| Commenter Commentaires (19)

La LNH a «donné», vraiment?

Comment Gary Bettman peut-il justifier la poursuite de... (Photo: Reuters)

Agrandir

Comment Gary Bettman peut-il justifier la poursuite de ce lock-out alors que l'Association des joueurs a déjà accepté des modifications significatives, toutes à l'avantage des propriétaires, à commencer par le partage des revenus?

Photo: Reuters

Partager

Gary Bettman était indigné, hier soir, en confirmant la suspension des négociations entre la LNH et les joueurs.

Personne ne se souvient de l'avoir vu si choqué. Il a sans doute convaincu beaucoup de gens que la dernière offre des propriétaires était formidable.

«On a donné, donné et donné encore, a-t-il tonné, la lèvre frémissante. Au fil des mois, on leur a soumis cinq propositions différentes!»

La LNH a «donné», vraiment? Si Bettman croit vraiment ce qu'il dit, sa vision des pourparlers est bien singulière. La vérité est différente. Les seuls aménagements consentis par la LNH sont par rapport à sa proposition initiale, irrecevable.

Si, pour les propriétaires, «donner» signifie le maintien du statu quo sur des enjeux comme l'acquisition de l'autonomie et les contrats des recrues, on ne s'étonnera pas de la tournure des événements.

Les propriétaires ont déjà gagné cette négociation. Leur part des revenus grimpera en flèche. L'ennui, et ils l'ont de nouveau démontré hier, c'est qu'ils recherchent la victoire par K.-O.

La question de la durée des contrats des joueurs l'illustre bien. Sous l'ancienne convention, plusieurs vedettes ont signé des ententes de 10 saisons et plus. Les propriétaires exigent désormais une limite de cinq saisons. Il s'agit d'une modification majeure, très désavantageuse pour les joueurs.

Hier, ceux-ci ont accepté de bouger sur cette question. Ils ont proposé une limite de huit saisons.

Quelle a été la réponse des propriétaires? Un rejet sans appel. Leur position n'est pas négociable. Ce sera cinq saisons, point final. Même intransigeance à propos de la durée de la convention collective.

Selon Bettman, la LNH doit absolument signer un accord permettant aux 30 équipes d'être concurrentielles et en bonne santé financière. Donnons-lui raison là-dessus.

Mais comment peut-il justifier la poursuite de ce lock-out alors que l'Association des joueurs a déjà accepté des modifications significatives, toutes à l'avantage des propriétaires, à commencer par le partage des revenus?

Cela, bien sûr, Bettman ne l'a pas expliqué hier, trop pris par son exaspération.

* * *

La saison sera-t-elle annulée? Trop tôt pour le dire. Officiellement, Bettman a refusé de donner une date butoir pour signer un accord, affirmant d'un ton sec qu'il prendra les décisions nécessaires au moment opportun.

Le précédent de la saison 1994-1995 permet néanmoins de comprendre que cette date se situe entre les 10 et 15 janvier prochain. «Cette saison-là, nous avons joué 48 matchs, a dit Bettman. Je ne peux imaginer que nous disputions une saison plus courte.»

Un calendrier de 48 rencontres semble donc acceptable pour Bettman. Or, l'accord mettant fin au lock-out de 1994-1995 a été entériné le 12 janvier. Le calendrier régulier a commencé neuf jours plus tard et s'est conclu le 3 mai. Les séries éliminatoires ont eu lieu comme d'habitude.

Il reste donc suffisamment de temps aux deux parties pour trouver un compromis acceptable. De toute façon, entre une saison de 48 ou 58 matchs, la différence est négligeable. Dans les deux cas, nous assisterons à une course de demi-fond plutôt qu'au traditionnel marathon de 82 rencontres. Cela n'aura pas la même saveur.

Mais nous n'en sommes pas encore là. Bettman a dit que la partie patronale devait maintenant prendre «une grande respiration» et réévaluer la situation. Il s'agit d'une excellente idée. Vaut-il vraiment la peine d'annuler la saison parce que la dernière stratégie patronale n'a pas fonctionné à 100%?

Ce matin, autour d'un café, Bettman et son adjoint Bill Daly réaliseront peut-être que les joueurs ont aussi pilé sur leur orgueil cette semaine à New York.

* * *

Cette négociation laissera des traces profondes. Il faudra plus d'une saison pour rebâtir les ponts entre propriétaires et joueurs.

Dans un contexte aussi bouillant, Bettman et Bill Daly ont laissé la colère primer sur le plus élémentaire respect en début de soirée. Laisser un message vocal pour signifier aux joueurs le rejet de leur contre-proposition est une manière déplorable d'agir.

Mais doit-on vraiment se surprendre de ce faux pas? Peu importe le moment où cet interminable lock-out prendra fin, il aura consacré l'échec de la stratégie de Bettman. La victoire patronale sera en partie bousillée par le désabusement des fans et des partenaires commerciaux de la LNH.

Depuis l'ouverture des négociations, le commissaire s'est comporté comme un homme du passé, incapable d'adopter une approche moderne des relations de travail.

En janvier dernier, interrogé sur les pourparlers à venir, Bettman avait déclaré: «Je souhaite qu'ils soient rapides et sans douleur. Ce serait dans le meilleur intérêt de tous.»

S'il était sérieux, pourquoi sa première offre a-t-elle constitué une déclaration de guerre? A-t-il vraiment cru qu'en exigeant un déluge de concessions, il favoriserait une entente rapide?

Évidemment, Bettman n'a jamais pensé que cette offre serait acceptée. Il s'agissait pour lui d'une «invitation» à amorcer les pourparlers. Elle a plutôt eu l'effet de braquer les joueurs. Et de solidifier leur solidarité.

Cela dit, la journée rocambolesque d'hier ébranlera sûrement plusieurs joueurs. Ce sera à Donald Fehr de maintenir l'unité. Les prochaines heures seront déterminantes.

Quant à Bettman, souhaitons qu'une fois le conflit réglé, il entreprenne une réflexion en profondeur sur son avenir.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

Commentaires (19)
    • Je partage votre opinion Philippe. Excellent article.

    • Questionnement. J'apprécierais vraiment une réponse.
      Vous dites.
      Les propriétaires ont déjà gagné cette négociation. Leur part des revenus grimpera en flèche. L'ennui, et ils l'ont de nouveau démontré hier, c'est qu'ils recherchent la victoire par K.-O.
      Est-ce moi ou bien ça ressemble en sacrament à ce que le gouverneur Tea-Party Scott Walker a fait / tenté de faire au Wisconsin ? Affirmer le fait que The state was broke, ce que beaucoup d'autres ont remis en question. Sous cette argument, demandait des compromis des employés du secteur public.
      Les enseignants, notamment, acceptent les réductions de salaires demandées initialement.
      Le gouverneur finit par exiger, non seulement la réduction de salaire, mais la disparition - littéralement, complète - de la totalité des pouvoirs de négociation des syndicats. Il ne désirait pas seulement réduire les salaires, mais écraser les syndicats, la mentalité syndicaliste.
      Assez vite, on s'est rendu compte que les frères Koch étaient derrière cette campagne tea-partyiste de nature, pardonnez-moi, fondamentaliste.
      Je n'affirme pas que Koch Bro' sont derrière les négo de la lnh ..
      mais il s'agit là des mêmes visées idéologiques. C'est assez évident que Bettman réfléchis, fonctionne de la même manière que les grands financiers qui ont contribué aux campagnes de Romney, Walker.
      Sous prétexte de difficultés, de déficits, on ne réduit pas seulement les salaires ; on en profite pour détruire trente, quarante ans d'héritage syndicaliste.
      Tiens, ça me fait presque pas penser au québec. L'esprit. La tendance générale.
      Nan ? C'est moi qui freak ?

    • Merci de votre analyse M. Cantin. Contrairement à d'autres et comme moi, le cinéma de Gary n'a pas réussi à vous émouvoir. En effet, la LNH n'a rien donné aux joueurs par rapport à la dernière CBA. Elle ne recherche que leur soumission totale. Pour ma part, et à ma grande surprise, l'excellente saison de la NFL m'a fait oublier le hockey. J'espère que les joueurs se tiendront debout jusqu'au bout !

    • Deux articles aux antipodes; celui de monsieur Gagnon ( Ferh a perdu sur toute la ligne) et celui-ci de monsieur Cantin.
      Hier,j'avais les oreilles à l'Anti-Chambre.
      L'animateur nous a présenté un avocat spécialiste " en droit du travail"; Me Jean Beauregard.
      Cet avocat nous a exprimé son opinion et il en a le droit.
      Mais!
      On ne nous pas dit que Me Beauregard était avocat associé chez Lavery,de Billy. Ce bureau d'avocat représente des employeurs.
      C'est évident qu'il n'était pas pour prendre pour le clan des joueurs.
      Et monsieur Gagnon qui salivait à entendre les propos de Me Beauregard qui lui disait, gros comme le bras, être totalement en accord avec lui.
      J'ai rien contre le fait que l'Anti-Chambre invite un avocat qui défend les patrons; l'Anti-Chambre a déjà invité Gérald Larose ( ex président de la CSN).
      J'aurais juste aimé qu'on me dise où campait cet avocat,niveau job!
      En le présentant comme un spécialiste du droit du travail, voulait-on nous faire croire à une analyse objective par une personne neutre?
      C'est pas ça une informaion biaisée?????
      Tant qu'à moi, l'article de monsieur Cantin m'apparaît plus nuancé que celui de Gagnon.
      André Proulx

    • @quivivraverra: au lieu de monter sur tes grands chevaux, lis donc ce que tu as écris et ce que je t'ai répondu comme il le faut. Tu me parles du traitement accordé aux joueurs, pas des salaires, je te réponds que ce traitement(voyage en avion, repas inclus, hôtel, physio, médecin...)existe depuis plus de 35ans. Dans les 2 premières lignes de ma réponse je te dis, justement, que les joueurs ne font pas pitié et qu'ils n'ont pas besoin de faire plus d'argent. Aussi je t'ajouterai que la flambée des salaires vient des années '90 et que ce sont les DG qui les signent ces contrats et les proprios qui les entérinent.
      Mon point de vue était seulement de poser la question à savoir; Qu'est-ce que la LNH AVAIT et qu'elle a donné aux joueurs lors de cette négociation? Et aussi pour démontrer que Bettman et les proprios ont creusé leur propre trou et pour la 2e fois en 7 ans ils essaient encore de faire payer les joueurs pour leurs erreurs en leur disant que cette fois-ci c'est la bonne. Mais personnellement, je ne crois pas que ce sera la bonne pas plus qu'en 2005. Que feront les proprios dans 2 ans? La-même chose qu'ils ont fait suite à la convention de 2005, c'est-à-dire trouver 1001 façons de contourner la convention.
      Pour les reste, je n'y comprends pas plus que toi; comment la LNH peut avoir un plafond à 70millions avec des revenus de 3milliards? Par exemple, la NFL a un cap à 120millions(presque le double) avec des revenus de 52milliards, soit 17fois plus. Pourquoi est-ce que les joueurs veulent absolument avoir la possibilité de signer pour plus de 5ans? Pour moi 5ans max., ça veut juste dire que tu vas renégocier ton salaire à la hausse plus souvent, donc ils y gagneront au final. Pourquoi la ligue et les joueurs ne veulent absolument pas bouger sur la longueur de l'entente(LNH 10ans; AJLNH 5ans) me semble qu'on pourrait se rejoindre à 7-8ans.
      Effectivement, on n'est pas d'accord sur plusieurs points, mais quand on se calme et qu'on lit comme il faut, on se croise.

    • @ Chtaboutte
      Tu me niaises avec tes acquis des années 70, c'est ca? Tu ne peux pas etre sérieux la! Demande a un joueur des années 70 s'il n'aimerait pas toucher le meme salaire et avoir les memes priviligeres que les joueur d'aujourd'hui, et tu auras vite sa reponse!! Tu ne peux vraiment pas etre sérieux dans ta réponse la! Vraiment? Non vraiment, tu penses ca??? Si effectivement tu penses cela serieusement, je saisis mieux ta position, mais clairement je ne peux pas etre en accord avec toi. Proprio nombrilistes? Parce que les joueurs ne pensent qu'a l'amour du sport!! Voyons!! Un joueur qui quitte l'organisation qui l'a repeché, fait grandi, traité comme un pro pour quelques milliers de dollars de plus, c'est l'exemple meme de l'altruisme!! Ca suffit de voir les uns comme des demons et les autres comme des anges! C'est ridicule ces visions blanc ou noir. C'est 2 parties qui se battent pour leur part du gateau. Aucun des 2 parties ne me fait pitié, mais je tiens a revoir du hockey, et je trouve que les conditions dans lesquelles les joueurs se trouvent sont plus qu'acceptables. C'est mon opinion, mais clairement nous sommes en desaccord. Comme je te disais, s'ils sont si mecontents que ca, qu'ils aillent jouer dans d'autes ligues, ce ne sont pas les ligues qui manquent.

    • @quivivraverra: woouhou! Un fond de pension... qu'ils paient eux-même! Je ne te dis pas que les joueurs font pitié ou qu'ils ne gagnent pas assez cher, ni même que le fameux 50-50 est déraisonnable. Je demande ce que la LNH a donné dans la présente négociation. Tout ce dont tu me parles, ce sont des acquis depuis la fin des années '70, on reviendra pas jusque là quand même.
      Le fameux système dont tu parles, Bettman criait à qui voulait bien l'entendre en 2004-05 que c'était le plafond salarial et le partage des revenus et qu'avec ça il assurerait la pérennité de la LNH à long terme. Or, force est d'admettre, 7ans plus tard, qu'il s'est planté sur toute la ligne. Son fameux système était tellement mauvais qu'aujourd'hui il essaie de la changer encore une fois en plus de ne même pas vouloir amorcer une saison sous l'ancienne convention le temps que les négociations se poursuivent. Pour en rajouter, c'est lui-même et ses proprios nombrilistes qui ont mis la LNH dans set état à force de vouloir établir des franchises dans des marchés où la demande pour le hockey est presque nulle, mais tout ce qu'ils voyaient à ce moment là, c'est les quelques 100aine de millions que chacune des nouvelles franchises apportaient à leur arrivée. Ils n'ont jamais pensé plus loin que ça, pourtant on vante leur intelligence, basé sur le fait qu'ils sont milliardaires.... ouais milliardaire parce qu'ils ont hérité de papa, pour beaucoup d'entre-eux, ils ont des conseiller qui gèrent tout à leur place dans leurs autres business et à voir l'allure des présentes négo, on comprend pourquoi ce ne sont pas eux qui gèrent leurs propres business, ils ne savent pas négocier, ils ne savent qu'imposer!!!

    • Et pourquoi les proprios devraient-ils donner en bout de ligne?
      Qui prend les risques financiers ?
      Qui joueraient pour « seulement » 1 million/année de toute façon ?
      Si les joueurs continuent comme ça, le salaire qu'ils vont perdre cette année, ça sera perdu à jamais. Pour les proprios eux, ça ne sera que partie remise
      D'autant plus que les joueurs sont dans la ouatte avec tous les avantages inhérant à leur métier et SURTOUT aux salaires garanties. J'pense que n'importe quel joueur de la NFL prendrait un salaire garantie moindre dès demain matin

    • @ Chtaboutte
      Ce que les propriétaires donnent? Ce que les propriétaires ont toujours donné, c'est-a-dire une ligue 5 étoiles. Si la LNH est si mauvaise, pourquoi tous les joueurs revent d'y jouer? Si les joueurs sont si malheureux, ben qu'ils aillent jouer dans les ligues européennes et autres ligues. Il n'y a pas que la LNH. Les proprio veulent instaurer un systeme. En tant que fan, je veux que cette ligue demeure la meilleure ligue au monde. Et si pour ca, il faut implanter un systeme, alors je suis pour. Les joueurs ont besoin d'un "reality check" ici. Trop c'est trop. Meme avec une coupure de 10% des salaires, le salaire moyen passerait de 2.4M par saison a 2.16M, avec fonds de pension pris en charge! Ca va oui! Si les joueurs sont mecontents, ben comme je le disais, qu'ils se trouvent une autre ligue, ou qu'ils achetent des concessions entre eux, et qu'ils se forment leur propre ligue.

    • En 2003 , il y avait ZÉRO CONTRAT DE PLUS DE 5 ANS... Vous semblez oublier ca mr.Cantin !
      Même Hainsey à collaborer les propos de Bettman à savoir que Mercredi soir, Fehr à changé de stratégie, et qu'un push est déjà en train de se passer pour le voire quitter, ca été confirmer hier .
      Ceux qui s'insurge de la réponse sur le répondeur...sachez que Steve Fehr l'a vu , et qu'il n'a pas cru bon répondre. Il savait que les proprios n'étaient pas du tout content d'entendre Donald Fehr dire à la conférence qu'ils étaient près d,une entente quand c'était archi-faux. Il n'a pas répondu pour ne pas perdre la face...mais trop tard
      En 2004 après le conflits, 244 joueurs ne sont jamais revenu dans la NHL ....
      Bravo au joueur pour le stupidité.
      le principle est simple... c'est de faire passé la moyenne salariale des joueurs qui est à 2,5 millions à 2,3 millions... une baisse DRAMATIQUE pour des millionaires ??
      Si on parlerait de compagnie , ou les employés devraient passé leur salaire moyen de 18$/hrs à 12$/hrs... je serais avec eux. Mais là de défendre des bébés gâtés..
      Quand tu dis que même Damphousse , arrête pas depuis le début de dire au joueurs de signé tout de suite...ca veut tout dire.
      Ils sont prêt à jouer gratuit en Europe...mais c'est une honte de jouer pour 2,5 millions ici ??
      Quand tu dis que Hal Gill a gagné plus en 4 ans , que Gretzky dans sa carrière ( en salaire de joueurs ) c'est un non sens.
      Gomez 2 buts...8 millions. Aucun risque pour les joueurs, ce sont les proprios qui ont toujours les risques. et seulement 1 équipes sur 30 gagnent...tandis que les joueurs , c'est 750 joueurs sur 750 qui gagnent !
      Les autres sport professionnelle ont un 50-50 ! à ce que je sache... tout le monde ont été content de la dernière saison !

    • M. Cantin, avec tout le respect que je vous dois, votre texte pue la partisanerie journalistique chummy chummy avec les joueurs.
      Oui les joueurs doivent faire des concessions, pourquoi? parce que 18 équipes sur 30 ne font pas d'argent. Bon là, vous allez dire que c'est la faute à Gary s'il va dans tel ou tel marché, que ça marche pas, etc.
      Mais n'oubliez pas que les nouveaux marchés permettent de donner plus de jobs à des joueurs qui autrement seraient dans des sous-ligues, permet de donner des opportunités de croissance, etc. Bref, on appelle ça développer son produit, expandre ses horizons, dans le but de faire profiter la Ligue, et en même temps les joueurs ... qui ont une part des revenus.
      Mais ça, vous n'avez pas l'air de le comprendre. En fait, vous n'en parlez même pas. Du mauvais journalisme selon moi.
      En fait, plus le lockout continue, plus les joueurs perdent de la crédibilité, ils préfèrent visiblement le cash au hockey. Mais encore plus, certains journalistes montrent qu'ils ne comprennent rien à ce qu'est une business et démontrent une partisanerie ridicule dans le but de se rapprocher des joueurs. Vous en faites partie M. Cantin.
      Les joueurs sont des employés, comme où je travaille. Ici bien du monde avec 25 ans d'expérience avec des petits salaires ont perdu bien des avantages en perdant leurs régime à prestations déterminées. Les joueurs vont réaliser qu'au bout du compte, les proprios vont gagner. Il faut s'y faire et se mettre au boulot, gagner sa vie. Si les joueurs pensent qu'ils vont attirer de la sympathie parce qu'ils vont gagner 25 millions sur 5 ans au lieu de 60 millions sur 10 ans, ils ont foutrement tort.

    • @Bibouille
      Votre réflexion sur la durée des contrats est erronée. L'hypocrisie des propriétaires qui ont signé à la hâte plusieurs joueurs sur de longue période présente le réel problème : les franchises rentables n'ont aucune gêne à signer de longs contrats faramineux alors que les concession pauvres s'en trouve désavantagées. De plus, les concessions pauvres reçoivent de la "péréquation" de la NHL ce qui pose un autre problème aux propriétaires ... encore là, ca n'est pas tant le problème des joueurs.
      Personne ne sait non plus comment l'argent de la NHL est partagé entre propriétaire ... c'est plutôt là le nerf de la guerre, et en gros, il n'implique que les propriétaires ... ils n'ont qu'à ne plus donner ce type de contrat.

    • frank055: qu'est-ce que la LNH a donné? Entendons-nous pour dire que pour "donner" quelque chose tu dois déjà l'avoir eu. Alors, qu'est-ce que la LNH a donné? 300millions$ dans le "makewhole"? Ils n l'ont pas donné, c'est l'argent qu'ils ont consenti aux joueurs à grand coups de 98millions/13ans. L'autonomie? elle est à 27ans présentement, y rester n'est pas donner, mais bien accepter le statut quo. L'arbitrage? Idem que l'autonomie. Et c'est comme ça sur pratiquement tous les points.
      Alors, qu'est-ce qu'elle a donné la LNH?

    • Votre article sent la partisanerie, mauvais article je dois dire. Je ne vous prendrais pas comme négociateur!

    • M. Cantin je vous cite concernant la durée des contrats des joueurs : ¨ Les propriétaires exigent désormais une limite de cinq saisons. Il s'agit d'une modification majeure, très désavantageuse pour les joueurs. ¨
      Ce que vous dites est tout à fait faux. Il n'y a à l'heure actuelle que 12 % des joueurs qui ont des contrats de 6 ans ou plus. Donc L'INFIME MINORITÉ . Ce qui veut dire en clair que 88% de l'ensemble des joueurs NE SONT PAS concernés ou touchés par cette demande de la LNH . C'est donc un non argument et un faux problème évoqué par Fehr et compagnie .

    • M Cantin, je suis vraimemt en désaccord avec vos commentaires unilatérals. Vous voulez tout simplement garder la faveur des joueurs une fois le conflit réglé.

    • Règles de négociations de la LNH:
      1. Gary Bettman est la personne qui dois annoncer qu'il y a un règlement
      2. Si les représentants des joueurs ou les joueurs annoncent que ça vas bien, ça compte pas!
      Il est évident que Bettman n'a pas aimé la conférence de presse des joueurs hier soir et qu'il n'était pas question qu'il perde la face...ce n'est pas une bonne chose pour lui que les joueurs et les propriétaires arrivent proche d'une entente car ça prouve qu'on le paye grassement pour rien...
      à bientôt!

    • Vous avez raison M.Cantin, laisser une réponse sur un répondeur n'est pas très professionnel. Mais quand on connait notre adversaire et que l'on sait qu'il n'est pas fringant des propos tenus sur la place public, il faut aussi comprendre qu'on ne va pas faire une conférence de presse et dire des choses qui ne sont pas vraiment vrai ou qui sont seulement notre point de vue.
      Moi comme amateur, j'ai réellement cru qu'ils étaient à 2 doigts d'une entente après avoir entendu la 1e partie de la confernce de Fehr. Mais une fois la soirée terminée j'ai compris que c'était une façon pour les joueurs de montrer au public ce qu'ils avaient fait comme concessions. Du marketing pour optenir l'opinion public et mettre de la pression sur les proprios.
      Mais en faisant ça, ils ont complètement mis de côté la perspective de la LNH. Quand on négocie, je crois qu'il faut tout faire pour ne jamais froisser l'autre partie. ça n'a pas été fait et c'est ce qui explique la réponse sur une boîte vocale.
      Malgré tout, je partage votre point de vue. Ça ne fait aucun sens d'entamer des négociations en demandant tout et en donnant rien du tout. Et effectivement, un statu quo ce n'est pas donner quelque chose !
      Même si Bettman est le personnage le plus facile à mépriser, n'importe quand j'engage cet homme pour me représenter! Vous croyez vraiment que les proprios mettraient à la porte un homme, qui tout seul contre le monde entier, accepte d'en prendre autant sur son dos? C'est le meilleur représentant, pour ne pas dire marionnette, qu'ils puissent espérer avoir.
      Dernier commentaire ... Bill Daly m'a toujours apparu comme le petit de poche à Gary, mais hier il fut impressionnant dans son élocution et sa connaissance des règles (monétairement) et des impacts de ceux-ci.
      Hier, c'était tout un spectacle! À défaut d'avoir de l'action sur la glace, on en a eu dans les coulisses ... c'est déjà ça d'interressant ! Retour au hockey junior maintenant ;)

    • M. Cantin, on dirait que votre expérience en négociations est assez limititée. Les propos de M. Bettman hier sont tout à fait en ligne vers la fâçon normale de négocier. Tu ne peux pas prendre, prendre et prendre sans en laisser sur la table à un certain point.

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer