| Commenter Commentaire (1)

Le courrier de la télécommande

La chaîne ARTV ne diffusera pas la deuxième... (PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION)

Agrandir

La chaîne ARTV ne diffusera pas la deuxième saison de Bienvenue au paradis, une production britannique inspirée du roman Au bonheur des dames d'Émile Zola.

PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vous savez que je lis tous les courriels que vous m'écrivez. Vos remarques acides sur les problèmes techniques au Téléjournal, vos combats féroces avec la vidéodescription et votre amour inconditionnel pour la série Sense 8 de Netflix, j'épluche toutes vos missives, sans exception.

À part quelques illuminés qui carburent aux insultes et pour qui l'orthographe équivaut à la signature d'une vedette à l'intérieur d'un paquet de Macdonald bleu, le ton demeure toujours agréable, même dans les désaccords. Un gros merci pour le civisme. Ça change des attaques lapidaires qui pleuvent sur Facebook, mettons.

Comme il faut bien terminer la rafale des derniers épisodes du délicieux soap Empire, campé dans l'univers du hip-hop, je manque de temps pour répondre individuellement à chacune de vos questions. J'en regroupe ici quelques-unes des plus populaires afin d'assurer le meilleur service à la clientèle possible. Alors, go!

D'abord, mauvaise nouvelle pour les fidèles de la minisérie d'époque Bienvenue au paradis, qui guettent la suite depuis plus d'un an déjà. La chaîne ARTV ne relaiera pas la deuxième saison de cette production britannique inspirée du roman Au bonheur des dames d'Émile Zola, tout simplement parce qu'elle n'a jamais été doublée en français. Bouh!

Les téléspectateurs bilingues retrouveront les convoités épisodes de The Paradise 2 en version originale sur le service Netflix. Impossible, cependant, d'activer les sous-titres en français. Re-bouh!

Toujours à ARTV, la deuxième saison de Rectify s'amènera le samedi 3 octobre. Soit on adore le rythme traînant de ce drame psychologique complexe, soit on déteste. J'avais bien aimé la première année.

«Et Les revenants 2 et Les revenants 2?», vous entends-je presque hurler au bord de l'hystérie? Retenez cette date: le mardi 5 janvier 2016 à 22h sur ARTV, près de deux ans après la conclusion du premier volet. C'est très loin, tout ça. L'attente est mieux d'en valoir la peine, chers concepteurs.

Maintenant, attardons-nous au cas de la palpitante série Scandale sur Séries+. Il n'y aura pas de nouveaux épisodes cet été, ni de rediffusions. La quatrième saison de ce feuilleton romantico-politique débutera le jeudi 3 septembre à 23h avec le retour d'Olivia et Jake à Washington après une saucette de deux mois au soleil (vous comprendrez plus tard). Quelle télésérie captivante, je ne m'en lasse pas.

À Télé-Québec, Mad Men amorce son ultime tour de piste le mercredi 22 juillet à 20h. Savourez bien ces épisodes, car Don, Peggy, Joan, Roger et Betty n'enfumeront plus jamais vos salons par la suite. La série s'arrête après cette septième saison.

Concernant Mensonges d'AddikTV, oui, il y aura une troisième saison, que le Club illico devrait nous offrir cet hiver.

À Radio-Canada, les rediffusions de la première saison de Broadchurch commencent le vendredi 24 juillet à 23h. Le deuxième chapitre de Broadchurch est inscrit à la grille horaire à partir du samedi 12 septembre à 20h.

Quant à Downton Abbey, qui semble être une de vos émissions chouchoutes, ses aristocrates et domestiques reviendront sur les ondes de la SRC le samedi 24 octobre à 20h. Ce n'est, hélas! pas la meilleure saison des cinq.

Finalement, ma chronique de samedi sur les coûts de plus en plus élevés de la télé (Netflix, iTunes, Extra de Tou.TV, Club illico) a provoqué un torrent de réactions. Un commentaire est revenu très souvent: pourquoi payer pour ses émissions alors que tout se déniche gratuitement sur le web? Vous êtes nombreux, semble-t-il, à pirater sans l'ombre d'un minuscule scrupule.

Je ne télécharge illégalement qu'en cas de force majeure, quand il est impossible de visionner légalement une télésérie du style Transparent des studios d'Amazon. Là, je triche. Sinon, je sors ma carte de crédit. Et je ne perds pas un temps fou à trouver ce que je cherche.

Transaction confirmée

Voilà, l'offre a été acceptée. Le bras droit de Julie Snyder, l'avocat Benoît Clermont, a fondé sa propre entreprise, dont il est le seul actionnaire, afin d'assumer la production des émissions de la démone de TVA comme La voix, Vol 920 ou Faites comme chez vous de Maripier Morin.

La société de Julie Snyder, Productions J, délaisse donc le secteur télé pour se concentrer sur les disques, les spectacles et la gérance d'artistes. Et Julie y reste en tant que présidente.

Les détails de cette saga fiscalo-politico-télévisuelle sont hyper importants. La boîte de Benoît Clermont, Productions Déferlantes, a officiellement été enregistrée auprès du gouvernement québécois le 23 juin, soit six jours avant la conférence de presse émotive où Julie Snyder s'est dite contrainte d'abandonner son bébé. Tiens, tiens.

C'était évident, il me semble, qu'un plan B avait alors été échafaudé, même si rien n'avait filtré lors de ce point de presse achalandé. Il ne faut tout de même pas nous prendre pour une des 26 valises du Banquier à TVA.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer