Des décisions à prendre...

Samir Nasri... (Photo: AFP)

Agrandir

Samir Nasri

Photo: AFP

Partager

Ronald King
La Presse

En France, des entraîneurs et des joueurs de soccer non musulmans se plaignent de devoir adapter leurs horaires d'entraînement à ceux de la prière.

Dans un récent numéro, le magazine Le Point a révélé que l'islam prend de plus en plus de place dans l'organisation et la pratique du sport en France, à «tous les niveaux de la hiérarchie». Un fait bien connu dans le milieu, dit-on, et qui crée des tensions dans la France républicaine et laïque.

On y apprend que les joueurs musulmans ne se présentent pas à certains entraînements pour des motifs religieux et que les entraîneurs subissent des pressions pour leur assurer leur place. Pendant le jeûne du ramadan, la performance des joueurs musulmans est beaucoup moins bonne à cause du manque d'énergie, mais encore là, leur place dans l'équipe ne devrait pas être compromise.

Et puis il y a les vedettes, les Samir Nasri, Franck Ribéry, Nicolas Anelka et autres footballeurs musulmans qui auraient imposé des buffets halal à toute l'équipe des Bleus et mené des rébellions contre les entraîneurs Raymond Domenech et Laurent Blanc.

Pendant un récent match du Manchester City, où Nasri est un joueur-vedette, le Français a soulevé son maillot britannique pour en dévoiler un autre sur lequel était inscrit un message religieux à l'adresse de ses «frères musulmans».

Voilà donc la laïcité du sport attaquée directement.

Les juifs et les catholiques ont certainement pris des notes... Pensez au maire Jean Tremblay, de Saguenay. Est-ce qu'un catholique devrait s'entraîner et jouer pendant la semaine de Pâques, la fête la plus importante de sa religion? On imagine la pénible suite...

Tout ça pour vous dire que si cela se produit en France, nous devons prévoir le même phénomène chez nous. En fait, nous y sommes déjà. Une fédération québécoise a cédé et permis à des footballeuses musulmanes de porter le voile pendant les matchs.

Justement, voici ce qu'en pense un certain Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel de France: «Légitimer le port du voile sur les terrains, c'est infliger un terrible désaveu à tous ceux, hommes et femmes, qui se sont battus depuis des années pour l'universalité du sport et pour l'émancipation de la femme.»

Il y aura bientôt des décisions à prendre...

«Bâton élevé»

Il s'agit du livre que nous aurions tous voulu écrire. Du moins nous, les milliers de hockeyeurs ratés qui avons sué dans des ligues de garage avec nos copains.

Sébastien Raymond, photographe de métier, y a pensé avant nous. Dans Bâtons élevés (éditions Les 400 coups), il a réuni des images et des citations mémorables.

Il y a dans ce très beau livre des perles de sagesse, des clichés qui tombent comme un roc, des déclarations d'amour à notre sport préféré, des conneries épouvantables... On se prend à rire aux éclats.

Éric F., joueur de centre: «La seule chose que j'aurais aimé faire qui n'a pas été réalisée, c'est d'ajouter du muscle à mes ailes...»

Et puis, pour les paresseux, il s'agit d'un de ces livres sans texte, nouvelle tendance: une photo, une citation.

Le cadeau de Noël parfait pour le beau-frère bedonnant qui a déjà rêvé d'être le deuxième Mario Lemieux - c'est-à-dire presque tous les beaux-frères du Québec.

Le summum...

L'idée nous vient des États-Unis et n'aurait pas pu venir d'ailleurs. Les États-Unis, où les hommes et les femmes n'ont pas peur de la malbouffe, même qu'ils en vantent les mérites.

Vous regardez un match de la NFL et, entre les publicités de camions et de scies mécaniques, il y a des plats qui n'en finissent pas de nous étonner. Une chaîne de pizzérias présente sa nouvelle trouvaille: à l'intérieur des rebords de la pizza, on trouve de véritables saucisses à hot-dog. Tout le tour... Vous ne voyez pas et puis, tout à coup, vous les découvrez.

Tout ça nous est expliqué par une spectaculaire publicité dans laquelle une voiturette de hot-dogs entre en collision avec un camion de livreur de pizza. Eurêka! Le coup de génie!

Déjà que les pizzas aux ailes de poulet m'avaient secoué.

Je me demande ce qu'ils pensent de tout ça à Naples, la patrie de la pizza...

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer