Congédiée parce qu'elle est blanche?

Katerine-Lune Rollet estime qu'elle a été remerciée de... (PHOTO NADIA DAVOLI, TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L'ÉMISSION)

Agrandir

Katerine-Lune Rollet estime qu'elle a été remerciée de son poste d'animatrice de l'émission Montréalité parce que la direction souhaite y placer une personne issue d'une «minorité visible».

PHOTO NADIA DAVOLI, TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L'ÉMISSION

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'animatrice du magazine Montréalité de la chaîne MAtv, Katerine-Lune Rollet, a causé toute une commotion en publiant lundi un statut Facebook à propos de son ex-employeur qui la remplacera, à l'automne, «par quelqu'un de plus basané ou bridé».

Selon Katerine-Lune Rollet, en selle depuis trois ans, MAtv l'a congédiée parce «qu'elle est caucasienne». En effet, pour remplir son mandat de diversité, la chaîne MAtv, propulsée par Vidéotron, confiera les rênes de l'émission Montréalité à quelqu'un issu d'une «minorité visible».

C'est très délicat comme sujet. Si un animateur d'origine haïtienne ou mexicaine avait été écarté en raison de la couleur de sa peau, il aurait, avec raison, crié à l'injustice et au racisme. Quand c'est l'inverse qui se produit, on réagit comment? De la même manière: c'est inacceptable, surtout quand un employé s'acquitte bien de sa tâche et qu'il n'a commis aucune faute.

Jointe lundi, la directrice de la programmation et du marketing de MAtv, Isabelle Larin, a expliqué que Montréalité représente la «locomotive parfaite permettant d'illustrer la diversité montréalaise» et qu'elle souhaite «une nouvelle représentativité à la barre de l'émission». Bref, la patronne de MAtv confirme, à mots couverts, la raison du renvoi de Katerine-Lune Rollet.

En entrevue à La Presse lundi, Katerine-Lune Rollet, qui baigne dans l'univers de la télé depuis 25 ans (elle a débuté dans Watatatow en 1992), a maintenu ses propos.

«Je perds donc ma job pour quelqu'un de plus basané ou bridé que moi. Hum. Je suis tout à fait d'accord que notre télévision est beaucoup trop blanche et qu'il faut bouger, mais c'est toujours un peu plate quand c'est toi qui écopes.»

Cela dit, l'animatrice et blogueuse bouffe comprend les motivations de MAtv, même si elle en fait les frais. «Les choses vont vraiment changer au Québec quand c'est une Coréenne qui va animer Le banquier et qu'un Pakistanais musulman lira le bulletin de nouvelles de fin de soirée», poursuit-elle.

MAtv, offerte seulement aux abonnés de Vidéotron, se donne jusqu'à la mi-juillet pour trouver le remplaçant de Katerine-Lune Rollet. Des auditions se déroulent actuellement pour l'obtention du poste.

En employant, les mots «bridé» et «basané», qui s'appuient sur des stéréotypes, Katerine-Lune Rollet a été maladroite, c'est vrai. Reste que sur le fond de l'histoire, ce n'est pas elle qui est dans le tort.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer