| Commenter Commentaires (29)

Un peu à Paris

Partager

Le dimanche 27 janvier, je ne serai pas à Paris.

Ou plutôt si, j'y serai un peu.

Je serai de tout coeur avec ceux qui descendront dans la rue pour défendre le mariage pour tous. Je serai un peu là, dans ma tête, pour répliquer aux centaines de milliers de manifestants de dimanche dernier qui sont sortis exprimer leur refus du changement, leur non à l'ouverture. Je serai là, en pensée, pour demander au gouvernement socialiste du président français François Hollande de tenir ses promesses électorales et de changer les lois pour que les mariés de même sexe aient les mêmes droits sociaux que les autres.

Chers policiers, ceux qui diront, après coup, combien de personnes sont sorties dans la rue pour manifester en faveur du droit à tous les amoureux, y compris, évidemment, ceux de même sexe, de s'unir officiellement, publiquement, légalement, comptez-moi, s'il vous plaît, parmi vos statistiques.

Je ne suis peut-être pas française, mais je crois que tous les progressistes du monde ont le droit de s'exprimer sur ce sujet.

Le droit à la différence est une question qui dépasse totalement les frontières. C'est avant tout une revendication humaine. Devant le refus de la diversité, nous devrions tous être fondamentalement pareils. Solidaires. Ensemble sur cette Terre à exiger le respect pour nos frères et nos soeurs, nos amies, nos enfants, nos voisins, nos collègues, nos parents, nos semblables.

Les chiffres de dimanche dernier, entre 300 000 et 800 000 manifestants antimariage pour tous dépendant des sources, m'ont donné froid dans le dos. On savait que les États-Unis comptaient leur lot de bigots. Tous ces gens qui se donnent une image prude, mais en fait semblent obsédés par les questions touchant le sexe comme pouvaient l'être les curés d'autrefois - contraception, avortement, homosexualité, etc. On savait, donc que les États-Unis avaient leurs Rush Limbaugh, leur Tea Party, leurs Palin, Bush, Romney et compagnie, tous antichangement. Et pourtant, voilà qu'État après État, les lois sur le mariage changent et embrassent plus large. Voilà que sur cette scène publique immense qu'était la cérémonie des Golden Globes dimanche, le même dimanche que la manif parisienne, une actrice, Jodie Foster, «sort du placard». Peut-être maladroitement, mais sans que cela ne provoque de révolution.

Mais la France? Le pays de Bertrand Delanoë, de Colette, de Michel Foucault, de Roland Barthes... Le pays de la liberté, de la fraternité, de l'égalité? Le pays laïque qui aurait pu dire des décennies avant notre premier ministre Pierre Trudeau que l'État n'a pas sa place dans la chambre à coucher, lui, voudrait bouder l'ouverture? N'était-ce pas dans les années 30 ou 50 que Jean Cocteau ou Simone de Beauvoir montraient au monde qu'il n'y a pas qu'un chemin amoureux dans la vie...

Ce pays serait-il si différent, si davantage traditionnel, voire réactionnaire, que l'image qu'on s'en fait? Ou alors tout simplement beaucoup plus polarisé.

On regarde la France, et on a l'impression d'en voir deux. D'un côté, une image romantique d'ouverture en symbiose avec l'esprit d'avant-garde de ce pays dans mille domaines culturels, artistiques, scientifiques, et de l'autre côté, une image traditionaliste qu'on oublie parfois, mais bien réelle, remplie de nappes blanches amidonnées, d'une élégance immuable, d'une beauté architecturale, sculpturale, somptueuse, mais figée.

Comme parent, on se demande toujours si on fait les bonnes choses. Mais quand j'entends mes enfants s'insurger contre une blague homophobe et d'autres commentaires dénigrants, je ressens une paix profonde. Le bonheur de leur avoir transmis une ouverture fondamentale à la différence qui me semble essentielle en vertu des valeurs judéo-chrétiennes qui m'ont été inculquées lorsque j'étais enfant.

Ce n'est pas rejeter la religion que d'être en faveur du mariage pour tous comme le prétendent ses opposants. Au contraire. C'est faire une lecture moderne de ses messages.

Le mariage pour tous n'enlève rien à personne. Il donne aux autres, il partage. Et n'est-ce pas là un des messages fondamentaux de cette Église qui, pourtant, attise aujourd'hui le refus au changement? Absurde.

Partager

publicité

Commentaires (29)
    • Le 27 janvier, pour soutenir l'égalité en France et en solidarité avec la manifestation du même jour à Paris, il y a trois rendez-vous au Canada : devant l'Ambassade de France au Canada à Ottawa, devant le Consulat de France à Montréal et devant le Consulat de France à Québec.
      Ottawa https://www.facebook.com/events/543679278976250/
      Montréal https://www.facebook.com/events/531828836842174/
      Québec https://www.facebook.com/events/503205196388993/
      #mariagepourtous #27Janvier #CanadaEgaliteFrance

    • En réponse à M.Duponlajoie: Votre commentaire traduit parfaitement l'état d'esprit des opposants au mariage... En toute bonne foi et en toute bonne conscience (car OUI, ils le disent et le redisent: ils les aiment, ces homosexuels ! je me permets d'en douter pour la plupart mais bon...) ils insultent toute une partie de la population (certes très minoritaire) qui n'aspire qu'à plus de respect et d'intégration. Je suis Français en couple avec un québécois depuis 11 ans, et nous sommes mariés depuis 5 ans... Et pour nous, cette situation n'a rien d'un gadget, comme vous dîtes si bien... Et notre désir de nous unir de cette façon n'a été dictée par aucune manipulation d'un lobby quelconque. Au delà du débat actuel, refuser le choix de se marier aux gays, et proposer un autre statut alternatif, n'aide en rien à la banalisation et à l'acceptation de l'homosexualité. Les opposants se réclament du droit de l'enfant, mais ils se fichent pas mal apparemment des droits des enfants qui vivent déjà, et depuis longtemps, dans des familles homoparentales. Le projet de fonder une famille pour un couple uni est respectable, qu'il s'agisse d'un couple homo ou non. Quand un couple hétéro désire un enfant, c'est merveilleux, et quand un couple homo exprime aussi ce désir, on parle d'égoïsme !!! Les enfants ne sont pas des abrutis, et, l'âge venu, il me semble, à fortiori à notre époque, qu'ils sont capables de comprendre comment et pourquoi ils sont venus au monde (à condition bien sûr que les parents leur expliquent intelligemment). Les mentalités évoluent aussi dans ce domaine... On en est plus à l'époque où on disait aux enfants que les bébés naissaient dans les choux... Mais il est plus simple de s'opposer à toute avancée, simplement par peur (on ne sait jamais ce qui peut arriver)... Si l'Homme avait toujours agi en fonction de ses peurs, nous en serions encore à l'âge de pierre. Je suis déçu par l'avalanche de réactions hostiles à ce projet de loi dans mon pays.
      Eric

    • Contrairement à ce que certains au Canada pensent il ne s'agit pas de bigoterie ç'est dépassé cet argument, nous avons des millions de musulmans qui sont contre ,des juifs contre ,des laïcs contre
      En France nous avons de gros problèmes structurels qui créent un gouffre de dette nous perdons des millions d'emplois et nos dirigeants ne font rien pour faire évoluer les choses.
      Ce refus est une fronde contre ces élites incapables de réformer le pays il y avais des pancartes qui disaient non au mariage pour tous oui aux emplois pour tous pour les gens du peuple c'est un gadget inutile qui ne coûte pas grand chose qui masque la détresse des français ce mariage on en veut pas par réflexe d'opposition au pouvoir qui viens de nous entrainer dans une guerre en plus

    • yves.fabre.18 : très bon commentaire... Également et sans être prétentieux, lorsqu'on parle de la France, il faut s'attendre à ce que des français lisent l'article. Des gens cultivés, en général, très habitués à la polémique, au débat, etc. Il ne faut donc pas hésiter a y aller franchement dans l'analyse plutôt que de passer par des formules toutes faites... Le passage sur la polarisation de la France est à côté de la plaque. C'est juste un pays qui réfléchit toujours avant de foncer tête baissée... et qui n'a pas vraiment de raison de copier sur les autres...

    • Bonjour Mme Lortie et merci pour votre excellent article.
      Il existe un moyen d'exprimer votre soutien. Allez rejoindre le regroupement prévu devant le Consulat de France, dimanche 27, à partir de 13h. Infos à : https://www.facebook.com/events/531828836842174/?ref=3
      Bien cordialement.

    • Merci Madame Lortie pour ce beau texte bien que chargé de clichés.
      Vous dites "Le mariage pour tous n'enlève rien à personne"c'est que vous ne voulez pas en voir les conséquences sur TOUS les enfants .
      Les allemands disent"L'enfer se cache dans le détail"
      La sagesse impose la prudence et parfois le refus .

    • DECRYPTAGE : si la mobilisation a été si forte en France, c'est parce que l'Église catholique a mis les bouchées doubles pour rassembler du monde. Elle a perdu en Espagne et au Portugal. Elle effectue en France un baroud d'honneur. La France reste historiquement la fille ainée de l'Église même si elle est profondément laïque. Merci d'ajouter un peu de profondeur à vos analyses.

    • J'apprécie toujours vos chroniques Madame LORTIE car elle sont subtiles et empreintes de sensibilité. Je crois profondément à la liberté, c'est une valeur fondamentale qui doit s'inscrire dans le respect des autres. Pourtant, même si je suis pour le mariage pour tous, je crois que la réflexion doit être poussée plus avant car ce que cela représente touche notre imagerie profonde. En effet, dans le cas du mariage gai,c'est l'adoption pour les couples gais - en plus de la complexité du droit français - qui pose problème à la société française. Il serait bon que plus de psychanalystes et autres spécialistes de notre esprit plongent dans le débat et nous aident à y voir plus clair car il ne faut pas en minimiser l'impact. Les enfants sont le produits de la rencontre entre le corps d'un homme et d'une femme. Comment vivre avec deux pères, deux mères. Comment, pour l'enfant, faire comprendre la procréation à travers l'amour de deux corps qui ne peuvent procréer ensemble. Il me semble que cette partie est évacuée et que nous avons besoin d'aide, comme société, pour nous aider à prendre ce virage. L'ouverture mentale exigée est énorme et cela ne se fera pas si facilement. je le souhaite, nous sommes une société engagée dans un énorme tournant à maints égards. Je rêve que nous sachions tous mieux discuter, et discuter plus profondément.
      J'espère que mes propos seront publiés car ceux que j'ai écrit sur un billet de monsieur PRATTE quant à l'assurance-chômage ne l'ont pas été. je lui disais ne plus jamais vouloir le lire tant ses propos, méprisants et prenant des raccourcis intellectuels offensants, sont l'exemple même de l'esprit qui nous empêche d'avancer comme société.

    • Madame Lortie, votre texte est très bien, mais il vous manque quelques éléments d'information pour bien comprendre la situation en France...
      Contrairement au Québec, la France a conservé une pratique religieuse très forte, notamment au sein de la bourgeoisie et de la noblesse... oui il y en a beaucoup et elle est très active notamment dans certains secteurs (finance, administration)
      On s'y marie jeune, tous sont baptisés, la pratique religieuse y est fervente et régulière.
      L'église, en fait les églises car tous les grands cultes se sont regroupés pour faire passer le même message, ont fortement insisté ces derniers mois sur l'importance d'une protection du concept de famille et de mariage.
      Non pas homophobe (contrairement à certaines manifestations parallèles telles celle de Civitas), la manifestation insistait sur deux points : la notion séculaire du mariage qui est celle de l'union entre un homme et une femme et le droit à l'expression publique.
      En effet il semble à certains que bien que la société ait beaucoup changé ces dernières décennies, il n'en demeure pas moins que le mariage tel que défini par l'union entre un homme et une femme est un concept qui existe depuis la nuit des temps et fondateur de la société humaine et que le modifier par une loi sans y donner toute la reflexion nécessaire serait peu avisé.
      Egalement à ce jour un peu plus de 50% des français sont opposés au mariage homosexuel. C'est une portion importante de la population et qu'elle s'exprime n'a rien de choquant. Effectivement il y a déjà le PACS. Mais les gens peuvent comprendre que les familles homoosexuelles ont besoin d'un contexte juridique plus abouti... mais qu'en est-il de l'adoption... qu'en est-il du droit à la procréationmédicale assistée...
      Le débat doit avoir plus de fond que "oui, droit de l'homme c'est bien, soyons progressistes, disons oui"
      Personnellement je suis pour le mariage homosexuel : l'état c'est l'état et l'église ne se voit rien imposé mais pas de jugement svp

    • En tant que français je comprend la perplexité de nos cousins canadiens vos lois sont différentes des nôtres en matière de filiation et de succession nous avons le Code Civil élaboré depuis Napoléon mais rigide dans sa structure malgré sa modernisation constante.
      Le mariage représente chez nous un tabou hétérosexuel le refus de le partager avec d'autres orientations sexuelles est très vif
      Le PACS a été élaboré avant tout le monde pour assurer et certifier une union entre des homosexuels il suffit de l'aménager cela suffirais.
      En France le mariage homosexuel pose un problème constitutionnel au niveau des enfants je signale que de nombreux juristes y sont opposé pas par le fait religieux mais par la complexité des textes engendrés
      Ici les chose ne sont pas aussi simple qu'au Canada vous êtes un pays neuf avec un passé plus serein qu'en France les positions progressiste ne sont pas aussi partagées qu'on l'imagine outre Atlantique .

    • Le mariage des gens de même sexe suscite beaucoup de controverse. On peut être pour ou contre. Il s'agit d'une question d'opinion et l'opinion populaire fluctue dans le temps. Pour ma part, je suis plutôt contre, mais ça ne m'empêche pas de dormir et je respecte l'avis de ceux qui ne pensent pas comme moi. Je trouve toutefois que vous avec tort de ridiculiser les gens qui ne partagent pas votre opinion. Après tout, vous êtes journaliste et on s'attend à de meilleures analyses de votre part, ce que certains de vos collègues, MM. Pratte et Dubuc, ainsi que Mme Gagnon font très bien. Vous avez encore des croûtes à manger avant d'atteindre leur niveau.
      Pendant que nous y sommes, j'aime bien lire vos chroniques culinaires. Toutefois, je n'ai pas apprécié le fait que vous ayez profité de votre tribune pour faire la promotion de votre livre. Je l'ai feuilleté dans une librairie et je ne l'ai pas acheté parce qu'il ne contient pas assez d'information sur les divers restaurants que vous critiquez. Là aussi, c'est une question d'opinion.

    • Belle prestation Mme.
      Se laisser surprendre à essayer de comprendre et ne pas y parvenir. Pas du tout. L'ampleur de cette manifestation ne cadre tellement pas avec ce que je pense des français...on dirait l'affaire Dreyfus en prise 2. Avec une tite guerre et un drame à la Depardieu. Mais j'y pense, DSK, il fait quoi en ce moment ?
      Fugain le disait:''Approchez ....dans un instant....ça va commencer!

    • Madame Lortie, je suis ébloui, et rassuré, et consolé par votre inestimable affection pour l'humanité vivante et souffrante que je côtoie au quotidien. Sans méchanceté pour vos confrères bien établis dans leur grosse Presse confortable, qui jouent et jouissent de leur certitude éditoriale....j'applaudis la fraicheur, l'exceptionnelle pertinence de votre sensibilité et de votre plume. Voilà qui m'aide à endurer l'aigre prétention et fatuité de trop nombreux collaborateurs de cette publication à laquelle je reste néanmoins abonné...par espoir persistant de cette magie de l'âme que vous nous offrez aujourd'hui avec plein de lumière...chère madame Lortie. Merci sans bornes. Pierre-Yvan Dubuc.

    • Bravo Mme Lortie, très bien vu.
      Et ces députés de droite qui manifestent et qui sont pour beaucoup avocats "dans le civil", ils n'ont vraiment aucun sens des affaires, car mariage pour tous entraîne divorce pour tous, très bon pour faire du fric.

    • Bonjour Madame Lortie,
      Merci pour ce beau texte.
      Beaucoup de français semblaient et semble encore absoudre facilement celui qui avait (et qui a probablement encore) une vie assez olé olé (j'ai oublié son nom. Ses initiales étaient
      _ _K).
      Aujourd'hui beaucoup de français semblent vouloir faire la morale à la France entière (et connaissant les français, au monde entier)
      C'est curieux comme mélange. J'espère que ce ne sont pas les mêmes personnes.
      Gérard LeBoeuf.
      Verdun

    • George Étienne-Cartier, père de la confédération qui écrivait son prénom sans s, a dit de nous un jour avec une étrange fierté que nous étions des Anglais qui parlions français. Comme les Québécois, voire en particulier les journalistes, tombent facilement dans le politiquement correct. Les Français ont eu avant tout le monde le PAC qui reconnaissaient des droits civiques égaux aux gays. À la différence des nord-américains, l'égalité ne signifie peut-être pas pour eux d'être identique en tout. Cessez donc de donner des leçons au peuple à qui l'on doit le féminisme et les droits de l'homme. Pardon, en fait, on devrait peut-être plutôt suivre le conseil de Cartier en s'assimilant, puisque rien ne nous distingue plus semble-t-il de nos voisins.

    • George Étienne-Cartier, père de la confédération qui écrivait son prénom sans s, a dit de nous un jour avec une étrange fierté que nous étions des Anglais qui parlions français. Comme les Québécois, voire en particulier les journalistes, tombent facilement dans le politiquement correct. Les Français ont eu avant tout le monde le PAC qui reconnaissaient des droits civiques égaux aux gays. À la différence des nord-américains, l'égalité ne signifie peut-être pas pour eux d'être identique en tout. Cessez donc de donner des leçons au peuple à qui l'on doit le féminisme et les droits de l'homme. Pardon, en fait, on devrait peut-être plutôt suivre le conseil de Cartier en s'assimilant, puisque rien ne nous distingue plus semble-t-il de nos voisins.

    • Un grand Merci pour votre article, cela remonte le moral et nous motive pour la prochaine manifestation des POUR

    • Merci pour ce beau texte, Mme Lortie.
      Cousins français en faveur de la légalisation du mariage pour tous, courage. Nous avons passé ce débat ici aussi, nous avions des opposants et des chefs religieux qui ont tenté d'intervenir, mais nous y sommes arrivés. Et maintenant, tout le monde a pu réaliser que sauf pour la petite partie de la population qui est concernée, le fait que les homosexuels puissent se marier ne change absolument rien pour les autres, et qu'aucune sombre menace de mystérieux péril imaginaire ne se concrétise. Tenez bon!

    • Bravo Marie-Claude ! Je suis heureuse d'entendre dire que l'on puisse être chrétien et vivre totalement dans notre siècle ! Ceci dit, c'est vrai qu'il est étonnant de constater tous ces mouvements réactionnaires de conservatisme moral dans un pays tel que la France, ce pays qui nous a révélé l'existentialisme, et nous a séduit par sa «légèreté». Mais qu'est-ce qui se passe dans le monde ?

    • Votre chronique est très touchante. Moi aussi, en voyant cette manifestation, j'ai été ébranlé, déçu. Cette France qu'on a souvent pris pour modèle, égalité, fraternité... à la traîne derrière tant d'autres pays? Le Portugal, l'Espagne... Souhaitons que Hollande sache se tenir debout.

    • Votre chronique est très touchante. Moi aussi, en voyant cette manifestation, j'ai été ébranlé, déçu. Cette France qu'on a souvent pris pour modèle, égalité, fraternité... à la traîne derrière tant d'autres pays? Le Portugal, l'Espagne... Souhaitons que Hollande sache se tenir debout.

    • realdemontreal
      Paris est une ville morte mais c'est une ville truffée de gays.
      Cela permet de confirmer que les gays sont aussi ennuyeux que les hétérosexuels, ce qui étonnera et décevra dans à peu près les mêmes proportions quelques gays et quelques homophobes.

    • Vous exprimez exactement ma pensée. Magnifique texte.

    • Votre chronique est très touchante. Moi aussi les bras me sont tombés quand j'ai vu cette manifestation. Après l'Espagne, le Portugal, plusieurs états des USA... Souhaitons que si certains français nous laissent perplexes, que la France elle ne déçoive pas.

    • Vous exprimez exactement ma pensée. Magnifique texte.

    • NB: "résistance au changement", "refus DU changement"
      Les Français, en trop grand nombre au moins, sont paralysés à l'idée du futur et tétanisés par le présent; c'est une nation qui se réfugie systématiquement dans un fantasme de son passé.
      Cela dit, il est tout à fait possible, légitime et raisonnable de ne pas se vouer à une certaine homolâtrie contemporaine.
      Mais une large majorité de Français est tout à fait pour que l'institution civile du mariage puisse s'ouvrir aux conjoints de même sexe. Pour l'adoption, c'est plus équilibré en termes de sondages, mais d'ici 4-7 ans maximum, ce sera acquis.

    • Ce n'est plus vraiment le "Gai Paris" n'est-ce pas ?

    • Pour avoir lu quelques articles sur cette manif, il semble que le fil conducteur, "l'irritant" pour ces homophobes est en fait l'adoption par des couples homosexuels. Pourtant, le projet de loi n'adresse pas l'adoption, mais le mariage! Ils croient qu'en bloquant le mariage, ça bloquera l'adoption de facto. Quelle bigoterie...
      Malheureusement, la France n'est plus cet idéal socialiste qu'il a déjà été. La culture change, ce qui est moralement acceptable aussi, même à la télévision les grandes pointures remarquent à quel point ils n'ont plus la même flexibilité et liberté d'autrefois de dire tout ce qu'ils veulent. Je déteste d'avance ce que je vais dire, mais je me demande si c'est en lien avec l'islamisation de la France (et jusqu'à un certain point de l'Europe entière)? Reste qu'on parle de valeurs beaucoup plus conservatrice moralement que ce que nous avons grandis à connaître. Je souhaite sincèrement avoir tort, mais sinon comment expliquer ce virage depuis 10-20 ans?
      On ne parle plus de politique gauche-droite, mais de morale, qu'est-ce qui acceptable ou non, en public ou à la maison. Plus le temps passe, plus on semble assister à une polarisation du monde entier sur ce sujet. Y'a qu'à regarder nos voisins du sud!

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer