Mes comptes préférés sur Instagram

Le compte IG de Fanny Moizant reflète sa... (Saisie d'écran)

Agrandir

Le compte IG de Fanny Moizant reflète sa vie, nos vies: de la mode, des enfants, du travail, le tout ponctué de quelques doux coups de gueule sur la liberté ou l'entrepreneuriat.

Saisie d'écran

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si j'avais le temps, je créerais un compte Instagram de mode. Un peu comme celui de la jeune Néerlandaise Sabrina Meijer d'AFTERDRK, que j'aime bien, ou de l'hilarante New-Yorkaise Leandra Medina de Man Repeller. Mais version «quelques décennies plus tard». Pas que je trouve mes tenues du jour ou les hauts et les bas de ma nouvelle obsession pour les vêtements récupérés si intéressants. Mais dans le monde d'Instagram, il y a si peu de comptes de femmes de mon âge - catégorie que je décrirais comme post-soccer mom, disons - que la concurrence est loin d'être féroce. J'aurais peut-être du succès. Qui sait? Ma quête de comptes intéressants ne me laisse pas totalement bredouille, toutefois. J'ai réussi, à force de fouiller, à trouver quelques perles. Les voici.

@SOPHIEFONTANEL

Chroniqueuse mode pour L'Obs - naguère Le Nouvel Observateur -, Sophie Fontanel est une femme hyper originale avec un CV impressionnant - elle est notamment romancière et a longuement roulé sa bosse en journalisme -, dotée d'un humour absurde délicieux. Certes, elle publie des photos de mode - elle est à Cannes actuellement et revient d'un voyage de presse de Dior ; avant ça, elle était avec Chanel en Corée pour la collection croisière -, mais elle ne se prend pas du tout au sérieux, se met en scène de façon ridicule, rit de tout, tout en nous informant par la bande sur les tendances du moment. Une bouffée de fraîcheur quinquagénaire hilarante dans un monde qui se prend souvent bien trop au sérieux. Gros coup de coeur.

@VOLTWOMEN

Commandité par Nike, Volt Women est un mouvement doté d'un compte Instagram et d'un compte Tumblr qui met en scène au jour le jour des femmes qui font de la course. Aucune de leurs histoires n'est banale. Les femmes qu'on met de l'avant sont partout dans le monde et ont toutes, pour une raison ou une autre, franchi des obstacles, fait mentir les sarcastiques, bravé la douleur ou des difficultés physiques, sociales, économiques, voire politiques - je pense aux coureuses du marathon de Palestine, par exemple - pour pouvoir courir. Un jour, on rend hommage à la gagnante du marathon de Boston, un autre, c'est une ado à Los Angeles qui veut gagner un championnat, une autre fois, c'est une femme de Gambie qui explique comment les femmes là-bas doivent parfois marcher ou courir des distances équivalentes à un marathon, aller-retour, pour avoir accès à de l'eau propre... Inspirant.

@PJCALDER

Je sais bien peu de choses sur cette Penny J. Calder de Nouvelle-Zélande, mais une petite recherche sur Google me dit que c'est une dame à la tête blanche, dirigeante d'entreprise dans le monde des télécommunications, à Auckland, qui se décrit comme une fanatique de style et de mode. Et son compte est rempli de photos de mode triées de façon exquise. Au menu: du rétro et encore du rétro. Des pages de magazines des années 50 au début des années 2000, surtout. Les mannequins, généralement des icônes, et les photographes, généralement de grands maîtres, sont toujours identifiés. La grande classe.

@SARAHHARRISUK

Sarah Harris n'est pas exactement une «post-soccer mom», en fait, je crois qu'elle ne s'est même pas encore rendue à l'étape de la soccer mom, mais elle a des cheveux gris. De magnifiques longs cheveux gris. D'ailleurs, je la soupçonne même d'être la source de la nouvelle adoration des fashionistas pour les crinières argentées... Harris est une des grandes rédactrices du Vogue britannique, donc son compte est plutôt glamour et documente une vie d'apparence pas mal féerique. Défilés de mode, voyages, vêtements de rêve, invitations magiques... On fantasme en suivant ses photos, surtout que tout est d'un goût exquis, sans jamais l'ombre de la moindre vulgarité. Et l'environnement esthétique est beaucoup plus cool que celui d'Anna Wintour. Bref, soupir.

@FANNYMOIZANT

Fanny Moizant, jeune quarantaine, est ma nouvelle idole. C'est une des cofondatrices du supersite de vente en ligne de vêtements de luxe d'occasion Vestiaire Collective. Française, maman de deux filles, elle partage sa vie entre Londres, New York et Paris pour son travail, en plus de voyager un peu partout dans le monde. Elle est magnifiquement blonde, et toujours super bien habillée de cette façon très française, juste assez décontractée. Pour ses tenues, elle combine des vêtements chinés sur son propre site, qui cartonne notamment parce que la navigation y est vraiment très agréable (il offre, de plus, des produits de luxe d'occasion certifiés à des prix souvent fort intéressants, si on suit bien le marché). Son compte IG reflète sa vie, nos vies: de la mode, des enfants, du travail, le tout ponctué de quelques doux coups de gueule sur la liberté ou l'entrepreneuriat. Motivant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer