Débranchements massifs!

L'animatrice Maripier Morin perd l'émission Faites comme chez... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'animatrice Maripier Morin perd l'émission Faites comme chez vous à TVA.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bonsoir, Faites comme chez vous de Maripier Morin à TVA. Ciao, Dis-moi tout de France Beaudoin à Télé-Québec. Et (quasiment) adieu, Sur invitation seulement de Stéphane Rousseau à TVA.

Ces trois émissions ont récemment été débranchées par leurs diffuseurs respectifs en prévision de septembre. Décidément, la Faucheuse souffre d'hyperactivité - les titres Subito texto, Stéréo pop et Vol 920 ont aussi été enterrés - dans les grilles des grands réseaux, qui revoient leurs alignements pour la rentrée d'automne. Bonjour, la liquidation de fin de saison.

Les productrices de Dis-moi tout, dont la quatrième saison a démarré en janvier, ont encaissé la mauvaise nouvelle il y a quelques jours. Leur émission, pilotée par France Beaudoin, ne cadrait plus dans la nouvelle stratégie jeunesse qui bouillonne présentement à Télé-Québec. Dis-moi tout s'éteindra donc au printemps.

«La télé jeunesse, je l'ai à coeur. Je la trouve importante dans notre société. Je n'annonce pas un grand bouleversement, mais pour Télé-Québec, ce n'est plus une priorité que ça soit à la télé conventionnelle. Nous rejoindrons l'auditoire là où il consomme nos produits», indique le directeur général de la programmation de Télé-Québec, Denis Dubois, qui a déjà travaillé à Canal Famille, Vrak et Yoopa.

Télé-Québec attire massivement les tout-petits, mais dès qu'ils grandissent et terminent le primaire, ils désertent la chaîne publique pour n'y revenir que dans la trentaine, alors qu'ils s'apprêtent à fonder leur propre famille. Comment retenir cette clientèle volage? L'expérience Like-moi!, déclinée sur différentes plateformes autres que l'écran traditionnel, a séduit les 18-34 ans. Reste maintenant à concocter la recette gagnante pour les 12-17 ans, un groupe aux goûts hétéroclites pas évident à captiver.

À TVA, les explorations musicales de Faites comme chez vous n'ont pas été concluantes et la quotidienne chauffée par Maripier Morin, regardée par 489 000 personnes, n'a pas été renouvelée pour une deuxième saison. TVA n'a pas expliqué pourquoi mardi. Il n'a pas été possible de joindre Maripier Morin, qui n'a plus d'agent, avis aux agences intéressées.

Maripier Morin, commentatrice à Code F sur Vrak.TV, ne se tournera pas les pouces manucurés très longtemps. Déjà, me dit-on, on lui cherche un nouveau véhicule télévisuel. En fin de journée mardi, Éric Salvail a claironné que l'égérie de Revlon au Québec se joignait au bassin de collaborateurs de son émission radiophonique Éric et les fantastiques à Énergie.

Quant à Faites comme chez vous, c'était visuellement magnifique. Côté contenu, ça manquait de compétition et de croustillant.

TVA a également écarté de sa grille d'automne les partys endiablés de Stéphane Rousseau à Sur invitation seulement, en laissant toutefois planer la possibilité que le jeu revienne à l'hiver 2017. Mais comme l'a remarqué un espion à TVA mardi, «ce n'est jamais super bon signe de se faire dire ça».

Les changements de case horaire ont coupé les ailes à Sur invitation seulement. Les deux premiers épisodes de la série ont été logés le dimanche soir pour finalement atterrir les jeudis à 20 h contre Les dieux de la danse à la SRC, qui avait confortablement pris ses aises dans ce créneau.

La nouveauté Un chef à l'oreille se trouve aussi dans une position délicate. Les cotes d'écoute (moyenne: 358 000) n'ont pas explosé et comme Radio-Canada réexamine ses tactiques du vendredi soir, la compétition culinaire de Ricardo Larrivée a été placée dans la case «en évaluation».

Les danseurs nus se dévoilent

Danielle Trottier est une scénariste fort occupée. En plus de pondre en solo toutes les intrigues d'Unité 9, elle vient de boucler l'écriture du sixième épisode de sa télésérie Le cheval-serpent, qui transportera les téléspectateurs dans l'univers d'un cabaret érotique pour femmes, un peu à l'image du célèbre 281 de la rue Sainte-Catherine.

Le tournage des dix épisodes, destinés à Radio-Canada, pourrait s'enclencher dès l'an prochain sous la houlette de la société Aetios de Fabienne Larouche et Michel Trudeau.

Le cheval-serpent, c'est le nom du bar fictif où se dévêtent les danseurs les plus en vue de Montréal. La matière s'annonce riche: relations clientes-effeuilleurs, vie privée, vie professionnelle, hypersexualisation, obsession du corps et tout ce qui se trame en coulisses, derrière le rideau de scène. L'émission promet d'être osée et audacieuse.

Vive Anne et Élise!

Chers scénaristes et producteurs de télé, avez-vous regardé Les recettes pompettes avec Anne Dorval et Élise Guilbault lundi soir? Faites-le. Ça pourrait vous inspirer une idée de télésérie - dramatique ou comique - qui réunirait ces deux grandes actrices québécoises.

Elles ont été formidables, réussissant même à placoter davantage qu'Éric Salvail, ce qui est un exploit en soi. Anne et Élise ont joué ensemble dans Détect.inc., Grande Ourse et Le coeur a ses raisons, mais jamais dans deux rôles principaux où elles seraient amies, soeurs ou collègues. On lance une pétition pour que ça se concrétise?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer