Mes oreilles saignent

Par où commencer à propos de ce Ô Kébèk de Raôul Duguay et Alain Sauvageau, que la Société Saint-Jean-Baptiste (SSBJ) n'a pas jugé bon de larguer incognito dans la Caniapiscau après la première écoute? Allons-y en vrac...

1) Si quelqu'un se demandait à quoi ressemblerait une collaboration Normand L'Amour-Choeur de l'Armée rouge un soir de brosse, la réponse est: Ô Kébèk.

2) Tout le monde sait bien qu'un éventuel hymne national serait le fruit d'une commission d'enquête dont le mandat aura été balisé par une table de pilotage représentant les «intervenants» du «milieu». Il serait ensuite tabletté.

3) Note de service à la SSJB: le Québec n'est pas un pays. Insérez ici le proverbe contenant les mots «charrue» et «boeufs».

4) Un hymne national est inévitablement pompeux et grandiloquent. Celui-ci est pompeux, grandiloquent et involontairement comique. Pièce à conviction: «Dans la vibrante symphonie de notre humanité.»

5) Un poète qui essaie trop fort, ça donne: «Le Saint-Laurent nage dans notre sang.» C'est pour ça que mes oreilles saignent?

6) Dans le dossier de presse de la SSJB, Alain Sauvageau a vraiment inclus son numéro d'assurance sociale ainsi que ses numéros de TPS et de TVQ.

7) Pourquoi a-t-on l'impression que ce truc a été écrit par un Français qui vient de finir la construction de sa cabane au Canada?

8) Passe-Partout, sors de ce corps: «La vie allélouille l'hirondelle gazouille.»

8 a) Ça pourrait sortir d'une brochure du ministère de la Citoyenneté: «Accueillons nos différences respectons nos croyances vivons heureux dans l'unité.»

9) Note de service no 2 à la SSJB: Gens du pays existe déjà et remplissait à merveille son rôle d'hymne national officieux.

10) Parlant de gazouiller, voici une vanne lue sur Twitter: «Les jeunes chanteurs viennent d'écrire une lettre aux vieux chanteurs souverainistes leur demandant de se la fermer.»

11) Un poète qui essaie trop fort (bis): «Sous les aurores boréales brame brame l'orignal.»

12) Raôul Duguay a-t-il déjà dit non à une occasion de faire le beau sous les projecteurs?

13) Bien sûr, c'est méchant de se moquer de Raôul Duguay, qui vient de commettre cette niaiserie. Mais il s'est porté volontaire pour l'écrire: 61 autres artistes ont décliné.

14) Il faudrait quand même féliciter Raôul Duguay, qui s'acharne depuis des années à nous prouver une chose: il existe quelque part un vaccin contre le ridicule.

15) Raôul Duguay se vante de donner la chanson gratuitement sur le web. Ça tombe bien, personne ne paierait pour ça.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer