Télé-Québec sous (com)pression

Le producteur de l'émission Les gars des vues,... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le producteur de l'émission Les gars des vues, Louis Morissette, est flanqué des deux membres des Satiriques, Nicholas Savard L'Herbier et Pier-Luc Gosselin.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les derniers jours ont été mouvementés chez Télé-Québec. Le magazine de santé Une pilule, une petite granule ainsi que l'émission à sketches SNL Québec ont été balayés de la prochaine programmation du diffuseur public. Au tour de la série à effets spéciaux Les gars des vues de subir le grand débranchement, ai-je appris.

Les gars des vues, soit Pierre-Luc Gosselin et Nicholas Savard-L'Herbier du duo Les Satiriques, confectionnaient des bandes-annonces hollywoodiennes pour Télé-Québec depuis deux saisons. Ils y transformaient des vedettes québécoises en espionne à la Jason Bourne (Marie-Mai), en vampire (Karine Vanasse) ou en Terminator (Jean-Michel Anctil).

Malheureusement pour Les Satiriques, et j'ai l'impression de radoter ici, l'émission Les gars des vues coûtait trop cher pour ce qu'elle rapportait en recettes publicitaires. Tous les vendredis à 19h30 cet hiver, ils ont intéressé en moyenne 103 000 téléspectateurs.

Savourez donc les quatre derniers épisodes des Gars des vues, mettant en vedette Louis-Jean Cormier, Pénélope McQuade, Mahée Paiement de même que Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau, car il s'agira des derniers.

«Tout comme SNL Québec, c'était un concept audacieux, que l'on aurait voulu garder. Ce que font Les Satiriques est très avant-gardiste, mais les frais de production sont très coûteux», note la porte-parole de Télé-Québec, Jasmine Goupil.

Télé-Québec dit subir une compression de 2% de sa masse salariale, en plus d'une réduction de 3% de son budget de fonctionnement pour 2015-2016. D'où le retrait de son antenne des productions jugées plus luxueuses.

Au rayon des infos réjouissantes, sachez que Les appendices, Une histoire vraie, Dis-moi tout et Deux hommes en or ont déjà reçu leur feu vert pour septembre. Le bloc des émissions de cuisine est quasiment assuré d'un retour, selon Télé-Québec.

Et ma préférée, Josée di Stasio, qui a souffert d'un cancer en 2014? Son agente Marie-Claude Goodwin nous rassure: «Elle est en pleine forme et ses problèmes de santé sont derrière elle.» Enfin de bonnes nouvelles! La papesse du bon goût, de nature très discrète, réfléchit aux projets professionnels qu'elle souhaite accomplir cette année. On lui envoie un paquet d'ondes positives. On l'aime, notre Josée, c'est un trésor national.

Maintenant, pour remplacer les émissions disparues de sa grille, Télé-Québec a notamment acheté un magazine de société piloté par la comédienne Guylaine Tremblay, que coproduiront l'animatrice France Beaudoin et Nancy Charest, les deux présidentes de la société Pamplemousse Média.

Toutes les semaines à partir du mois de septembre, Guylaine Tremblay, qui sera entourée de collaborateurs, abordera des sujets aussi divers que les enfants élevés dans les familles homoparentales, la vie des surdoués, le pouvoir économique des femmes, les traitements de l'alzheimer ou les impacts de la paternité tardive. Chacune des émissions d'une heure traitera de deux à trois sujets différents. Le titre du magazine n'a pas encore été trouvé.

«Ce sera un magazine profondément humain, mais rigoureusement documenté», assure la coproductrice de l'émission, Nancy Charest, qui a longtemps bossé sur Les chefs! à Radio-Canada et sur L'amour est dans le pré à V. Elle s'occupe aussi, avec France Beaudoin, de Dis-moi tout pour Télé-Québec.

Chiffrier de la semaine

Qu'est-ce qui a grésillé aux audimètres cette semaine? Bien sûr, La voix (2 701 000) a explosé sur les ondes de TVA dimanche soir. Tout le monde en parle de Radio-Canada a été suivi par 885 000 personnes. Toujours dimanche, La poule aux oeufs d'or, édition bal masqué (ce n'est pas une blague, malheureusement), a réuni 1 192 000 curieux devant leur téléviseur. C'est un tout petit peu plus qu'Accès illimité (1 190 000) à TVA.

Lundi soir, la stabilité se maintient à 20h avec Yamaska (1 176 000), L'auberge du chien noir (850 000), Ces gars-là (464 000) et Les recettes pompettes (455 000), où Guylaine Tremblay avait vraiment l'air chaudaille. À 21h, l'écart est moins grand entre Nouvelle adresse (804 000) et Lance et compte (980 000).

Mardi soir, Unité 9 demeure imbattable avec ses 1 772 000 fans. Le téléroman O' (1 116 000) file loin devant Mémoires vives de Radio-Canada (776 000).

Pour joindre notre chroniqueur: hdumas@lapresse.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer