| Commenter Commentaires (30)

Un dîner avec... Philippe Couillard

Philippe Couillard... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Philippe Couillard

Photothèque Le Soleil

Partager

Les politiciens sont des bibittes très douées pour parler tout en limitant au maximum l'effet boomerang que leurs paroles pourraient avoir sur leur vie politique. Ça donne souvent un discours plein de formules creuses. Tu les interviewes, tu relis ton calepin de notes plus tard et tu te dis: «Mon Dieu, comment se fait-il que je ne me sois pas endormi pendant qu'il parlait?»

Je pense à Jean Charest, bien sûr...

Philippe Couillard, c'est l'anti-Charest. Tu repasses tes notes d'entrevue, tu réalises qu'il a fait ici et là une pirouette pour éviter une question (mais pas tout le temps), bien sûr, mais ce qu'il a lancé comme écran de fumée était quand même diablement intéressant, parce qu'il patine sur la glace d'une considérable érudition...

Prenez l'Arabie saoudite. Il a pratiqué la médecine dans ce pays. Il y a conseillé le ministre de la Santé. Mais l'Arabie saoudite est une théocratie islamiste dans la même catégorie obscurantiste que l'Iran, et cela appelle des questions délicates: comment un humaniste comme le bon docteur Couillard a-t-il accepté, un jour, de s'associer à ce pays qui n'envoie pas de femmes aux Jeux olympiques?

«Écoute, c'est plus compliqué que ça», commence par répondre Philippe Couillard, avant de se lancer dans une passionnante explication sociopolitique où s'entrecroisent sa propre affection pour le peuple arabe et ses séjours dans le désert, les tensions entre les autorités civiles et religieuses dans le royaume, et la soif de modernité des milliers de Saoudiens formés à l'étranger, «dont 800 étudiants en médecine au Canada seulement», en ce moment même.

«Il y a un attachement profond, chez moi, qui n'a rien à voir avec une adhésion au système politique. Est-ce que j'adhère à la charia? Voyons donc! Mais quand je vais là-bas, je parle à des gens qui me montrent d'autres facettes que ça. J'ai un attachement pour le peuple. C'est différent de dire que j'ai un attachement pour le pays. Je suis un humaniste et, quand je vais là, je côtoie des gens qui pensent comme moi, qui veulent que leur pays progresse, qui sont convaincus de la nécessité d'éloigner la religion de l'administration de l'État...»

L'écran de fumée? Je ne l'ai pas suffisamment questionné sur son rôle de conseiller du ministre de la Santé, qui est, lui, un rouage de cette dictature.

Des sables saoudiens, je le ramène aux sables mouvants de la commission Charbonneau. Ce qu'il attend du rapport de la Commission, c'est qu'on lui explique «l'anatomie» d'un système qui commence avec un don à un parti, «tous partis confondus», et qui culmine «avec un avantage dans l'obtention d'un contrat». Lui jure qu'il n'a jamais reçu de demande directe, quand il faisait du financement pour le PLQ, en tant que ministre.

Sans que je le pousse dans cette direction, il défend l'ex-ministre Line Beauchamp, qui s'est retrouvée à la même table qu'un membre de la mafia lors d'un petit-déjeuner de financement à Laval. Ces gens qui paient pour rencontrer le ministre dans des activités de financement, «t'as aucune idée de qui c'est», plaide-t-il.

O.K., tant qu'à parler d'ex-ministres, parlons de Nathalie Normandeau. Mme Normandeau, qui se tétait - y a-t-il un autre choix de verbe possible? - des billets de spectacle auprès de Lino Zambito, alors que ce dernier finançait le PLQ et avait tout à gagner d'une décision ministérielle favorable (et qui fut finalement favorable) pour une usine de traitement des eaux à Boisbriand...

Mais au sujet de Mme Normandeau, le candidat Couillard devient laconique: «Elle s'est expliquée publiquement. Elle va continuer à le faire.»

Quand j'évoque les leçons qu'un homme politique peut tirer des mobilisations comme Occupy Wall Street ou le Printemps québécois, l'ex-ministre de la Santé me dit que cette image du 1% de privilégiés qui écrase les 99% de monde ordinaire «est une caricature, car tout le monde s'estime victime d'une injustice».

Je n'ai pas le temps de lui dire que je trouve son explication caricaturale: il se lance dans une (intéressante) ellipse qui commence avec les dangers de l'égalitarisme, se poursuit avec la nécessité de pondérer l'attribution des bourses d'excellence aux étudiants selon des critères socioéconomiques et qui se termine sur cette phrase-choc: «Il y a un concept chez nous - je caricature à dessein - qui est celui-ci: si tout le monde ne peut pas l'avoir, personne ne va l'avoir. C'est une fausse égalité.»

Sur les relations Québec-Canada, Philippe Couillard est, disons, ambitieux: «Le discours souverainiste est dans une comparaison inégale: il compare l'indépendance du Québec, un idéal, un rêve qui par définition est lisse, à la réalité du fédéralisme canadien qui, par la nature de sa réalité, est fait de frictions, de tensions et d'imperfections. Mon intention, c'est de rehausser le discours fédéraliste au même niveau que le rêve souverainiste. Je veux que le discours fédéraliste se situe au même niveau d'idéal que le discours souverainiste.»

Au téléphone quelque temps après ce dîner, Philippe Couillard ajoute qu'il veut «trouver un consensus sur l'identité québécoise» dans une «conversation» avec les Québécois, et présenter ce consensus au Canada.

Mais, dis-je, vous parlez de rouvrir le débat constitutionnel, là...

«C'est un premier pas. Il faudra, un jour, refermer la boucle ouverte en 1982 avec le rapatriement de la Constitution, avec Meech, la création du Bloc et le référendum de 1995. Elle n'a pas été refermée.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

Commentaires (30)
    • Je ne savais pas que M. Couillard aimait le peuple arabe à ce point. Tous les médecins que je connais sont allés travailler en Arabie pour faire un coup d'argent... Il n'y a rien de répréhensible à cela, mais pourquoi ces explications creuses qui sonnent faux?...
      M. Moreau a un site personnel bilingue (loi 101? langue officielle du Québec?) S'il veut faire du parti libéral du Québec un foyer de discussion, il va devoir soulever une grosse montagne: jamais un parti n'a été aussi unanime dans l'insignifiance...
      Quand à M. Bachand, il a déjà été plus lucide dans une vie antérieure... Après avoir supporté Jonh Charest pendant tout ce temps, peut-il vraiment avoir des idées personnelles? Quand un parti fait des gorges chaudes avec les foulards griffés de la chef de l'opposition, on peut voir à quel niveau les débats vont se situer...
      Pas surprenant que ce parti aille si souvent chercher ses chefs à l'extérieur: les moutons qui le constituent ne sont pas de la graine des grands leaders.
      Charles Talon

    • Il y a un nombre grandissant de théoriciens du complot, pour lesquels tous les politiciens sont fourbes. Je souhaite à ces mêmes personnes de trouver le courage de mettre leur propre face sur les affiches électorales et d'essayer d'améliorer les choses, de prendre des décisions sur des sujets complexes et qui déplairont inévitablement à certains groupes.
      À tout ceux qui disent que cette entrevue est biaisée, j'aimerai vous voir répondre aux questions de Lagacé ou de plusieurs autres journalistes. Penser que vous aurez le tableau complet de la pensée politique d'un individu traduite en quelques paragraphes révèle d'un simplisme crasse.
      Je salut le commentaire de «Jacki» qui a au moins le mérite de désirer plus d'hommes et de femmes de qualité qui s'impliquent en politique. Même si j'ai une vision partisane, je préfère nettement que nos élus soient brillants et articulés même s'ils ne portent pas ma couleur politique.

    • Bonjour,
      Franchement, le"BON" docteur Couillard! C'est quoi? De la "BONNE" propagande journalistique répétée ad nauséum. Je suis écoeuré d'entendre ou de lire le "BON" docteur Couillard et je me demande bien ce qui justifie l'emploi de cette expression ... Pourquoi pas la "BONNE" première ministre "Marois", le "BON"docteur" Hébert, le "BON" docteur Kadir, le "BON" docteur Bolduc, le "BON" docteur Barrette...
      Réservez donc cette expression pour les vrais humanistes comme le DOCTEUR JULIEN !

    • Vous avez appuyé les exaltés rouges, du moins au début de leur révolution de sans c?urs , et maintenant un chum de Charest. BRAVO pour la cohérence ...

    • Bien, cette entrevue. Quant aux commentaires des internautes, c'est risible. Ça nous montre deux choses.
      La première, c'est qu'on aura la possibilité d'élire quelqu'un d'intelligent, d'érudit et d'articulé au Québec, quelqu'un qui a la prestance d'un premier ministre, qui va enfin pouvoir faire de la pédagogie avec le fait fédéral au Québec (nous sommes très loin des défavorisés et des victimes que dépeignent les souverainistes) et qui n'a pas eu peur d'aller au bout de lui-même professionnellement, quoiqu'en pensent ceux qui ne comprennent pas les motivations qu'il ait pu avoir pour ci ou pour ça.
      Ça montre également que le Québécois moyen, au lieu d'agir, se plaint pathétiquement et systématiquement. Il ramasse tous les programmes sociaux qui lui sont dus, paie généralement peu d'impôt puisqu'il en récolte une bonne partie en avril mais n'en tient jamais compte. Ça en prend, des gens qui ont de l'ambition et qui voient grand pour permettre à tous les autres de recevoir leurs chèques et leurs services! Et considérer toujours chaque personne qui veut contribuer à la vie politique comme un écoeurant n'arrangera certainement pas les défis québécois.
      Je trouve le message de M. Couillard franchement attirant. C'est exactement celui qui mériterait mon appui, à ce jour.

    • Bien dommage cette entrevue Mr. Lagacé.
      Vous vous êtes laissé manipulé....et vous savez pourquoi Mr. Lagacé....parce que vous êtes impressionné par Mr. Couillard.
      Mr. Couillard est comme tous les politiciens...un GROS profiteur et un opportuniste....comme lorsqu'il est allé au privé, pour ensuite allé faire du GROS $$$ dans un pays arabe qui traitent les femmes comme des esclaves sans aucun droit autre que de faire des enfants et s'occuper de ceux-ci et de la maison...et j'oubliais de SON homme....pathétique ce Mr. Couillard.
      Mais vous savez c'est quoi le plus pathétique....les Québécois vont sûrement l'élire....ALLO !!! et oui c'est ainsi à n'y rien comprendre

    • J'aurais aimé connaître les idées de M. Couillard sur l'enseignement supérieur, la santé, la dette, ... et non des potins. Aider les pauvres ce n'est pas partager la tarte en parties égales, mais de travailler à agrandir la tarte. Il me semble que c'est ce que dit M. Couillard en des termes différents. Cette entrevue est ratée et le responsable, c'est vous M. Lagacé.

    • J'aurais aimé une entrevue moins réductioniste de M. Lagacé....Tout est interprété sans nuances... et forcément les commentaires sont aussi sans nuances...

    • Au moins Charest était malhabile...

    • Moi aussi je suis déçu du fait que le nom de Arthur Porter n'est pas évoqué dans cet article. Les personnes avec lesquelles on s'associe en disent-long sur la qualité d'une personne. J'aurais bien aimé avoir des explications plus claires la-dessus.

    • Pas facile de mener une entrevue avec une telle anguille, anguille doublée d'un sophiste très habile. Il essaie de nous embobiner à partir d'une affirmation fausse : «Il y a un concept chez nous - je caricature à dessein - qui est celui-ci: si tout le monde ne peut pas l'avoir, personne ne va l'avoir. C'est une fausse égalité.»
      Perso, je ne connais personne qui ne se réjouit pas du succès mérité; par contre, je connais beaucoup de gens qui se révoltent devant les magouilles des Couillard et compagnie.
      Sa meilleure blague:"trouver un consensus sur l'identité québécoise". Il doit se pincer pour éviter de rire trop fort!

    • Parfaitement d'accord avec Phil_LeBel !!! Comment pouviez-vous ignorer ces questions dans une entrevue avec Philippe Couillard? Il s'est voté une belle petite loi avant d'aller en bénéficier au privé... Il s'est affilié à un filou avéré... Et évidemment, c'est sans parler de sa grande vocation médicale (et humaniste!!!) en Arabie... Connaissant cela, on peut se demander quel est son intérêt réel à revenir en politique? Par vocation sociale? Pour nous aider pauvres québécois? Voyons! Espérons que les libéraux ne succomberont pas à son magnétisme!

    • J'ai toujours pensé que M.Couillard n'était pas neurochirurgien mais anesthésiste.Le compte-rendu que vous faites de votre entrevue me conforte dans dans mon idée.

    • Il n'y a aucun mal à faire de l'argent, du moment que cet argent est gagné honnêtement. Je ne vois aucun mal à s'expatrier en Arabie pour faire des sous. Ce qui m'embête avec M. Couillard, c'est l'hypocrisie. Je ne crois pas un mot de ce qu'il dit quand il dit être allé en Arabie par bonté d'âme et par amour pour le peuple local. Il y est allé là pour faire de l'argent, point final. Pourquoi ne pas le dire tel quel, puisqu'il n'a commis aucune faute en allant là-bas? Je suis aussi d'accord avec les autres commentaires au sujet de ses liens avec M. Porter. J'aurai aimé en savoir plus sur cette relation amicale/affaire. Il faut se méfier de ce M. Couillard. C'est un individu extrêmement intelligent et rusé. Il manipule les journalistes à sa guise. Peut-être une meilleure préparation avant une autre entrevue?

    • Couillard est un as dans l'art de la dialectique du vide. S'y frotter confronte rapidement à ses propres limites. Lagacé le reconnaît.
      Est-ce que Couillard aurait la même désinvolture avec une Josée Legault, par exemple?

    • Couillard humaniste! Un humaniste-égoïste alors.

    • Il y a du matériel...
      Y a-t-il un «idiot» dans la salle qui pense que les 800 médecins saoudiens sont venus pour apprécier nos belles valeurs..?
      Couillard était aussi un membre important de McGill et , par hasard, c'est à McGill que nous avons le plus de médecins saoudiens. Ce n'est pas dû aux relations étroites qu'il entretient avec le Ministère de la Santé de l'Arabie saoudite...
      Le neurochirurgien et conseiller spécial du Ministre de la Santé de l'Arabie saoudite, Philippe Couillard, approuve-t-il ce châtiment de la loi islamique dans ce pays?
      «A Saudi judge has asked several hospitals whether they would punitively damage a man's spinal cord after he was convicted of attacking another man with a cleaver and paralysing him, local newspapers reported today.
      Saudi Arabia enforces strict sharia law and occasionally metes out punishments based on the ancient code of an eye for an eye.»
      http://www.guardian.co.uk/world/2010/aug/19/saudi-arabia-judge-paralyse-convict
      Aujourd'hui, Couillard se drape dans le nationalisme québécois à la Robert Bourassa et il siégeait au SCRS avec son ami Porter..croyez-vous que Robert Bourassa aurait accepté de siéger sur le comité de surveillance du SCRS ( CIA) à Ottawa ?
      Couillard était nommé au Conseil d'administration d'une minière au en même temps que son avec son ami Porter...
      http://www.lesaffaires.com/imprimer/secteurs-d-activite/mines-et-metaux/philippe-couillard-au-ca-de-canadian-royalties-/494049
      Vraisemblablement, les conflits d'intérêt ne font pas peur à Philippe Couillard...

    • Glissant douche...

    • Pauvre M. Lagacé! J'utilise ici le mot pauvre dans son sens le plus péjoratif possible, et en tout respect pour les vrais pauvres de notre société pour lesquels M. Couillard semble avoir très peu de considération. Ou bien vous êtes un grand naïf, ce dont je doute fortement, ou bien vous vous faites complice de M. Couillard que vous semblez admirer pour des raisons qui vous appartiennent (peut-être vous préparez-vous à écrire sa biographie ou à devenir son attaché de presse), ce qui n'est pas du très bon travail journalistique.
      De toute évidence M. Couillard a contrôlé cette entrevue à sa guise, et vous l'admettez vous-même en reconnaissant que sur certains points vous n'avez pas posé suffisemment de questions, ce qui revient à dire que vous avez été incapable, ou n'avez pas voulu, confronter le discours rempli de formules creuses (contrairement à ce que vous prétendez) de M. Couillard. Les quelques propos de M. Couillard que vous citez sont en effet des formules creuses qui auraient exigé, de la part d'un vrai journaliste, des questions un peu plus confrontantes.
      J'espère de tout coeur que s'il y a, un jour, réouverture du débat constitutionnel, ça ne se fera pas avec Philippe Couillard.

    • Honnêtement, pas fort comme entrevue... on s'attend à un peu plus de "mordant" de Patrick Lagacé... Porter, l'ouverture au privé, etc... la majorité des commentaires - avec lesquels je suis d'accord - mentionnent la faiblesse de l'entrevue. À moins qu'on vienne de voir les couleurs de l'intervieweur, ou c'est son incompétence.

    • Je suis convaincue qu'il est très intéressant de discuter, en tant que journaliste, avec M. Couillard. Mais je suis aussi convaincue qu'il doit être très difficile de l'amener à parler de ce dont il ne veut surtout pas parler. Exemples: le Dr Porter, les magouilles dévoilées à la Commission Charbonneau. Avec brio, il s'est lancé dans la description d'un rêve fédéraliste, laissant entendre qu'il est aussi, sinon plus, idéaliste que les pelleteux de nuage indépendantistes. Très très capable de rouler un interlocuteur dans la farine, ce cher Dr Couillard.

    • "Ces gens qui paient pour rencontrer le ministre dans des activités de financement, «t'as aucune idée de qui c'est», plaide-t-il."
      Ah, tiens donc!
      Et il avait souvent des producteurs de navet qui payaient 3000$ par place pour déjeuner avec lui je suppose.
      Faut croire que les constructeurs et les ingénieurs croient plus en la démocratie que la moyenne des gens et qu'il les recevait anonymement.

    • par vos propos M. Lagacé, vous semblez admirer M. Couillard, qui en fait ce fout de vous et de votre métier. M. Couillard vous envoute.

    • Pas une seule question sur son ex partenaire d'affaire le Dr Porter au centre du scandale du méga Hopital anglophone (des dizaines de millions payer par SNC Lavalin dans des comptes off shore pour obtenir le contrat).
      Pas une seule question, genre qui au niveau du pouvoir politique a favoriser la nomination du Dr Porter à la direction de ce projet majeur ?

    • Avantageux pour Philippe Couillard d'avoir travaillé en Arabie-Saoudite. C'est une façon d'accumuler un pactole : pas d'impôts, un gros salaire, des vacances payées, une maison payée avec cuisinier, femme de ménage, etc. tous payés. Pour ce qui est d'avoir conseillé le Ministre de la Santé d'Arabie Saoudite, presque tous les médecins qui y vont le font. Tant qu'au scandale du CUSM et sa relation avec le Dr Porter, il est grand temps qu'il s'explique avant que ce soit l'UPAC qui le fasse pour lui.

    • Patrick, j'ai toujours beaucoup de plaisir à lire vos chroniques et les commentaires qu'elles génèrent. Certains lecteurs préfèrnt offrir des commentaires à saveur partisane, j'offre une perspective différente. En tant que Québécois, je suis fier de leaders tel que Philippe Couillard. Il n'est pas seul, des leaders il y en a dans d'autres formations politiques ou dans les mileux sociaux-économiques. Toutefois, si on croit en un Québec fort, peu importe que ce soit au sein de la Fédération ou en route vers un pays, nous devons non seulement tenir nos leaders imputables pour leurs actions mais aussi reconnaître ce qu'ils accomplissent. À défaut de, on se retrouvera avec des leaders sans vision qui gèreront l'état selon ce qu'indiquent les derniers sondages et dont l'objectif premier sera de gagner un concours de popularité plutôt que de prendre les décisions qui s'imposent pour le futur du Québec. Que ce soit le Dr. Couillard ou d'autres leaders, jugeons les selon l'ensemble de leur feuille de route.

    • @Mr,Phil-LeBel,vous oubliez que les journalistes CHOISISSENT très bien leurs questions.
      S'ils ne lui posent pas LA question c'est qu'ils ont DES raisons CACHÉES.
      Quand ils veulent semer la paguaille ils savent très bien quelle question poser.

    • Pourquoi l'Arabie Saoudite ?
      La réponse est simple, l'argent et le pouvoir! Ce n'est pas l'Éthiopie, qui a besoin de médecins, que l'on va le voir! Tout ses décisions (et réponse) sont motivées par le pouvoir (et l'argent). Je comprends qu'il n'a pas a s'excuser d'être riche mais il me semble que plus de motivation pour plus de justice sociale serait de mise. En politique, l'intérêt des citoyens doit primer sur l'intérêt personnel et franchement, suite à la façon donc son départ comme ministre, l'intérêt du citoyen n'était pas sa priorité!!!

    • Bonjour,
      . Couillar est un fin renard et un politicien dont il faut se méfier au même titre que tous les politiciens. Il est assoiffé de pouvoir comme la presque toralité des gens que se lance dans la politique mais la mmajorité se rendent compte à la fin que le système établi est plus fort qu'eux et ce qu'ils souhaitaient faire alors if you cannot beat then, join them et là commence la magouille et toutes les écouerranteries que l'on voit et verra passer à la commission Charbonneau et malgré la bonne volonté de celle-ci rien ou presque rien ne sortira au bout du tunnel. Rare sont ceux qui ont le courage de sortir de ce cercle vicieux plutôt que de s'y joindre et de dénoncer. Les Bellemarre et les Pierre Curzi font exception. Les électeurs ont ce qu'ils méritent du pain et des jeux et fermons notre gueule. Couillard un sauveteur......on disait la même chose de Charest et regardons où ca nous a mené. Ces blogs servent est un pis-aller car on peut se défouler plutôt que d'aller manifester dans la rue et se faire taper dessus par les 728 du corps policier mais ca changera pas de sitôt pour autant.
      André Béliveau

    • Bonjour M. Lagacé, vous auriez aussi pu le questionner sur ses liens (amicaux) avec Arthur Porter. Ou sur l'ouverture béante des portes du système de santé public au secteur privé.
      Bien à vous.

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer