C'EST LUNDI, ON JASE...

Stades: la valse des millions

Philippe Cantin
La Presse

Je ne me souviens pas d'une période aussi fébrile dans les projets de construction de nouveaux stades et amphithéâtres.

Voyons un peu: la première pelletée de terre est donnée à Santa Clara, où sera construit le nouveau domicile des 49ers de San Francisco. La vente de droits sur les sièges constitue le coeur du financement de ce projet de 1,2 milliard. Suffit de verser 80 000 $ - oui, vous avez bien lu - pour obtenir le privilège d'acheter un abonnement saisonnier dans un des 1000 meilleurs sièges.

La construction d'un nouveau stade à Santa Clara... (Photo: archives Reuters) - image 2.0

Agrandir

La construction d'un nouveau stade à Santa Clara pour accueillir les 49ers a dépassé l'étape du projet et de la maquette. Son coût serait de 1,2 milliard.

Photo: archives Reuters

À Atlanta, les Falcons ont précisé leur intention de bâtir un nouveau stade de 950 millions. Le Georgia Dome n'a pourtant que 20 ans.

À Edmonton, les Oilers ont dévoilé des images de l'amphithéâtre projeté pour remplacer le vieux Rexall Place au coût de 450 millions. Il manque toujours 100 millions pour compléter le financement. Ni le gouvernement fédéral ni le gouvernement provincial n'entendent participer à l'affaire.

À Markham, en Ontario, Graeme Roustan, propriétaire de Bauer, semble en voie de réaliser son rêve: construire un aréna de 325 millions, qu'une de ses entreprises financera à parts égales avec la Ville de Markham. Un vote décisif en ce sens a eu lieu jeudi au conseil municipal de Markham, une ville située au nord de Toronto. Le chantier pourrait ouvrir dès l'automne.

À Sacramento, en revanche, les discussions en vue de bâtir un nouveau domicile de 391 millions pour les Kings, de la NBA, ont achoppé vendredi. Les relations entre le maire et les propriétaires de l'équipe sont très mauvaises et l'avenir de l'équipe dans la capitale de la Californie est compromis.

Le dossier le plus fascinant est néanmoins celui du Minnesota, où les Vikings veulent un nouveau stade de 975 millions. L'équipe demande des contributions de 398 millions à l'État du Minnesota et de 150 millions à la Ville de Minneapolis.

Il y a une dizaine de jours, le projet semblait sur le point de déraper. Le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a alors quitté New York pour le Minnesota afin de s'entretenir avec le gouverneur de l'État. Il lui a dit que le dossier devait se régler bientôt.

La menace était claire. Los Angeles rêve d'obtenir une concession de la NFL et Goodell n'a qu'à utiliser cette carte pour faire pression sur les autorités publiques. Le gouverneur, qui appuie le projet depuis longtemps, a néanmoins de nouveau juré fidélité à M. Goodell.

On saura bientôt si le Congrès de l'État appuiera ce financement public. Plusieurs législateurs sont opposés à cette immense aide réclamée par une équipe riche dans une ligue riche.

Bon, le dossier du retour des Nordiques, maintenant. Selon The Arizona Republic, Greg Jamison et la Ville de Glendale sont près d'une entente pour assurer l'avenir des Coyotes à Phoenix.

Glendale verserait une subvention de 17 millions par année à Jamison, soi-disant pour gérer le Jobing.com Arena. Une majorité de membres du conseil municipal approuveraient l'entente, et Jamison s'engagerait à garder l'équipe en Arizona durant 20 ans, une exigence de la LNH.

Alors, l'affaire est-elle entendue? Tout dépend, entre autres, de la réaction de l'Institut Goldwater, ce groupe de pression conservateur qui examinera en profondeur une éventuelle entente, afin qu'elle ne constitue pas un «cadeau» à Jamison. Cette pratique est interdite par la constitution de l'Arizona.

Le magazine Time a publié sa liste des 100 personnes les plus influentes dans le monde. Dans le groupe, on trouve six athlètes: Tim Tebow (football), Lionel Messi (soccer), Novak Djokovic (tennis), Yani Tseng (golf féminin), Jeremy Lin (basketball) et Oscar Pistorius (athlétisme).

Cette liste, subjective, offre néanmoins une indication de la résonance internationale des gens retenus.

De tous ces noms, Oscar Pistorius possède le plus grand potentiel à la hausse. Amputé des deux jambes et courant sur des lames de carbone, il tente de se qualifier en vue des Jeux de Londres au 400 mètres. Il doit réussir le standard olympique une autre fois avant d'obtenir son billet pour les Jeux. S'il est de la partie, son histoire générera un intérêt immense aux quatre coins du globe.

Quant au potentiel à la baisse, Jeremy Lin remporte la palme. Blessé à un genou, Lin pourrait revenir au jeu avant la fin de la série entre les Knicks de New York et le Heat de Miami. Les Knicks ont essuyé une raclée de 100-67 dans le premier match, samedi. Reste à savoir si la suite de la carrière de Lin sera aussi spectaculaire que ses débuts professionnels.

Un joueur à surveiller dans la NFL l'automne prochain: le quart Brandon Weeden, choisi au premier tour (22e au total) par les Browns de Cleveland.

Weeden a 28 ans! Comment un joueur de cet âge peut-il être admissible au repêchage? Tout simplement parce qu'il a d'abord été lanceur au baseball. Très prometteur, il a été sélectionné par les Yankees de New York en 2002. Mais sa carrière n'a jamais décollé. Il s'est tourné vers le football cinq ans plus tard.

En janvier dernier, Weeden a conduit l'Université d'Oklahoma State à la victoire au Fiesta Bowl... aux dépens des Cardinals de Stanford. Andre Luck, choisi au premier rang par les Colts d'Indianapolis jeudi dernier, était son adversaire.

L'entraîneur des Alouettes, Marc Trestman, a travaillé avec Weeden cet hiver. Il a rappelé au Cleveland Plain Dealer que Steve Young avait 30 ans lorsqu'il a d'abord brillé dans la NFL. «Brandon est mature et intuitif, a dit Trestman. Il est aussi un leader. Il possède les atouts pour réussir.»

Weeden aura la chance d'être le quart partant des Browns dès cette saison.

Albert Pujols, des Angels, a de nouveau été blanchi en quatre présences au bâton hier. Avec une moyenne de ,216, aucun circuit et quatre points produits, l'homme de 240 millions inquiète sûrement ses nouveaux patrons.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer