Ménage à trois, façon Lietteville

Élise Guilbault et Céline Bonnier interprètent une scène... (PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA)

Agrandir

Élise Guilbault et Céline Bonnier interprètent une scène de la série Unité 9.

PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vrai, on s'ennuie du franc-parler brodé de sacres de Michèle Paquette (Catherine Proulx-Lemay) ou des remèdes de grand-mère concoctés par Annie Surprenant (Anne Casabonne) dans Unité 9.

Mais pour une prisonnière qui vide sa cellule à Lietteville, il y en a une autre qui y dépose le contenu de ses sacs en papier brun. Et c'est très agréable de voir des visages neufs se balader entre l'atelier de couture, la bibliothèque et la cour extérieure.

Trois nouvelles détenues, jouées par Élise Guilbault, Angèle Coutu et Karelle Tremblay, ont fouetté les intrigues depuis le retour de la populaire série de Radio-Canada après les Fêtes.

Pour l'instant, ma préférée demeure l'avocate Kim Vanier, campée par l'excellente Élise Guilbault. La bienveillance de cette criminaliste blonde compense toute la hargne crachée par Marie Lamontagne (Guylaine Tremblay), qui exaspère tout ce qui grouille dans un rayon de 150 kilomètres, y compris les téléspectateurs à la maison.

D'ailleurs, on pensait que Marie Lamontagne se replacerait tranquillement le caractère, mais la façon dont elle a rembarré l'aumônier Georges (Paul Doucet) dans l'épisode de mardi - «décrisse!» - nous indique que sa colère bout toujours à l'intérieur.

Mais revenons à notre Kim Vanier, dont les connaissances en droit criminel et en médecine ayurvédique ont beaucoup aidé ses colocataires, principalement Marie Lamontagne, en proie à diverses crises comportementales. La présence de Kim, une leader positive jusqu'à présent, a ramené de la cordialité dans le quotidien des filles. Ça fait beaucoup de bien, mettons. Et dans l'unité 9, qui héberge le trio fraîchement débarqué du fourgon, Kim a rééquilibré les rapports de force, que Marie avait pollués par sa soif de vengeance.

Bien aimé aussi que l'élégante Kim lève le nez sur l'ensemble trois-pièces en coton ouaté que lui a bêtement proposé l'IPL Madeleine Tessier (Marie-Chantal Perron).

Pas de linge mou pour cette femme habituée aux tenues griffées. Ce n'est pas parce qu'on croupit en taule qu'on accroche sa fierté au vestiaire, n'est-ce pas?

Les raisons de l'arrivée de soeur Marie-Gisèle (Angèle Coutu) n'ont pas encore été divulguées. Quel geste a bien pu poser cette religieuse quasi sourde pour qu'elle écope d'une peine de prison dans un établissement fédéral? Parenthèse «divulgâcheuse» ici: la fiche de Marie-Gisèle Castonguay, sur le site web de Radio-Canada, cite une complicité de meurtre. Fin de l'alerte.

Ce personnage pieux évoque encore mieux, je trouve, les difficultés liées à l'incarcération d'une personne du troisième âge. La scène de la fouille à nu de soeur Marie-Gisèle, où elle a dû retirer ses prothèses dentaire et auditives, a été bouleversante.

Finalement, la jeune détenue Cameron Marquis (Karelle Tremblay) reste, elle aussi, un mystère. Si son visage vous est familier, c'est que son interprète tient la vedette dans la série Jérémie, sur les ondes de VRAK.TV.

On sait que Cameron, issue d'une bonne famille de Knowlton, dans les Cantons-de-l'Est, aime les piercings et les chiens. Elle a une photo de deux toutous dans sa chambre, une photo qu'elle a également fait imprimer sur son t-shirt.

Heureusement que les trois nouvelles brassent de l'air, car le trio qui habite l'unité de vie structurée, la fameuse UVS, fait du surplace. Jessica (Geneviève Schmidt) régresse, Jeanne (Ève Landry) n'a pas encore retrouvé sa forme physique olympique et Henriette (Danielle Proulx, toujours aussi bonne) est en train de virer folle.

Le cas de Mina

Parlant de folle, difficile de passer à côté du cas de Mina Landry (Noémie Godin-Vigneau) dans le téléroman O' de TVA. Seigneur. Ce n'est pas d'un avocat spécialisé en violence conjugale qu'elle a besoin, mais bien d'un psychiatre compétent. Cette intrigue commence à s'écheveler, dans tous les sens du terme.

Selon vous, qui a refilé l'ITS à Jean-Sébastien (Sébastien Roberts), le copain de Louisa (Marilyse Bourke)? Ça ne peut pas être son ex-femme Claudine (Marie-Joanne Boucher), ce serait trop évident, il me semble. Qui d'autre, alors?

Mardi à 21 h, O' (951 000) a pris de l'avance sur Mémoires vives (840 000) dans les sondages d'écoute. Unité 9 est toujours l'émission reine de la soirée avec 1 675 000 assidus. Le hockey des Canadiens à RDS a planté 638 000 fans devant leur téléviseur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer