| Commenter Commentaires (39)

Le plus beau jeu du monde

Partager

Pierre Foglia
La Presse

Moi, par exemple. Je ne me suis pas ennuyé une seconde du hockey durant ce conflit dont j'ignorais et ignore toujours les enjeux. J'aurais dû normalement pencher du côté des joueurs, mais non, je ne penchais pas. J'étais pas là. Leurs millions? J'ai rien contre leurs millions, ni contre les profits des propriétaires. Mais si on doit parler d'argent, ce que je trouve proprement effrayant, les chiffres qui m'interpellent, c'est le coût d'une soirée au Centre Bell, les billets, la bière, la bébelle pour le petit, hallucinant, 500$ comme rien.

Le sport professionnel en général est hors de prix. Surtout pendant la saison régulière, que ce soit dans la NHL et plus encore dans la NBA, où un match sur deux est un match d'exhibition, sans passion, sans véritable enjeu.

Alors bientôt une grève, un boycott des partisans? Cela n'arrivera jamais. C'est comme à l'église, on n'y va plus quand on ne croit plus. La désaffection est toujours possible, la révolte non.

Pour revenir au hockey, je ne me suis pas ennuyé une seconde de P.K. Subban, de Carey Price, du Canadien, des Bruins, des Flyers, des Rangers, du Minnesota, c'est quoi déjà, le Minnesota? Ah oui, le Wild. Michel Bergeron non plus, je ne m'en suis pas ennuyé, pas une seconde.

Je ne me suis surtout pas ennuyé du «parler mou» hockey qui, après les matchs, n'en finit plus de s'étirer comme les fils de fromage d'une pizza froide.

Je ne me suis pas ennuyé mais mettons que la saison commence le 19 janvier. Mettons Canadien-Boston. Ou même le Canadien contre le Wild.

Pouvez être sûr que je ne manquerai pas ça.

J'aime ça comme un fou.

Au-delà des millions, du parler mou, du chauvinisme, de la stupide intimidation, de l'accrochage, du mauvais arbitrage, le hockey est un sport magnifique pratiqué par des athlètes incroyablement doués, même si 90% sont des petits cons.

J'ai dit incroyablement doués, malgré ce qu'en pensent les nostalgiques qui rabâchent que le hockey s'est dilué dans les expansions successives, dans les longueurs d'un calendrier trop étiré. C'est vrai. Sont 10 fois meilleurs. Plus grands, plus gros, plus forts, plus rapides, plus habiles.

Il ne manque pas grand-chose pour que le hockey devienne le plus beau jeu du monde: il ne manque qu'une réelle volonté de mettre fin à la violence.

LE GRAND DÉBALLAGE - Ainsi, Lance Armstrong songerait à tout avouer. La chose est curieusement formulée. Songer à tout avouer n'est-ce pas déjà tout avouer? Je veux dire: on ne songe pas à tout avouer quand on n'a rien à avouer.

Banni à vie en octobre dernier par l'UCI, Armstrong admettrait s'être dopé en échange d'une remise de peine qui lui permettrait de reprendre sa carrière professionnelle. Ça ne tient pas debout non plus. Sa carrière professionnelle de quoi? De cycliste? D'ironman? De vététiste? De marathonien? À 41 ans, il n'a aucune carrière professionnelle devant lui.

Son grand déballage n'en sera pas un de toute façon. Il ne dira pas d'où venait la dope. Il ne dira pas qui le protégeait à l'UCI. Il ménagera ses amis comme Johan Bruyneel, le bon docteur Michele Ferrari, les coureurs espagnols qui lui sont restés fidèles.

Je crois surtout qu'Armstrong est resté accro à la dope. Pas à l'EPO, à une autre dope qui crée une dépendance plus insidieuse que l'EPO: la célébrité. Il sent que le peloton des vedettes de l'actualité, dont il a toujours fait partie pour le meilleur comme pour le pire, est en train de le larguer. Avouer, ce serait se maintenir, faire encore une fois les manchettes, être encore le roi de quelque chose, fût-ce des menteurs, des impudents, des dopés.

Je ne crois pas qu'il se mettra à table, mais s'il le fait, combien on parie qu'il le fera «pour aider-les-jeunes-à-ne-pas-tomber-dans-le-dopage», et «pour aider-le-vélo-ce-sport-magnifique-à-repartir-à-zéro». Ils (et elles) font tous ça? Quand ils arrêtent de prendre de la dope, ils n'arrêtent pas, pour autant, de nous prendre pour des cons.

RISQUE NUL - Vous ne m'avez pas remercié de ne pas vous avoir fait de revue de l'année, pas de carré rouge, pas de Gérald Tremblay, pas de Gilles Vaillancourt, non plus celui de Mascouche dont j'oublie le nom. Pas de fric dans les chaussettes, pas de casseroles, pas de matricule 728, je suis gentil, non?

Mais je vais tout de même vous en faire, une revue, une toute petite, à un seul événement. L'événement le plus niaiseux de 2012 au Québec. Il vous aura probablement échappé. C'est une étude de l'INSPQ, notre fabuleux Institut de santé publique, qui, en septembre, découvrait un problème de santé publique, justement, dans... la pratique du sport. «Les personnes physiquement actives sont plus à risque de se blesser» observent finement les auteurs de l'étude. Et de comptabiliser les entorses et les crampes que l'on peut se faire en courant.

Recommandent-ils alors de rester assis? Pas du tout. Ils recommandent des campagnes de sécurité. C'est leur grand truc dans la vie: les campagnes de sécurité. La prévoyance absolue. Le risque nul. J'ai entendu dire que leur prochaine campagne de sécurité ira à la source en quelque sorte en s'adressant aux femmes enceintes: «Vous, madame, vous qui allez mettre un enfant au monde, avez-vous songé qu'à un m'ment donné, il allait se mettre à courir et peut-être se faire une entorse?»

JEU QUESTIONNAIRE - Des fois en attendant Montréal ce soir, je tombe sur les dernières minutes du jeu de Patrice L'Écuyer qui pose des questions à des vedettes jumelées à du monde ordinaire, cette fois-là, la vedette était un de ces mal-rasés-exprès que ma fiancée identifia comme étant peut-être Réal Béland.

La question de L'Écuyer...

Je suis un mammifère herbivore...

Réponse du mal-rasé-exprès: une grenouille?

Vérification faite, c'était bien Réal Béland. Non, c'est pas un joueur de hockey.

Partager

publicité

Commentaires (39)
    • Un jour, M. Foglia, les chercheurs de l'INSPQ vont découvrir que rester au lit est une pratique dangereuse, vu la quantité de décès arrivant dans un lit. Vos impôts au travail...

    • 'Foglia a perdu le fil de la pizza ? Bon, il faudrait "se faire une idée"; on les intègre ou non ces étrangers? Je pense que pour Foglia c'est réussi... '

      Pas tout à fait intégré je dirais. Et c'est tant mieux pour nous... C'est vrai que le fromage se détache plus facilement de la croûte québécoise trop épaisse quand il est un peu froid.

    • Ce qu'on va se marrer au Café Italia avec les fils de fromage froid ! C'est qu'on ne leur pose pas de question avant de leur donner un passeport italien. Met-il du Parmigiano-R sur sas pâtes fruits de mer ?... Prend-il encore ses pizzas croute mince comme "la-bas", ou bien dodues et couvertes de trucs, comme ici ? A-t-il un accent français ou québécois quand il va a Campobasso ?
      Cela dit, j'adore Foglia depuis qu'on travaillait ensemble aux élections de Chantigny, ce qui nous donne, à lui comme à moi, l'âge et donc le droit de se faire sculpter le marron pour ressembler à nos enfants qui ont l'âge d'en avoir... qui sont déjà contestés par les leurs?
      Foglia a perdu le fil de la pizza ? Bon, il faudrait "se faire une idée"; on les intègre ou non ces étrangers? Je pense que pour Foglia c'est réussi...
      PJCA

    • Il y a des limites...à l'ignorance.
      Un humoriste dit, mal-rasé-exprès, peut, par exprès, mal se raser, par geste purement provocateur...chose qui est loin d'être étrangère aux humoristers et pourquoi pas, aux blogueurs de la Presse.
      Alors pourquoi notre mal-tatoué-exprès ne vous aurait-il pas tendu un piège, expressément ? Il est capable de sciemment feindre l'imbécilité. Bien des politiciens essaient, en vain, le contraire.
      Béland sait qu'une grenouille n'est pas un mammifère...voyons.
      Par contre , si on lui avait demandé à quelle classe appartient la grenouille, il aurait probablement dit, toujours par exprès : Je ne savais même pas qu'elle allait à l'école...mais encore ici je suis convaincu qu'il connaissait la réponse. Qui ne sait pas que les grenouilles sont des reptiles ?

    • J'ai trop d'imagination; je dois penser comme vous.... la pizza froide parce que la game, une fois qu'elle est finit, elle est un peu morte non? froide est un mot bien choisit. Et on trouve le moyen de l'étirer encore et encore des heures durant avec fougue et passion... Avouez que vous faisiez un peu de poésie Monsieur Foglia....

    • Jouer au hockey avec les membres de sa famille, regarder les membres de sa famille jouer au hockey, jouer dans une ligue de quartier, être assis dans les estrades de l'aréna du quartier, crier dans les bleus du Centre Bell, entendre les joueurs respirer dans les rouges du Centre Bell, regarder un membre de sa famille jouer au Centre Bell, jouer au Centre Bell, regarder le hockey tu seul dans son salon en buvant du Coke, regarder le hockey dans un bar en buvant de la bière ... sont toutes des expériences DIFFÉRENTES. Il appartient à celui qui la vit de l'apprécier, sans comparer.
      En passant, l'autre jour, j'ai pogné une chronique dans un journal sérieux, un gars qui est payé pour penser pis tout, y'a dit que le fromage froid d'une pizza faisait des longs fils. Vérification faite. Non, c'était pas Réal Béland.
      Lâchez-moi l'intellectualisme, je vous en prie. Ça prend de tout pour faire un monde.

    • Le plus beau jeu du monde est a son meilleur lorsque joue par des grenouilles.

    • Et une douzaine de petites commotions cérébrales avec ça...en prime avec se sport extrême ou extrémiste, selon les gouts sauf pour les spectateurs, écrasés dans leurs salons.

    • Ca fait des siecles que je le repete a tout le monde:le probleme MAJEUR du hockey,c'est l'arbitrage!
      Il y a un livre de reglement,il faut l'APPLIQUER...!!Tout le match,toute l'année.
      Pas des reglements pour le début de saison ,un pour le milieu de saison,des reglements différents pour les débuts de match de ceux de la fin de match.Des reglements si on a deja donné des punitions avant,d'autres si on va en prolongation,de nouveaux reglements pour les séries...!!!
      Une VRAIE stabilité dans l'arbitrage va favoriser les joueurs de talents,le jeu rapide ainsi qu'une production offensive accrue,toutes choses que je recherche et que j'apprécie dans ce sport.
      Je reve je sais,mais bon.

    • @Montrealaise
      "Beaucoup de gens instruits..."
      Ils ne sont donc pas vraiment instruits, faut croire...
      Un médecin qui prônerait une saignée de nos jours, on te le foutrerait en taule. Eh oui, il faut passer outre les archaïsmes qui nous sont trop souvent transmis.
      Il faut vivre hors du Québec pour comprendre à quel point notre langue n'est pas une "parlure"originale et folklorique, mais bien un ramassis d'anglissismes et d'à-peu-prêtismes qui demeure imprégné par le XVIIe siècle.

    • Bonne chronique Mr Foglia. La dernière fois que suis allé au OK c'était il y a 10 ans. Billets donnés évidemment. Prix du billet : 80$ dans les rouges mais en haut et dans un coin. Spectacle ennuyant au possible avec 5 minutes d'action vers la fin. Me souviens plus du prix de la bière mais c'était tellement ridiculement cher que j'ai passé mon tour préférant m'en taper un vrai bonne(microbrasserie) après le match dans un bar du coin. Dommage que ce soit de plus en plus un sport d'amusement corporatif . Les vrais amateurs doivent se contenter de billets dans le pit en haut(et en plus payé à gros prix chez des scalpers !) alors que les corpos profitent d'un crédit fiscal en achetant des billets de saisons ! Et toute la pub et les avant, pendant et après matchs qui entourent tout ça ... de quoi faire une indigestion.
      Lance Armstrong ;suit sûrement les directives des grosses corpos comme Nike : allez mec t'a plus le choix t'a nié jusqu'à la fin et imposé ta loi comme il est de mise mais maintenant fait amende honorable et tu verras, tout s'oublie et en plus tu protégeras quelques millions de $ et une certaine gloire qui te manque déjà n'est ce pas ?

    • Raidenaique ridiculise le français boîteux de Bergevin. Il a tort pour au moins 3 raisons:
      .
      1. Bergevin est né en 1965 dans un quartier ouvrier de Montréal. Il a appris le français de tout quartier pauvre du Québec de cette époque. À part quelques exceptions, dans les quartiers populaires le langage de Michel Tremblay était la norme.
      .
      2. Comme joueur de hockey junior au Québec, il a dû s'exiler pour jouer et sacrifier l'école au hockey avec ses nombreux voyages, ses heures de pratiques intenses et les parties jouées 3 fois semaine.
      .
      3. Bergevin a résidé aux USA de 1985-2012.
      .
      Raidenaique, beaucoup de gens "instruits" au Québec disent:
      un école
      un église
      une avion
      une hôpital
      une escalier
      une aréoport (sic)
      tous les femmes
      tous les lois
      tous les maisons
      des problèmes pécuniers (au lieu de pécuniaires)
      etc.
      .
      Allez-vous apostropher ces avocats, députés et ingénieurs qui, malgré de belles études, s'expriment ainsi? Ils démontrent pourtant une ignorance crasse.
      -
      Y Labonté

    • Real Béland est un joueur de hockey de garage, gardien de but, pas si mal.
      Alors si on additionne hockey plus garage ça donne grenuille...

    • Les fans du hockey... sont tous victimes du syndrôme du fan battu.
      On connaît tous le syndrôme de la femme battue...
      Elle se fait tapocher, humilier, elle boude pendant une journée, et... elle revient.
      Le fan de hockey, on le prend pour acquis, on l'ignore, l'humilie, il boude une journée et ... il revient.
      Vous voulez faire part de votre mécontentement, frappez là où ça fait mal: n'achetez plus rien des bébelles et des cochonneries que ces vitrines publicitaires humaines «pushent» à chaque match, ne les regardez plus, n'achetez plus de billets, et pas de hot-dogs et de bière à 10$.
      Parce que tout ce qui compte, tout ce qui importe, tout ce pour quoi cette farce en patins existe encore, c'est UNIQUEMENT POUR LE POGNON.
      Vous les «fans», n'existez que pour acheter les bébelles vendues par ces pushers. Vous n'êtes là que pour consommer de la bière, des chars des chandails, des tuques, des casquettes, c'est tout.
      À la limite, on vous remplacera un jour par des robots qui crient aux bons endroits, et qui achètent et jettent les bébelles vues dans les pubs.
      Oui, le syndrôme du fan battu...

    • [...]Si j'avais des billets pour le premier match du CH au Centre Bell, je ferais partie de ceux qui applaudiront à tout rompre l'arrivée individuelle des joueurs sur la glace. Ce serait ma façon de leur dire à quel point ils m'ont manqué. Je sais qu' eux aussi, ils sont en manque du jeu et de nous, les partisans. Dans cet ensemble socio-psycho-sportif qu'est le sport en général et le hockey en particulier, les joueurs ont besoin des partisans et les partisans ont besoin des joueurs. Nous formons un vieux couple. Comme tout vieux couple qui a été séparé -que ce soit par la maladie, l'exil, l'incarcération de l'un ou la traîtrise de l'autre- comme tout vieux couple qui s'est aimé à en mourir, nous ressentons jusqu'au plus profond de nos fibres le désir intense de nous retrouver. Les joueurs du CH et nous, les partisans, nous sommes l'incarnation au XXIe siècle de Elizabeth Taylor et Richard Burton qui se sont mariés 3 fois. "T'es un salaud, je le sais, mais je t'ai dans la peau !" aurait pu dire Taylor au sujet de Burton. Et vice-versa. Ils n'ont pas boudé leur plaisir, leur bonheur et leur sensualité. Ils se sont retrouvés et re-aimés.[...]
      C'est en partie ce que j'ai écrit à Stéphane Laporte un peu plus tôt aujourd'hui.
      Y Labonté

    • M. ou Mme Theblob, tant qu'à y être, à la place de dépenser 200 $ dans les bleus pour voir les joueurs en petit, vaut mieux économier ce montant qui vous donne accès à 8 soirées au cinéma et "jouir" de ces joutes dans son salon...en gros. Grosso modo.

    • Mais c'est qu'il a un air de Duceppe amaigri avec lunettes notre Foglia préféré. Absolument, les fils de fromage s'étirent sur une pizza bien chaude et non une pizza froide. J'ai commandé une étude hautement scientifique qui stipule que le fromage atteignait une élasticité exponentielle à la chaleur à laquelle elle était soumise. Quant à la pizza froide, les fils cèdent vite sous la levée dudit objet de l'étude. Le rapport complet sera déposé dans toutes les bonnes pizzerias! Enfin du hockey avec une bonne pizza toute chaude et pleine de fils!!

    • Des milliardaires capitalistes qui suggèrent des actions qui frôle le modèle socialiste.
      Aucune idée ce que c'est le hockey, on investit une parti de sa fortune dans une équipe de hockey situé quelque part dans une région tropicale.
      l'on se rend compte que malgré les équipes compétitives, il n'y pas d'achalandage et pas de profits.
      quoi faire pour attiré les foules ? Permettre d'augmenter le degré de violence pendant les match, un semblant de wwf et de sports extrêmes, toujours pas de d'achalandages 35% des équipes riches paie pour le déficit des 65% d'équipes pauvres.
      on a n nivelé par le bas avec des politiques et des règlements plus permissifs, permis à la violence de s'implanter au profit du marquer de 50 buts pour offrir un spectacle dicté par ceux qui ne connaisse rien au sport la majorité les 65%
      Comme toujours c'est le simple citoyen qui paie 500$ pour soutenir les pauvres riches de la LNH
      Marcel Brunet

    • Le hockey monsieur Foglia c'est quand deux ou trois fois par hiver mes trop grands fils passent par le chalet et qu'on sort nos patins et bâtons de la cave pour aller zigonner sur la patinoire extérieur du collège pas très loin. Après quelques minutes le froid nous aide à nous rafraichir, on sait qu'on va avoir faim pour souper et j'ai la confirmation que je peux encore oublier mon âge quelques minutes et jouer avec mes gars comme le ti-cul que j'étais avant. Oui vous avez raison c'est un sport merveilleux, cela dit je ne me souviens pas de la dernière fois ou je me suis assis devant la télé pour regarder du hockey professionnel.

    • C'était merveilleux : Pas de maudit zockey pendant plus de 4 mois... Et on en entendait presque pas parler.
      Il y a quelques jours, sur plus de 5000 répondants, le sondage de La Presse.ca, 60% répondent : Le zockey ? Rien-à-foutre.
      Pourtant, à la reprise du "jeu" dimanche dernier, le tj-18h00 y consacre plus de 15 minutes sur 30 avant pub !!!
      Il serait équitable que la couverture du zockey, tant médiatique que télévisuelle se retrouve exclusivement sur les chaines spécialisées. Oui je sais je rêve mouillé.
      Benoît Duhamel.

    • Ben moi, M. Foglia, je prends pour les Nordiques. Alors, vous savez, moi, les grèves, je suis un peu vacciné contre ce genre de manque.
      Votre nouveau look, c'est votre fiancée qui vous a commis ça? Ça se tient.

    • Celle que j'ai entendu au jeu de Patrice L'Écuyer :
      - Le pays où se trouve la ville de La Mecque ?
      Réponse : Israël

    • @clark
      On pourrait suggérer à M.Foglia de nous revenir avec une photo prise de derrière :-)
      Je trouvais le 'statement' intéressant. Quelqu'un se souvient à quand ça remonte?

    • Diable la nouvelle photo est pire que l'ancienne. On dirait que vous sortez d'une séance de 13 heures au salon de bronzage. Vous prendriez pas du chrystal meth vous? Et celle qui vous coupe les cheveux devrait changer de métier (elle, elle doit prendre du LSD).

    • J'ai lâché la LNH en '94 quand j'ai vu le comportement de 8-9 joueurs dans un vol de retour Toronto-Montréal. Grosses têtes , grandes gueules , petits esprits,,,ha oui,,,en classe affaire en prime alors qu'ils étaient en grève,,,(vol de 55 minutes,,,). Je vous fais grâce de les nommer. Alors même plus capable d'endurer les pubs ridicules (et répétitives) à la télé,,donc boycot complet et la vie continue depuis ce temps.

    • Ne vous en faite pas trop avec le fromage de la pizza M.Foglia. Ça ne vous arrive pas souvent.

      Et vous aviez raison. C'est impossible de se gratter quand on a les aisselles qui foisonnent de livres. J'y réfléchit depuis octobre et je n'ai toujours pas trouvé de solution. Mais la sentence était peut-être un peu lourde pour l'auteur...

    • Payer 200.00$ pour être dans le grenier du Centre Bell, on aime mieux la regarder à la télévision. Se faire venir une bonne pizza, avec quelques bières, 50$ à 60$ maximum, l'affaire est Ketchup ! Moi, je trouve qu'aller au Centre Bell, que tu sois assis n'importe où, c'est se faire voler. Tout est hors de prix ! Et en plus, si la partie est plate, tu es encore plus déçu ! J'aime mieux faire autre chose avec mon argent. J'ai hâte que le saison commence !

    • On a reglé le conflit dans le hockey professionnel. Les 740 gladiateurs de la LNH vont pouvoir recommencer à jouer des bras et des épaules dans les coins pour pousser la mystique petite rondelle dans les filets. Il n'en sort que du bien, car il vaut mieux promouvoir a fond le sport que de se bâtir une virilité en chantant des ?God bless America? en Irak ou en Syrie. La patinoire est un excellent champ de bataille a dégats limités en attendant le tout-virtuel. Je suis heureux que personne ne propose de reconquérir le Labrador par les armes. Remercions-en le hockey.
      Le hockey permet de se casser la gueule en faisant semblant de jouer... ou l'inverse. Il répond a un besoin social INCONTOURNABLE. Cela dit, même si en principe je soutiens les luttes de prolétaires contre les capitalistes, je tique un peu sur le pafond salarial de 64 millions de dollars
      64 millions de dollars, c'est 320 médecins spécialistes a 200 000 dollars pièce, et je me demande si on ne devrait pas bouger un peu nos priorités collectives. Intéressant de comparer ces 64 millions aux enjeux monétaire de la crise étudiante... Intéressant de penser que Maurice Richard ne gagnait pas le salaire d'un seul grand spécialiste... les temps changent.
      Évidemment, il y a la fierté nationale qui n'a pas de prix, mais se bâtir une équipe de Russes, de Finlandais et de Tchèques meilleure que celle des Russes, des Finlandais et des Tchèques des villes ?Canadian? et ?American?.... Mais c'est un peu la fierté de posséder Man-o'War ou Native Dancer: c'est surtout la mère du cheval qui devrait être fière.
      Anecdote. Le commissaire Gary Bettman a remercié le directeur de l'Association des joueurs Donald Fehr ! Comme je dis sur les 7 du Quebec, il faut le faire. ... (Goering a aussi remercié ses geoliers pour leur courtoisie... puis s'est empoisonné avant qu'ils ne le pendent)
      Le plus beau jeu du monde
      Pierre JC Allard


    • M.Foglia, c'est la première et probablement la dernière fois que je vous écris. Ce n'est pas dans mes habitudes. J'aime lire vos chroniques depuis toujours je crois. Félicitation!
      Seulement, quand je regarde votre photo je me demande qui cessera en premier, soit vous d'écrire soit moi de lire. Je ne prétend pas être plus joli que vous, mais vous êtes défénitivement plus audacieux.
      Quant au hockey, bataille ou pas, voir une rondelle atteindre le fond du filet est bien plus enivrant que l'EPO ou n'importe lequel Amstrong de ce monde. Ceci dit vous avez raison , c'est onéreux. La dernière partie où j'ai assisté en personne c'était au Forum. Mais on a quand même de quoi se réjouir. Avec les nouvelles télés, on se croirait dans les bancs rouges. Pi la bière est moins chère.

    • Back to ze NHL
      zzzzzzzzzzzzzzzz
      Zzzzzzzzzzzzzzzz
      zzzzzzzzzzzzzzzz

    • :IMPORTANT: les fils d'une Pizza froide ne s'étirent pas. Bon, ceci étant régler vous pouvez continuer.

    • ...le hockey de "zouffe" est contagieux,même au jeux para olympiques,les hockeyeurs Canadiens au hockey luge jouaient aux goons,plutôt gênant. Beau sport le hockey,faudrait juste le redéfinir. Ce qu'on nous présente est une sorte de parodie du hockey,un mélange de télé réalité et sports...le problème est que la majorité des gens aiment!

    • Le fromage de la pizza, c'est pas quand il est chaud qu'il fait des fils?

    • Je me fous éperdument du hockey. Par contre je sais que le fromage de la pizza n'en finit plus de s'étirer seulement lorsque cette dernière est bien chaude.
      J'ai probablement rien compris à la chronique...

    • Bonjour cher chroniqueur,
      Le hockey? Brutal, élitiste, insignifiant, et surtout, surtout, la stratégie du nivellement par le bas, la mise en valeur de son ignorance crasse et débilitante. Plus capable d'entendre les Marc Bergevin parler de LA BELLE AVENIR DE PEEKAY, de la CBA COMPLIQUÉE (peut-être n'a-t-il jamais entendu parler d'une convention collective), de Michel Therrien développer sa réflexion autour d'UNE BELLE AVANTAGE.
      À quand un petit lexique du bien parler sportif? Pas grave! Enwouye colisse-lé dans bande, matante grouille-toé, le hockey va commencer tabarnake!

    • Bah... tant qu'à moi, ils pourraient aussi bien remettre les tounes de Joe Dassin au goût du jour.
      Rien à foutre du hockey, ou du sport à tivi en général, ou de la tivi tout court.
      Du pain et des jeux et le peuple est content.

    • 500$ une soirée au Centre Bell pour 2 adultes et 1 enfant??? Oh boy....les billets dans les bleus sont environ 45$ chacun avec les frais. La bière? Z'êtes pas obligé d'en boire....la bébelle pour le petit? Euh....pas obligatoire non plus, le match devrait lui suffire. Sinon je vais mettre un très généreux 20$. Évidemment, vous y allez en métro et ça ne vous coûte pas un rond de stationnement. Au pire, 18$ pour 3 billets allez-retour.
      On est rendu à quoi, 170$ environ pour 2 adultes et 1 enfant? Disons que je suis généreux et que j'arrondis à 200$ car vous achetez un popcorn au petit. Comment diable arrivez-vous à 500$? Pas obligé d'être assis dans la section prestique ou dans les rouges pour voir un match de la LNH....soit vous êtes snob, soit vous écoutez trop les parvenus qui se vante de dépenser 500$ au Centre Bell en aillant l'air de se plaindre, ou bien vous n'y connaissez rien.
      Ben Bibeau

    • Ah! Tiens! Une chronique qui est un blogue!
      Félicitations, monsieur Foglia, pour votre belle chronique ; )
      Je suis d'accord avec vous, les coéquipiers de Réal Béland ont dû lever les yeux au ciel quand ils ont appris qu'il jouerait avec eux. Ils avaient déjà constaté que ses "dons" d'humoriste équivalaient, à peu près, à ceux de son père. À hauteur de Peter McLeod et Mike Ward.
      Encore heureux qu'il ait su qu'un mammifère herbivore n'était pas une planète.

    • Bien oui, voir enfin nos joueurs européens et anglophones du CH planter les joueurs européens et anglophones des autres clubs, une bière à la main, dans son salon, à la télévision....yesssssssssssssss ! Scorer le puck dans le net, joie subtile.
      Gilles Bousquet

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer