Les nouveaux Réjean et Fabienne

Les écrivains Samuel Archibald et Geneviève Pettersen en... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les écrivains Samuel Archibald et Geneviève Pettersen en janvier 2015, alors qu'ils attendaient un enfant.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Est-ce que les écrivains Samuel Archibald (Arvida) et Geneviève Pettersen (La déesse des mouches à feu), qui forment un couple dans la vraie vie, deviendront les futurs Réjean Tremblay et Fabienne Larouche du petit écran québécois?

Ces deux auteurs trentenaires, maniaques de télévision, s'attardent actuellement à la conception d'une télésérie de fiction, qui s'appelle Les gardiennes et que manufacturera la boîte Sphère Média (19-2, Nouvelle adresse, Mémoires vives).

Le sujet? Une histoire fantastique avec un aspect policier naturaliste, m'a-t-on soufflé. Pensez à la première saison des Revenants, à laquelle a collaboré l'écrivain Emmanuel Carrère (Limonov), pour le style et la forme. Plusieurs des rôles principaux des Gardiennes ont été imaginés pour des actrices de plus de 45 ans.

Les Archibald-Pettersen, parents de trois enfants, consomment une quantité astronomique d'émissions autant trash, sérieuses que comiques. En fait, ils ne snobent absolument rien, ce qui les rend encore plus attachants. Ce qu'ils ont dévoré dernièrement? Ruptures (gros coup de coeur de Geneviève), Série noire 2, la deuxième saison de Fargo, Les pays d'en haut, Les jeunes loups, Penny Dreadful et True Detective 2, qu'ils ont bien aimée malgré les critiques dévastatrices.

«Je regarde tout. Je pourrais animer C'est juste de la TV», glisse Geneviève Pettersen, qui blogue pour le magazine Châtelaine et qui admire les scénaristes Michelle Allen (Pour Sarah) et Fabienne Larouche (30 vies).

«On voudrait être les Réjean et Fabienne du troisième millénaire, tout en restant un couple dans le processus», blague Samuel Archibald, aussi professeur à l'Université du Québec à Montréal.

C'est en route pour le Salon du livre d'Edmundston, il y a quelques années, que Samuel Archibald et Geneviève Pettersen, deux résidants de Rosemont, ont jeté les bases des Gardiennes. Par contre, impossible de leur soutirer plus de détails: ils ont signé une entente de confidentialité.

«Nous sommes presque prêts à soumettre le projet à une chaîne de télévision», mentionne la productrice Josée Vallée, de Sphère Média.

Plusieurs couples écrivent pour la télévision, dont Annie Piérard et Bernard Dansereau (Toute la vérité et la télésérie L'imposteur de Québecor Contenu), ainsi que Sylvie Lussier et Pierre Poirier, qui font rouler L'auberge du chien noir depuis 13 ans.

Parlant de couples télévisuels, c'est la fin (amicale) pour Simon et Sam dans Ces gars-là de la chaîne V: ils ne tourneront pas de quatrième saison l'an prochain.

Les deux interprètes de la comédie, Sugar Sammy et Simon Olivier Fecteau, ont chacun relayé la mauvaise nouvelle sur leurs pages Facebook respectives, lundi. «Débrouillez-vous maintenant avec Yamaska et L'auberge du chien noir», a blagué Sugar Sammy, qui prépare une tournée en France et aux États-Unis.

Simon Olivier Fecteau a d'autres projets sur le feu et attendait d'avoir «deux secondes de libres» pour s'y consacrer. «Nous n'avions pas proposé de quatrième saison. Les gars ont des horaires chargés et on voulait finir sur un succès», explique le producteur de Ces gars-là, Guillaume Lespérance.

Il reste encore deux épisodes (les lundis à 20 h) avant la tombée définitive du rideau. Et non, il ne s'agira pas d'une fin ouverte, précise Guillaume Lespérance. Ces gars-là a attiré une moyenne de 445 000 curieux cet hiver.

Du gratuit sur Tou.TV

C'est correct de dégainer sa carte de crédit pour visionner en primeur Série noire 2 dans le volet Extra, mais c'est encore plus agréable d'obtenir du contenu gratuit - et exclusif - sur le Tou.TV de base.

Cinq nouvelles webémissions, dont trois séries de fiction, s'ajouteront à la plateforme numérique non payante de Radio-Canada dans les prochains jours. Le magazine La vie n'est pas un magazine, décliné en 22 émissions de 11 minutes, regorge de potentiel. Copiloté par les drolatiques et allumées Léane Labrèche-Dor et Catherine Trudeau, il s'adresse à des femmes de 25 à 35 ans et abordera des thèmes comme la famille, la vieillesse, la sexualité ou l'argent, toujours avec une touche d'humour. C'est très bien fait. Une kyrielle de collaboratrices se joindra au tandem d'animatrices.

Les fans de la websérie Switch & Bitch, qui réunit six amies de la génération Y, peuvent dès maintenant attaquer la deuxième saison sur Tou.TV. Les cinq épisodes d'une dizaine de minutes chacun ont été pondus par Sophia Belahmer et Juliette Gosselin.

Dans Barman, offerte à partir du 31 mars, on suivra l'après-carrière d'Alex (Martin Laroche), une ancienne vedette de la télé qui a été le visage d'une atroce pub de pizza. Croyant fuir le showbiz en devenant tenancier de bar, Alex constatera que le showbiz l'a suivi jusque dans sa brasserie, où il recueillera les confidences des stars de l'heure. Barman met également en vedette Sonia Cordeau et Vincent Fafard.

Tou.TV n'oublie pas les plus jeunes avec À ne pas faire à la maison, une série de 48 capsules de quatre minutes qu'anime Jade Charbonneau, la Romy de Nouvelle adresse. Les enfants posent des questions hyper variées, et les experts Stéphane Brouillard et Jimmy Sévigny y répondent. En ligne à partir du 24 mars. À vos ordis et tablettes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer