La relève manque-t-elle de relève?

Jeudi soir, à peine 497 000 curieux ont écouté La relève,... (Photo fournie par TVA)

Agrandir

Jeudi soir, à peine 497 000 curieux ont écouté La relève, un résultat bien en deçà des attentes.

Photo fournie par TVA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La surprise a été vive, vendredi après-midi, quand Numeris a publié les cotes d'écoute de la téléréalité culinaire La relève de TVA. À peine 497 000 curieux ont suivi les exploits gastronomiques de cette fournée de mini-Ricardo.

C'est très peu de gens intéressés pour une émission au potentiel multigénérationnel aussi alléchant. Et c'est la moitié moins des estimations d'auditoire que TVA avait promis à ses annonceurs, soit 1 045 000 téléspectateurs. Une catastrophe pour la chaîne, estime Francine Marcotte, vice-présidente chez Cossette Média.

La reprise de dimanche soir, visionnée par 609 000 personnes, a sauvé les meubles. Pour l'instant, du moins.

TVA croit énormément au concept de La relève, qu'il souhaite exporter à l'international sous le titre de Born to Be a Chef. Une deuxième saison a même été commandée avant que le premier épisode n'aboutisse en ondes. Les contrats des deux coanimateurs, Chuck Hughes et Hakim Chajar, ont été officiellement paraphés.

Bref, les observateurs du «milieu de la télé» s'attendaient à ce que La relève écrase Les dieux de la danse de Radio-Canada, qui a cependant résisté à l'assaut avec ses 635 000 fidèles. Le hockey du Canadien à RDS a brouillé le tableau en retenant l'attention de 641 000 fans.

La question demeure: pourquoi La relève, une version junior des Chefs! de la SRC, ne cartonne-t-elle pas? C'est pourtant rythmé et rigolo, avec des candidats super attachants.

Même si un esprit de camaraderie règne dans la belle cuisine de TVA, il reste que Chuck et Hakim éliminent deux enfants par épisode et c'est toujours un moment inconfortable à traverser. Le visage d'un garçon hyper déçu ou un concurrent qui éclate en sanglots, ça crée des malaises dans nos salons, ça passe plutôt mal. Pauvres petits coeurs!

Le pire, je trouve, c'est quand un des aspirants cuistots craque sous la pression au beau milieu d'une épreuve. C'est terrible. Pourquoi mettre autant de stress sur des jeunes?

Chuck Hughes enrobe mieux la pilule quand vient le temps de renvoyer un équipier à la maison. Hakim Chajar est plus tranchant.

Avec La voix junior, ça fait beaucoup d'enfants qui jouent aux adultes, dans des émissions d'adultes. Le chant, c'est plus universel. La cuisine haut de gamme, ça ne rejoint qu'une fraction de la population.

Il faut également noter que Les dieux de la danse ont toujours bien défendu leur case horaire. Contre l'émission de Jean-Philippe Wauthier, TVA a envoyé, l'automne dernier, Sur invitation seulement de Stéphane Rousseau, ainsi que la téléréalité Vol 920. Les deux titres de TVA ont été expédiés au plancher.

Dimanche soir, La voix junior a été suivie par 1 987 000 convertis. Parenthèse: je ne comprends toujours pas pourquoi certaines stars en devenir ont droit à des vidéos d'encouragement de Charles Aznavour, par exemple, tandis que les autres se contentent d'une tape dans le dos de Maripier Morin, qui leur répète systématiquement de s'amuser, parce que c'est ça qui est important, dans le fond, hein?

Le problème avec ces émissions centrées sur des jeunes de moins de 14 ans, c'est qu'elles nous enlèvent le plaisir de rouspéter et de râler devant notre télé. Ça ne se fait pas de dire que la petite Alexandra, 11 ans, a faussé ou que le petit Émile, 10 ans, bouge comme un pied. Ce ne sont que des gamins, après tout.

Divorce intrigant

Après avoir jonglé avec le célibat et le mariage dans Sex and the City, l'actrice Sarah Jessica Parker en découd présentement avec la séparation acrimonieuse dans la comédie dramatique Divorce de HBO. L'étape logique dans son évolution au petit écran.

Le premier épisode, relayé dimanche soir, a révélé une série au ton âpre, plus noir que comique. Rien pour écrire à sa mère, mais assez pour piquer la curiosité.

Divorce raconte les déboires matrimoniaux de Frances (Sarah Jessica Parker) et Robert (Thomas Haden Church), qui habitent une banlieue cossue de New York. De vrais bobos, bonnet de laine inclus.

Évidemment, la dissolution de leur mariage affectera leurs deux ados, ainsi que leur cercle de copains, qui éprouvent presque tous les mêmes problèmes de coeur.

La scène des 50 ans de la meilleure amie, campée par la formidable Molly Shannon, est délicieuse. Complètement ivre, Diane souffre de diarrhée verbale, sort un fusil et transporte le party... au poste de police.

Vous pouvez regarder le pilote de Divorce gratuitement sur le site web de HBO Canada. Vous m'en donnerez des nouvelles.

Ce week-end, je vous ai aussi redirigé sur le CTV.ca pour visionner les deux premiers épisodes de l'excellente télésérie This Is Us. Les clients de Bell n'ont éprouvé aucun problème. Les abonnés de Vidéotron, oui.

Voyez-vous, le réseau CTV, propriété de Bell Média, n'offre pas ce rattrapage aux consommateurs ayant opté pour Vidéotron, entre autres. Ça, c'est assez moche, merci. Si le coeur vous en dit, vous pouvez télécharger This Is Us sur iTunes en échange de quelques dollars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer