| Commenter Commentaires (42)

Est-ce le hockey que nous voulons?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La sortie de l'hôpital de Lars Eller est réconfortante. Mais une question demeure: ce jeune homme doué, aux gestes si purs sur la patinoire, retrouvera-t-il le même plaisir de jouer?

On le souhaite tous. Mais un assaut comme celui-là ne s'oublie jamais: commotion cérébrale avec perte de conscience, blessures au visage, dents brisées...

Jeudi soir, la vue de son corps inerte sur la glace m'a rappelé les confidences de Marc Tardif, 34 ans après avoir été victime d'une charge violente de Rick Jodzio, dans un match de l'Association mondiale de hockey (AMH) entre les Nordiques et les Cowboys de Calgary.

«Je n'ai plus jamais été le même joueur, m'a expliqué Tardif, à l'été 2010. C'est comme une personne impliquée dans un grave accident d'auto. Après, ça ne lui tente plus de conduire.»

Tardif a pourtant établi des records de l'AMH après son retour au jeu. Mais la passion qu'il éprouvait envers son sport s'est éteinte à jamais. Au point où il a retiré son fils du hockey mineur.

Le jeu était brutal dans les années 1970, avec une multitude de bagarres générales. Ce problème s'est résorbé. Mais le respect des joueurs les uns envers les autres demeure aussi fragile.

Est-ce vraiment le hockey que nous voulons?

***

Ni le commissaire de la LNH, ni les gestionnaires d'équipe, ni les joueurs, ni les analystes, ni les amateurs ne peuvent ignorer les terribles conséquences des commotions cérébrales sur la qualité de vie des athlètes pendant et après leur carrière.

Lorsqu'il faut étudier un coup suspect, le réflexe est pourtant de se réfugier derrière les grilles d'analyse déterminées par la LNH. Le gros bon sens cède alors le pas aux diktats du circuit. Les heures qui ont suivi le coup de Gryba contre Eller en ont fourni l'illustration.

Partout, les questions ont fusé: la tête d'Eller a-t-elle été le principal point de contact de Gryba? Le défenseur des Sénateurs s'est-il donné une impulsion supplémentaire en le frappant? Ses patins ont-ils quitté la patinoire? S'est-il servi de son coude? Eller s'est-il lui-même placé dans une situation vulnérable?

J'avoue être tombé dans ce piège en regardant vingt fois la séquence après la deuxième période. Après tout, c'était la seule façon d'évaluer si Gryba serait ou non suspendu en vertu de la pseudo-jurisprudence de la LNH. Les analystes n'ont fait que leur travail.

Malgré tout, j'ai ressenti une drôle d'impression. Comme si j'étais plongé dans les tables des impôts. Si votre revenu atteint 43 561$, votre taux d'imposition est de 38,4%. À partir de 82 190$, c'est 42,4% . Si la tête est le point d'impact, c'est une suspension de trois matchs...

C'est facile d'oublier l'essentiel en remplissant des cases. Dans l'affaire qui nous occupe, l'essentiel, c'est qu'un athlète plein de promesses, qui fêtera ses 24 ans la semaine prochaine, voit son élan vers l'élite de la LNH brutalement stoppé par une charge déraisonnable, dangereuse et inutile.

Lars Eller est une victime dans cette affaire. Et, dans une moindre mesure, Raphael Diaz. L'entraîneur des Sénateurs, Paul MacLean, l'a vite identifié comme principal responsable. Selon lui, c'est la passe risquée de Diaz qui est à l'origine du coup de Gryba.

Après le match, face au silence du Canadien, la version de MacLean a pris une place démesurée dans la trame narrative des événements.

Pendant que MacLean se farcissait «le numéro 61», Michel Therrien a juré ne pas avoir le droit de commenter. Alors pourquoi Maclean a-t-il parlé, lui? N'était-il pas tenu au même silence?

J'imagine que Therrien craignait une amende s'il livrait le fond de sa pensée. À cela je répondrai ceci: pour défendre une question de principe, ça vaut parfois la peine de prendre un risque, surtout lorsqu'on travaille pour une organisation aussi riche que la sienne.

L'occasion aurait été belle pour le Canadien de dénoncer cette violence stupide. Les journalistes ont tendu plusieurs perches à Therrien, mais il les a toutes rejetées. Résultat, les accusations de MacLean ont été diffusées en boucle à la télé, sans réplique du CH.

Encore une fois, c'est la preuve que dans la LNH, les victimes ne sont jamais bien traitées. Ce fut la même chose dans l'affaire Pacioretty en mars 2010. L'ailier du Canadien reprenait à peine conscience, au lendemain du coup de Zdeno Chara, que la LNH avait déjà blanchi le défenseur des Bruins! La direction du circuit, bien sûr, n'a jamais demandé la version de Pacioretty.

Et l'Association des joueurs, demandez-vous? Elle veut d'abord protéger celui qui donne le coup. L'objectif non avoué est de réduire au minimum la perte de salaire entraînée par une éventuelle suspension.

La LNH et ses joueurs accorderont-ils un jour autant d'importance à la sécurité physique des joueurs qu'à leur sécurité financière? Ça ne semble pas pour demain.

***

Eric Gryba a été suspendu pour deux matchs. C'est mieux qu'une absolution. N'empêche que cette courte sanction contribue à banaliser les coups déplorables sur la patinoire, ceux qui minent la crédibilité du hockey.

En commentant l'affaire sur Sportsnet.ca, Ryan Kesler a dit: «Il faut avoir du respect. Mais il n'y en a pas beaucoup dans cette ligue.»

L'attaquant des Canucks de Vancouver a raison. La multiplication des commotions cérébrales ne provoque aucune remise en question.

Lars Eller, hélas, ne sera pas la dernière victime.

Partager

publicité

Commentaires (42)
    • Pis, Monsieur Cantin, croyez-vous encore, après le match d'hier, que le Canadien a des leçons à donner au reste de la LNH à propos de la "violence stupide"?

    • Après la partie d'hier, je dois dire que le Canadien, une organisation pourtant prestigieuse, n'a pas donné une très bonne démonstration de ce qu'on aime dans le hockey.
      Est-ce qu'on est capable de perdre sans verser dans la bagarre générale ? Triste exemple d'un sport qu'on adore.
      Ce n'est pas avec çà qu'on va donner des leçons aux autres ...

    • @cowboyjohn
      Pas certain que les termes "chandail noble" et "Pengouins" vont dans la même phrase... Avez-vous oublié la série contre les Flyers l'an passée? Ou bien Matt Cooke??

    • Dans ce genre d'évènement il est toujours difficile de mettre de côté sa partisanerie, mais pour protéger le hockey il est important de le faire.
      Ca ne sert à rien de dire le CH n'est pas mieux ou lui il a fait ça et c'est pire, car ça ne règle pas le problème de fond qui est de savoir ce qui est dans l'esprit du jeux.
      Depuis que je vis en France j'ai appris à aimer le rugby. Sport très physique, comme le hockey, mais avec le respect de l'autre en plus. Et quand je parle de respect de l'autre, je parle des joueurs entre eux et envers les arbitres. Pourtant des coups violents il y en a, mais pas de bagarres. Pour ça il y a la boxe.
      Je me rappelle pendant ma jeunesse lorsque j'ai découvert l'équipe de l'Armée Rouge et l'inventivité dans le jeu et la beauté dans l'exécution. Sauf qu'au hockey tu peux mettre en face une bande de fiers à bras style "Broad Street Bullies" et leur faire peur et détruire le spectacle. C'est un choix. Qu'est-ce qu'on veut comme spectacle à 200 dollars: La Série du Siècle ou un combat de boxe à Las Vegas... Les deux en même temps ça ne fonctionne pas...
      En tout, le hockey comme sport éducatif pour développer l'esprit d'équipe, l'engagement, le dépassement de soi et le respect de l'autre n'existe plus et je comprends le choix de Marc Tardif dans le cas de son fils.
      On a le hockey qu'on mérite, comme en politique...

    • À voir René Bourque être aussi brave et essayer de dévisser la tête de Cory Conacher avec son coude alors qu'il mesure un pied de plus, le Canadien fait effectivement bien de la jouer "low profile".
      Comme un intervenant précédemment : patinoire trop petite et je rajouterais trop d'équipement. Si tu donnes une mise en échec et que ça te fais mal à toi aussi, il se peut que tu calmes tes ardeurs.

    • On s'attend de la victime qu'elle se comporte de façon stoïque, c'est-à-dire qu'elle encaisse le coup sans se plaindre, qu'elle assume sans aucune réclamation toutes les mesures de réparation exigées par l'agression qu'elle a subies, puis qu'elle retourne poursuivre le travail comme si rien n'était arrivé. Ça ressemble à la notion de courage masculin imposée aux mâles dans toutes les armées depuis l'Antiquité et même avant. Tant que le sport masculin s'inspirera de ces notions guerrières, les sportifs masculins se comporteront comme ces guerriers héros de l'antiquité et du Moyen Âge, sans peur, sans faiblesse et sans reproche. Des machines.

    • En ce moment, les joueurs frappent l'adversaire pour l'éliminer et ensuite récupérer la rondelle. Pour diminuer les risqes de blessures, il faudrait possiblement imposer aux joueurs qu'ils tentent de récuperer la rondelle d'abord, suivi d'un contact physique si nécessaire afin de batailler pour celle-ci. L'on voit trop de coups qui ne sont qu'évidences de tentatives de blesser.

    • Bien sûr que ce n'est pas le genre de hockey que nous voulons. Sauf si ce sont nos joueurs qui maltraitent les joueurs des autre équipes ;-)

    • Des 4 jeunes que nous avons avec un potentiel, 3 ont eu un ''incident'' avant leur 25 ans. Pacioretty commotion cou brisé, Gallagher commotion, Eller Commotion, nez et joue fracturé, dents brisés. À quand le tour de Galchenyuk? Et sans compté Crosby...

    • Quand on entend Kessel dire qu'il n'y a plus de respect, c'est là le problème. Mais s'il n'y avait pas de tolérance, les joueurs seraient bien obligés de se retenir.
      Existe-t-il un autre sport professionnel où les commotions cérébrales, les bagarres sont tolérés ? Combien de joueurs ont les poignets enrubannés à force de recevoir des coups de batons sur les bras ?
      Pourtant il y a plein de sports où ça pourrait se produire.

    • Il faut sortir du débat stérile ou l'on cherche des coupables, cela ne mène à rien: la victime d'aujourd'hui donnera demain un coup qui causera une commotion, une blessure sérieuse. Déjà, les bâtons et les patins sont des dangers potentiels qu'on ne peut éliminer sans s'attaquer à l'essence même du hockey. On pourrait explorer la possibilité de réglementer le hockey d'une façon semblable au basketball, pour résolument favoriser le jeu offensif, et rendre illégales les charges physiques contre les joueurs en attaque.
      André Masse, Châteauguay

    • EH Bien, je dois dire que, finalement, je suis 'content' car, pour une première fois: il y a maintenant PLUSIEURS intervenants qui considèrent que Le CH lui, ses joueurs eux, ont le droit d'essayer de démolir leurs adversaires (Lire les allusions aux charges invraisemblables et applaudis de PK Suuuuuuuubbbbannn) sans que pour autant...on ne leur en porte rigueur...Ciel, il était temps que la majorité ne découvvre ce subterfuge,cette injustice se laisser aller et j'en passe...Comme quoi la brigade de Montréal...N'EST PAS SI SAINTE FLANNELLE QUE ÇÂÂÂ!!!

    • Et c'est pourquoi je n'aime pas le CH. Leurs fans sont le moins objectifs. Quand leurs joueurs font des coups salaud comme Patches qui plaque par derrière, on dit ben il le savait qu'il s'en venait derrière, c'est pourquoi il ne mérite pas de suspension. Par contre, si un joueur regarde par terre et se fait ramasser, c'est différent, il faut une longue suspension.
      C'est quoi, maintenant les joueurs vont juste arrêter de regarder en face d'eux pour avoir des punitions de 5 minutes?

    • Ou étiez vous quand Patches a fait des mises en échec par en arrière? Ah non quand c'est un des votre, vous ne dites rien mais quand c'est un joueur adverse, C'est scandaleux. Une mise en échec par en arrière est encore plus dangereux (il a eu certains cas de paraplégie).
      Ici c'est le cas d'un joueur qui ne regardait pas en face de lui et qui s'est fait servir une mise en échec sévère. Honnêtement, si Eller n'était pas blessé, il n'aurait pas eu de punition et encore moins de suspension.
      C'est dommage que certains analystes se laissent influencer par leurs sentiments et parce qu'un joueur fait partie de votre équipe. Il est vrai que c'est dommage qu'Eller soit blessé mais lorsqu'on joue un jeu physique, le joueur a la responsabilité de regarder en face de lui.
      Je me répète mais si vous souhaitez voir du hockey sans mise en échec, regardez le hockey féminin

    • Monsieur Cantin. L'incident Eller nous rappelle à quel point il est temps d'élargir les patinoires à la largeur des normes internationales. Quand vous regardez la reprise sur Youtube (surtout la séquence en plongée derrière le filet du Canadien), il est assez évident que si le match s'était joué "grandeur internationale", jamais Gryba n'aurait osez se mettre à découvert comme il l'a fait jeudi dernier. Il faut mentionner que les dimensions des patinoires de la NHL date des années 1920-1930, alors que les joueurs mesuraient 5'6'', alors qu'aujourd'hui la moyenne est plus 6'2''. Cela fait une différence énorme sur le jeu et la stratégie de jeu.

    • Dans le cas de mise en echec comme celle que Eller a subi, il y a un point que les "specialistes" et decideurs devraient prendre en consideration selon moi. Le contact a la tete que la LNH utilise comme facteur de decision n'est meme pas une donnee a consideree pour la bonne raison que le joueur qui va frapper sa victime sait tres bien qu'il va l'assommer, qu'il le frappe a la tete ou non. C'est l'arret de motion instantanne qui cree la commotion. Le cerveau frappe la boite cranienne. Quand ca fait 10-15-20 ans que tu joues au hockey, tu sais qu'elles seront les consequences de tes gestes. Tu ne sais pas qu'elle sera l'amplitude de la perte de conscience subit par ton adversaire : un peu, moyennement ou beaucoup. Scott Stevens savait tres bien qu'il allait "etourdir" les joueurs qu'ils frappaient sournoisement. Le resultat est une commotion cerebrale. Le resultat, les partisans sont prives de leurs joueurs favoris et les equipes perdent des effectifs parfois importants resultants en pertes financieres majeures. Les joueurs qui subissent des commotions cerebrales vivront le reste de leur vie avec des consequences et dans certains cas une degenerescence acceleree du cerveau suivi de maladies mentales. Je ne connais pas la solution mais eventuellement, les joueurs devront en venir a eux-memes eviter ses mises en echecs qui ne sont meme pas necessaires. Quelqu'un peut envoyer a S.Quintal ?

    • Non, pas plus que le genre de commentaires gratuits et idiots à la Brandon Prust. J'aurais aimé vous entendre un peu plus la dessus vous de la presse. Mais attention car vous allez être mis à la porte du vestiaire. Nous parents s'efforçons d'apprendre à nos enfants à ne pas se moquer du physique de leurs semblables à l'école ou au jeu etc. Cette semaine ma petite fille qui a maintenant 11 ans a appris quelle devra porter des lunettes en classe. Savez vous quoi? Le professeur a pris quelques secondes pour informaer la classe que Marina aura un p'tit look différent à l'avenir afin d'éviter les railleries. Voilà ce que l'on appel une bonne éducation. Ce matin elle lit les sports dans le journal de Montréal et elle ne comprend pas que l'on puisse dire de telles choses, mais pas elle. La ligue a le devoir de sévir selon l'article 17 des règlements et Prust a à expliquer ses propos déplacés à nos jeunes ( lire excuses)et VOUS DE LA PRESSE auriez dû faire un plat avec ça comme pour le reste. Les Canadiens sont de plus en plus détestés dans la ligue et peut-être que si Pearl Karl s'était abstenu de célébrer sa mise en échec sur Neil, rien de tout celà ne ce serait produit. Même chose que Pacioretty lorsqu'il en mis en peu trop sur Chara après son but. Les joueurs son plein d'orgueil.
      La noblesse d'un Jean Béliveau ça n'existe plus à Montréal.
      Aujourd'hui je troque mon chandail des Canadiens pour un chandail noble celui des Pengouins propriété d'un noble québécois.
      ADIEU MONTRÉAL à un de ces jour peut-être

    • SI je dois me comporter en "bon père de famille" et assurer l'intégrité physique et psychologique de mes enfants, je ne vois pas comment je pourrais justifier de faire jouer mon fils au hockey, et qu'il risque ainsi d'accumuler des commotions cérébrales qui vont le marquer pour la vie.
      Par ailleurs je n'hésiterais pas à ce qu'il joue au soccer, au football, ou au basket.
      Le hockey n'est plus un "sport": il a été dénaturé et est devenu un spectacle violent rappelant les arènes romaines de l'époque.
      Cette fois par contre, les esclaves sont rénumérés grassement pour mettre en jeu leur intégrité physique.

    • "L'occasion aurait été belle pour le Canadien de dénoncer cette violence stupide."
      Hein? pourquoi le CH ferait-il cela? Est-il plus vertueux que les autres? Aussi "pur" que les gestes d'Eller? Le CH appartient à la même ligue que les autres équipes, Subban frappe pour tuer, Pacioretty, la "pauvre victine" du méchant Chara est un multirécidiviste, alors pourquoi le CH dénoncerait-il la violence stupide plus que les autres?
      Du chauvinisme montréalais à son meilleur!

    • Lorsque les joueurs auront une suspension égale à l'absence du joueur blessé, ils y penseront à deux fois avant de porter des coups vicieux. À défaut de s'imposer naturellement, le respect s'imposera de façon coercitive !

    • La violence au hockey me décourage de plus en plus. Ce n'est pas vrai qu'on veut vraiment enrayer les coups à la tête. Année après année, il y a autant de coups vicieux et de commotion cérébrale. Quand Shanahan est arrivé en poste, la plupart du monde disait que cela allait changer. Les sentences allaient être beaucoup plus sévères.
      Qu'est-ce qui a changé ? Absolument rien. Les mêmes sentences bonbons que Collin Campbell. On protège plus , comme vous dites, le matamore qui donne sauvagement le coup que la victime. Si on veut réellement changer la culture archaique du hockey, il faut que la sentence égale le nombre de parties que le joueur blessé va manquer, en plus de sa perte de salaire. Les joueurs vont y penser deux fois avant de frapper un adversaire de façon vicieuse et sauvage. C'est la seule solution que je vois, mais elle est utopique !

    • Monsieur Cantin, je suis tout à fait d'accord avec vous à propos de tout ces geste posés dans la LNH qui, s'ils étaient posés hors de la glace, seraient punis sévèrement par la loi. Oui le hockey est un jeu de contacts mais un défenseur ou tout autre joueur n'est pas obligé de frapper l'adversaire aussi haut. Plus un joueur frappe haut, plus il y a risque de toucher la tête ou de faire basculer le joueur tête première...qui risque de toucher la clôture en premier avec le risque de blessures graves qui pourraient en résulter. Le but de la mise en échec est de "sortir" le joueur du jeu et non pas de le blesser ou de le sortir de la patinoire.
      Mais tant que la ligue ne décidera pas de prendre tous les moyens de protéger ses joueurs, RIEN ne sera fait parce que dans notre beau sport national, les spectateurs (qui se disent connaisseurs) sont plus intéressés par la violence que par le talent.... Et ça, les dirigeants de la LNH en sont PARFAITEMENT conscients.
      Tout ça est dommage car si vous regardez les parties des trois derniers "tournois olympiques" où le talent est mis de l'avant, on y voit du hockey de très grande qualité et même les amateurs de violence sont éblouis. Il est donc possible de présenter et VENDRE du vrai hockey de qualité dénué de rudesse.....mais la LNH ne changera que lorsque lorsqu'ils y seront obligés.
      Malheureusement, ils n'y seront obligés que suite à un "accident" tragique...... et il ne faut pas se tromper, un jour (possiblement pas aussi lointain que l'on croit) cet "accident" tragique se réalisera.

    • Bien d'accord avec votre questionnement sur le genre de hockey qu'on veut. De là à dire que c'est un excellent article, pas du tout. Vos commentaires sur Michel Therrien sont ridicules. N'avez-vous pas entendu Michel Therrien répliquer de façon virulente aux propos imbéciles de Paul MacLean hier matin? Pourquoi n'en parlez-vous pas? Pourriez-vous vous excuser auprès de Michel Therrien? Je crois que ce serait trop vous demander. Ça ne serait pas «vendeur» comme article.
      Si on veut éliminer les coups vicieux et «sauvages» au hockey, il faut d'abord «sortir» de la LNH les dirigeants stupides qui tolèrent la violence excessive (pas besoin de les nommer), les entraîneurs stupides qui font de la violence excessive leur plan de match (je pense à Paul MacLean, Randy Carlyle, Claude Julien, Lindy Ruff... des entraîneurs que des commentateurs tout aussi stupides encensent comme étant de grands entraîneurs), Les commentateurs stupides comme Mathieu Dandenault et autres qu'il serait trop long d'énumérer, et j'ajouterais les blogueurs stupides qui ne font pas la distinction entre la violence excessive et le jeu viril.
      Voilà, je crois que j'ai vidé mon sac!

    • Moi,quand je vois les charges que fait régulièrement Subban, ses mises en échec spectaculaires (il en a fait dans la même partie), chaleureusement applaudies, qui peuvent aussi blesser l'adversaire par leur violence, je me dis que les partisans des Canadiens ont des ?illères.
      Bien sure, cette mise en échec était plus dangereuse, mais je suis sure qu'on a puni le résultat (sang et blessure), et non le geste.
      Bethman devrait se faire mettre dehors, il ne veut absolument pas régler le problème de la violence au hockey, cette violence étant populaire pour mousser la popularité du hockey aux US.

    • Excellent article!

    • A chaque saison la même histoire. Je reprends goût au hockey pour les séries, puis après quelques matches la variable qui attire l'attention c'est la stupide rudesse, l'arbitrage par une bande d'incompétents et la gestion de la ligue par une bande d'idiots. Puis je regarde moins et même je me désintéresse : 10 minutes au début et dix minutes à la fin pour connaître le résultat. Pourtant j'aime le hockey, mais...
      Puis, comme vous dites, les analyses article par article...pourtant c'est simple, même si la passe n'est pas la meilleure idée, ce n'est même pas important. Le gars frappe en sachant que dans cette situation c'est risqué et il y aura commotion.
      Mais quand on laisse gérer notre sport par une petite personne de basketball US...

    • Vous avez mis le doigts sur le problème avec votre allusion aux victimes. Eller est une victime, une victime que l'on blâme pour le crime qui a été commis contre elle. C'est le même raisonnement que ces mâles débiles qui blâment une femme lorsqu'elle se fait violer (et il y en a bp qui pensent ça, pas mal plus que l'on pense). "Il aurait dû lever la tête", c'est la même logique que "elle aurait pas dû mettre une jupe". Bref, des abrutis. Et avec ces abrutis, il est impossible de raisonner. C'est là où la loi doit intervenir.

    • M. Cantin, j'adhère totalement à votre réflexion. Cependant, il y a de grosses lacunes dans la règlementation entourant les mises en échec, trop de flou selon moi. Je proposerais donc ce qui suit pour déterminer la "légalité" d'une mise en échec :
      1-Une mise en échec doit être donné le long de la bande, là où il y a un baie vitrée;
      2-Le joueur donnant la mise en échec doit circuler dans la même direction que le joueur adverse pour pouvoir l'appliquer.
      Dans toutes autres circonstances, la mise en échec devrait être pénalisée.

    • Personnellement, toute cette violence au hockey rend l'écoute des parties très désagréable. Les petits coups, l'accrochage, l'intimidation et la fameuse ligne de pensée de "terminer sa mise en échec". Sans vouloir être impoli, le hockey est un sport de "retards" vu la quantité énorme de "dinosaures" dans les médias et dans ses propriétaires (ne serait que pour Jeremy Jacobs). Ces gens sont absolument dépassé par l'évolution des joueurs et des mentalités. Prenez par exemple la réponse de Mario Tremblay hier à RDS en réponse à un commentaire d'Alain Crête sur le fait qu'il ne se rappelle d'avoir vu autant de joueur de centre chassé au cercle des mise en jeu par les juges de ligne: "les juges de lignes vont devoir comprendre que les fans ne sont pas venus payer pour les voir". (???) Est-ce qu'il y a vraiment qqu'un qui pense que les juges de ligne ont besoin d'attention?
      Le hockey est malheureusement un sport sans intérêt parce que lorsque les arbitres appliquent les pénalités, les commentateurs se plaignent que ça coupe le rythme du match. Quant à moi, les publicité entre deux arrêts de jeux ÇA ça coupe le rythme du match. Mais bon, étant donné que n'importe qui peut être commentateur, leur crédibilité n'est pas très bonne anyway. En quoi c'est une nouvelle de savoir que Carey Price rapporte ses dents au banc?
      Tous ces pseudos experts qui nous racontent des clichés à longueur d'année sur la "vraie saison" et que "tout es possible" en série comme des paroles d'évangile mais qui sont incapable nommer la 2eme paire de défense adverse.
      Y'a qqu'un qui est assez fou pour penser que ce n'est pas une question de rentabilité $$$ du produit? C'est ça le hockey moderne, une question d'argent bien AVANT tout...

    • Bien d'accord avec vous, monsieur Cantin, et c'est l'une des raisons du pourquoi mon intérêt pour le hockey a diminué considérablement. La LNH, les associations des joueurs, les coachs, les arbitres, les joueurs eux-mêmes sont tous responsables de ces coups vicieux et des nombreuses commotions cérébrales. Pourquoi? Parce qu'on banalise tout, parce que personne ne bouge, parce qu'on laisse, tout simplement, la LHH imposé son diktat.
      Une magnifique solution serait que les meilleurs joueurs de la LNH, en rêvant que Crosby prenne le leadership, annoncent que "la LNH doit absolument prendre des mesures nécessaires et extrêmes, pour faire en sorte qu'il n'y ait plus de ces coups vicieux, occasionnant des commotions cérébrales, et que ces mesures devront être à leur satisfaction, si non, la LNH devra commencer la prochaine saison de hockey sans ses meilleurs joueurs." Qui osera se lever?


    • Ben non, naturellement, ce n'est pas le hockey que je veux. Mais c'est le hockey vendu/proposé/offert par la Ligue et défendu par ses intervenants. Ce n'est pas les belles pièces de jeux qui sont mises de l'avant dans le marketing nhlien, c'est l'intensité, les contacts et la rudesse.
      Je sais que cela fait parti du jeux, que le sport est rapide, que des mauvais gestes se produiront. C'est vrai au hockey et c'est vrai dans la vie en général. Qui veut volontairement frapper une personne avec sa voiture, mis à part le pourcentage abruti de la population? Pratiquement personne, naturellement. Qui veut vraiment atteindre à la vie de son prochain? Personne, encore, idéalement. Mais puisque l'humain est ce qu'il est, ben ca arrive que ca donne des résultats pas trop glorieux.
      La société s'est donc donné les moyens de contrôler les débordements propres à la nature humaine. La question qui se pose dans le monde du hockey est celle des mesures prises pour contrôler les gestes plus ou moins respectueux. Ces mesures sont absentes, ou sans grande crédibilité. Ca donne les commentaires stupides au sujet de la responsabilité de Diaz, sur l'émasculation du sport et sur la nature guerrière du hockey séminatoire.
      Du reste, tant qu'à tomber dans les excuses faciles et la déresponsabilisation débilitante, on peut s'intéroger sur la pertinence de mise en échec si Eller ne touche pas à la rondelle. À l'élan pris par Gryba, c'était certain qu'il allait lui rentrer dedans. Si la passe de Diaz était 3 pieds à droite, Eller se serait fait démolir anyway. Même chose 3 pieds à gauche.
      Et bravo à l'arbitre qui hier soir puni la main de Prust mais qui oubli le boarding (donner de la bande?) de Greening environ 1 seconde et quart avant. On voit ou sont les priorités de la Ligue...

    • Ce type de comportement représente une culture toujours en place dans la LNH. Mathieu Dandeneau (et il n'est pas le seul) disait après le match qu'en tant que joueur, tu veux avoir l'occasion d'appliquer une telle mise en échec. On y voit l'intention non-pas de contrer un adversaire et à la limite de lui rappeler qu'il fait partie d'une ligue "virile" mais bien de l'envoyer faire un tour plus ou moins long à l'infirmerie. Sans aucun doute selon moi, c'est la responsabilité de celui qui s'apprête à frapper de faire la différence entre une mise en échec solide et une opportunité d'envoyer quelqu'un au vestiaire sur une civière. J'ai joué au hockey assez longtemps pour savoir que ce genre de situation arrive fréquemment. C'est celui qui fait la mise en échec qui décide s'il frappe l'adversaire pour l'arrêter ou s'il le démoli. Et le fait que le jeu soit rapide n'est absolument pas une excuse... Finalement pour aller dans le même sens que votre article, c'est deux matchs de suspension mérités pas à cause de la technique employée ( le coude, la tête visée ou les patins qui lèvent) mais bien pour manque de jugement dangereux et homicide "volontaire".

    • Quelle hypocrisie de la part des partisans et des journalistes.
      Dès que Subban prend 4-5 enjambées pour sonner un joueur, la foule rugit. Pourtant, il suffit qu'un jour il pince un joueur légèrement plus petit que lui avec le coude un peu plus haut et là...
      Aussi, on pleure quand un ex-goon se tire une balle dans la tête mais on crie "yeah!" quand Prust dit espérer que Gryba n'obtienne pas de suspension pour pouvoir lui refiler une bonne râclée...
      Bref, à Montréal, quand un joueur du CH se pète le nez sur la glace suite à une mise en échec LÉGALE enseignée par tous les coachs depuis 50 ans, il devient un "homme doué, aux gestes si purs". Encore le trip de la blanche victime face aux ogres adverses. Moi, je vois plutôt un triste dommage collatéral d'une tendance qui risque de s'amplifier.
      La NFL a voulu régler le problème en imposant des pénalités aux joueurs défensifs qui frappent un "receveur sans défense". Mais cette règle suscite énormément de controverse chez les joueurs et les partisans. On veut des joueurs toujours plus gros et plus rapides et de l'équipement plus léger et résistant qui permettent des contacts d'une violence inouïe. Le tout sans jamais avoir de conséquences? Ça ne marche pas. Faudrait savoir ce qu'on veut et trancher, et surtout assumer nos choix.
      Et, à mon avis, le coup de coude d'Andrew Ference au visage de Grabovsky était beaucoup plus salaud que le coup d'épaule de Gryba. Sauf qu'il n'y a pas eu de sang et Grabosky s'est relevé. Et la victime n'est pas un joueur du CH.

    • Pas inquiet que Eller va revenir à 100 % avec toute sa confiance car ce qu\'il lui est arrivé fait partie des risques du métier et si certains événements sont disgracieux car posés par des pea brains à la Donald Brashear par exemple celui qui a sorti Eller était causé par la vitesse du jeu. Bien que répréhensible aussi par les conséquences directes et indirectes ,ca demeure que c\'était une passe suicide. La ligue et plusieurs autres jugent que la collision aurait pu etre évitée ,pas certain mais si vous le dites...ca ne serait pas la premiere fois que j\'aurais tort...
      C\'est certain que ca ne fait pas partie du régistre des jeux du hockey que nous voulons idéalement mais notre sport est archi rapide et contient un nombre illimité de situations problématiques et variables.
      Moi je suis de ceux qui se situent sur un terrain fragile sur lequel se déplacent plusieurs amateurs. Je suis contre la violence mais je ne veux pas que mon sport soit émasculé. J\'aime bien le hockey international sans bagarres mais je trouve autrement plus incidieux les coups sournois. Je crois qu\'il peut y avoir un savant mélange parfait mais pour ce faire, il doit y avoir une claire volonté de tous.
      De la ligue d\'abord qui doit mettre son pied à terre sans équivoque avec des reglements non interpretables.
      De l\'association des joueurs qui doit s\'engager à instaurer le respect entre joueurs.
      Des médias qui doivent penser au pouvoir de l\'image et comprendre que leur facon de vendre le hockey fait en sorte que c\'est un cercle vicieux. La CBC incite à la virilité,la robustesse par ses images. A good ole hockey game ca veut aussi dire une couple de tappe sur la gueule faut pas se cacher ...
      Et aussi même moi ,le fait que je ne veuille pas d\'un hockey asceptisé ouvre la porte à des évenements que je ne saurais prévoir. Cette semaine moi je croyais que c\'était un jeu déplorable mais inévitable. À la lecture des commentaires on dirait qu\'il en est tout autrement je dois réfléchir mieux...

    • Les dirigeants de la ligue Nationnal n'ont plus de crédit. Lorsque l'on voit de telles choses arrivé nous ne sommes pas surpris. C'esat la même chose pour l'arbitrage hier le joueur des Sénateurs donne un double .chec au joueur du Canadien et il n'est pas puni mais le joueur du Canadien lui est punis pour avoir fermé la main sur la rondelle. Le double échec :" n'était pas dangereux de blesser le joueur, mais de fermé la main sur la rondelle celà était très dangereux:"Combien de coups dangereux ne sont pas punis. Mais des niaiseries sont punis. Lors d'une partie entre Philadelphie et Pitsburg en fin de deuxième période un joueur de Philadelphie a remonté son baton sous le manton d'un joueur de Pitsburg le joueur de Pitsburg est revenu avec des points de suture sous le manton. Quelques seconde plustard un joueur de Philadelphie donne un coup de coude à la tête d'un joueur de Pitsburg. Le joueur de Pitsburg quite la patinoire porté par deux coéquipiers. Pas de punition pour le coup vicieux. Les arbitres avaient perdu leurs sifflet ou avaient hâte d'aller sereposer donc pas de punitions.
      Yves Tremblay

    • Le soir de cet « accident », je regardais le match des Blue Jays. Entre deux manches, je décide de zapper à la joute des Canadiens. La mise au jeu est au centre; je me dis que ça commence ou qu'il y a eu un but. J'ai eu le temps de constater que c'était 1-1 quand Ellers a reçu le coup. Je n'en croyais pas mes yeux! Puis, il y a eu reprise d'un plan montrant la patinoire à partir de l'arrière du but de Price. Alors, j'ai vu le défenseurGryba partir en grande depuis l'autre côté de la ligne rouge et foncer en train d'enfer dans Ellers qui fait poids plume à côté de lui. Suis-je le seul à avoir relevé ce détail par les reprises? Je vois dans de tels geste l'influence de la plus grande exportation des Américain dans le monde, la médiocrité, que le grand patron, Gary Balman, inculque à la ligue. Et toute la rationalisation sur la LÉGALITÉ du coup me donne des nausées!

    • Une charge déraisonnable, dangereuse et inutile, ces mots sont justes monsieur le chroniqueur. Un joueur qui blesse devrait, quant à moi, revenir au jeu le même jour que le joueur blessé. On y penserait deux fois avant de charger.

    • Le respect entre joueurs n'existe pas plus que dans le monde des affaires quand nous parlons en millions de dollars, c'est là que ce trouve le problème. D'ailleurs l'association des joueurs ne parle que de salaire et de fonds de pension, rien d'autre. La sécurité pour ne se résume qu'en $$$$$$$$$$$$$$.
      Pour les dirigeants de la LNH voyons voir s'ils en ont du respect, il ne se respectent même pas entre eux, allons voir s'ils vont respecter les joueurs, leurs sentiments envers les joueurs n'a d'égal que celui de Wallmart et autres envers les travailleurs du Bengladesh, quand même Crosby ne jouerait plus aus hockey dans un avenir proche, pas de problème Jones, MacKinnon et Drouin cognent à la porte.
      On dirait parfois que le hockey est devenu un jeux réel pour préparer la prochaine version de NHL14, donc on fait des essais LIVE avant de les mettre sur console. Et comment voulez-vous que les jeunes joueurs en devenir dont le premier apprentissage du hockey ce fait sur des jeux vidéo dans lesquels deux choses prime la violence et la victoire.

    • J'espère rapidement de voir le 81 souriant, plein d'entrain tuant les punitions ou chargeant la zone adverse entouré des jeunes. C'est d'une tristesse infinie de voir un athlète ensanglanté inanimé sur la patinoire. Au point que le deuxième match m'intéressait moins. Je crois que s'il n'était pas salaud, le coup aurait pu être moins violent et avoir le même résultat : empêcher Lars d'avancer plus loin. Mais était-ce le but ? Je crois que c'était de faire mal. Peut-être que l'agresseur fut tout aussi surpris que nous du résultat. Que souhaite-t-on voir : des Gallagher, Eller, Bergeron, Crosby, Séguin, Kane, etc. ou des Gryba ? Monsieur Eller je vous souhaite de tout c?ur que vous récupériez totalement de vos blessures, qu'elles ne handicapent pas le reste de votre vie et que vous puissiez exprimer à nouveau votre grand talent sur la glace, si tel est votre souhait. Merci de représenter notre ville de si belle façon. Hurtig gendannelse.

    • Tout a fait d'accord avec vous.Ce n'est définitivement pas le hockey que l'on désire. Il ests dommage de si mal traité un sport qui pourrait être encore plus spectaculaire que maintenant.

    • « La LNH et ses joueurs accorderont-ils un jour autant d'importance à la sécurité physique des joueurs qu'à leur sécurité financière? Ça ne semble pas pour demain. » Non, la sécurité importe peu à l'Association des joueurs. . Les joueurs pourraient dès demain décider que c'est fini. Ils ne le feront pas. Ils ne se respectent pas, l'argent passe avant la santé. Un sport de barbares.

    • Encore une fois M. Cantin vous frappez dans le mile,. Si seulement les dirigeants de la LNH pouvait avoir autant de vision et de pouvoir d'introspection. Cependant, à lire les commentaires imbéciles de fans sur TSN et RDS du genre: "c'est un sport de contact, s'ils veulent jouer à la ringette qu'ils y aillent", je me rends compte que c'est peut être ce que les gens apprécient de ce sport. Cependant, ce que ces "gens" ne comprennent pas, c'est que les athlètes d'élite qui jouent ce sport sont aussi des humains et non des machines et que leur sécurité et leur santé est en jeu si on continue d'accepter ce genre de coup. Quand je regarde un sport, je veux voir les meilleurs au monde, pas savoir que ces joueurs ont terminé leur carrière 10 ans plus tôt en raison d'une série de commotions cérébrales. Ce n'est plus une question de "hockey play". Il ne s'agit pas de déntaturer ce sport, il y a des contacts dans la NFL aussi...Paul Mclean a fait un erreur monumentale en comparant ce coup à ceux tolérés dans les années 60-70. Comparer des pommes et des oranges. La vitesse des joueurs n'est plus la même, la grosseur, l'équipement, la forme physique, plus rien ne se compare à cette époque. En conclusion, il est temps que la LNH se penche sur ce problème majeur comme le fait la NFL, un sport aussi viril et de contact en acceptant de mettre en place des règlements et des conséquences importantes à ce genre de geste qui ne doit plus faire partie de ce sport. J'espère que la LNH adoptera finalement ce virage et changera cette culture avant qu'il soit trop tard...

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer