un peu comme ces chiffres provenant de sondages CROP dont on ne peut pas voir les résultats."
      Aux dernières élections, le sondage Léger était tellement dans le champ que je me suis demandé si leur exercice n'était pas UN GESTE DE MANIPULATION. Les promoteurs ont passé un certain temps à cautionner ou justifier leur choix d'interprétation. Alors, LES SONDAGES, il faut en prendre et en laisser, mais surtout pas se laisser impressionner.

    • Marissal qui se plaint de manquer d'attention de la Première ministre, on aura tout vu.
      Connaissant le dégorgement de mauvaise foi, sinon pire, de La Presse ces dernières années, moi aussi je me méfierais si j'étais à la place de la PM.
      Le respect, ça se mérite.
      Le projet de charte a le défaut de n'être pas assez clair et ferme (le droit de retrait, franchement...)
      Il ne faut pas attendre qu'il y ait une crise (comme dans nombre d'autres pays "tolérants", la France en premier), on peut PRÉVENIR, puisqu'on voit venir.
      Quant au crucifix, qu'on l'enlève donc, si ça peut leur fermer la trappe.
      Mais, oups, il faudra alors aussi abattre la croix du Mont Royal.
      Et brûler toutes les églises.
      Pour ne choquer personne, n'est-ce pas?

    • Deux choses:
      1) je trouve que les péquistes aiment faire de temps en temps du 'bullying' (intimidation si vous voulez) des minorités, juste pour leur faire peur, juste pour flexer leur muscles et se sentir puissant. C'est pathétique,
      2) Quand j'étais jeune j'adressait les gens de minorité visible en premier en anglais, parce qu'ils parlait mieux l'anglais que le français (en générale). Depuis quelques années, je remarque qu'ils parlent mieux français que l'anglais. Maintenant, je commence à remarquer une autre tendance: des gens (minorités visibles ou non, francos ou anglos) qui essaient de parler anglais de plus en plus pour s'éloigner des 'pur laines'. Cette charte va trop loin. Le francais commence vraiment être vu comme la langue de 'méchants' et l'anglais la langue des 'gentils'. Je ne pense pas que c'était le but de Mme. Marois et cie. Vous aimez aller à Disney ou Niagara Falls, ou Old Orchard? La prochaine fois, je prédit que votre accueil serait plus froid. Nous faisons des manchettes mondiales pour des mauvaises raisons.
      3) OK une troisième chose: continuez votre travail, messieurs Boisvert, Marissal et collègues. Vous êtes souvent les seules voix de raison dans ce troupeau de moutons nombrillistes.

    • Monsieur Marissal,
      Tout ceci n'est qu'un leure , cette charte des valeurs , n'est qu'un prelude pour gagner un gouvernement majoritaire, ensuite le vrai enjeu, c'est le referendum.... car ils ont perdu leur referendum a cause des ethnies et de l'argent.
      primo, l'argent est entre les mains de juifs anglo saxons
      secondo, les ethnies ont augmentees en differentes races, muslmannes, pakistanaises, ect ect.......... donc pour que les ceintures flechees xenophobes et racistes gagnent ,ces gens doivent quitter le territoire quebecois, ce qu'ils feront dans la peur, voila ce qui se prepare , ils ont environs deux ans, pour faire leur dernier show, et pour que tous chantent en coeur Gens du Pays, tout cela pue le racisme a pleins nez.

    • @ : nathalie67 - 11 sept - 9h37
      Je me pose la même question quant à continuer à lire La Presse. Ça fait un bon moment que ces messieurs Pratte, Dubuc, mme Ouimet, Lagacé, Marissal etc et Lavoie du soleil (même famille) ne sont pas à mes yeux objectifs dans leurs écrits et semblent avoir oublié la vraie mission d'un journaliste soit celle d'informer et non d'influencer par des écrits subliminaux.
      Celui qui suit aveuglément leurs points de repère se perdra sûrement à brève échéance.
      Cela fait 40 ans que je suis abonné à La Presse et c'est désastreux comme journal principalement au cour des cinq dernières années. Qui leur dicte l'orientation qu'ils doivent prendre sur les différents sujets à débattre? Les proprio ou le chef da la publication des articles et chroniques. LAMENTABLE !

    • MOI je veux être servi par un homme
      MOI je veux surtout pas d'Arabe tout pres ..sécurité oblige...Zarko est la...la la la la la
      VOILA le détail de l'embauche du personnel a la Noce Princière de la grande famille Dmarais
      WOW M. Marissal, comme charte des valeurs Québécoises c'est surtout pas ca.
      ARFFF le Nazisme c'était pô pour contrer la Gauche Bolchévique ca...?
      comme P E T.. ca fé ptit peuple hein vos jérémiades...la NON affirmation de l'un permet
      la mise en place de toutes sortes d'accomodements déraisonnables de l'autre, surtout
      pour celui qui veux absolument pas ÊTRE des nôtres....Question Mark

    • @nathalie67
      Je ne vois pas comment le fait d'être fédéralistes ou souverainistes entre dans cette discussion,vu que QS et le Bloc Québecois, qui je crois ne sont pas de fédéralistes en cachette, sont contre cette Charte abusive. Être contre est seulement une question de bon sens.

    • J'ai abandonné le JDM il y a longtemps car il donne dans le sensationnalisme, le biais et le mensonger mais je ne pensais pas que j'allais faire la même chose prochainement La Presse. C'est tellement rendu évident votre parti-pris fédéraliste sans aucune nuance que ça en devient nauséeux! Même Patrick Lagacé a été contaminé ainsi que Marc Cassivi qui se dit souverainiste! Il n'y a aucune diversité d'opinions et tout le monde penche sur le même côté.
      La question que je me pose c'est: "est-ce qu'ils sont été embauchés parce qu'ils penchaient sur le même bord que le boss ou s'ils ont devenus comme ça au fil des ans?" En majorité, les lecteurs de La Presse sont pour la charte alors que 100% des chroniqueurs/journalistes sont contre; serions-nous un peu maso de continuer à lire ce journal?!

    • @alen101 Tout est aussi dans votre commentaire (10 sept 19:57) d'une intolérance insensée. Vous écrivez que la jeune femme voilée préfère obliger les autres à l'endurer. Et vous ajoutez dans le but de nous pourrir la vie.
      J'ai peine à croire que vous êtes sérieux tellement cela est outrageant. Néanmoins, c'est bien ce qui me désole. L'appui envers la charte n'est pas du tout motivé par des questions de laicité mais bien par une intolérance crasse envers d'autres cultures.

    • Vous vous demandez pourquoi ? La raison en es très simple ,vous déformer ses propos à chaque fois et vous propager des épouventailles a la place , vous préfériez les magouilles du gouvernement précédent sans doute . Sans doute receviez vous un léger supplément pour le faire . Moi je suis très fier qu 'on es propose un encadrement avec cette future charte , comme ça y auras moins de dérive comme par le passé .

    • Qui va oser décrocher le crucifix de Duplessis ? Le "gros bon sens" l'exige mais on décide que c'est un objet du patrimoine et bien à sa place au dessus du Président de l'Assemblée nationale. Et les élus et élues dans cette Assemblée et devant un paradoxe grossier se permettent de proposer une Charte des valeurs québécoises qui condamne les signes religieux ostentatoires sur les personnes qui veulent occuper un emploi de type fonction publique. Le projet est insensé et on dit que le "gros bon sens" sera sollicité: pourquoi ne pas procéder avec ce crucifix de Duplessis qui n'a jamais été à sa place dans l'Assemblée nationale ? Puis on pourra parler de "gros bon sens" sans lâcher des "beurk" sur cette machination de type chasse aux sorcières.

    • @jameslouder 23h17 "un remède de charlatan pour une maladie imaginaire. La maladie n'est peut-être pas tout à fait imaginaire puisqu'elle est là. Mais le remède est charlatan. J'aurais espéré mieux.

    • C'est pas compliqué, on ne veut plus se faire dicter nos règles par les religions quelles qu'elles soient. Tous les immigrants sont les bienvenus, on les aime et on les respecte mais il est important qu'ils réalisent qu'au Québec, l'Etat est laïque et à ce que je sache, l'Etat n'est pas l'édifice, ce sont les employés. Ce ne sera pas facile mais il faut le faire pendant qu'il n'y a que 300 femmes voilées(c'est le nombre qu'une personne donne) après ce sera trop tard. Regardez en Allemagne, les jeunes femmes musulmanes qui demandent de ne pas faire d'éducation physique...l'actualité des autres pays recèle de cas...Je parie que nous perdrons certaines personnes plus radicales mais d'autres qui fuyaient les dictats de la religion dans leur pays en seront fort heureux et cibleront le Québec comme terre d'accueil.

    • «...le projet du gouvernement sent la stratégie partisane à plein nez, mais encore il ne s'appuie sur aucune étude, aucun rapport.» Justement! C'est un remède de charlatan pour une maladie imaginaire.

    • @draraeg4444 21h37 "tu es comme nous ou contre nous". La phrase de G. W. Bush et de tous les autres dictateurs idéologiques. Je refuse cette tyrannie. Il y a moyen de s'entendre et de vivre autrement.

    • @Lukos: Il n'y a pas de « vrais prosélytes» ou de faux prosélytes!
      Mais il existe le "Brand", la «Vitrine» et comme le dit si bien un commentateur ici «l'Étendard» qui finira bien par porter ses fruits, tôt ou tard, du moins l'espèrent-ils. C'est du "Marketing 101". C'est de l'occupation "Soft" du territoire laïcque.
      On est aussi dans la confrontation permanente des statuts; tu es comme nous ou contre nous, forcément puisque je revendique ma différence contre la «tyrannie» de la majorité!

    • @q.terreux 20h02 "Du nazisme en fait...". Je n'irai pas jusque là. Mais c'est, comme on dit diplomatiquement, "inapproprié". Je suis profondément déçu de ce parti que j'ai longtemps appuyé. L'art de se tirer dans le pied.

    • @drareg4444 20h07 "ils/elles ne pourront plus faire de prosélytismes dans leur milieu de travail". Le prosélytisme n'a rien à voir. En fait, les vrais prosélytes se montrent en général discrets, pour ne pas effrayer les convertis potentiels.

    • "votre quotidien préféré". Le choix n'est pas énorme. Il y a Gesca, Quebecor, et le Devoir. Le Devoir, incontournable mais moins lu, a changé "Fais ce que dois" pour "Libre de penser". Les deux sont bons mais pourquoi avoir changé?

    • Selon vous les « lecteurs de La Presse » ne devraient lire que celle-ci pour être bien informés?
      Erreur. J'ai choisi d'avoir plusieurs sources d'informations et vous vous avez choisi d'avoir Pratte comme mentor...
      Ceci dit, qu'est-ce qui serait si difficile pour les croyants dans le fait de devoir laisser les signes de leur appartenance religieuse à la maison lorsqu'ils partiront travailler?
      C'est qu'ils/elles ne pourront plus faire de prosélytismes dans leur milieu de travail ni d'obtenir des traitements de faveur aussi facilement qu'avant...
      C'est en fait une guerre de Pouvoir qui perdure entre les États qui se veulent laïques et les religions dans le monde modernes.
      Regarder la Turquie, l'Égypte, la France, l'Afrique...
      Xénophobes les Québécois? ben oui c'est doit être ça, c'est écrit dans LaPresse.
      Rien à voir avec la liberté de religion des individus surtout qu'ici au Québec (et au Canada aussi j'imagine) vous faites ce que vous voulez dans votre chambre à coucher.



    • Vous exprimez très bien ce que je pense de tout ça Mr. Marissal.
      De l'ethnocentrisme radical.
      Mr. Harper doit se frotter les mains.
      J'ai honte !
      "Cheminer", comme si cette personne était déviante et qu'elle devait être rééduquée, amenée, par force de loi s'il le faut, dans le droit chemin. Beurk..."
      Du nazisme en fait....

    • Ça fait 30 ans que je suis arrivé, par choix personnel, de l'Europe ici au Québec, place et société que J'aime beaucoup. Mais ce que je n'ai jamais digéré c'est la croyance de la part des gouvernements, surtout ceux du PQ, qu'il n'y pas de problème qu'une lois ne puisse résoudre, et alors ils légifèrent su r tout, entrant dans domaines que selon moi l'état devrait laisser seuls, surtout ceux qui touchent les relations entre individus, et alors les lois farfelues se multiplient, sur la'affichage, sur les raisons sociales, sur la place des turbans dans les champs de soccer et maintenant sur sur la visibilité des symboles religieux. SVP laissons cette boulimie de légiférations aux Français qui sont maîtres des fumisteries idéologiques et revenons à un plus sain pragmatisme qui est bien plus productif. Entre nous, si une telle idiotie va passer (et je ne le crois pas), ça me viendrait l'envie de me présenter dans mon bureau de fonctionnaire municipale avec un turban surmonté d'une kippa, un crucifix au cou et une copie du Coran sortant d'une poche de mon manteau.
      PS: en matière de religion je suis totalement agnostique.

    • Pourquoi des exceptions pour les cegeps , universités , municipalités , hôpitaux ,
      écoles privé ,
      Deux sortes de citoyens ceux qui devront respecter la charte et ceux qui pourront
      s'en retirer.
      Comprend pas

    • Tenez, je viens d'entendre ce qui me gêne dans ce débat: une jeune femme à la télé qui vient de dire que ce n'est pas d'enlever son voile qui la dérange. Elle peut le faire mais elle se sentirait obligé par les autres et préfère elle d'obliger les autres à l'endurer. Tout est là..! Pourquoi faire simple quand je peux te pourrir la vie.

    • Oh boy... Ça lève ce débat! Je n'ai lu que quelques commentaires et je crois que l'urticaire me prend. Je suis un bon petit Québecois actuellement à York (en Angleterre justement), et je peux vous assurer que contrairement à ce que Pauline peut bien nous dire, je n'ai pas reçu de bombes. Je n'en ai même pas entendu. C'est plutôt tranquille, à part les cloches de Yorkminster qui sonnent à 18h00...Gros symbole assez religieux, en plein au centre de cette petite ville deux fois millénaire. Fait assez intéressant, un nombre assez incroyable de touristes de toutes les origines se bouscule pour pouvoir y entrer et visiter cette merveille d'architecture gothique et...religieuse. Je viens de croiser deux étudiantes de Taïwan (témoignage authentique: elles me l'ont dit) se faisant poser l'air coquine juste devant le beau grand chêne qui orne la facade.
      Je ne veux surtout pas être condescendant envers ceux qui déchirent leurs chemises devant la place publique au Québec, tant d'un côté que de l'autre, mais ça ne vous dirait pas de passer à autre chose? Qu'est-ce qu'il y a de mal au fond avec cette Charte des valeurs? À quel niveau se situe le terrible boulversement dont parle le journaliste dans sa chronique? J'ai tendance à être sympathique envers ces Québecois cherchant à se sécuriser un peu, car de la résistance affirmée au changement, il n'y en a pas eu beaucoup de la part du peuple depuis 1960. Si un gouvernement démocratiquement élus mais minoritaire propose un changement en ce sens, pourquoi s'en inquiéter? il vous restera les élections probables du printemps prochain pour renverser la vapeur si cela vous dit. D'ici là, bien d'autres sujet méritent un peu plus de place dans vos tribunes (la faim des enfants, l'environnement, le gaspillage dans nos sociétés fortunées) et votre papier se vendra aussi bien...

    • "la première ministre, qui a donné des entrevues presque partout, mais pas à votre quotidien préféré". Mon quotidien préféré? Un peu d'humilité, quand même. La Presse est devenue non grata? Ça ressemble en effet à Harper. Certains premiers ministres et leurs gouvernements se nuisent par ivresse du pouvoir plus vite que d'autres. Dommage.

    • @marronnier et aurtes xénophobes: pourquoi ne pas faire d'Hérouxville la nouvelle capitale nationale? Non mais, on est en 2013! Le monde s'ouvre sur le monde, mais le Québec se ferme suis lui même.
      On peut très bien protéger sa langue et son identité sans forcer tout le monde à penser, croire et agir de la même manière.
      À ce que je sache, les juifs sont à Montréal depuis des dizaines d'années, et personne ne me fera croire que le costume Hassidique n'est pas ostentatoire. Pourtant, personne ne s'en est jamais alarmé! Les dames Italiennes d'un certain âge ont toujours porté le voile sur la rue: personne ne s'est jamais senté "attaqué" par ses dames!
      Cette "Charte des valeurs du PQ" est tout simplement un laisser passer pour la stagnation. Fermons-nous sur nous même, et continuons à chiâler contre et à avoir peur des autres.
      Mme Marois, vos manoeuvres "politicailleuses" sont honteuse.
      Ce pauvre Réné Lévesque doit "spinner" dans sa tombe.

    • Je suis québecois d'adoption depuis 10 ans, venu de France. Je peux témoigner que le multiculturalisme en Europe est un échec, une impasse, notament du fait d'une partie des immigrés musulmans. Pour eux l'islam est une revendication identitaire, pas une affaire de spiritualité. C'est une mentalité différente des chrétiens ou des bouddhistes. C'est une manière de proclamer sa différence et un certain refus de se mélanger. Le voile est un étandard. De plus il empêche les mariages mixtes (car un non musulman ne va jamais "draguer"une femme voilée) qui sont pourtant le meilleur moyen pour intégrer une population. Je crains que la même catastrophe se produise ici dans 20 ou 30 ans, et je me demande ce que dirons nos amis journalistes bien pensants...
      J'espère que le gouvernement ne reculera pas pour apaiser quelques lobbies ou journalistes politiquement corrects.

    • Monsieur Marissal votre article (de la première heure ce matin (08h13) sur les VALEURS QUÉBECOISES avant même la présentation du projet par le ministre Drainville révèle très clairement à quel point vous pouvez être ''biaisé''. Êtes-vous journaliste impartial qui devrait avoir pour mission d'informer ses lecteurs ou un autre pion de votre journal qui tente désespérément de les influencer à sa cause?
      La Presse dont vous servez les intérêts aveuglément s'est montrée très critique des actions du PQ (il va de soit vous ne voyez que la couleur rouge de vos dirigeants) en particulier envers des projets de Charte des Valeurs Québécoises. Vous semblez surpris que Madame Marois vous ait ignoré après que vous et votre journal n'aient pas manqué une seule occasion de la dénigrer ainsi que le PQ pour tout et pour rien depuis le 4 septembre 2012. Une réelle OBSESSSION quoi, à titre de marionnette insécure de vos patrons . Malheureusement, il y en a trop comme vous à La Presse.
      Quelques précisions s'imposent en regard de certaines de vos énoncées dans votre article.
      «Le rôle de l'état n'est-il pas d'accompagner les immigrants à se faire une place dans la société....parce qu'ils n'ont pas les ''mêmes'' ''valeurs'' que la majorité».
      -> À ce sujet je vous réponds: ''pas à n'importe quel prix ni au détriment de devoir modifier et peut-être même abandonner NOS VALEURS plus tard.
      -> «pourquoi faut-il légiférer?» Vous n'avez et ne comprenez absolument rien des enjeux pour les Québecois (de souche) et vous êtes complètement aveugle et endoctriné.
      - > «Non seulement le projet du gouvernement péquiste pour ne pas le nommer, sent la stratégie partisane à plein nez, mais encore il ne s'appuie sur aucune étude, aucun rapport...»
      - > Sur quelle planète vivez-vous? Ce sujet est sur la parade depuis plus d'une décennie.
      Et que dire de la commission Bouchard-Taylor dont le RAPPORT a été tabletté par vos grands amis libéraux qui n'ont pas eu le courage d'agir?
      Au moins le PQ AGIT LUI !!!

    • comment peut-on déposséder les Québécois de souches de leur identité!
      (qui ne sont pas des immigrants sur la terre des Amérindiens car les amérindiens étaient si invisibles ou sont inexistant dans la mémoire des Québécois qui ont défriché la terre et rendre le Québec si alléchant aux autres Vrais immigrants....)
      est-ce les immigrants les vrais sont des exorcistes !
      Car le terme dépossédé fait allusion à la possession ...qui souvent est utilisé en RELIGION! DONC PAS Laïque comme terme baptême! pour employé le même mot que le ministre x lors 24min/60min/radio canada) ... Mais blague à part...
      Si vous voulez conserver votre identité Québécoise:
      1-veuillez au bon français écrit et parler de vos enfants ...
      2-veuillez à ce que vos enfants connaissent autre chose que le Québec : qu'ils aient une ouverture au Monde au Globe à cette aire de mondialisation...
      3-veuillez à ce que ces mêmes enfants restent assez longtemps sur les bancs des écoles afin d'acquérir les points 2 et 3.
      4-gardez vos signes religieux et votre patrimoine car pour le peu d'histoire que vous avez (-500ans) le peu qu'il existe est si cher...et apprenez à vos enfants de l'apprécier et de respecter ceux qui ont en un aussi et qui est différents du leur.
      5-arrêter d'avoir ce sentiments d'infériorité par rapport aux autres provinces et autrui...Arrêtez d'avoir la phobie de voir des menaces partout car vous êtes minoritaires en Amérique du Nord...avant de changer commencez par vous changer vous-mêmes...
      Ce message s'adresse à ceux qui se sentent menacés et dépossédés par les immigrants, par les anglais...par les...et les ...
      Merci

    • Je pense qu'avant le "choix de la division" il y a l'obligation de la prévoyance. Durant environ 300 ans, nous avons vécu "entre nous" accompagné par une minorité d'anglophone qui ont donc toujours fait parti du paysage et de notre réalité. Dans ce contexte, il ne nous a pas semblé nécessaire de faire la nomenclature des us et coutumes que les habitants du pays partageaient de façon informelle comme cela se passe dans toutes les cultures du monde. Cependant, "la terre rétrécie" et la cohabitation pacifique et cohérente nécessite aujourd'hui la clarification de ce qui permet le maintien cet équilibre toujours plus précaire qu'il n'y parait. Ce qui émerge de la cohabitation avec CERTAINS des nouveaux immigrants, c'est que nos "évidences culturelles" ne sont partagées. Nous nous sommes passés de cet exercice qui consiste à clarifier nos valeurs et les attributs de notre culture depuis notre arrivée en Amérique, mais les temps ont changé et nous savons que l'immigration ira en grandissant. Bien qu'il puisse être malhabile, cet exercice est nécessaire à la définition de notre identité culturelle sans égard à la race et à la religion. Comme le disait Falardeau: "m'importe peu d'où tu viens, je veux savoir ou tu vas?" Et en ce sens, le Québec peux très bien se faire avec des gens de religions différentes et de communautés ethniques différentes en autant qu'on participe à l'atteinte de buts communs. Fuir ce débat, c'est remettre à plus (trop) tard le besoin de toutes les sociétés d'évoluer dans une certaine cohérence interne tant au plan des valeurs que dans la manière de vivre ensemble.

    • À Galileo22: Les français qui sont venus ici ont quitté leur pays et ils sont venus voler les terres des amérindiens qui vivaient déjà ici. Ce n'est pas parce que les français ignoraient le nom de ce pays qu'il n'en était pas un! Ces immigrants ont défriché ces terres parce que c'était leur mode de vie dans leur pays d'origine. Ils ont imposé leur religion, leur mode de vie, et plusieurs de leurs descendants tentent de faire de même aujourd'hui avec ceux qui viennent s'établir ici.
      Les vraies valeurs québécoises ne sont pas celles que ce gouvernement tente d'imposer, car ces dernières sont indignes. Aujourd'hui, c'est le voile qui est interdit pour les employés de l'état, demain, ce même voile sera interdit dans tout espace public... Tout comme les premiers colons ont bafoués les valeurs et le mode de vie des autochtones. L'histoire se répète: les descendants des premiers colons le sont encore finalement...
      S. Bergeron

    • @bermasse 17h37
      bravo

    • Les médias parlés et écrits ont aussi le devoir de parler des aspects positifs de cette Chartre. Sinon, on peut aisément débusquer ceux et celles qui lui sont défavorables, ce qui est leurs droits, malgré tout.
      Je suis pour le retrait des signes religieux ostentatoires dans la sphère publique à 100 %! Pour la vie privée de chacun, il ne m'est pas permis d'entrer dans leur chambre à coucher (sic, PET).

    • By the way, nous n'avons aucune leçon à recevoir de Montréal (CF Commission Charbonneau). Alors, les candidats à la mairie devraient plutôt se concentrer sur la façon de mettre un terme à la collusion, la fraude, etc dans leur "belle" ville avant de dire au PQ ce qui doit être ou ne pas être fait !

    • Au moins, Le Devoir s'est efforcé de présenter des points de vbue pour et contre cette Charte. À La Presse, à part un billet bien timide de M. Roy, ça a été une attaque unanime, tant éditoriale que dans les choix concernant la présentation des nouvelles reliées. Pas fort, quand le journalisme devient militant comme ça...

    • Curieux de constater que les lecteurs de La Presse, dans les sondages sur la question, ont voté en majorité pour la charte. Comme quoi ils sont plus sur le bord de Marois que celui des chroniqueurs qui hurlent à l'unisson...

    • @marronnier 16h47 " les croyances et perceptions des autres coutumes viennent nous déposséder de notre identité". Nous déposséder? Vous êtes frileux rare.

    • @marronnier:
      Cent pour cent d'accord avec vous.

    • Quelques remarques en vrac:
      1. Il y a un mélange malsain entre origine ethnique et religion dans plusieurs interventions. Par exemple, nousnoune qui nous propose une "carte des émeutes raciales en Grande-Bretagne". Pas les émeutes religieuses, les émeutes raciales.
      2. Est-ce que le gouvernement a changé "charte de laïcité" en "charte des valeurs québécoises" pour éviter d'avoir à légiférer sur les impôts fonciers que ne paient pas les édifices appartenant à des confessions religieuses; un point qui aurait dû être inclus dans une charte de la laïcité?
      3. Est-ce qu'on me considère aussi peu intelligent que je ne sais pas faire la différence entre la religion d'une personne qui travaille pour l'État et le fait que l'État est neutre au point de vue religieux?
      4. Que va-t-il se produire si un ou une employée de l'État ne respecte pas le code vestimentaire concernant les signes religieux? Va-t-on le ou la renvoyer? Si oui, cette personne va exercer son droit de grief, en soulignant les règles de non-discrimination qui apparaissent dans sa convention collective, puis un tribunal d'arbitrage tranchera. Et s'il tranche en faveur de la personne congédiée, celle-ci retournera au travail. À moins que l'État modifie unilatéralement les conventions collectives, ce que le PQ sait bien faire, comme il l'a fait en 1982.

    • Que de perte de temps à s'obstiner pour rien!N'y a-t-il pas de sujets plus importants à discuter et de problèmes à régler!Si M.Drainville ne veut pas s'identifier à aucune religion ou croyance, c'est son affaire,mais qu'il ne l'impose pas aux autres, en autant que la sécurité publique n'est pas mise en cause!Si c'est dans le but d'attirer l'attention du reste du Canada et du monde,c'est réussi!

    • Est-ce un crime de vouloir se protéger quand les croyances et perceptions des autres coutumes viennent nous déposséder de notre identité. L'intégration des immigrants à nos valeurs, voilà le n?ud du problème: pas tous mais bien une partie d'entre eux veulent continuer à s'accrocher à leurs valeurs collectives au lieu de s'adapter aux nôtres. L'harmonisation part de là. La charte des valeurs est un bon pas dans cette direction. Sinon un futur chaotique est à prévoir si on laisse les autres piétiner notre plate-bande.
      J'ai beaucoup de misère avec l'argument de Gérard Bouchard qui dit haut et fort que cette charte va brimer les valeurs individuelles des immigrants. D'une part, leurs valeurs soi-disant valeurs individuelles sont à la base fortement ancrées de valeurs collectives religieuses; ce ne sont donc plus des valeurs ou des libertés individuelles: leur liberté, en réalité, porte le sceau de la domination religieuse ou culturelle. Et, d'autre part, le Québec veut justement se débarrasser de cette domination des valeurs religieuses . Pour être exemplaire, le crucifix à l'assemblée nationale aurait dû être interdit aussi. Mais on ne voulait pas trop brusquer les choses, semble-t-il.
      Se débarrasser de la domination des religions veut aussi dire se débarrasser de la domination de l'homme sur la femme. Les femmes qui portent le voile nous donnent le message qu'elles ne peuvent être l'égal de l'homme, que la domination de celui-ci peut perdurer Et c'est cette croyance fortement erronée mais fortement cristallisée dans leur psyché qu'elles veulent nous faire imposer au nom de la liberté individuelle.
      Le Québec est par essence tolérant et accommodant. Mais il a le devoir de se protéger. Et ce n'est pas être raciste que de vouloir le faire.
      Monsieur Marissal, cette charte ne culpabilise personne mais plutôt nous déculpabilise de la religion. Ce qui en soi est une bonne chose.
      G Bélanger

    • Certainement un facteur de division et peut-être un suicide politique. Un ami haut fonctionnaire m'a dit un jour des politiciens: "Ces gens-là vivent dans un autre univers". Lu dans un roman américain: "S'il ne fume pas, il devrait fumer; s'il fume, il devrait arrêter".

    • Bon, ben adieu l'objectivité et la neutralité dans ce dossier. J'aime bien ce que vous écrivez généralement M. Marissal et je sais qu'en tant qu'éditorialiste vous avez droit à votre opinion, tant qu'on ne tombe pas dans la démagogie.
      Ceci est un débat de société et faire passer son propre message (ou celui de ses patrons) alors que vous avez la mission d'informer vos lecteurs n'est pas plus digne qu'un journal russe ou chinois. Bon, je laisse passer pour cette fois....

    • M. Marissal, comparez Harper avec Marois est lufoque. Franchement! Marois fait tout pour virer le Québe à l'envers, aune logique, aucune psychologie, en faisant ainsi les gens veulent quitter le Québec, l'économie va prendre le bord pas à peu près, tandis qu'au Canada, avec Harper, sur la planète on le place dans un des meilleurs pays au monde, alors Harper doit faire quelque chose de bien. Il n'est pas né au Québec comme la plupart des ex Premiers Ministres et il n'est pas pure laine, ça c'est une mauvaise tâche?
      Franchement je suis très désapointée avec votre comparaison. Je comprend pourquoi Harper se tient loin de certains journalistes. J'adore Harper il se tient toujours debout et ne se fait pas intimider par ce Québec qui nous fait honte avec ces ssacrés séparatistes qui dérangent notre harmonie!

    • Jour après jour, La Presse matraque son message avec sa chorale de chroniqueurs et d'éditorialistes qui chantent à l'unisson, sans même une seule voix dissidente. Dans un débat d'idées, les dés sont toujours pipés chez vous et je comprend très bien que pour Madame Marois, c'est perdu d'avance d'aller vous rencontrer... et se retrouvée encore critiquée dès le lendemain en première page et ailleurs.
      Le recul de la religion, et de ces Êtres divins soi-disant Tout-puissant est un progrès démocratique, social et contribue à une plus grande justice...
      De parler d'électoralisme dans ce débat, c'est démoniser un gouvernement qui prône un changement souhaitable et souhaité par bon nombre de gens qui ne reconnait pas la présence d'un créateur de l'univers qui devrait régir la vie des hommes et surtout des femmes.

    • @ S.Auclair, 10 septembre 2013, 14h57
      L'interdiction des signes religieux ostentatoires dans la fonction publique est une bonne affaire.
      L'histoire de la Charte des valeurs du PQ est finalement une coquille vide. Un écran de fumée. Une illusion. Une mascarade ....

    • M. Marissal,
      Vous me décevez énormément mais La Presse encore plus. Vous savez sûrement pourquoi Mme Marois n'a pas contacté votre journal. 7 ou 8 de vos journalistes, chroniqueurs étaient contre la charte des valeurs. Ils n'y ont rien trouvé de bon C'est une bonne moyenne et montre une grande fermeture. Pourquoi aller vers le loup???
      Je pense aussi qu'une bonne proportion des femmes voilées porte leur voile par obligation et qu'elles seront très heureuses de l'enlever. Je pense aussi qu'une bonne proportion des hommes acceptera que leur femme enlève leur voile pour ne pas perdre un salaire très bienvenue.

    • À louis-richard!
      Quel rapport avec les immigrants? La laïcité, c'est pour tous.
      D'ailleurs, si tous les Terriens sont des immigrants, de quelle autre planète venons-nous donc?

    • Je n'ai personnellement aucune sensibilité religieuse mais je descendrai dans la rue à la première occasion pour protester contre cette loi abjecte.

    • Vous êtes plusieurs à accuser les partisans le la laïcité de se servir d'elle pour attaquer le hijab.
      C'est plutôt le hijab qui est érigé en martyr par les partisans de la laïcité « ouverte » pour détourner l'attention de tous les traitements de faveur accordés à la religion, que ce soit avec le port de signes religieux ou les accommodements.
      Vous voulez porter votre kirpan à l'école? Bien sûr, Monsieur.
      Vous voulez porter votre carré rouge à l'école? Pas question.
      http://www.lapresse.ca/la-voix-de-lest/actualites/201205/29/01-4529842-pas-de-carre-rouge-a-lecole.php
      Et je ne suis pas sympathique aux carrés rouges, loin de là, mais ce deux poids, deux mesures est révoltant.

    • Cette loi veut dévoiler ... elle le fera en montrant le vrai visage du Québec xénophobe.

    • Vous perdez votre temps mr Marissal. Ds ce dossier nous sommes ds le domaine de l'affectif , la perception de la réalité l'emportant sur la réalité elle-même. Point de nuances ds le constat, les comparaisons qui sont toujours boiteuses avec l'Europe voisine de la misère de l'Afrique et du Proche-orient, que les immigrants en grande majorité quittent le Québec au bout de 5 ans, que ce sont surtout des femmes qui perdront leur boulot...on a peur de quelque chose, ça été le bonhomme 7 heures, les anglais, les haïtiens et maintenant les musulmans(1.5% de la population). On s'est paraît-il battu pour la laïcité, c'est surtout la pilule contraceptive qui a gagné ce combat...
      Au fait, depuis cet accommodement religieux concernant le kirpan tant décrié, combien de morts la gorge coupée ds nos cours d'écoles ? pas un seul incident; rien, nicht, nothing at all...Si je suis parfaitement d'accord avec l'égalité homme -femme (au fait , du point de vue salarial, ce n'est toujours pas accompli) je suis d'accord avec W. Laurier qui disait que les canadiens-français n'avaient pas d'opinions mais des émotions.
      Ne perdez pas votre temps, pour votre métier et la prospérité de notre coin de pays, attelez-vous donc à alphabétiser les 3 millions de québécois ne pouvant lire votre journal. Et comme les arabes le disent si bien ; les chiens aboient et la caravane passe.
      Un dernier point: personne ne semble avoir pris en compte la situation internationale ds ce conflit. Cela fait plus de 50 ans que de graves conflits sévissent ds le monde musulman et le sentiment général semble être que ces "gens-là" se massacrent depuis la nuit des temps. Peut-être que quelqu'un pourrait nous expliquer les influences extérieures qui ont mené à ces conflits, genre les croisades, la colonisation, le pillage des ressources etc...l'amalgame est donc facile.
      On a préféré le nivellement par le bas, nous en récoltons les fruits...

    • J'aime bien Vincent Marissal et ses articles intelligents. Sauf que des fois derrières l'intelligence se cache aussi la volonté politique de mettre un couvercle sur la marmite. C'est drôle, je n'ai pas vu d'article venant de Power Corp (La Presse) qui fasse un débat intelligent des pour et des contres dans ce débat, tout ce que je vois c'est un non-débat caché derrières des tabous pour continuer à accomoder la classe d'affaire qui veut faire du Canada le plus meilleurs pays du monde en disant à tout le monde qui vient de l'extérieur. Bien sûr, il y a des intérêts financiers derrières l'apparence d'ouverture. C'est drôle parce qu'il y 30-40 ans il n'y a avait pas trop d'ouverture de la part des médias sur les revendications du peuple francophone. Et C'est drôle parce qu'aujourd'hui il n'y a pas non plus beaucoup d'ouverture sur les revendications des améridiens. Ah mais là commencer à dire qu'il faut équilibrer les valeurs pour arriver à un consensus social dans ce pays multiculturel ça c'est démontrer tellement de la fermeture.
      Vincent, pourquoi tu penses qu'ils vous engagent chez Power Corp lorsque vous montrez une ouverture d'esprit avec de l'intelligence. Parce qu'ils savent qu'aujourd'hui c'est payant cette façon là de fonctionner. Aujourd'hui le cash est derrière l'ouverture parce qu'il donne accès à un marché hautement lucratif d'étrangers intéressés par le plus meilleur pays du monde. Je te propose de réfléhir à ta contribution dans ce débat social sans t'arrêter seulement à tes convictions personnelles. Le Québec mérite mieux qu'un non-débat caché derrière des tabous aux apparences d'intelligence et d'ouverture d'esprit.

    • Je suis entièrement d'accord avec cette nouvelle charte.C'était une bonne chose de demander aux religieuses d'enlever leur uniforme dans les écoles et les hôpitaux,tout le monde s'entend la-dessus.Il en va de même pour toutes les religions.Je suis une professionnelle de la santé.On a pas le droit de porter un t-shirt avec une tête de mort,je vois pas pourquoi on aurait le droit de porter une croix avec un homme cloué dessus.C'est un signe de touture pour moi,c'est un symbole violent.Pas le droit non plus d'avoir un tatouage visible ou du vernis à ongle coloré.C'est le règlement et je le comprend.Pour moi,le voile,turban,kirpa etc...representent toute sorte de valeurs qui sont loin d'être universelles.IL ETAIT TEMPS!

    • Bien que je diffère d'opinion avec Pauline et le PQ plus souvent qu'autrement, je la félicite pour avoir le courage d'aller de l'avant avec cette proposition de charte sur la laïcité.
      Des épisodes comme celui des jeunes qui ne peuvent enlever leur turban pour une partie de soccer ou les juifs d'une synagogue d'Outremont qui font givrer les vitres d'un gym du quartier pour éviter à avoir à regarder des femmes en tenue d'entrainement me laissent croire que les minorités religieuses tentent d'imposer toujours un peu plus leur croyances religieuses, une accommodation à la fois à l'ensemble de la population du Québec. Si j'allais travailler en Arabie Saoudite, je n'hésiterais pas à me conformer aux lois et règlements en place.
      Je crois que c'est très raisonnable et pas exagéré de demander aux travailleurs de l'état de ne pas afficher de symboles religieux et de demeurer neutre en apparence lors de l'exercice de leurs fonctions.

    • @ etrangere2013
      Tu as oublié que toutes les personnes sur la terre sont des immigrants.

    • Un État laïque? Entièrement d'accord. Qu'on commence cependant par enlever le crucifix de l'Assemblée Nationale et qu'on rebaptise les villes et villages du Québec qui commencent par Saint. Une fois ces deux tâches accomplies, on pourra s'occuper des 3-4 turbans.

    • Mettons que c est pas fort m. Marissal mme Marois donne pas d entrevue a La Presse on attaque s il y a un quotidien qui se la joue c est bien La Presse le grand journal Montréalai vous me faites honte....il y a autre chose que la version anglo du secularism....interdire les signes religieux obscènes pour des fonctionnaires SUR LEURS HEURES DE travail est parfaitement légitime je suis mettons musulman et je vais renouveller mon permis de conduire pourquoi je serais accueilli par un catholique fanatique portant une grosse croix ou un anent habille en imam du 13eme siecle oui a la neutralite de l etat

    • Je peux m'imaginer facilement le duo Marois-Drainville en tant que politiciens aux États Unis dans les années '50: pour résoudre le problème raciale et favoriser l'intégration des noirs ("eux") à la société blanche ("nous"), ils auraient suggéré aux noirs de se maquiller le visage et les mains de blanc dans tous les lieux publics.

    • La proposition de Drainville est très bonne.
      Mais ce n'est pas au sujet des valeurs québécoises, c'est uniquement au sujet d'interdire des signes religieux ostentatoires dans la fonction publique.
      Pour le reste, on comprends facilement que la balloon du PQ s'est rapidement dégonflée et que le 2 000 000 $ en publicité plus le coûts des fonctionnaires ne va servir que faire la promotion de la sécession du Québec.

    • Le PQ devrait se concentrer uniquement sur l'application de l'égalité homme/femme et laisser de côté l'aspect religieux (complications inutiles en vue).Pas besoin d'une nouvelle loi: l'égalité homme/femme existe déjà dans la charte des droits et libertés,suffit de l'appliquer.

    • À "Etrangere2013"
      Si vous êtes arrivée ici en 2013, on peut essayer de vous pardonner certaines ignorances...
      Les Québécois de souche (les descendants des 100 premières familles Françaises à avoir colonisé la Nouvelle-France) ne sont PAS des immigrants.
      Un immigrant quitte un PAYS pour aller vivre dans un autre PAYS.
      Or en 1600 il n'y avait PAS de pays ici. Ils l'ont CRÉÉ, DÉFRICHÉ, BÂTI. Ils n'ont pas "immigré".
      Les vagues d'immigration sont venues BEAUCOUP plus tard, une fois que nous avons bâti ce pays et l'avons rendu "ALLÉCHANT".
      La Charte n'est pas haineuse, il me semble que c'est vous qui l'ête.
      Ce genre de charte pose des balises pour une meilleure vie commune sans religion.
      Il est bien évident que même les Québécois de souche ont oublié qu'ils sont des immigrants aussi.
      Quelle ignorance claire et quelle haine envers tout ceux qui sont différents. Je suis d'accord avec vous Monsieur Marissal, sauf que je vois que le Québec est déjà divisé et séparé.
      Laissez vos préjugés chez vous et ouvrez-vous à cette différence. Travaillons tous ensemble à résoudre nos problèmes de société (économie, éducation, développement...).
      Quels mensonges, quelle démocratie et quelle liberté!!!!

    • Si une fonctionnaire musulmane porte un turban à la Francine Grimaldi sera-t-elle interdite de travailler?

    • Tout le monde aime tomber sur l'exemple de l'Angleterre, sans voir ce qui se passe en France qui eux pronent la laicite: emeutes mortelles et "zones urbaines sensibles" ou la police n'ose plus mettre les pieds.

    • J'ai crée un compte aujourd'hui uniquement pour l'occasion. Premièrement, je vais m'abstenir de livrer le fond de ma pensée sur la qualité de l'article, mais honnêtement je suis d'accord avec la majorité des gens qui critique l'article. Sinon, je me demande pourquoi on a peur d'une charte comme celle la. La charte a pour but de sortir les signes religieux des institutions publiques. Personnes ne se verra interdire le port voile chez lui ou dans la rue. Je n'ai aucun problème avec le fait qu'un fonctionnaire porte un signe religieux ou un morceau de vêtement religieux, mais je suis entièrement d'accord avec le fait d'avoir un État laïque, donc donnons-nous une loi, un code, un règlement qui s'applique à tous et arrêtons de dire que le méchant gouvernement est raciste et veux brimer les droits des immigrants.

    • C,est une première de commenter votre article M. Marissal... et vous me faîtes rire : Comme si vous venez de comprendre que TOUT est politique !.... Il n'est jamais trop tard de prendre un certain recul pour observer le fonctionnement du système et de ne pas tomber dans le jeu. Bonne fin de journée

    • Est-ce qu'une barbe bien fournie est un signe religieux ostentatoire?
      Les amish n'aimeront pas ;-)

    • Avec toute la mauvaise foi, les parti-pris, voire les mensonges publiés ces dernières années par "notre journal préféré", la Première ministre est justifiée de préférer l'ignorer.
      En s'en plaignant, Marissal passe pour un enfant-roi incapable de se regarder dans le miroir.

    • Monsieur Marissal, je vous lis depuis plusieurs années, et j'ai toujours (enfin presque) reconnu chez vous une sagesse et une indépendance d'esprit. Mais aujourd'hui, à la lecture de votre propos, il me vient à penser que l'ombre du "Big Boss" est omniprésente à La Presse, et même que vous en êtes teinté. Bien regrettable...

    • Votre article démontre bien l'approche journalistique de «notre quotidien préféré», selon vos dires , M. Marissal (SVP ne me répondez pas avec vos statistiques).
      Si les journalistes de «notre quotidien préféré» faisaient preuve d'un peu plus d'honnêteté intellectuelle, peut-être que notre Première Ministre serait moins réticente à vous rencontrer.
      Vous écrivez:
      «Avez-vous déjà vu un juge avec une kippa? Un flic avec un crucifix pendant sur son uniforme?
      Les juges et les procureurs, peu importe leur confession, suivent un code très strict visant à maintenir le décorum des tribunaux. Quant aux policiers, ils ne peuvent, pour des raisons de sécurité, déroger à l'uniforme prescrit».
      Alors pourquoi des policiers (en particulier de la GRC) veulent porter le turban?

    • Monsieur Marissal,
      Votre interprétation des attentats en Angleterre est simpliste et je suis complètement abasourdi de vous voir décrire de jeunes anglais de troisième génération comme des soldats d'"Al Quaida". Comme si cela suffisait à faire oublier qui ils étaient et l'horreur du geste qu'ils ont posé contre leurs concitoyens. Moi, ces attentats là, je les ai vu comme un gros signal d'alarme et, à la lecture des journaux anglais, je pense qu'eux aussi ont été secoués de voir des enfants du pays commettre une telle barbarie.
      L'inclusion, vous savez, c'est ça et Angleterre ne peut simplement renier ces jeunes là. Comme si nous pouvions renier Villanueva comme l'un des nôtres. Comme si nous pouvions décrire les émeutes de Montréal Nord comme le fait de "gangs de rue" alors que ces jeunes là sont nos concitoyens. Comme si nous pouvions nous dire que Bain qui a tiré sur la première ministre n'est qu'un "fou isolé". Comme si nous pouvions nous dire que les gens qui se sont achetés un billet pour aller à une conférence à la limite du salafisme ne font pas partie de Nous. Je suis désolé, mais tous ces gens, ils sont Québécois et il nous faudra bien baliser ce qui acceptable ou non chez Nous.
      Vous parlez de semer la division, mais vous omettez un attentat politique qui a faillit coûter la vie de notre première ministre. Vous assimilez une proposition qui est en droite ligne avec l'histoire québécoise (longue marche vers la laïcité) à un geste de division. Vous faites le jeu de gens dont le radicalisme m'effraie de jour en jour.
      Ben oui, la première ministre aurait pu se garder une petite gêne sur le multiculturalisme, mais je ne vous ai pas entendu parler quand la fédération canadienne de soccer à EXCLUT la fédération québécoise en entier et bannit TOUT les petits québécois pour une histoire montée en épingle de turban qui aurait facilement pu se régler par une discussion.

    • Il est bien évident que même les Québécois de souche ont oublié qu'ils sont des immigrants aussi.
      Quelle ignorance claire et quelle haine envers tout ceux qui sont différents. Je suis d'accord avec vous Monsieur Marissal, sauf que je vois que le Québec est déjà divisé et séparé.
      Laissez vos préjugés chez vous et ouvrez-vous à cette différence. Travaillons tous ensemble à résoudre nos problèmes de société (économie, éducation, développement...).
      Quels mensonges, quelle démocratie et quelle liberté!!!!

    • média trop critique, elle est bien bonne, vous voulez dire merdias corporafif et radiophoney!
      La dernière fois j'ai vu un scoop réel dans un journal, Normand Lester perdait son emploi.
      LE vrai journaliste n'a pas de travail car le vrai journaliste dénonce le rôle que jouent vos patron en ce qui est de la désinformations.
      La liberté de presse devrais vous permettre de dire la vérité et non n'importe quoi.
      médias trop critique... j'en reviens tout simplement pas encore.
      Pourquoi n'entendons nous pas parler d'avantage d'enbridge, de petrolia, de la caisse de dépôt et placement du Québec, de l'influence sur Israel, de la collusion avec les rotchschilds, des investissement dans les minières qui ne sont même pas canadienne, les nombreux contrat octroyé à colefy? La présence de suez et de son contrôle de 60% de l'énergie de la planete?
      merdia trop critique, vous n'avez même pas l'étoffe d'un journal, encore moins d'un journaliste.

    • J'aurais probablement lu jusqu'au bout si, après 2 paragraphes, l'auteur arrêtait de pleurnicher parce qu'un journal concurrent a eu un scoop. Si André Pratte est ton éditorialiste en chef, tu perds le droit de parler de complaisance envers un parti.

    • En matière de "wedge politics", le PQ emprunte de Harper qui, lui, a emprunter de Bush et des Républicains.
      Ce n'est plus le parti de René Lévesque, qui doit se retourner dans sa tombe.

    • René Lévesque, lui, n'était pas un xénophobe...

    • À PacoG
      Je n'ai pas écrit que Le Devoir n'avait pas d'agenda, mais qu'il n'avait pas d'agenda officiel imposé par son proprio -- vu que Le Devoir n'a pas de proprio. Les éditorialistes du Devoir n'ont pas besoin de signer un document leur interdisant certaines positions politiques, alors qu'on dit que c'est le cas ici.

    • Monsieur Louis Richard, je ne dis pas que la proposition de Drainville est "islamophobe, je dis simplement que ce genre de politique politicienne accentuera l'islamophobie.

    • M. Marissal vos propos nous amènent à réfléchir sur La Presse (Desmarais et cie). Vous dites: "Ils sont les victimes (les lecteurs de La Presse) collatérales des mesures de représailles de la première ministre envers un média qui s'est montré très critique de ses actions, en particulier envers ses projets de Charte des «valeurs québécoises». C'est bizarre qu'à la Ville de Gatineau, certains médias reprochent la même chose au Maire Bureau. Comme La Presse, certains médias locaux passsent leur temps à critiquer, un sports favori, les projets du Maire que ces projets visent favorablement le bien commun de la ville ou non! C'est simplement les conséquences, M. Marissal, du fait de lancer une tarte à la crème au visage de quelqu'un qu'on n'apprécie pas pour quelque raison que ce soit. Le fait peut devenir criminel dans certains cas.
      Vous dites M. Marissal: "Le rôle de l'État n'est-il pas d'accompagner les immigrants à se faire une place dans la société et sur le marché du travail, les femmes en particulier, plutôt que de les culpabiliser parce qu'ils n'ont pas les mêmes "valeurs" que la majorité." Pour être honnête, M. Marissal, vous devriez ajouter également qu'il faut que les immigrants VEULENT d'abord s'intégrer à la société Québécoise et ACCEPTER les containtes du marché du travail au Québec (Canada)! Comme je l'ai souligné ailleurs, nous devons tous faire des choix M. Marissal et, en ce sense, les Québécois eux-mêmes en font tous les jours et continueront d'en faire à l'avenir. Est-ce que vous dites, M. Marissal, que les Québécois doivent sacrifier leurs propres valeurs pour celles des AUTRES? En d'autres mots, le "petit peuple du Québec" doit mettre ses valeurs de côté pour plaire aux autres et ne pas passer pour racistes?
      Je me demande, M. Marissal, si vous auriez le même discours si on changeait le mot "musulman" pour le mot "anglais" (anglophones du Canada anglais)? Pourtant le Québec s'est prévalu de la Loi 101 pour protéger sa "langue"; tout un débat.

    • Bonjour,
      J'apprécie cet article et les arguments utilisés.
      J'aimerai juste poser quelques questions:
      #1- Comment on peut parler d'égalité homme/femme au Québec lorsqu'il n'y pas d'équité salariale entre les hommes et les femmes pour un même emploi?
      #2-Comment on peut parler d'égalité homme/femme: lorsqu'on permet à l'homme musulman de travailler et qu'on empêche la femme musulmane de le faire: car la barbe pour l'homme musulman et l'habit traditionnel ne sont pas une obligation chez l'homme, tandis que le port de hijab ou le foulard l'est (le niquab n'est pas indiqué nulle part dans l'islam ni dans les dires du prophète ni dans le Coran: c'est une pratique qui relève des traditions culturelles et non de la religion). Car, disant les choses clairement, ce sont les femmes voilées SPÉCIFIQUEMENT qui sont directement visées par cette charte des valeurs: puisque les autres signes (quoi eux aussi sont importants pour ceux qui le portent) ne sont pas obligatoires et ne change en grande chose la vie de ceux qui s'en privent.
      La femme voilée:
      - ne porte pas le voile par provocation :
      car pour provoquer cela veut dire qu'on lui a demandé de l'enlever et qu'elle a décidé de faire le contraire je m'explique: pour venir qu Québec il faut passer par la sélection de Québec: donc comme le nom le dit : le Québec sélectionne ses futurs immigrants et jusqu'à maintenant on n'a pas refusé l'obtention du certificat de sélection à une femme voilée = ce qui veut dire qu'elle a été sélectionnée avec/malgré son voile, elle est la bienvenue tel qu'elle est au Québec/sans provocation.
      - aussi la majorité des femmes voilées portent le voile car elles obéissent au code de vie de leur confession dicté par le Coran : ni par un mari, ni par un père et encore moins par une société (puisqu'elles sont au Québec)...Comme les soeurs chrétiennes qui se cachent les cheveux, ou les moines boudistes
      #3- si la charte passe, est-ce que les congés fériés religieux : noël, pâques...vont-être abolis?

    • Un T-Shirt ou macaron prônant l'athéisme ou qui promeut le Mouvement laïque québécois sera-t-il permis ?

    • carte des émeutes raciales en Grande-Bretagne entre le 6 et le 9 aout 2011 seulement!
      http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/law-and-order/8689355/London-riots-all-incidents-mapped-in-London-and-around-the-UK.html

    • Que ce soit vrai ou non, j'ai toujours eu de la misère avec les journalistes se plaignant de ne pas avoir eu droit à une entrevue.

    • @ Tolerance2, 10 septembre 2013, 11h47
      Tu dis: "...Quelqu'un d'autre a déjà utilisé ce genre de maneuvre politique ....mais la majorité avait dit non à la division et à l'islamophobie"
      Tu dis n'importe quoi pour promouvoir ton agenda.
      La proposition de Drainville n'est pas "islamophobe" car elle s'applique à tous.

    • Quel raisonnement tordu et démagogue qui semble chercher à tout prix à exprimer la point de vue biaisé de votre journal. M. Marissal, j'ai un grand respect pour vous, mais là, vous vous plaignez sur un ton enfantin que la première ministre ne vous a pas accordé d'entrevue, ce qui est son droit, car vous êtes de loin la seule source d'information québécoise. D'ailleurs, La Presse est devenue tellement partiale, c'est catastrophique à mon avis, bien plus que l'attitude de Mme Marois.

    • Quelqu'un d'autre a déjà utilisé ce genre de maneuvre politique pour gagner des électeurs. C'était Monsieur Sarkosy en France mais la majorité avait dit non à la division et à l'islamophobie. Il avait perdu les élections présidentielles pourtant c'était un président prés du citoyen. Le Canada est multiculturel et un pays d'accueuil et de tolérance. La liberté du culte dans le respect des lois, une justice égale pour tous sont des valeurs inaliénable et c'est pour ça qu'une majorité d'immigrants se sont installé au Canada. Imaginer toutes ses femmes qui travaillent dans des garderies subventionnées par l'état ou ses femmes qui n'auront plus le droit de prétences à des aides de l'état sous prétexte qu'ellent portent un signe religieux. Ce genre de réaction ne fera qu'a centuer l'islamophobie et la cohésion sociale. On va les obliger à se cloitrer chez-elles et marginalisées dans le pays des droits de l'homme et valeurs humaines. Quoi qu'il arrive les immigrants dont je fais partie respecteront les lois canadiennes et québecoises et nous remercions ce pays de nous accueillir. Je rends homage à votre journal pour sa prise de position indéflectible dans le respect des valeurs humaines sans distinction de races ou de religions.

    • Pauvre petit VINCENT, il tape sur la gueule de tout le monde, et il se plaint lorsque personne ne veut plus lui parler. Soit mature dans tes dialogues, et alors les gens te respecterons.

    • bravo vincent,desmarais va probablenent te récompenser,tu le mérites bien.

    • Quelle belle mobilisation que l'on retrouve ici! Même "ceuses" de service...
      Vincent Marissal a ce don de les réveiller, avec sa lucidité et sa perspicacité intellectuelles.
      Cet édito est très à point, n'en déplaise au duo Marois-Drainville et sa milice "visionnaire"...

    • Le soutien populaire envers cette charte est aussi inquiétant que la charte elle-même. En quoi le travail d'un employé de l'état est-il de moindre qualité si une personne le fait en affichant ou non une appartenance religueuse?
      Les supporteurs de cette loi ne se rendent même pas compte que ce qui les motive est bien un rejet des différences ethniques ou culturelles que l'expression d'un coyance religieuse.

    • Vous n'avez rien compris, Monsieur Marissal. Vous n'avez pas compris que ce qui divise les Québécois, c'est justement tous ces privilèges accordés à la religion.
      Avant, quand on arrivait au travail, on laissait au vestiaire ses convictions religieuses, politiques et autres. En échange, l'employeur n'avait pas le droit de nous discriminer pour nos convictions politiques et religieuses, non plus que pour nos activités hors du travail.
      Depuis que la Charte canadienne des droits et libertés et les tribunaux s'en sont mêlés, il y a deux ensembles de règles : un pour les croyants fervents, et l'autre pour le commun des mortels. Voilà l'hypocrisie de la laïcité « ouverte » : sous couvert de « tolérance », elle donne à la religion des moyens d'expression auxquels les autres prises de position n'ont pas droit.
      Vous y tenez absolument, à vos signes religieux? Alors permettez tous les signes! L'arc-en-ciel LGBT, le ruban vert de l'écologie, le « A » encerclé de l'anarchie, la faucille et le marteau du communisme, le serpent à sonnettes libertarien... même les symboles pro-vie! La liberté d'expression ne doit pas être un droit à géométrie variable.
      En ce sens, le projet de charte des « valeurs québécoises » est défaillant. D'abord en conservant le crucifix de l'Assemblée nationale, alors qu'il pourrait très bien être remplacé par une fleur de lys ou un autre symbole québécois; ensuite, en ne visant que les signes religieux.
      Et vous êtes mal placé pour critiquer Madame Marois : La Presse elle-même se livre depuis dix jours à une campagne éhontée de rééducation des masses en faveur de la laïcité « ouverte ».

    • J'admire votre raisonnement M. Marissal, L'état ne devrait pas avoir le droit de limiter les droits individuels et ce, même si une majorité de la population semble approuver ce contrôle. Il y a beaucoup de gens qui ont peur, et qui ne comprennent pas l'autre. Les droits individuels ne sont pas négociables. Il y a 100 ans, les femmes n'avait pas le droit de vote, maintenant, on veut leur enlever le droit de porter un foulard sur la tête... C'est vraiment n'importe quoi. L'état doit rester Laïc et neutre mais pas les individus. La chose qui doit absolument tomber c'est le tristement célèbre crucifix de l'Assemblée Nationale. Pour le reste, si une femme veut se promener avec un foulard sur les cheveux, ou un gars avec un chapeau sur la tête, ou une autre avec une mini-jupe, ce n'est ni le devoir, ni la responsibilité de l'état de légiférer la dessus.

    • Vincent Marissal : "Les lecteurs de La Presse n'existent apparemment pas aux yeux de Pauline Marois. Ils ne méritent pas son attention et ses explications."
      Ouach ! Quelle démagogie nauséabonde. Ce n'est pas avec des commentaires comme celui-là que j'aurais le goût de collaborer avec votre journal. Et votre façon de juger les lecteurs de La Presse comme de pauvres victimes trop sottes pour aller s'informer ailleurs que dans votre journal... vous pensez vraiment que c'est contre les lecteurs que Pauline Marois en a ? pourquoi certains chroniqueurs deviennent si bêtes avec l'âge ?

    • Comme j'ai dit plusieurs fois, obtenir l'égalité en imposant à tous les mêmes restrictions au lieu de donner à tous les mêmes droits, est un acte d'autoritarisme abusif qui sent la démagogie la plus crasse. (Ils ont changé le nom de cette Charte ajoutant l'adjectif "québecoises". Drôle, hein?)

    • Voyons M Marisal, vous êtes complètement dans le champs en disant qu'en Angleterre les 160 arrestations n'ont rien à voir avec le multiculturaliste à l,anglaise, aller consulter au moins des blogues d,anglais qui en discourent et vous allez comprendre que c,est exactement qui pend au bout du nez si nous ne prenons pas le taureau par les cornes, même les musulmants et juifs y trouveront leur compte et en rien cela ne les empêchera de pratiquer leur religion ouvertement, tout comme toutes les autres religions d'ailleurs.
      Trouver moi un pays ou le multiculturaliste fonctionne bien, il y a une énorme différence en respect des cultures et le multiculturaliste, tout comme entre laïcité et respect des religions, un peu de savoir vivre ne ferait ps de tord.

    • Non seulement, je suis d'accord avec vous mais je crois de plus en plus que Madame Marois détourne l'attention des vrais enjeux: pouvoir syndical au Québec, caisses de retraite dorées, primes chez Hydro Québec, obésité morbide de l'état et bien sûr le rejet de toute forme d'énergie qui ne peut être gérée par la grosse matante (Hydro). Pendant ce temps, on donne le micro à des xénophobes qui pensent régler le cas des immigrants même si rien ne le commande autrement que par la peur séculaire des étrangers. Quelle honte, nous allons encore passer pour des français insignifiants égarés sur les terres d'Amérique. Finalement, nous méritons bien ces faiseux qui n'ont appris dans leur ¸vie que la richesse, c'est les autres... Manque plus que l'ineffable JF Lisée pour compléter... Pauvre Canada comme disait l'autre à Fatima.

    • @jippece :
      Le mulet-culturalisme est un désastre en Angleterre? Parce que la laïcité totale a tellement bien fonctionné en France, n'est-ce pas? Les problèmes du Royaume-Uni sont similaires aux problèmes de la plupart des pays Européens par rapport à l'immigration issue des pays arabo-musulmans (une immigration différente de la nôtre vu la proximité géographique et l'histoire). Cela n'a absolument rien à voir avec le droit de porter un foulard ou un turban dans la fonction publique. En fait, l'intégration est maximale quand les gens vivent et travaillent ensembles au lieu de s'isoler dans des ghettos. Cette charte risque plutôt d'augmenter l'isolement de plusieurs femmes musulmanes qui manqueront une belle occasion de côtoyer d'autres Québecois(es)
      @S.Auclair : Le Devoir n'a pas d'agenda? Faites-moi rire. Toute source d'information est biaisée. Tous les journaux ont une ligne éditoriale.
      Faut vraiment être naïf pour croire que le but visé par cette tempête dans un verre d'eau est de régler un problème identitaire. C'est une man?uvre électorale évidente. La PQ a bien apprit de la montée de l'ADQ lors de l'épisode d'Hérouxville. Ils ont compris qu'il est très simple d'aller chercher le vote des xénophobes sous le couvert de considérations identitaires. Remarquez d'ailleurs que ce sont toujours les endroits où il y a le moins d'immigrants qui se sentent le plus concerné. Le pire c'est qu'à lire les commentaires, ça va sûrement marcher.
      F. Gagnon

    • Bravo M. Marissal. Ce que nous déplorons le plus c'est que la parole ne soit pas donnée aux personnes les plus concernées par cette Charte des valeurs québécoises. Nous remarquons qu'au nom de l'égalité des hommes et des femmes nous faisons la promotion de l'INÉGALITÉ ENTRE LES CITOYENS ET CITOYENNES. Les personnes sans signe religieux travailleront pour payer le bien être social de celles qui en arborent parce qu'elles seront exclues de l'emploi.

    • Ce sont les commentaires de style Marissal qui nous font craindre à nous, les immigrants provenant de pays «musulmans» et qui, pour la plupart, ont choisi l'exil pour échapper au faschisme islamiste, un scénarion à la française soit la pression sociale islamiste. Cette derrnière vous pourchasse là où vous êtes, vous traite de mécréant dès que vous êtes surpris À prendre une bière sur une terrasse montréalaise. Les persoones que vous défendez et à qui vous reconnaissez cette soi-disant«liberté confessionnelle» s'assurent que tous leurs compatriotes y inclus leurs enfants ne sortent pas des rangs. Plus on sera nombreux , mieux ça vaudra...Au risque d'être téteux pour vous, le seul pays qui m'a accepté entant qu'immigrant est le québec ( le Canada par la suite). Je l'aime ce pays et je me battrai pour qu'il garde ses valeurs. Les québecois ont milité longtemps pour arriver à dire «Ouf» à la religion et voilà qu'aujourd'hui, des individus venant de partout vous ramène en arrière.
      Du temps de vos mères ou de vos grands-mères , vous n'oseriez pas dire que l'église a rraison : on vous aurait traité de contre-révolutionnaire, vous seriez passé pour un réactionnaire.
      Aujourd'hui, au motif, que vous êtes un «libéral» vous défendez tout azimut la liberté du prosélytisme islamique. Savez-vous ce que pense de vous la plupart de ces prosélytes.
      Pensez à l'avenir de vos enfants, pensez que ce qui développez la France c'est la loi de Jules Ferry sur la Laïcité. Pensez que ce qui a permis À la Turqui de s,en sortrir , c'est encore la lioo sur la laïcité. alors de grâce, sachez que vous en défendez personne. Vous voulez juste donner une opinion sans s'attarder sur ce que nous mêmes issus de pays musulamns et

    • La Charte canadienne a créé toute une génération de citoyens qui ont des "droits" mais aucune responsabilité envers la société. Une génération d'enfants-rois qui continuent à se regarder le nombril parvenus à l'âge adulte.
      Il est plus que temps de rééquilibrer la Charte canadienne, adoptée de manière antidémocratique, pour redonner ses droits collectifs à la majorité.
      Les Québécois en ont ras le bol de financer des groupes religieux extrémistes, qui manipulent les symboles (kirpan, turban, voile, kippa) pour garder la mainmise sur leurs communautés respectives et ainsi freiner leur intégration à la société canadienne et québécoise.
      Quant à la fameuse liberté de religion, elle n'est nullement menacée. Personne n'empêche qui que ce soit d'aller dans un lieu de culte après les heures de bureau ? sauf peut-être à Roberval, le comté où va se présenter Philippe Couillard (quelle coïncidence... pompier pyromane, peut-être?)
      Les sondages démontrent que l'appui à la Charte des valeurs est très élevé. Les articles de La Presse à ce sujet sont tellement mal documentés et structurés qu'ils témoignent de l'improvisation et de la panique qui s'est emparée du camp multiculturaleux.

    • Le PQ marche sur des oeufs mais il faut au moins lui donner le mérite d'essayer de trouver une solution avant que la réalité du brassage ethnique n'impose ses propres vues. Contrairement au PLQ qui met tout ça sous le tapis. À un certain moment, quand le pourcentage d'immigrants sera plus grand, il sera trop tard pour mettre des limites. C'est maintenant qu'il faut déterminer les règles, avant que le train ne passe.
      Et il n'est pas question de "basher" les immigrants, on veut seulement que l'Etat soit épuré de symbole religieux. Les chroniques du genre de celle d'Yves Boisvert qui tente de nous culpabiliser, en jouant sur nos émotions (sortez les violons tant qu'à y être!) ne font que me conforter dans ma vision du problème.
      Par contre, le crucifix de l'Assemblée Nationale devrait partir, question d'être conséquent...

    • @ S.Auclair, 10 septembre 2013, 09h57
      Tu dis: " Le Devoir, au moins, n'a pas d'agenda politique officiel imposé par son proprio."
      Ha ha ha ha ha ha ha !

    • Bonjour
      Je suis abonné à La Presse pour pouvoir lire des textes comme le vôtre (ou Mme Gagnon ou Pratte) et pouvoir vous haïr.
      J'ai 66 ans.. j'ai vu les méfaits d'une religion qui domine. L'Islam reproduit cela aujourd'hui au Québec. Il faut renvoyer les croyants dans leurs églises et maisons.
      Je ne vais tolérer que des gens religieux DISCRETS.
      Je voudrais un jour une grande réflexion de votre journal sur la RELIGION.... tout part de là...
      Pauline aura mon vote plus que jamais, même si je ne suis pas toujours d'accord avec toutes les décisions de son gouvernement.
      Merci
      Pierre Pageau

    • Quelle démagogie de votre part de parler de choix de la division, comme s'il est n'était pas déjà là dans la réalité difficile de l'intégration et comme si une burqa imposée par le mari ou la famille ne séparait pas une fillette des autres élèves de l'école, une jeune femme des autres étudiants du Cégep ou de l'université, voire une femme des citoyens de la société d'accueil. La charte est nécessaire maintenant parce qu'elle pense à l'avenir et fait de la prévention afin d'endiguer la ghettoïsation généralisée que l'on retrouve déjà précisément dans un pays comme la Grande-Bretagne ou dans le ROC (reste du Canada); j'ai vécu dix ans à Vancouver et je sais de quoi je parle! On s'attendrait de la part de quelqu'un qui se prétend journaliste, monsieur Marissal, qu'il fasse son travail. Vous nous semblez plutôt vous souciez de passer pour gentil et plus intelligent que la majorité que vous méprisez. L'avenir vous donnera tort car comme dit le sage proverbe : -Les chiens aboient, la caravane passe.

    • louis-richard
      Pardon? Propager des guerres? Ça va la médication?
      longval
      Et c'est la raison pour laquelle le PQ ne peut l'enlever? Méchante bonne raison! LOL

      s.bergeron
      Entrièrement d'accord. J'ai toujours voulu un pays mais un pays qui uni les gens, pas qui les divise selon qu'ils sont catholiques chr.tiens ou non. Malheureusement, ce sont les régions (particulièrement le 450) qui élisent le gouvernement provincial et le PQ est en train de se prostituer pour obtenir une majorité. Quel pays pathétique que nous formons!

    • M. Marissal, je ne suis pas du tout d'accord avec vous.
      De mon point de vue, mettre des balises rassemble plus que ne divise. Les gens qui se sentent exclus, s'excluent eux-mêmes.
      Je ne vois aucune contradiction à imposer une neutralité religieuse aux personnes employées de l'état lorsqu'ils sont en fonction. Tout comme il existe une réserve sur les opinions politiques. je ne veux pas savoir ce que pense la personne à qui je m'adresse quand je parle à un employé sensé représenter tous les québécois, toutes confessions et toutes allégeances politiques confondues!
      À mon sens les accommodements raisonnables ne devraient même pas exister! Les accommodements c'est pour combler un handicap. À moins que la religion ne soit un handicap?
      Selon moi les accommodements pour motifs religieux sont tout aussi discriminatoires que la discrimination par rapport à la couleur de peau. Parce qu'on permet quelque chose à une catégorie de personne qu'on ne permet pas aux autres. On crée 2 classes de citoyens. Ceux qui ont le droit et ceux qui ne l'ont pas. Exactement sur le même principe qu'il y a moins de 100 ans les noirs étaient considérés comme inférieurs aux blancs. les blanc avaient donc des droits que les noirs n'avaient pas.
      Et c'est cette inégalité qui nous agresse bien plus que de voir un foulard sur la tête de quelqu'un.
      Les lois se changent, les codes évoluent. Il fut un temps où les femmes n'avaient pas le droit de porter le pantalon pour travailler... aujourd'hui, se posent-on la question?
      Dans un emploi X, si une femme peut porter un couvre chef pour motif religieux alors toutes les femmes et les hommes devraient pouvoir porter un couvre chef pour la raison qui leur fera bien plaisir... sinon personne ne peut porter de couvre chef! Tout le monde est pareil, tout le monde est égal, tout le monde a les mêmes droits!
      Pour qu'une société fonctionne bien, il doit y avoir des règles et des limites, sinon chacun fait ce que bon lui semble, et c'est le chaos.

    • Un excellent texte M. Marissal! Malheureusement, les commentaires émis jusqu'à présent, illustrent justement "la division" exacerbée à laquelle vous faites allusion. L'obsession du pouvoir à tout prix peut parfois prendre des avenues dangereuses. On ne voit pas ici l'étoffe d'une cheffe d'État, mais de la politique de bas niveau qui divise bien plus qu'elle rassemble. Le but évident étant de diviser pour régner, vieille tactique bien connue. Exploiter la peur et l'ignorance ne fera pas du Québec une société exemplaire, bien au contraire. Plutôt inquiétant d'ailleurs de lire la teneur de certains commentaires. On est plus au niveau des idées divergentes, quand on somme un journaliste qui a le courage d'émettre son point de vue, à coups de "cessez de vous croire supérieur; cessez de véhiculer l'idée que...; cessez d'être le chantre...". Non, mais "cessez d'exister" tant qu'à y être... Elle est où la démesure? Sommes nous en Russie ? Le texte de M. Marissal, ne fait que mettre en relief, les tristes conséquences qui ne font que commencer, de cette division malsaine, créée de toute pièce. D'ailleurs, peut-on rappeler que moins du tiers de la population a voté pour le PQ! Alors pour l'infime minorité, on repassera...Appliquons les recommandations de Bouchard Taylor, un rapport produit avec sérieux, rigueur, respect ! Ce serait une avenue plus sûre et surtout non teintée d'une idéologie qui me fait craindre le pire.

    • "...Exactement le genre de reproche qu'on fait à Stephen Harper qui, comme Pauline Marois, cherche des enjeux électoraux délicats pour diviser l'électorat..."
      En passant, La Presse joue bien ce jeux aussi. Tous ces textes parlant de "droite" et "gauche" pronne la division et l'exclusion. On force l'opinion des gens dans ces deux p'tites boites, peut importe les nuances inherantes a tout ce qui touche l'humain, l'individu.
      Il y a vingt ans, on ne discutait pas de choses politiques en ces termes simplistes. Une autre contribution du "libre-echange", vous croyez?
      Diviser pour mieux reigner...

    • Commentaire très décevant M. Marissal. Ce n'est pas ce que vous dites lorsque La Presse se fait donner une entrevue par les libéraux.
      @franco50
      vous exprimez très exactement la situation. M. Marissal parle de "bashing" c'est faux, Mme Marois n'a pas "bashé" le Royaume-Uni, mais la notion de multiculturalisme qui est un désastre. Contrairement au Canada, qui n'a aucune idée du débat et de ce quui se passe au Québec, parce que personne ne lit ou n'écoute les médias francos du Québec, on a une bonne idée de ce qui se passe là-bas.
      Allez Monsieur Marissal, redressez le niveau de vos propos.

    • Erreur, M. Marissal, vous n'êtes pas mon quotidien préféré ! Mais j'aime bien vous lire quand même. Et je suis tout aussi d'accord avec Mme Marois que l'État Québécois doit être laïc ! Je n'ai rien contre quelque religion que ce soit et contre qui que ce soit qui les pratique. Mais cela doit ce faire soit chez soi ou dans un temple prévu à cet effet. Un point c'est tout !

    • Nous sommes dans de sales draps, en étant aux prises de ces deux gouvernements obtus... Et malheureusement, je constate, avec le commentaire de seb.b et d'autres lus sur d'autres blogs, que madame Marois a un fidèle public qui la suit. Un public qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez, qui croit tout ce qui se dit sans même vérifier s'il y a un fondement de vérité ou si ce qui est rapporté ne serait qu'un incident monté en épingle par des gens peureux. Et ceux-là veulent faire de mon chez-moi un pays... C'est d'une telle tristesse et surtout ça fait peur en diable!
      S. Bergeron

    • Erreur.
      C'était bien à mon quotidien préféré que madame Marois a confié ses impressions. Ce n'est pas parce que je vous lis que je vous préfère.
      Le Devoir, au moins, n'a pas d'agenda politique officiel imposé par son proprio.

    • "Le rôle de l'État n'est-il pas..."
      Voila ou j'accroche. En ce qui me concerne, le seul role legitime de l'etat est de garantir les droits inaleniables des individus, dont celui de la liberte de conscience. Comme on enseigne plus ces choses-la, le gouvernement s'accapare des pouvoirs sur la societe grace a l'ignorance des citoyens. Il se croit tellement omnipotent que meme les insultes entre voisins sont maintenant legiferees:
      "Une Québécoise d'adoption qualifiée de «maudite Française» a eu droit à un chèque de 3500$ pour réparer une «discrimination fondée sur son origine ethnique ou nationale», gracieuseté du Tribunal des droits de la personne."
      http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/201308/01/01-4676314-maudite-francaise-une-insulte-chere-payee.php
      Si les gens ne se reveillent pas, le seul droit qui sera reconnu sera celui du gouvernement de nous dire quoi faire dans toutes les spheres de notre vie.
      Marois n'est qu'une marionnette mandatee pour atteindre ce but. Et elle sert bien ses maitres.

    • @MadMaf Ce sont les libéraux de Jean Charest qui ont précipitamment fait adopter la résolution concernant le maintien du crucifix à l'Assemblée nationale.

    • Dans un exercice avec de forts relents de duplessisme, pour parler poliment, La Presse ne devrait pas s'inquiéter de bien représenter la ville où elle est établie. Autant le conseil municipal que les 3 candidats à la mairie se sont déclarés contre.

    • Le PQ fait du Wag The Dog.
      Autrefois, c'était le Carré Rouge, maintenant, ce sont les musulmans qui prennent beaucoup de place.
      Pourtant, il semble que la majorité des autres groupes religieux n'en demandent pas autant.

    • @ MadMAf
      Tu dérapes royalement en parlant du "West Island".
      C'est à cause de personnes comme toi que les guerres se propagent.

    • Une fois encore, Monsieur Marissal, je vous trouve de mauvaise foi. Si, comme Québécois, on décide de se doter d'une charte montrant dans quelle société d'accueil, donc avec des valeurs dûment connues et écrites, se retrouveront les nouveaux arrivants, on devient à vos yeux quasi des " retardés mentaux " et des êtres quasi démoniaques. Vous délirez souvent, mais avec le papier que vous avez concocté aujourd'hui, vous dépassez les bornes. Pourquoi est-ce votre point de vue qui est le meilleur et le seul digne, dites-moi ? Vous vous accommodez de tous ces signes religieux ostentatoires quand c'est l'État qui est l'employeur, directement ou indirectement, même en appuyant que l'État soit neutre ? Que Madame la première ministre ne daigne pas vous accorder d'entrevue parce que vous vous rangez parmi les sceptiques, quoi de plus normal : vous êtes un commentateur de l'actualité qui se fait fort de pourfendre tout appui national à une mesure longtemps demandée simplement parce que, complaisamment, vous choisissez d'être le défenseur d'une infime minorité (en effet, la plupart des immigrants se sont intégrés ici sans peine et j'en connais beaucoup pour qui la religion a pris le bord...) qui ne cherche qu'à faire du prosélytisme sous prétexte d'une prétendue liberté de religion (que la charte ne met pas en cause, loin de là). Cessez de vous croire supérieur aux Québécois qui approuvent déjà aux deux tiers, sans en connaître le contenu, le texte législatif à venir. Et cessez de véhiculer l'idée qu'on est xénophobes ou racistes parce qu'on approuve un tel projet de loi. Si l'État est laïque, eh bien ! cela doit paraître dans toutes les activités de sa juridiction. Est-ce si difficile à comprendre ? Ce faisant, l'État n'interdit à personne d'être religieux, mais cela doit rester hors de la sphère publique, point à la ligne. Cessez donc d'être le chantre d'une vision journalistique qui se gargarise d'être le dernier phare du Québec. La démesure, c'est votre plume !

    • Bravo Madame Marois. Vous êtes une femme intelligente et progressiste. Vous essayez de faire avancer le Québec malgré que vous soyez minoritaire. Bravo pour votre courage.

    • QUI EST-CE QUI DIVISE? NOUS ,OU LES INDIVIDUS QUI VONT J'USQUÀ LA COUR SUPRÊME,POUR UN DROIT RELIGIEUX,DANS UN ENDROIT PUBLIC.
      LES LECTEURS DE L'AUTRE JOURNAL,EXISTENT-ILS À VOS YEUX,LORSQU'ILS SONT INFORMÉ ET NE TOLÈRENT PAS LES AGISSEMENTS RELIGIEUX,SUR PLACE PUBLIQUE.
      JE N,AI PAS VU DE JUGE EN KIPPA,MAIS ON VOIT DES JUGES ALLER DANS LE SENS POLITICALLY CORRECT CONCERNANT LA RELIGION
      AH! LES POLICIERS ET LA CRAVATE,ELLE EST BONNE CELLE LÀ,LES POLICIERS ET LE TURBANS EUX!!!!

    • Comment faire autrement que de ne pas donner d'entrevue à la Presse? Tous les reportages (même pas un) de la Presse à ce sujet vont dans le même sens, celui de basher la charte. Vous ne faites que démontrer que la PM avait raison de ne pas vous accorder d'entrevue. Vous aviez clairement démontrer votre partialité dans les semaines précédentes. Avez-vous lu vos confrères M. Marrissal? Avez-vous lu Lysianne Gagnon? Difficile de vous prendre au sérieux ce matin.

    • J'ai toujours été membre du PQ. Francophone de souche de Sherbrooke. Je me suis toujours impliqué dans toutes les élections, contribué financièrement, ai donné de mon temps, de mes énergies. Et tout ça pour un gouvernement diviseur qui s'acharne à créer un débat qui n'existe que grâce à 3-4 articles du Journale de Montréal?
      Avec cette charte, il y aura une bonne religion (la Belle Grande religion catholique chrétienne) et les autres qui n'auront pas droit de citer.
      Pas de religion dans l'État mais un beau crucifix à l'Assemblée nationale.
      Pas de religion dans l'État mais les élus pourront continuer à porter leurs signes religieux.
      Pas de religion dans l'État mais pleins de villes du Québec (sous autorité du gouvernement provincial) ont un nom officiel qui débute par "Saint" ou "Sainte".
      Depuis que le Québec existe que la communauté anglophone de l'Ouest de l'Ile de Montréal refuse de s'intégérer au Québec francophone. A t-on fait des Charte pour les obliger à agir en français? Non - ils ont pu continuer à envoyer leurs enfants à l'école anglaise.
      Et là parce que moins de 300 femmes se promènent voilées faut tout légiférer?
      Sommes nous rendus fous?

    • Vous avez parfaitement raison monsieur Marissal et en même temps vous avez parfaitement tort.
      Vous pouvez accuser madame Marois d être maladroite dans ses propos et son approche car c est en partie ce qu on peut reprocher à quelqu un qui ose agir. Mais de là à l accuser de regner dans la division c est d être soit tres malhonnête ou tres fidele à la ligne éditoriale du patron.
      Un gars de votre éducation devrait me semble avoir une perspective plus grande que le simple nombril québécois. Partout sur la planete dans les contrées jugées propice à être considérées terre d accueuil, le débat de la laicité fait cours et les mêmes interrogations doivent être abordées par les gouvernements en place. Et pourtant eux sont ils des êtres aussi abjects que semblent l être pour vous les politiciens québécois ?
      Que ce soit aujourd hui ou demain, ce sujet devra être affronté comme vos amis libéraux étaient supposés le faire d ailleurs. Monsieur Couillard est en train de se pêter la gueule à force de s empêtrer dans tout et son contraire à ce sujet.
      Ultimement, si ce sujet devient enjeu électoral, le Parti Québecois va gagner avec ce projet qui est majoritairement favorisé par la population. À tous les 3 mois un chiard est crée dans les médias parce que tel accomodement est fait et semble aller contre la volonté populaire. Ca c est diviser pour regner quand la minorité décide. Il faut arrêter de remettre à demain.
      Désolé mais dorénavant les soit-disants intellos à la Bouchard-Taylor ne sont plus suffisant pour endormir les québécois parce qu autant qu ils demandent que des balises claires et précises soient écrites noir sur blanc et respectées par tous les québécois, autant c est lui qui a le dernier mot ,le dernier X sur le bulletin de vote.
      Alors oui que Gesca s acharne tant qu il veut à marteler l opinion du patron c est son droit mais à force de pisser contre le vent...

    • Disons les vraies choses, Mme Marois, notre première ministre, est dépassée par les évènements, et n\'est pas à la hauteur de sa tâche. Elle démontre depuis sa prise de pouvoir il y a un an, qu\'elle n\'est tout simplement pas capable d\'occuper la fonction. Son gouvernement n\'est qu\'une vaste improvisation sur à peu près tous les dosssiers, et en plus, quand elle ouvre la bouche pour traiter de sujets à saveur internationale, elle nous fait honte !
      Il serait grand temps qu\'elle songe à une retraite politique, et qu\'elle aille s\'occuper à autre chose ! Elle, ainsi que plusieurs de ses ministres !
      Cette mascarade sur la charte des valeurs Québécoise en est la dernière illustration ! Une comedia del arte qui mettra en vedette aujoud\'hui, Bernard Drainville, notre Tartuffe National !

    • Ce sont les jeunes Libéraux en congrès qui ont passé plus de temps à étudier les impacts d'un changement d'heures d'ouverture des bars que les enjeux touchant la charte des valeurs !

    • Dans le journal de Montreal on peut lire que la chartre mettra fin aux congés religieux, devons-nous en conclure que les congés de Pâques seront abolis ainsi que celui de Noêl puisqu'il est question ici de la religion catholique. ça devrait être le cas, ce qui est bon pour minou devait l'être également pour pitou ??

    • Ce gouvernement péquiste agit de plus en plus comme un état totalitaire, où tous et chacun devrons penser comme l'état le veut pour ne pas être traités de déviants. Mme Marois et ses ministres s'immiscent dans toutes les sphères de la société pour imposer une voie unique destinée ultérieurement à la séparation du Québec. Et en catimini, on peut très bien imaginer tous les anciens bonzes du Parti tissant en sourdine une toile pour prendre les Québecois au piège de l'indépendance.

    • Autant que l'on sache, notre charte interdira les signes religieux aux seuls fonctionnaires. Un état neutre, des fonctionnaires aux vêtements neutres, non religieux. Je me demande par quelle contorsion intellectuelle monsieur Couillard peut dire que l'état est neutre mais que ses représentants peuvent être religieux de façon visible par leurs vêtements ou ornements. Ce qui crée problème c'est l'insistance des musulmans à vouloir nous imposer leur religion en pleine face dans la fonction publique. Refus de s'intégrer, refus de l'apparence neutre pour un fonctionnaire. Vous n'êtes pas fonctionnaire ? Mettez votre voile, deux voiles, une burka longue et épaisse, cachez vos pieds par des bottes immenses, vous avez le droit d'avoir l'air fou, c'est permis. Comme fonctionnaire, un peu de pudeur s'il vous plait, je ne veux pas voir votre religion.
      Contrairement à monsieur Marissal je trouve rassembleur le projet de loi qui interdit les signes religieux chez les fonctionnaires. Un état neutre, des représentants à l'apparence neutre. Quand nous demandons un service au gouvernement, un service que nous payons par taxes et impôts, on s'attend à être servi par un fonctionnaire qui est neutre, comme son employeur l'état. Une neutralité qui rassemble, qui gomme les différences de croyances, de partis politiques, d'allégeance syndicale. Un minimum de pudeur. Pour les millions de québécois non fonctionnaires ils sont bien libres d'afficher avec ostentation leur appartenance à une communauté ou une autre, toutes les divisions sont permises.

    • Je ne suis pas d'accord avec vous M. Marissal, j'ai assez lu d'articles du National Post pour faire la différence entre le "Québec Bashing" et ce que Madame Marois a dit à propos de l'Angleterre. Vous savez très bien que ce n'est pas comparable.Eux, ils sont féroces et à répétition (sutout lorsqu'il s'agit du P.Q.) sans parler des commentaires des blogueurs car il ne semble pas y avoir de modérateurs sur leur site.
      J'écoutais des immigrants interviewés sur la rue ce matin et plusieurs étaient d'accord avec le projet de cette charte. Je pense qu'il va y avoir aussi des femmes musulmanes qui seront bien contentes de ne pas avoir à porter leur foulard pour aller travailler. Comme en France,il y a quelques années lorsque le foulard a été interdit à l'école pour les jeunes filles, plusieurs étaient soulagées de ne plus avoir à le porter.

    • La Presse déforme constamment la vérité pour faire avancer son message. Un peu comme ces chiffres provenant de sondages CROP dont on ne peut pas voir les résultats.

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer