Le fil salutaire d'Ariane

La nouvelle série de Radio-Canada, intitulée Ruptures, est... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

La nouvelle série de Radio-Canada, intitulée Ruptures, est scénarisée par Daniel Thibault et Isabelle Pelletier (Mirador, La vie parfaite).

Photo Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y avait de la star québécoise au centimètre carré, hier matin, dans une grande salle de réunion de la tour de Radio-Canada. Tellement que les collègues des médias artistiques ne savaient plus où pointer leurs enregistreuses numériques.

Le but de ce gros pow-wow artistique, pardon, de cet imposant rassemblement populaire? Le dévoilement de l'impressionnante distribution de la nouvelle télésérie juridico-légale Ruptures écrite par les auteurs de Mirador et La vie parfaite (Daniel Thibault et Isabelle Pelletier) et produite par l'infatigable Fabienne Larouche chez Aetios.

Une première vedette a d'abord été présentée au micro: Mariloup Wolfe, qui réalisera les 12 épisodes d'une heure de cette série dramatique librement inspirée de l'univers professionnel de l'avocate montréalaise Suzanne Pringle, celle qui a défendu le milliardaire Éric dans la célèbre cause Éric contre Lola.

Puis, les noms des célébrités ont déboulé: Catherine Trudeau, Isabel Richer, Sylvie Léonard, Normand D'Amour, Brigitte Lafleur, Guillaume Lemay-Thivierge et Francis Ducharme, en plus de l'interprète principale de l'émission, Mélissa Désormeaux-Poulin.

Ruptures, qui a d'abord porté le titre d'Ariane, plongera les téléspectateurs dans la vie mouvementée de la procureure Ariane Beauchemin (Mélissa Désormeaux-Poulin), 32 ans, spécialiste en droit de la famille. Enfant «oublié» dans une voiture, divorce houleux ou cas d'adoption complexe, la passionnée et très investie Ariane s'attaquera à des dossiers toujours très émotifs. Le premier épisode de Ruptures sera diffusé en janvier 2016 sur les ondes de la SRC.

À son cabinet, Ariane consultera régulièrement sa mentor Claude Dumais (Isabel Richer), qui prendra une longue et mystérieuse pause de plusieurs mois du bureau. Le grand patron de la boîte - et peut-être prédateur sexuel - , Jean-Luc De Vries, sera campé par Normand D'Amour.

Ariane vit en couple avec un autre juriste, Étienne (Francis Ducharme), un spécialiste du droit des affaires qui juge que sa copine s'investit un peu trop tôt sentimentalement dans son boulot. Sylvie Léonard incarnera Mireille, la maman d'Ariane qui travaille comme serveuse dans un restaurant populaire. Une dame au passé trouble et tumultueux.

Au palais de justice, Ariane affrontera régulièrement sa rivale Marie Rousseau, campée par Catherine Trudeau. Un peu comme Me Suzanne Pringle, conseillère principale de la série, qui a en décousu avec l'avocate Anne-France Goldwater pendant le procès ultra médiatisé d'Éric et Lola.

Quant à Guillaume Lemay-Thivierge, il campera un comédien qui donne des cours d'interprétation à Ariane afin de l'aider à mieux placer sa voix et à être convaincante dans ses plaidoiries. Une technique utilisée par plusieurs «vrais» avocats.

«Les avocates en droit de la famille sont des guerrières, des psychologues, des détectives, des assistantes sociales et des fiscalistes. La série nous amène dans les coulisses de l'humanité», constate la coauteure de Ruptures, Isabelle Pelletier.

Son collègue et conjoint Daniel Thibault admet avoir pleuré souvent pendant l'écriture des textes. «Il y aura de l'émotion, de l'émotion et de l'émotion», ajoute la productrice Fabienne Larouche. Ruptures coûtera 500 000$ l'heure, soit un peu plus qu'Unité 9 (425 000$ l'heure).

Ne vous imaginez pas qu'une des premières intrigues de Ruptures tournera autour de la bataille d'un riche homme d'affaires de Montréal contre son ex-conjointe pour une histoire de pension alimentaire.

Ce sera peut-être pour la deuxième saison, ont dit à la blague les auteurs hier.

Comme réalisatrice, Mariloup Wolfe s'est installée derrière la caméra pour quelques épisodes de 30 vies de même que pour le long métrage Les pieds dans le vide, en 2009.

Blue Moon

Une autre télésérie chapeautée par les producteurs Fabienne Larouche et Michel Trudeau d'Aetios, soit Blue Moon pour le Club Illico de Québecor Média, réunira une ribambelle d'acteurs très talentueux à l'hiver 2016.

En plus de la tête d'affiche Karine Vanasse, ce suspense teinté d'action a récemment fait appel à la comédienne Caroline Dhavernas, qui a elle aussi brillé dans une série américaine en heure de grande écoute. La première dans Revenge d'ABC et la deuxième dans Hannibal de NBC.

Luc Picard, Éric Bruneau, Isabelle Blais et Patrice Godin apparaîtront également dans Blue Moon de l'auteur Luc Dionne, qui catapultera les téléspectateurs dans le monde secret des agences de sécurité privées à la Blackwater. Yves Christian Fournier (Tout est parfait) réalisera les dix épisodes d'une heure.

Espions recherchés!

Le réseau TVA tournera ce week-end l'émission pilote d'un nouveau grand jeu télévisé inspiré du fameux Meurtre et mystère. Le nom de son animateur est gardé jalousement secret. Amis espions ou taupes super fouineuses, si vous en apprenez plus, faites-moi signe. L'anonymat, vous le savez, est toujours garanti - ou argent remis!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer