Montréal, ville mortuaire!

Le plus beau flanc du mont Royal est occupé depuis 1854 par un cimetière - une... (Photo François Roy, archives La Presse)

Agrandir

Photo François Roy, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le plus beau flanc du mont Royal est occupé depuis 1854 par un cimetière - une incommensurable perte de verdure et de beauté pour les vivants. Et voilà qu'on parle de céder une partie de l'île Sainte-Hélène à un autre projet commémoratif doté lui aussi d'un cimetière... pour animaux de compagnie cette fois!

Tiens, cela ferait un joli slogan: Montréal, ville mortuaire! Ou alors: Montréal, capitale de la mort!

Tout a de quoi inquiéter dans ce projet Pangea que Guy Laliberté a «vendu» au maire Coderre, acheteur complaisant qui a l'air de trouver normal que l'on ampute le domaine public au bénéfice d'un promoteur privé.

Pour avoir assisté à plusieurs représentations du Cirque du Soleil, je me demande aussi quelle sorte de salmigondis «nouvel âgeux» et pseudo-panthéiste se dégagera du site commémoratif conçu par M. Laliberté, un homme qui, on le sait, aime embrasser non pas seulement la planète, mais la stratosphère et le cosmos... et qui entend maintenant, rien n'étant trop vaste pour l'ambition de celui qui a presque marché sur la Lune, «renouveler» les rites funéraires que l'humanité pratique depuis avant même l'ère du néolithique.

Son nouveau projet commercial est l'implantation de sites commémoratifs à travers le monde. Ici, la portion de l'île Sainte-Hélène arrachée à l'histoire (car ce parc, c'est Champlain lui-même qui l'a baptisé en 1611 en l'honneur de son épouse, Hélène Boullé) serait occupée, outre le cimetière pour chiens, chats et cochons d'Inde, par un musée, un bâtiment «emblématique», une tour (?), un restaurant et un parcours piétonnier où l'on pourra méditer sur nos fins dernières et les diverses réincarnations qui nous attendent selon l'idéologie propre au Cirque du Soleil (me réincarnerai-je en fougère, en pierre de lune, en gazelle?).

Un aspect particulièrement détestable, dans cette affaire, est l'attitude du maire Coderre, qui a bouclé l'affaire entre «chums», sans même en informer Danièle Henkel, la présidente du conseil d'administration de la Société du parc Jean-Drapeau!

M. Coderre dit avoir «eu honte comme Montréalais» quand le projet de casino piloté par Loto-Québec, projet auquel se greffait une salle de spectacle du Cirque, est tombé à l'eau en 2006. Il veut réparer «l'affront» fait à ce «grand Montréalais». C'est complètement ridicule.

Le projet de casino, outre qu'il était mal ficelé, était tout à fait contestable en soi. En déménageant le casino près du centre-ville - et en l'insérant dans un gigantesque «centre de divertissement» dont le casino aurait été le triste joyau -, on aurait associé l'image de Montréal à celle du jeu tarifé. Contrairement à ce qu'ont dit à l'époque les pleureuses du milieu des affaires, ce ne sont pas seulement les «contestataires professionnels» qui s'opposaient à ce projet. Bien des Montréalais refusaient de voir leur ville consacrée comme la «Vegas du Nord».

Détail intéressant dans le contexte actuel, l'implication de Guy Laliberté dans ce projet était minime. La présence du Cirque dans les plans initiaux ne servait qu'à donner un petit vernis au projet de Loto-Québec, mais M. Laliberté n'entendait pas verser un sou dans cette affaire.

Le Cirque avait à l'époque des installations permanentes à Tokyo, Orlando et Las Vegas, mais exception faite de son siège social, n'avait jamais jugé rentable d'en ouvrir une à Montréal. Quand il a appris que Québec refusait de financer le projet, M. Laliberté a prestement retiré ses billes... pour ensuite dénoncer «l'immobilisme des Montréalais». Pourquoi les contribuables auraient-ils dû investir dans un projet que lui-même ne trouvait pas rentable?

Une consultation s'impose, et une vaste. Montréal et ses parcs n'appartiennent pas au maire Coderre.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer