| Commenter Commentaires (30)

Alexandre Duplessis, pissou

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Donc, si je comprends bien, Alexandre Duplessis a demandé la tutelle de sa Ville pour gérer un bordel politico-administratif auquel il a contribué... Mais il va rester maire de Laval?

Seulement à Laval!

Le maire plie et demande la tutelle, parce que la pression était trop forte, depuis que l'ancien agent officiel du PRO, Jean Bertrand, est allé dire à la juge Charbonneau que tous les membres du conseil municipal - dont Alexandre Duplessis - avaient participé à du financement politique illégal... Mais il réfute ces allégations!

Seulement à Laval!

Dure semaine pour le jeune maire non élu de Laval, qui a succédé à un Gilles Vaillancourt déchu, qui a fini par être accusé de gangstérisme...

D'abord, sur le fond: il a été salement écorché par le témoin Jean Bertrand. Duplessis, a dit l'ancien agent officiel, a participé à un système de prête-noms pour financer le PRO, quand il était conseiller municipal. Dans ce système: du cash provenant de firmes de génie qui contribuaient au PRO.

Ensuite, dans la forme: le maire s'est comporté comme un pissou, se cachant d'abord derrière un communiqué de presse pour ne pas avoir à commenter en détail les allégations de Bertrand. Quand la pression de Québec est devenue intenable, il a consenti à un point de presse involontairement comique.

La voix tremblante, l'oeil terrifié, il a lu des phrases convenues (écrites par d'autres) avant de retourner se terrer à l'hôtel de ville. Il s'est littéralement sauvé des journalistes qui voulaient lui poser des questions. Il n'a pas répondu à ces questions. Telle une marionnette, il a choisi d'écouter les conseils de la firme National plutôt que d'expliquer ses actes aux Lavallois à visière levée.

Parlons-en, de National, justement...

Depuis dix ans, la célèbre firme de relations publiques a reçu 7 millions pour divers mandats de communications à Laval. Ce n'est pas inhabituel. D'autres municipalités et ministères font appel à des firmes de relations publiques pour gérer leurs «comms».

Ce qui est différent, à Laval, c'est que les communications de la mairie - donc le message politique - sont confiées à National, une firme privée.

À Québec, le porte-parole du maire Labeaume est un «staff», quelqu'un de son cabinet. Pas un consultant issu d'une firme privée. Idem à la mairie de Montréal. Même chose pour tous les ministres du gouvernement du Québec: aucun d'eux ne fait appel à une firme de relations publiques pour gérer le message politique. Pas plus que la première ministre.

À Laval, non. Le message politique est géré par le privé. Par National.

Seulement à Laval!

Qu'est-ce qui est si différent à Laval?

Pourquoi le maire de Laval a-t-il besoin, lui, d'être conseillé par une firme privée, à l'intérieur d'une enveloppe de 7 millions sur dix ans?

Puisque la marionnette - Alexandre Duplessis - a choisi de ne pas répondre à des questions, j'ai tenté ma chance du côté des marionnettistes, chez National. C'est Jean-François Villion, vice-président aux affaires institutionnelles, qui m'a rappelé...

«C'est un choix de gestion, m'a-t-il dit à propos de la gestion des communications lavalloises. Il y a moins de personnel aux communications, à Laval.»

Autre question au VP Villion: «Quand National suggère au client de ne pas parler, c'est dans l'intérêt de son client ou c'est dans l'intérêt des citoyens de Laval?»

Réponse: «C'est dans l'intérêt du dossier. Chaque dossier est évalué au mérite...»

Je me suis senti obligé, ici, d'interrompre le VP Villion pour lui faire remarquer un truc: ce qu'il venait de me dire n'avait aucune espèce de sens.

L'«intérêt du dossier» ?

De kossé?

C'est du novlangue, «l'intérêt du dossier», c'est absurde, c'est parler pour ne rien dire: un «dossier» n'a pas d'«intérêt» et surtout, cet énigmatique et abstrait «dossier» n'avait aucune espèce de lien avec ma question.

J'ai donc insisté et M. Villion a précisé - en quelque sorte - sa pensée: «Nous sommes une firme embauchée par la Ville de Laval, pas par le maire de Laval.»

Je note que je n'ai pas eu de réponse claire de National à une question pourtant très claire. C'est une réponse qui est en banlieue du n'importe quoi.

Mais c'est peut-être ce que des personnages comme Gilles Vaillancourt et Alexandre Duplessis attendent d'une firme comme National: remplir l'espace public - pour ne pas dire remplir le public - de mots qui ne veulent rien dire, tout en donnant l'impression de dire quelque chose.

À Laval, on l'a vu, le modus operandi pour obtenir des contrats municipaux était simple. Il fallait graisser le PRO du maire Vaillancourt avec du cash, selon un système de ristourne.

Pas de cash, pas de contrats.

Question à M. Villion: «Pour obtenir ces 7 millions de contrats municipaux lavallois en dix ans, National a-t-elle déjà versé du cash au PRO?»

Réponse du VP de National, du tac au tac: «Jamais de la vie!»

Des fois, National est capable de réponses claires, on dirait.

Partager

publicité

Commentaires (30)
    • nous savons que la direction de ville de laval utilise l'argent des contribuables pour faire le travail par des consultants et autres. les fonctionnaires ne servent que comme des intermediares entre notre argent et les entreprises corrompues. on rencontre la meme situation a Laval Technopole ou le budget de communication est plus de 1 million de dollars pour une obnl ? la commission charbonneau devrait se pencher un peu sur cet obnl, car vous allez etre surpris de la corruption qui subit depuis plusieurs annees. vous n'avez qu'a voir les membres du comite executif et du conseil d'administration de laval technopole, qui sont les memes qu'a ville de laval.

    • En passant, fouillez, National a souvent été vue comme une firme PÉQUISTE! Plusieurs anciens se sont retrouvés là!

    • National a contribuer au surtout au PLQ pour 7 personnes un total de 45,000$. Ils ont eu des millions du gouvernement Charest.
      Il est certains que des dons au Pro, on permit d'obtenir plus de 7 millions en honoraire pour les communications.

    • Les gens de Laval ont toléré tout ça pendant des années. C'était évident qu'il y avait de la magouille. Ils ont un examen de conscience à faire.

    • Il y a une question que je ne comprends pas: «Quand National suggère au client de ne pas parler, c'est dans l'intérêt de son client ou c'est dans l'intérêt des citoyens de Laval?»
      Je vais reprendre l'exemple de mon maire à Québec: Quand Louis Côté (chef de cabinet du maire Labeaume et ancien VP de Cossette communications) ou Paul-Christian Nolin (porte-parole) suggère au maire de ne pas parler, c'est dans l'intérêt du maire ou c'est dans l'intérêt des citoyens de Québec?
      Vous allez me dire qu'à Québec, ils sont payés avec le bureau du maire alors qu'à Laval, c'est via le budget de la ville? Mais le bureau du maire reçoit son argent du budget de la ville!!! Ça avait donné lieu, il y a quelques années, à une bataille assez drôle entre feu la mairesse et l'opposition. Dans la constitution de la ville, l'opposition reçoit la moitié du budget du maire pour leur staff. La mairesse étant seule, elle avait voulu couper grandement dans son budget pour économiser, mais l'opposition s'y opposait pcq ça coupait aussi dans le leur.
      Mais tout cet argent-là vient des citoyens aussi. J'aurais alors tendance à dire qu'il y a plus de chances que National travaille pour les citoyens que les employés du maire à Québec qui l'aident aussi pendant ses campagnes électorales.
      D'ailleurs, il avait récemment dit en entrevue: "D'ailleurs, à la Ville, les trois qui mènent, Louis Côté, mon chef de cabinet, le directeur général Alain Marcoux et moi sommes trois sociologues."
      La ligne entre ce qui est légal ou bien vu et ce qui ne l'est pas me semble de plus en plus mince et floue.

    • Vincent Lacroix, Gilbert Sauriol, Gilles Vaillancourt, Jean Charest, c'est toute le génération des baby boomers qui est corrompue.
      Détournement de fonds, collusion, corruption de fonctionnaires, doubles pensions, primes de licenciement, ... tous les moyens sont bons pour plumer le con-tribuable... Et dire qu'il y en a qui croient encore que les séries de la coupe Stanley ne sont pas arrangées..!

    • @matelot2,
      Je ne VOUS crois pas non plus Matelot de Laval... C'est aussi simple que cela.

    • Bonjour!
      On a l'impression de revivre un épisode de l'excellente série télévisée MIRADOR.
      Le seul problème, c'est que là, il ne s'agit pas de fiction.......

    • Le staff des communications à Laval est moins nombreux... Mais ça coute 700 000$ par année.
      Euh! Hein??? C'est quoi "moins nombreux"? Mettons qu'il y a seulement 10 employés sur le staff... Ça fait quand même une moyenne de 70 000$ par tête de pipe... Et ça inclut les secrétaires et les commis.
      Batinse! Combien de monde y a-t-il dans le staff des communication à Québec ou à Montréal? C'est quoi leurs budgets annuels?
      Est-ce que les Lavallois peuvent refuser de payer leurs comptes de taxes? Sinon, qu'ils déménagent... Cette île est contaminée...

    • M Lagacé
      Le compte de banque du PRO Lavallois
      Y doit bien reste de l argent . Y a sûrement déjà été Ben plein
      À moins que les signataires au compte sont toujours
      Gilles Vaillancourt et Alexandre Duplessis !
      Y doit être trop tard
      Est ce que le gouvernement vas saisir le compte en banque ?
      Je suis curieux de savoir si Québec travail pour récupérer l argent
      Ou bien ..... On laisse faire


    • À Laval, on avale, on prend les citoyens pour des valises.

    • Je ne te crois pas Patrick. C'est aussi simple que cela.

    • Moi j'ai absolument confiance en notre système de justice et suis convaincu que tous ces voleurs auront la peine maximum encouru pour de tels crimes au Québec.
      C'est-à-dire 2 fins de semaine (à leur choix quand même, restons humains) à purger dans la collectivité.
      Mettez-vous à la place des juges, ce n'est pas facile et un peu gênant de condamner des gens que l'on croisent constamment dans les mêmes coqqqquetelles de financement du Parti....

    • Il soustraite son courage... et c'est le contribuable qui paie!

    • louis-richard
      laisse O'libéraux ce qui revient O'Libéraux... même a contre vent on peut les sentir venir...wouashhh some spicy meat ball...?

    • Et à Montréal c'est André Morrow (le mari de Liza Frulla).

    • "On organise une conférence de presse?"
      http://www.youtube.com/watch?v=CUUvz9yVBlU

    • Ce qui me révolte le plus c'est que ces gens continue a obtenir leur salaire des gens d'honneur sans parler des sénateurs canadiens qui démissione du parti mais continue a encaisser leur salaire j'espère qu'il paient leur cotisations a l'union des artistes, sans parler de Ford a Toronto oui M.Harper le Canada est corrompu et votre parti est gangréné de profiteurs.

    • Dire que Vaillancourt et ses sbires ont financé aussi le PQ.
      Ce n'est pas pour rien que le métro a terminé à Laval au lieu de l'Est de Montréal.

    • À la lumière de ce qu'on sait du financement politique à Laval et sans dans d'autres villes aussi, Alexandre Duplessis et lle parti Pro est-il apte à agir en Maire intérimaire à Laval, même avec la tutelle ?
      Québec protège qui en agissant ainsi ?
      Certainement pas les Lavallois.

    • J\'aime bien l\'angle que vous prennez pour analyser la nouvelle. Il serait d\'ailleurs interressant de pouvoir fouiller ces agences de presse qui aupres des politiciens, se transforment en faiseurs d\'image.
      Les mêmes qui alors que le bateau coulait ont sorti le fait divers qui étiquettait Jean Charest comme un politicien au sens de l\'humour poussé. Et puis deux mois plus tard pendant la course à la chefferie même affirmation cette fois ci au sujet de Rymond Bachand. Verifiez c\'est tout à fait vrai. Soudainement autour des candidats pendant les jours qui suivent ses alliés ne parlent que de ca...
      Exemple éloquant qui fait en sorte qu\'une firme venue de l\'extérieur est chargée de l\'image du candidat. Même chose hier pour Duplessis qui malgré qu\'il soit coincé a poussé l\'audace jusqu\'à nier les faits et dans la même phrase remettre en question sa candidature au prochain scrutin...

    • Pour ce qui est des pissous, La Presse est bien équipée aussi non... ?

    • Entendu hier à la télé, d'un membre de l'opposition à Laval :
      Le Maire Alexandre Duplessis vient juste de louer une voiture Lexus avec un contrat de deux ans.
      Et c'est la ville qui va bien sur "casquer", car on sait trés bien que ce Maire aux goûts
      luxueux, aux frais du contribuable, va se faire éjecter ou s'éjecter lui-même.
      Si seulement les libéraux avaient permis cette Commission d'enquête depuis déja deux ans, on serait drôlement plus avancé...que de $ millions de dollars perdus en affirmant qu'une Commission d'enquête nuirait aux travail des policiers.

    • J'aime votre style monsieur Lagacé et j'adore votre dernière question! Oui, Duplessis, s'il a le moindre respect de ses concitoyens, se doit de démissionner. Et j'attends juste le moment où toutes ces crapules, ces voleurs, ces menteurs, ces arnaqueurs... vont payer, en argent et en temps d'incarcération, leurs fraudes envers le gouvernement et envers tous les citoyens de Montréal et de Laval, entre autres. Y aura-t-il une justice pour ces fraudeurs de fonds publics?

    • Chère Commission Charbonneau,
      On savait déjà que les ingénieurs formés dans les universités québécoises étaient passé maitres dans l'art de la corruption, et on suppute que les avocats et les comptables le sont itou.
      Et aujourd'hui, voici que ce sont les communicateurs formés dans les universités québécoises qui sont passés maitres du mensonge et de la poudre aux yeux, à grands frais évidemment.
      Alors, quand donc se penchera-t-on sur ces programmes universitaires qui coûtent dit-on si cher?

    • Je n'ai pas le choix de poster mon fond d'écran depuis 3 ans (because I can see Laval from my house!): http://i.imgur.com/VF1u4.jpg
      Ca dit tout :-)

    • Peut-être National a-t-elle besoin d'une firme de relations publiques pour l'aider à répondre à des questions pourtant bien simples!

    • J\'ai bien aimé sa pointe d\'humour quand il a dit : je tiens à rassurer les citoyens citoyennes de Laval !!!
      Tout juste quand on pensait que ca pouvait difficilement être plus laid ! Et ce matin votre confrere qui revele que les élus lavallois se sont votés un budget de $500,000 pour payer leurs frais légaux !

    • Les "comms" servent à dire n'importe quoi. C'est du patinage artistique de la désinvolture.
      L'ex-maire Tremblay se servait des "comms" pour réciter des poèmes politiques ressemblant plus à la Chanson de Roland qu'à un constat du type que celui que le vérificateur de la ville, monsieur Jacques Bergeron, nous a fait la semaine dernière.

    • Voila une situation qui pourrais servir d'exemple pour décrire la lâcheté. Il y a tellement de lâcheté

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer