Tchou tchou

Pierre Foglia
La Presse

L'attente est d'environ 12 heures dans les hôpitaux. Si dans quatre ans elle est de 10 heures, ce ne sera pas grâce aux libéraux. Si, inversement, elle est de 14 heures, ce ne sera pas de leur faute non plus. Au fait, ça change quoi, 10, 12 ou 14?

Ce qu'on souhaiterait, c'est, comme dans n'importe quel pays civilisé, une attente de deux ou trois heures. Cela n'arrivera pas dans les quatre prochaines années. Pourquoi?

Je ne sais pas. De toute façon, ceci n'est pas une chronique sur le système de santé. Ceci est une chronique pour dire que vous allez voter lundi pour ne rien changer. Si, quand même: pour changer l'équipage du train. Et lorsqu'il s'ébranlera mardi matin, le train et son nouvel équipage iront où ils seraient allés anyway si vous aviez élu les péquistes ou les caquistes.

Ceci est aussi une chronique pour dire que je vais bientôt mourir et que deux fois seulement dans ma vie, on m'aura demandé de voter pour une destination. Les deux référendums. Toutes les autres fois, on m'a demandé de voter pour le chauffeur de la locomotive qui, de toute façon, ne chauffe rien. C'est le petit personnel, les fonctionnaires, qui fait avancer le train.

On n'a pas parlé de culture dans cette campagne, et ce n'est vraiment pas grave, de toute façon encore: on ne donnera pas au prochain ministre les moyens de mener une politique culturelle. J'ai entendu Dominique Payette dire que c'était la faute des journalistes si on avait si peu parlé de culture. Dois-je comprendre que les candidats, eux, en ont débattu tant et plus? Et les maudits journalistes auraient fait écran?

On n'a pas parlé de culture, madame Payette, parce que c'est le dernier wagon du train, très loin de la locomotive.

A-t-on parlé d'éducation? On a parlé des bâtiments, des moisissures dans les écoles, un peu de l'enseignement de l'anglais et encore une fois du manque de ressources pour les «élèves en difficulté», mais pour les autres, ceux qui ne sont pas handicapés, ceux qui ne prennent pas de Ritalin, ceux qui ne sont pas au bord du décrochage, pour ceux-là, nada. Avez-vous entendu parler d'un projet éducatif quelconque? Est-ce qu'un candidat quelque part s'est ému de la désastreuse formation des maîtres? Encore là, en aurait-on parlé que c'est de toute façon les fonctionnaires du ministère de l'Éducation qui décident de tout. Une récente ministre s'est déjà prononcée pour le retour de la dictée; ils sont tous partis à rire comme des fous. La même, je crois, a tenté de simplifier les bulletins; résultat, ils sont toujours aussi alambiqués.

On a largement parlé d'économie, par contre, parce que l'économie, hein, l'économie, c'est la plusse vraie des vraies affaires. De quoi parlez-vous avec votre épouse, avec vos amis? D'économie. Eh bien, moi aussi. J'ai la chance d'avoir pour presque voisin l'éminent chroniqueur économique de Radio-Canada, Gérald Fillion lui-même. Je n'ai pas encore eu le bonheur de le croiser, j'ai hâte, ah, Gérald, enfin, quel plaisir, dites-moi, le NASDAQ, là...

Je ne sais pas si on a parlé d'agriculture durant cette campagne, mais encore ici, ce sont les fonctionnaires du Ministère qui... S'cusez: emporté par mon cynisme, j'allais dire une bêtise. L'agriculture, c'est l'exception, les fonctionnaires du Ministère ne décident de rien. C'est l'UPA qui décide de tout.

En fait, dans cette campagne électorale, comme dans les précédentes, le seul et unique sujet, le seul et unique enjeu, était: les élections. Teutonne tautologie? Que non. Rien qu'une game. Rien qu'un changement d'équipage. Ah, conduire la locomotive! Le pouvoir ne corrompt pas tant que ça, le pouvoir est amusant comme tout, le pouvoir fait tchou tchou.

Chauffer la locomotive, donc, mais pour aller où? Pour aller là où mène le rail. Autre truisme. Je vous gâte aujourd'hui. Pour aller où? Qui sait, peut-être à Lac-Mégantic.

C'est flyé pareil, quand on y pense, ce monsieur-là se sera fait élire en promettant DE NE PAS FAIRE quelque chose. Il ne fera pas de référendum, promis juré. C'est à peu près comme si je m'étais présenté dans ma circonscription de Brome-Missisquoi en promettant aux gens de ne jamais jouer au curling... J'ayiiiis le curling autant que l'autre grand farfadet ayiiiit les référendums.

Ceci est une chronique pour dire que je vais bientôt mourir - manière de parler - et que deux fois seulement dans ma vie, on m'aura demandé de voter pour une destination. Toutes les autres fois, on m'a demandé de voter pour le chauffeur de la locomotive.

Mais qu'est-ce que j'en ai à foutre de c'est qui qui chauffe?

Quand je dis que je veux voter pour une destination, je ne veux pas dire Paris, Rome, New York. Ce pourrait être un pays, mais vous n'en voulez pas. Une charte, tiens, une charte, c'est une destination aussi, noble, républicaine, éclairée. Et puis ce n'est pas si loin comme destination. On pourrait même y aller à pied en donnant le bras à Mme Bertrand pour qu'elle ne s'enfarge pas trop.

Ceci est une chronique pour dire que nous allons tous mourir bientôt, et tout ce que nous aurons fait pour changer un peu notre monde aura été de voter pour changer le chauffeur de la locomotive.

C'est peu, je trouve.

BASKET - Oubliez pas. Lundi soir, c'est aussi la finale du championnat de la NCAA, aussi appelée March Madness. Les quatre équipes qui restent (sur 64 au départ) s'affrontent aujourd'hui en demi-finales (à CBS), Florida contre Connecticut et Wisconsin contre Kentucky. Les gagnants se retrouvent en grande finale lundi (toujours à CBS) pendant la soirée des élections.

Je sais que vous ne connaissez rien là-dedans, alors je vous explique:

Florida, la meilleure équipe, c'est le Parti libéral. Kentucky, l'équipe chouchou qui devrait affronter Florida en finale lundi, c'est aussi le Parti libéral. C'est peut-être même encore plus le Parti libéral que Florida en cela qu'à peu près personne ne voyait Kentucky en finale, au départ.

Bref, retenez que, là aussi, c'est le Parti libéral qui va gagner.

Mais ça me chagrine moins.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer