| Commenter Commentaires (25)

Un dîner avec... Raymond Bachand

L'ex-ministre des Finances Raymond Bachand.... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'ex-ministre des Finances Raymond Bachand.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partager

Notre chroniqueur a dîné avec les trois candidats à la direction du PLQ, Philippe Couillard, Pierre Moreau et Raymond Bachand. Voici le compte rendu du dernier repas avec un aspirant premier ministre, l'ex-ministre des Finances Raymond Bachand.

S'il y a une chose à laquelle je ne m'attendais pas, en rencontrant Raymond Bachand, c'était à entendre des jurons sortir de sa bouche. Avec une préférence pour le «crisse», même sous forme de verbe. On m'avait décrit un homme plate comme de la muzak d'ascenseur. Au contraire, tab...

Alors, M. Bachand, pourquoi voulez-vous devenir premier ministre du Québec?

«Je suis un passionné du Québec depuis ma jeunesse. Depuis mon enfance. Je me souviendrai toujours du jour, en 1959, quand mon père est rentré à la maison et a dit: «Le soleil va se lever sur le Québec: Duplessis est mort.» Je suis un passionné du développement du Québec. En 2012, quand je regarde vers 2020, le Québec a besoin à sa direction de gens qui connaissent l'économie. T'as beau avoir toute la solidarité qu'on a - parce que tu fais de la politique pour aider les gens en santé, en éducation, en logement, en culture -, c'est une illusion si t'as pas d'argent. Regarde l'Espagne, la Grèce! Je fais de la politique pour la génération de mes enfants, qui ont 33, 31 et 29 ans: je veux leur laisser un pays où ils seront maîtres de leur destin, en 2020. Là, dans huit ans, vous me crisserez dehors...»

Il a beaucoup à dire sur le choc avec les étudiants. Me confie qu'il a participé à une réunion de négociations «secrète» avec Martine Desjardins et Léo Bureau-Blouin, pendant ce printemps agité. Que ses offres ont été rejetées parce que les deux leaders étudiants exigeaient que tout deal implique la CLASSE. «Je savais qu'aucune entente ne serait possible.»

Les Québécois sont mûrs, croit-il, pour une «conversation» à propos du financement de tous les services publics, pas seulement les droits de scolarité. «On ne peut pas constamment en demander plus, comme société, que ce que le fruit des revenus collectifs rapporte.»

J'ai voulu l'entendre sur ce printemps érable, qui est l'écho, selon moi, de quelque chose de plus large, de plus profond que les seuls droits de scolarité. On y entend l'écho des 99% qui s'étaient exprimés, avant, en Espagne et dans les Occupy Wall Street de toutes sortes: des gens qui se demandent pourquoi le 1% de l'élite économique mondiale parvient toujours, lui, à surfer sur le bien public, et à le fourrer, le public...

«Tu parles de justice sociale, me dit Raymond Bachand, et je pense à ce qu'on a fait dans la lutte contre la pauvreté, en haussant constamment le salaire minimum. Mais c'est pas vrai que tu te fais fourrer par les élites. Les élites capitalistes mondiales, peut-être, mais pas au Québec.

- Jamais?

- Jamais, répète-t-il en réfléchissant à voix haute. Y a des bandits partout. Dans la police, dans les partis politiques, même chez les journalistes. Partout!»

Je lui donne l'exemple de cette route construite par l'État - 300 millions de dollars - pour la société minière Stornoway, dans le nord du Québec. Comment ne pas y voir un cadeau? Si c'est si payant, la putain de mine en question, pourquoi elle ne la paierait pas, sa route?

Pour l'ex-ministre des Finances, c'est un «pari» que son gouvernement a fait: payer l'essentiel de cette route pour Stornoway, c'est peut-être faire débloquer «deux, trois autres projets» miniers. Sans compter qu'il y aura un nouveau parc national dans ce coin-là: on donne accès au territoire.

Je comprends le pari. Mais je m'en fous: cadeau de 300 millions, c'est tout ce que je vois.

«Je comprends la perception des gens. Est-ce compliqué à expliquer? Oui. T'as 12 secondes pour expliquer à la télévision, peu d'espace dans les journaux...»

Ce que je trouve compliqué, moi, c'est de comprendre pourquoi Hydro-Québec, notre société d'État, garde secrets les contrats qui cèdent à des firmes privées l'exploration du potentiel pétrolier de l'île d'Anticosti. Ça, ça me donne envie d'utiliser des dérivés du juron crisse.

«Je ne comprends pas qu'elle ne soit pas publique, cette entente. C'est pourtant pertinent pour les actionnaires des firmes privées en question. Dans cette entente, je pense qu'Hydro a des options, s'il y a beaucoup d'argent, soit de revenir, soit d'avoir des royautés.

- Mais l'avez-vous vue, l'entente?

- Je vais répondre comme si j'étais en interrogatoire. Techniquement, non, je ne l'ai pas vue.»

Il sourit, semble se retenir. Finit par dire qu'il a posé beaucoup de questions: «Quand il y a quelque chose pour que le Québec s'enrichisse, je veux savoir c'est quoi.» Il dit qu'il était intrigué par le pétrole d'Anticosti. Donc?

Il sourit.

«J'ai eu un certain nombre de réponses. Qui me donnent à penser que les gestionnaires d'Hydro font les choses correctement. Mais je peux être dans l'erreur, quand on verra le texte détaillé. Mais quand j'ai eu ces réponses, j'ai dit O.K., je peux arrêter de creuser.»

On me l'avait décrit comme un homme plate comme la pluie. C'est pourtant avec Raymond Bachand que je me suis le plus amusé, finalement. C'est le moins coincé des trois candidats que j'ai rencontrés. J'ai un faible pour un homme politique capable d'échapper un juron du terroir de temps en temps, même s'il l'échappe en parlant du nez.

Mais comme à peu près tous ceux qui veulent mon vote, je regarde Raymond Bachand et je me demande s'il sait qu'il gouverne (rait), au fond, pour ne pas déplaire à ce foutu 1%...

«Quand le Fraser Institute dit que le Québec est la meilleure juridiction au monde [pour l'exploitation minière], c'est probablement que tu te fais avoir.»

S'il devait refaire le printemps étudiant: «Je négocierais sur la place publique. Pas derrière des portes closes. Nous, on négociait de façon traditionnelle. Les trois leaders étudiants, eux, tous les jours, ils étaient partout: à la télé, à la radio, dans les journaux...»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

Commentaires (25)
    • Trois rencontres et trois repas plus tard ...
      Il aurait été intéressant de savoir quel met les prétendants ont commandés.
      Couillard est-il un bon mangeur ? Bachand est-il frugal ? Moreau prend-il un temps fou à lire le menu, avant de décider quel repas prendre ?
      Leurs façons de se comporter à table surtout au restaurant, peut nous dévoiler davantage sur la vraie personnalité du candidat, souvent plus que le verbiage de convenance.
      M. Lagacé, vous auriez pu vous limiter à un lunch avec le nébuleux Pierre Moreau et une question aurait suffit pour savoir qui sera le prochain chef du PLQ Inc.
      Q.- Qui des deux autres recevra les appuis de coalisation de Pierre Moreau ?
      30 minutes plus tard vous demandez l'addition et, la pseudo-course à la chefferie est règlée.
      Moreau est la roue de secours qui selon moi se coalisera à M. Philippe Couillard.
      Pourquoi?
      M. Couillard à eu le « guts » de quitter quand il s'est rendu compte que J. Charest ne le soutenait plus dans ses idées.
      M. Bachand, lui, est demeuré même s'il n'était pas d'accord avec le PM, RB vous le confie en entrevue avec quelques jurons version racoleur de populace.
      M. Bachand avoue que les négociations de son gouvernement avec les représentants étudiants au printemps dernier auraient due se faire ouvertement, avec plus de transparence, facile à dire après que Jean Charest, Mme Courchesne et Mme Beauchamps ne soient plus sur les banquettes de ce parti.
      De plus aucune québecoise ou québecois ne tomberont dans les pommes, pendant un discours de Raymond Bachand.
      Je sais que le charisme ne fait pas tout, mais en période électorale ceux que l'on écoute le plus sont ceux qui possèdent cette qualité, « que voulez-vous, les québecois sont faites comme ça .. » JC
      Au printemps 2014 les libéraux du Québec auront de meilleures chances d'être reportés au pouvoir, avec M. Philippe Couillard à la barre, qu'avec l'apathique M. Raymond Bachand.
      Nous serons fixés après le débat des aspirants chef.
      Frank
      *

    • Le fait qu'une personne dit des jurons, fait de lui une personne intéressante selon vous?
      Pour être premier ministre du Québec, il faut être plus qu'être un bon gestionnaire, il faut avoir une vision, un projet d'avenir. Ce sujet, je ne l'entends rarement dans le discours des politiciens. La hausse du salaire minimum ne peut suffire à elle seule pour la lutte contre la pauvreté. Il faudrait trouver des solutions plus concrêtes comme la création de logement à prix modiques, sensibilisation aux ménages de faire un budget et des altenatives plus proches des gens. Je comprends que l'économie est importante puisqu'elle est le moteur d'une société bien portante. Parfois, les décisions prises par les dirigeants élus démocratiquement par le peuple ne correspondent pas aux besoins de ce dernier qui est le peuple. La classe moyenne contribue déjà suffisamment. Le gouvernement ne voit pas à ses mauvaises dépenses mais bien à son augmentation de portefeuille.

    • Je remarque que celui ou celle qui commente sous le pseudonyme de Pager, tente de nous convaincre de son savoir et de sa compétence dans plus d'un domaine. Hélas, c'est l'effet contraire qui semble se produire et sur ce je pense au principe de "Peter": "À trop vouloir démontrer sa compétence, on en arrive à une parfaite démonstration de son incompétence".

    • Raymond Bachand, celui-lui même qui a baissé drastiquement les impôts des sociétés et des plus riche pour toujours taxé encore plus la classe moyenne, n'a juste aucune chance de remporter les prochaines élections pour la simple et bonne raison qu'il n'a aucun charisme.

    • @thedoc,
      Gentilly-2 est citée parce que cette centrale a été fermée sous prétexte qu'elle produisait à un coût trop élevé. Rien à voir avec les risques. Or, l'éolien coûte encore plus cher en plus d'être incapable de produire de façon continue. D'ailleurs, les Allemands commencent à trouver moins drôle la fermeture de leurs propres centrales, le coût de l'énergie explose et ce n'est pas fini. Les Japonais font marche arrière et ils construiront dans les prochaines années de nouvelles centrales nucléaires.
      Mais, pour me résumer, la question tourne autour des prix. L'éolien est trop dispendieux dans le contexte économique du Québec et ne donne aucun avantage stratégique à HQ sur le marché de l'électricité comme c'est le cas avec l'hydro-électricité. C'est une orientation qui n'a aucun sens au Québec. D'ailleurs, tout le monde sait pourquoi Bernard Landry a lancé le bal de l'éolien, c'était pour créer des emplois en Gaspésie suite à la fermeture de la mine de Murdochville et suite au flop de Gaspésia. Cela n'avait absolument pas un but de positionnement stratégique du Québec. C'était de la petite politique de clocher. Maintenant, avec les nouveaux parcs au prix où les contrats sont signés (12,5¢/kWh) avec un marché qui est à moins de 6¢/kWh, c'est au moins un milliard de dollars par année qui sort des poches de HQ en perte sèche. Ce milliard est la différence entre le prix que HQ vend cette électricité et le prix que HQ doit la payer. Et ce milliard, c'est autant d'argent de perdu des actionnaires de HQ, c'est-à-dire les Québécois. Rien ne justifie que le Québec achète autant d'électricité de provenance éolienne. Il faudrait doubler et même tripler les tarifs de consommation domestique s'il fallait que le Québec s'alimente à l'éolien. Grosse ponction dans le porte-feuille des Québécois qui n'enrichit que les entreprises Allemandes qui sont les principaux fournisseurs d'éoliennes et de composantes.


    • @jcpomerleau
      11 janvier 2013
      16h47
      Les infrastructures (Ponts, viaducs, routes...) ont toujours couté plus cher au Québec qu'ailleurs. Dans le temps de Duplessis et du PQ elles coutaient aussi plus cher. En raison de copinages et malversations de toutes sortes.
      Les infrastructure du Québec sont en pas mal plus mauvais état que dans les autres provinces Canadiennes. Nos viaducs et routes datent des années 60 - 70. À ce que je sache, Charest n'était pas au pouvoir à cette époque. Vous devriez voir certaines routes construites par le PQ (Jonquière - Larouche entre autre...)
      Je vous reproche de colporter les ragots de notre bonne presse péquisto-gauchisante!

    • Les vagues du ''ras-le-bol'', qu'elles s'appellent Occupy, Printemps érable, ou Idle No More, se succèdent et prendront de l'ampleur. M. Bachand n'a pas l'air d'un gars qui en a pris note. Si jamais il devient premier ministre du Québec, il sera submergé. Et s'il ose utiliser la police comme ils (les libéraux) l'on fait le printemps dernier, il en sera stigmatisé.

    • @Pager-11 janvier 2013-19h17
      Entre retraités, puis-je te suggérer de ne pas implorer les gens de t'«épargner» quand tu divagues, ça te fais vieillir avant le temps !
      Suggestion: réfléchis AVANT d'écrire des inepties !
      Sans rancune mon vieux !
      Robert Alarie


    • @souverain
      11 janvier 2013
      17h47
      Je comprend que tu es retraité et que tu cherche à passer le temps. Mais bon Dieu...essais donc de nous en épargner quelque unes!

    • Bachand veut être Premier Ministre parce qu'il est le «champion» de l'économie ?
      Faites-moi rire : il a prouvé son incompétence à gérer l'argent des citoyens ; alors NON Merci !
      Quant à la bande de brebis libérales masochistes qui aiment bien se faire tondre, faites-le avec votre fric, pas avec le mien !!
      Robert Alarie
      P.S.@pager, cesse d'écrire n'importe quoi pour avoir l'air intelligent, tu as le résultat contraire à chaque fois...

    • M.Lagacé, ça me fait bien rire quand Bachand et les libéraux de tout acabit prétendent être les «vrais» experts dans la gestion de l'économie et des fiances publiques...
      Voici des constats troublants confirmant que la seule expertise de cette bande de nouilles est de rouler dans la farine le troupeau de moutons écarlates :
      En avril 2009, le rapport du vérificateur Renaud Lachance était dévastateur sur la question des redevances minières au Québec.
      Le vérificateur a ciblé deux problèmes fondamentaux concernant le régime de redevances au Québec: 1) un manque de transparence dans le flux des revenus par rapport aux dépenses de l'État liées aux mines; 2) un régime truffé de déductions possibles pour l'industrie qui permet de réduire le profit calculé par les entreprises, voire de le ramener à zéro.
      En septembre 2010, la Coalition pour que le Québec meilleure mine! et MiningWatch Canada révélaient que le Québec était DERNIER de classe au Canada pour ce qui est des redevances minières .
      De plus, selon le Vérificateur général, depuis que le ministre Bachand dit s'être imposé un régime minceur en déposant son plan de contrôle des dépenses en 2010, il a dépensé 9,3 milliards de dollars de plus que ce qu'il avait promis.
      Et encore : le Vérificateur général confirme de nouveau que Jean Charest et sa bande d'incompétents est le champion de l'endettement du Québec. « À terme, contrairement aux prévisions du plan de retour à l'équilibre budgétaire, la dette aura augmenté de 10 milliards de dollars de plus. Alors qu'elle devait augmenter de 32 milliards de dollars en cinq ans, elle augmentera plutôt de 42 milliards de dollars. C'est très inquiétant ».
      Et-z-encore : le Vérificateur général reproche gouvernement libéral de sous-estimer le déficit cumulé du Québec, en refusant d'utiliser les mêmes normes comptables que les autres provinces et celles du gouvernement fédéral. Sciemment, le gouvernement sous-estime le déficit cumulé de 7,5 milliards de dollars.

    • @dcsavard
      Les pro-nucléaire ont vraiment une pensée magique. Ils oublient de comptabiliser les risques d'incidents (un seul et ce sont des milliards de compensations qui devront être versés) et le stockage des déchets (pour quelques milliers d'années). Et on ne parle même pas des frais de démantèlement qui devront être payés à la fin de toute manière.
      L'éolien est vraiment une alternative viable et démontrée qui peut nous aider à complémenter l'arnachement de nos rivières au Québec. Les vents sont des rivières intangibles que nous pouvons dompter. Moins de barrages, plus d'éoliennes!
      Il faut aussi s'empresser d'établir le recyclage des matières organiques dans toutes les villes du Québec afin de produire du biogaz. Avec un programme d'achat et de contenu minimum de biogaz, Gaz Metro offrirait à ses clients la possibilité de compenser leurs émissions de CO2.
      Convertissons le transport lourd au gaz naturel et au biogaz! C'est déjà en marche, accélérons le pas.
      Nous qui voulons faire avancer le Québec sommes déjà en marche.
      Les chiens aboient, la caravane passe
      Doc

    • @ Pager,
      Les infrastructures qui coûtent 30 % plus cher, "un légende urbaine" dites vous :
      Le Devoir, 9 janvuier 2013
      "L'augmentation substantielle du nombre de chantiers, combinée à une réduction du personnel et à une perte d'expertise au sein du ministère, pourrait conduire à des problèmes d'éthique et de gouvernance, soutient M. Gagnon dans son rapport intitulé Examen global du processus de gestion des chantiers de construction remis en mai 2008.
      (..)
      En octobre 2007, l'ancien premier ministre avait recommandé au gouvernement de faire de la remise en état des ponts une priorité nationale. Québec avait par la suite élaboré un plan de redressement du réseau routier québécois comportant des projets de construction totalisant 12 milliards de dollars.
      (...)
      En 2011, c'était au tour de l'ex-patron de l'Unité anticollusion, Jacques Duchesneau, de dénoncer la perte d'expertise au sein du MTQ, qui a entraîné une dépendance grandissante à l'égard des firmes privées et exposé le ministère à des risques de collusion. "
      ...
      Pour en finir avec Bachand. Il sacre pour faire ti peuple. En fait, c'est un pantin des affairistes, Le Devoir nous apprends qu'il est le favori de Paul Desmarais.

    • Je suis lasse qu'on me dise parce qu'il y a des bandits partout, cela dédouane le PLQ!
      De plus, j'ai un peu de misère qu'un gouvernement "pari" avec l'argent des contribuables!
      Tant qu'a payer pour les infrastructures dans le nord, aussi bien construire la mine. Un gouvernement peut être très efficace a exploiter ses ressources naturelles et développer son expertise, la condition étant qu'il ne doit pas être exploité et géré par les amis du parti....

    • @Patrick Lagacé,
      moi j'aurais aimé que vous lui demandiez plutôt pourquoi le gouvernement du Québec s'obstine à exiger de HQ qu'ils achètent de fournisseurs privés de l'électricité éolienne à deux fois le prix du marché. Je pense que cette question est pas mal plus pertinente que celle sur Anticosti. L'éolien est une ponction des profits de HQ qui va dans la poche de producteurs privés d'électricité à un coût 50% plus cher que ce que Gentilly-2 une fois la réfection et les provisions pour démantèlement coûtait du kWh. Je pense que c'est là qu'on se moque du monde. Mais, les écolos sont convaincus d'acheter des indulgences sur le marché de l'éolien.

    • @jcpomerleau,
      le PLQ a tellement brader les droits pétroliers que même Martine Ouellet qui a vu l'entente et Pauline Marois itou, ont pris la décision d'exploiter le potentiel pétrolier du Québec. Cette histoire de vol du siècle c'était une foutue balloune électorale et de la plus pure propagande politique sauce Daniel Breton. Breton surfait sur l'inconnu dans cette histoire et sur le fait que personne ne savait vraiment le contenu de l'entente. Maintenant qu'ils en ont pris connaissance au PQ, ils n'ont plus rien à dire là-dessus. Un silence éloquent!


    • jcpomerleau
      11 janvier 2013
      13h17
      Vous nous citez des légendes urbaines...Il n'y a aucune preuve pouvant étayer vos dires. Facile de salir!

    • Il est très clair que le plus sympathique - et peut-être le plus "vrai" - des trois candidats à la chefferie rencontrés, c'est monsieur Bachand. En sus, monsieur Bachand n'est pas avocat et ça, c'est un plus important! Il est un administrateur... et nous avons grand besoin de bons administrateurs.
      Comme Pager, je trouve plutôt outranciers les propos de jcpomerleau qui insinue que c'est le PLQ qui a instauré le système de corruption.
      M. Pomerleau aurait eu intérêt à visionner plusieurs émissions, documentaires entre autres, à notre télé québécoise et à TV5, pour constater comment s'installent les systèmes de corruption. Il aurait dû retourner sa langue sept fois dans sa bouche avant d'accuser "le PLQ" et aurait dû recracher son venin. Y a-t-il des membres du PLQ qui ont été corrompus? C'est possible. Les corrupteurs recherchent les maillons faibles d'une organisation - que ce soit un parti politique, un ministère, une entreprise, etc. - et les "embarquent" dans leurs stratagèmes.
      Pour rester dans le sujet, je me risque à dire que je crois Raymond Bachand personnellement incorruptible.

    • @ Pager,
      1 Les infrastrures nous coûtent 30 % selon Duchesneau qui est appuyer par un rapport du MTQ (conséquence de la perte d'exertise au ministère, comme à l'HQ, résultat de la politique du PLQ).
      La corruption existe depuis 60 ans, jamais au niveau qu'elle a atteint avec le PLQ au pouvoir : l'ex ministre "libéral" Marc Bellemare nous a dis que le "le gouvernement Charest était le plus corrompu de notre histoire". Ce n'est pas anodin.
      2 Le PLQ a bradé les droits pétrolier et gazier, un bien publique sans que le publique ne puisse connaitre les termes de ce bradage. HQ est une compagnie d'électricté. C'est d'abord une entreprise énergétique, une propriété collective que les libéraux ont instrumentalisé pour la mettre au services des amis du régime.
      Que pensez vous du 3 milliards de pénalité pour ne pas que la central de Bécnancour produise ?


    • @jcpomerleau
      11 janvier 2013
      09h17
      Essayez donc de vérifier vos données avant d'écrire n'importe quoi!
      1) "Bachand a augmenter la dette de 70 milliards, en grande partie pour des infrastructures qui nous ont coûter 30% de plus à cause du système de corruption mis en place par le PLQ. "
      Les libéraux ont du composer avec l'écroulement de nos infrastructures (Viaducs, routes...). Charest en a profité pour donner un bon coup de barre ce qui a fait que le Québec n'a jamais ressenti les effets de la crise économique (création de 100 000 emplois)
      Les Libéraux ont mis en place un système de corruption... Ce système existe depuis 60 ans. Amenez donc des preuves pour étayer vos écrits...v!

      2) "Le même gouvernement qui a dépossédé HQ de ses droits pétrolier et gazier (google : Anticosti le vol du siècle)"
      Hydro-Québec a vendu ses droits sur la recherche pétrolière d'anticosti et c'est très bien ainsi. Au cas où vous ne le sauriez pas: HYDRO-QUÉBEC EST UNE COMPAGNIE D'ÉLECTRICITÉ!

    • Bachand lui-même avait dit que l'État allait faire le 2/3 de l'effort alors qu'il disait que nous avions un manque à gagner de 3 milliard...
      résultat : hausse des tarifs de 1 milliard pour le contribuable et....aucune coupure....
      8 années de mensonges et de déficits avec les libéraux...quoi que ça ne sera pas long avant que ça commence avec le PQ....

    • «... Je veux leur laisser un pays où ils seront maîtres de leur destin, en 2020».
      Et comment devient-on maîtres de son destin, pensez-vous?
      M. Bachand nous annonce-t-il son retour au PQ?
      M. Bachand annonce-t-il la date du prochain référendum?
      Intéressant!!!
      Ou serait-ce de la poudre aux yeux d'un petit politicailleur qui tente, par tous les moyens, d'aller chercher l'appui de souverainistes mous?
      Vous faites confiance, vous, à ses grands talents d'économiste?
      Vous êtes encore prêts à faire confiance au PLQ???
      Que de questions, que de questions!!!

    • @ atchoum,tu croie que ça va être mieux avec le PQ ? Tu te trompe royalement.Vite débarrassé nous des PQ.

    • « Je fais de la politique pour la génération de mes enfants, qui ont 33, 31 et 29 ans: je veux leur laisser un pays où ils seront maîtres de leur destin, en 2020 »
      .
      Un pays? Chez les libéraux? Vraiment? Le même que chez les habitants de Cote st-Luc et Ste-Anne-de-Bellevue? C'est vrai qu'il est comique, ce Bachand!

    • Les libéraux bon pour l'économie. Y a t il encore quelqu'un qui y croit encore :
      Bachand a augmenter la dette de 70 milliards, en grande partie pour des infrastructures qui nous ont coûter 30% de plus à cause du système de corruption mis en place par le PLQ.
      Le même gouvernement qui a dépossédé HQ de ses droits pétrolier et gazier (google : Anticosti le vol du siècle)
      Une partie d, H Q a été privatisé . Entre autre : La centrale au gaz de Bécancour privatisée à TCE de Calagary à qui HQ va payer 3 milliards en pénalité pour ne pas qu'elle produise (déjà un milliard a été payé).
      Etc etc

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer