L'envers des récompenses de votre carte de crédit

Une chose à éviter avec les cartes de... (PHOTO Elise Amendola, Archives Associated Press)

Agrandir

Une chose à éviter avec les cartes de crédit : les avances de fonds.

PHOTO Elise Amendola, Archives Associated Press

Le taux d'intérêt ? Les frais ? Bof ! Quand vient le temps de choisir une carte de crédit, les trois quarts des Québécois mettent surtout l'accent sur les programmes de récompenses.

Quatre consommateurs sur dix sont même prêts à bousculer leurs habitudes de magasinage pour obtenir le maximum de petits cadeaux de la part de leur émetteur, selon un sondage Environics diffusé par la Banque TD cette semaine.

Je n'ai rien contre les récompenses et autres avantages offerts par les cartes de crédit, comme le service de conciergerie, le salon privé à l'aéroport ou le surclassement gratuit. Tout cela fait un petit velours.

Tant mieux si les consommateurs vont chercher 1 ou 2 % de leurs achats avec ces programmes de récompenses. Sauf que s'ils se font rattraper dans le détour avec des taux d'intérêt de 20 % ou 30 % et une panoplie de frais méconnus, ça devient absurde.

Je sais que ce n'est pas aussi excitant, mais les détenteurs de cartes de crédit qui scrutent à la loupe leur programme de récompenses pour tirer le maximum de points devraient lire avec autant d'attention la convention qui détaille tous les frais de leur carte.

Justement, il y a des changements qui s'en viennent pour les cartes de la Banque Nationale à partir du 1er juin et pour la carte MasterCard de La Baie d'Hudson à partir du 20 mai.

Voici donc tout ce que vous devriez savoir sur votre carte de crédit, mais que vous n'aviez pas tellement envie de lire quand vous avez reçu l'avis par la poste.

Augmentation des taux d'intérêt

Alors que le taux directeur de la Banque du Canada est au plancher, il est fascinant que constater que les émetteurs de cartes trouvent encore le moyen d'augmenter leur taux d'intérêt.

C'est ainsi que la Banque Nationale va hausser de 21,99 % à 22,99 % le taux sur les avances de fonds et les transferts de solde pour « refléter le risque lié à ce genre de prêts ».

Remarquez, il y a pire : certaines cartes MBNA ont un taux de 24,99 % sur les avances.

Je profite de l'occasion pour vous rappeler de ne jamais faire d'avance de fonds, sauf en dernier recours, car les intérêts s'appliquent dès le jour du retrait, contrairement aux achats qui donnent droit à un délai de grâce si vous payez votre solde au complet à la fin du mois.

Hausse des frais sur les avances

Sur chaque avance de fonds, l'émetteur prélève aussi des frais de transaction, une autre excellente raison de ne pas en faire. Ces frais varient généralement entre 2,50 $ et 10 $ par transaction, selon la somme retirée.

Sur certaines cartes, les frais qui sont établis en pourcentage du retrait (ex. : 3 % pour certaines cartes AMEX) ne sont pas plafonnés, ce qui peut coûter très cher pour un retrait important (ex. : 30 $ pour un retrait de 1000 $). Sans compter les intérêts.

Notez que pour la carte MasterCard La Baie d'Hudson, les frais minimums passeront de 1 $ à 5 $.

Majoration par-dessus majoration

La plupart des émetteurs de cartes de crédit mettent leurs clients au banc des pénalités en majorant le taux d'intérêt de 2 à 6 % s'ils ratent leur paiement minimum à quelques reprises.

Par exemple, à la Banque Nationale, le taux d'intérêt est majoré de 19,99 % à 24,99 % sur les achats et de 21,99 % à 26,99 % sur les avances de fonds et les transferts de solde si vous avez raté votre paiement minimum deux mois de suite ou trois fois en un an.

Mais à partir de juin, le taux majoré sur les avances et transferts passera à 27,99 %. Et il faudra neuf mois au lieu de six pour revenir au taux normal. 

Même si la banque estime que le nombre de clients touchés sera assez marginal, il est triste de voir que cette mesure affectera particulièrement des personnes vulnérables déjà étranglées par leurs dettes.

Affectations de paiement

La Capital One fait aussi du ménage dans sa méthode d'affectation des paiements de la carte La Baie d'Hudson. Ce mécanisme utilisé par la plupart des émetteurs est un peu complexe. Mais sachez seulement que si vous ne remboursez pas votre solde au complet chaque mois, votre émetteur risque d'allouer une bonne partie de votre paiement aux dettes qui vous coûtent le moins cher (ex. : un transfert de solde promotionnel à 0 % d'intérêt), laissant traîner sur votre carte vos dettes les plus coûteuses (ex. : avance de fonds à 22,9 %). Pas avantageux !

Dépassement de la limite

Dernière mise en garde. Sauf exception (Desjardins, Laurentienne), les émetteurs de cartes imposent des frais si vous avez le malheur de dépasser votre limite de crédit. Avec la carte MasterCard La Baie d'Hudson, par exemple, les détenteurs devront bientôt payer des frais de 29 $ s'ils dépassent leur limite de crédit à n'importe quel moment durant le mois, alors qu'avant, ils étaient facturés seulement s'ils dépassaient la limite à la fin de la période de facturation.

Qu'en est-il de votre carte ? Allez donc voir !

Pour mieux choisir

Compliqué de s'y retrouver ? C'est vrai ! Mais il existe des ressources pour vous aider à décortiquer les cartes de crédit et à choisir celle qui vous convient le mieux.

Sur le site de l'Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) vous trouverez un outil fort utile qui permet de comparer aisément tous les taux, frais et autres conditions de toutes les cartes de crédit au pays.

Pour déterminer rapidement quelle carte vous rapportera le plus de récompenses en fonction de vos habitudes de consommation, utilisez le comparateur de RateHub qui vient d'ajouter toutes les cartes de crédit d'émetteurs québécois à son répertoire.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer