Bonjour, la surdose de télé

Taylor Schilling dans Orange Is The New Black,... (PHOTO JOJO WHILDEN, FOURNIE PAR NETFLIX)

Agrandir

Taylor Schilling dans Orange Is The New Black, dont la troisième saison sera offerte dès vendredi sur Netflix.

PHOTO JOJO WHILDEN, FOURNIE PAR NETFLIX

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cette question pertinente vient du respecté magazine Time, et comme elle interpelle tous les boulimiques de télé, je vous la soumets : qui a le temps d'attaquer toutes les nouvelles émissions d'été alors que nous peinons à engloutir notre dernière bouchée de télé d'hiver ?

Huguette St-Denis sera l'invitée de Pénélope McQuade et Jean-Luc... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Huguette St-Denis sera l'invitée de Pénélope McQuade et Jean-Luc Mongrain demain. 

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

L'animateur Michel Jasmin fait partie des artistes qui... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE) - image 1.1

Agrandir

L'animateur Michel Jasmin fait partie des artistes qui se confient à Marie-Claude Barrette dans la nouvelle émission Virages. 

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Honnêtement, levez la main si vous pouvez affirmer être à jour dans chacune de vos séries préférées. C'est bien ce que je pensais. Nous avons tous accumulé un gros retard. Et nous refusons d'effacer tout ce qui traîne dans l'enregistreur.

Mais au lieu de finir Au secours de Béatrice ou Unité 9, on saute dans le buffet de nouveautés bien fraîches et on dévore Les 400 coups, Le bon mix, 125, Marie-Anne, Dans l'oeil du dragon, Pénélope McQuade, Madame Lebrun, Les chefs ! ou Disparition. Ajoutez à ce menu toute la programmation des chaînes anglophones, de Netflix, et allô, la surdose télévisuelle. En passant, Orange is the New Black 3 débarque vendredi sur Netflix. Ça sent déjà le gavage.

Jamais je ne râlerai contre les réseaux qui nous régalent - enfin - d'une programmation estivale copieuse. Reste que la pile d'émissions à visionner « plus tard » ne diminue pas, au contraire.

Rien pour calmer notre syndrome collectif de FOMO (acronyme de « fear of missing out »), cette peur irrationnelle de rater quelque chose de mémorable.

Personnellement, je n'ai pas encore terminé la deuxième saison de Mensonges et je suis encore très loin d'arriver à la finale d'Empire, ce feuilleton-savon fort divertissant campé dans le milieu du hip-hop.

Je viens cependant de boucler Scandal, dont la fin à l'eau de rose a été ultra décevante. La productrice Shonda Rhimes nous a habitués à des départs pas mal plus coups de poing que ces dernières minutes dignes d'un Harlequin (ou d'Outlander).

Posez ces questions dans votre entourage, et vous obtiendrez sensiblement les mêmes réponses. As-tu vu la dernière offrande de Game of Thrones  ? Tellement pas, je me la réserve pour les vacances. As-tu aimé le dernier épisode de Mad Men  ? Chut, je ne suis pas rendu là ! Et comment tu trouves Par ici l'été  ? Ha ! ça ne me dit rien, ce titre-là. C'est un nouveau projet de Chantal Lacroix ?

On s'entend qu'il y a des problèmes pas mal plus graves que de composer avec le retard télévisuel, comme se faire « pirater » son compte Twitter et envoyer des craques à une animatrice qui fait maintenant du « vrai » porte à porte. Bon, assez bavardé. J'ai trois années de The Good Wife à rattraper. Vous me direz lundi s'il a fait beau ce week-end.

DES NOUVELLES D'HUGUETTE

Excellente nouvelle : vous pourrez voir Huguette St-Denis demain soir, à 21 h, au talk-show de Pénélope McQuade et Jean-Luc Mongrain à Radio-Canada. L'histoire de cette femme transgenre de 50 ans, complètement à l'opposé de celle - très glam - de Caitlyn Jenner, a ému bien des gens et exposé des réalités présentes au sein de cette petite communauté : la pauvreté et l'exclusion.

Stéphane/Huguette St-Denis a bûché pendant 10 ans comme auteur en humour et en télévision. Depuis sa sortie du placard en 2010, les contrats se sont tous envolés en fumée. Huguette, qui empochait alors des salaires plus qu'intéressants, a touché le fond et survit aujourd'hui grâce à l'aide sociale.

Plusieurs lecteurs m'ont demandé pourquoi, parmi toute la banque de prénoms disponibles dans l'univers, Stéphane St-Denis avait opté pour celui, très vieillot, d'Huguette.

Tout simplement parce qu'une certaine Huguette a été extrêmement marquante dans la vie du jeune Stéphane St-Denis. Reprendre le nom d'Huguette était une façon de lui rendre hommage. Voilà.

Toujours dans le courrier des lecteurs, quand reprendra la cinquième saison de Downton Abbey à la SRC ? avez-vous demandé par dizaines depuis quelques jours. Radio-Canada ne sait pas encore si nos aristocrates préférés reviendront en ondes en septembre ou en janvier 2016. Comme on dit dans le métier : restez à l'écoute, les détails suivront.

MARIE-CLAUDE RENCONTRE

Après Simplement vedette à Canal Vie, Marie-Claude Barrette s'attaque à une nouvelle série d'entrevues de fond, cette fois-ci avec des artistes qui ont négocié des tournants radicaux dans leur vie. Cette série de sept émissions d'une heure s'appelle, à juste titre, Virages, et commence lundi à 21 h sur les ondes de TVA.

C'est très bien fait. Marie-Claude Barrette est une intervieweuse empathique qui laisse toute la place à ses invités. Elle aborde des sujets délicats, comme l'argent, les handicaps ou la vieillesse, sans jamais brusquer personne.

Lise Dion, la première à se confesser, revient sur ces années difficiles où elle vendait des beignes, la nuit, dans une succursale de Dunkin Donuts. L'entrevue, entrecoupée de témoignages pertinents de ses proches, se déroule dans l'appartement de Longueuil, rue Saint-Alexandre, où l'humoriste est devenue mère de famille monoparentale.

On pensait tout connaître de Lise Dion jusqu'à ce que Marie-Claude Barrette tire d'elle, en douceur, des révélations étonnantes. À programmer sur votre enregistreur (eh oui, une autre émission qui s'ajoute !).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer