Rentrée télé: visez juste!

Notre temps consacré à la télé est précieux et personne ne désire s'embarquer... (INFOGRAPHIE LA PRESSE)

Agrandir

INFOGRAPHIE LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Notre temps consacré à la télé est précieux et personne ne désire s'embarquer dans une nouvelle série québécoise qui ne tiendra pas ses promesses. D'où notre jeu de fléchettes de prédictions de la rentrée. Plus l'émission se rapproche du coeur de la cible, plus elle aura de chances de vous plaire. Plus elle s'en éloigne, plus les risques de désenchantement grimpent. Bon zapping, une cuvée toute fraîche se déverse dans nos téléviseurs.

Daniel Brière et Maude Guérin dans Feux.... (Photo Bertrand Calmeau, fournie par Radio-Canada) - image 1.0

Agrandir

Daniel Brière et Maude Guérin dans Feux.

Photo Bertrand Calmeau, fournie par Radio-Canada

Feux

Probablement l'émission qui se rapproche le plus de la qualité HBO. Un suspense psychologique porté par une Maude Guérin intrigante. En fouillant dans les cendres d'un incendie survenu en 1982, les personnages du dramaturge Serge Boucher font remonter à la surface des secrets pas jolis du tout. Une télésérie hypnotisante, dont l'intrigue comprend plusieurs couches. (Radio-Canada, les lundis à 21 h, dès le 12 septembre)

L'imposteur

Thriller policier qui marque le retour de Marc-André Grondin au petit écran. Ce récit à revirements a été tricoté par le couple Annie Piérard et Bernard Dansereau (Toute la vérité). Un petit trafiquant de drogue sort de prison et croupit dans le sous-sol de ses parents. Un événement dramatique lui permet de mener la vie d'un homme d'affaires puissant. Évidemment, cette double vie comporte de grands risques. (TVA, les lundis à 21 h, dès le 12 septembre)

Anne-Élisabeth Bossé, Karine Gonthier-Hyndman et Pierre-François Legendre dans... (Photo fournie par Radio-Canada) - image 2.0

Agrandir

Anne-Élisabeth Bossé, Karine Gonthier-Hyndman et Pierre-François Legendre dans Les Simone.

Photo fournie par Radio-Canada

Les Simone

On les aime déjà, les trois héroïnes des Simone. Une naïve (Rachel Graton), une en remise en question (Anne-Élisabeth Bossé) et une autre sans foi ni loi (Marie-Ève Perron). Les textes de Kim Lévesque-Lizotte sont remplis de répliques percutantes et de tendresse. Le réalisateur Ricardo Trogi a fait du très beau travail derrière la caméra: ces demi-heures rythmées passent à la vitesse de l'éclair. Mention spéciale à la trame sonore d'Ariane Moffatt. (Radio-Canada, les mercredis à 21 h 30, dès le 14 septembre)

District 31

Du balai, les profs du Vieux-Havre, place aux policiers dans la quotidienne flambant neuve de la SRC. Spécialiste de la mafia et des affaires criminelles, le scénariste Luc Dionne (Blue Moon) nous entraîne dans un poste de quartier montréalais où bossent deux enquêteurs campés par Magalie Lépine-Blondeau et Vincent-Guillaume Otis. La matière à exploiter y est riche et diversifiée. (Radio-Canada, du lundi au jeudi à 19 h, dès le 12 septembre)

L'échappée

C'est le téléroman qui remplace Yamaska à TVA. Les premières images montrent une série à la facture plus contemporaine. Julie Perreault y incarne une chanteuse à la vie rocailleuse qui retourne dans son village natal pour assister au mariage de sa fille (Charlotte Aubin) qu'elle n'a pas élevée. Un événement au centre jeunesse du coin la forcera à rester plus longtemps qu'elle ne l'espérait dans ce village aux multiples secrets. (TVA, les lundis à 20 h, dès le 12 septembre)

Mes petits malheurs

Pas évident de remplacer Les Parent. Cette nouvelle production nous ramène au milieu des années 80, où le jeune Jeffy passe tous ses étés au chalet avec sa famille nucléaire. On se sent presque dans les Wonder Years, avec un narrateur adulte qui commente les souvenirs qui défilent sous nos yeux. Serait-ce la nouvelle série «pur bonheur» de l'automne? (Radio-Canada, les lundis à 19 h 30, dès le 12 septembre)

Prémonitions

Avec peu de budget, pas évident de produire une série fantastique rivalisant avec ses équivalents américains. On y suit les Jacob, une famille dont chacun des membres possède un don surnaturel. Malgré une distribution solide (Pascale Bussières, Éric Bruneau, Marc Messier et Sophie Desmarais), c'est maniéré, décousu et lent à décoller. Mention spéciale au chapeau de feutre de Pascale Bussières. (AddikTV, les jeudis à 22 h)

Maripier!

Le nom du producteur ne serait pas écrit au générique qu'on le devinerait tout de suite : ce talk-show est du Éric Salvail pur jus. Anecdotes cocasses et questions embêtantes, on nous livre une demi-heure tonitruante bourrée de blagues et de délire. Martin Perizzolo s'acquitte fort bien de son rôle de faire-valoir. Maripier Morin se fie beaucoup à ses cartons. Si vous avez adoré Les échangistes, c'est taillé sur mesure pour vous. (Z, les jeudis à 21 h)

Célibataires et nus Québec

Il se passe peu de choses dans un épisode d'une heure. Barbecue, trampoline, tennis ou poterie: les candidats placotent de tout et surtout de rien. Et on se sent mal à l'aise de les voir se tortiller devant la caméra. Ça parle des gros seins de l'une, de l'érection de l'autre, de vergetures, de belles fesses et d'échangisme. On a même droit à une séance de twerking à poil. Comme le dit le concurrent le plus lucide du premier épisode, «ce n'est pas la crème de la crème». On ne peut être que d'accord. (MusiquePlus, les jeudis à 22 h)

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Rentrée télé: aide-mémoire

    Hugo Dumas

    Rentrée télé: aide-mémoire

    Cinq mois, c'est long. Et on a eu le temps d'oublier comment nos émissions préférées se sont conclues le printemps dernier. Quoi de mieux qu'un... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer