| Commenter Commentaires (3)

Laurie est-elle encore vivante?

Le couple maudit de Mémoires vives, Jérôme (Roger... (Photo: fournie par Radio-Canada)

Agrandir

Le couple maudit de Mémoires vives, Jérôme (Roger LaRue) et Linda Trottier (Sophie Paradis).

Photo: fournie par Radio-Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nostradumas est fortement convaincu que oui: la petite Laurie Berthier n'a pas été assassinée par Jérôme Fortier, le cancéreux de l'Outaouais qui a récemment été étouffé avec un oreiller par sa femme Linda. Laurie est bien vivante. Et nous la voyons évoluer sous une autre identité depuis plusieurs épisodes, c'est clair comme le teint du jeune Clovis Landrie.

Bien sûr, nous discutons ici de Mémoires vives, le téléroman de Radio-Canada du mardi à 21h qui carbure aux intrigues policières tricotées serrées et aux revirements dramatiques. Vous seriez étonnés d'apprendre qu'à La Presse, bien des fans de la musique de Klô Pelgag suivent aussi religieusement cette émission signée Chantal Cadieux (Providence). Ils ne s'en vanteront pas publiquement, reste qu'ils peuvent vous nommer, comme ça, les membres de la clique féminine des cinq fers en l'air.

Si vous souhaitez garder intacte votre innocence télévisuelle, ne lisez pas les paragraphes qui suivent où des hypothèses sur l'identité de Laurie seront échafaudées. Petite précision avant de plonger: je suis rendu au même point que vous dans les intrigues de Mémoires vives et je n'ai eu accès à aucune information privilégiée.

Alors, voilà. Pensez-vous que Laurie pourrait être l'étrange Linda Trottier (Sophie Paradis), cette femme peu éduquée qui aurait été captive de son Jérôme (Roger La Rue) pendant plusieurs années? Cela me semble très plausible. Linda Trottier a à peu près l'âge qu'aurait Laurie aujourd'hui. Physiquement, elle lui ressemble, même si ses cheveux ont perdu leur blondeur de l'époque.

C'est probablement ce que Jérôme - l'ancien patient de Claire (Marie-Thérèse Fortin) - a chuchoté à l'oreille de Linda sur son lit de mort: la petite Laurie, c'est toi. Ce n'est pas pour rien que cette séquence muette - et clairement importante - rejoue souvent dans Mémoires vives. Le jour où le son sera rajouté sur les lèvres de Jérôme, ta-dam, le mystère s'éclaircira. Laurie, c'est Linda.

La scénariste Chantal Cadieux, très habile pour planter différents indices, nous pousse tranquillement dans cette direction. Pourquoi croyez-vous que Linda Trottier a assassiné son conjoint? Parce qu'il lui a menti toute sa vie (et aussi, parce que c'est un monstre kidnappeur d'enfants).

En apprenant sa véritable identité, Linda Trottier a évidemment pété les plombs. Imaginez que vous découvrez, 30 ans plus tard, que votre conjoint vous a enlevé avant de vous laver le cerveau et de vous épouser. Il y a de quoi perdre contact avec la réalité.

Et c'est pour éviter que son conjoint souffreteux ne propage encore son secret que Linda l'a zigouillé. Elle a ensuite fait croire à l'enquêteur Dupuis (Stéphane Gagnon) que Jérôme, avant de rendre son dernier souffle, lui avait avoué le meurtre de la petite Laurie. Linda s'assure ainsi que personne ne vienne fouiller dans son passé.

Il y a cependant quelque chose qui cloche avec cette théorie. C'est cette même Linda Trottier qui a découvert, sous le matelas du lit familial, une photo chiffonnée de la petite Laurie. Normalement, Linda aurait dû reconnaître son propre visage sur le cliché, non? Autre question: une fillette victime d'un rapt en bas âge arrive-t-elle à oublier totalement les premières années de sa vie? On parlerait alors d'un grave syndrome de Stockholm avec amnésie complète.

Il faudra porter attention à tous les détails dans les semaines à venir, car l'auteure Chantal Cadieux y porte un soin maniaque.

Ah oui, les membres des cinq fers en l'air sont Claire, Andrée, Évelyne, Céline et Marie-France, pour ceux et celles que ça turlupinait.

La grande paix?

Nous apprenions le week-end dernier que Véronique Cloutier participera à l'édition spéciale du Banquier de dimanche (19h) consacrée aux 30 ans du gala Artis de TVA. Cela faisait presque 20 ans que Julie Snyder et Véro n'avaient pas partagé le même petit écran.

Autre signe que la chicane Québecor-Radio-Canada s'estompe tranquillement? On me glisse que Julie Snyder apparaîtrait dans le tout premier épisode du Ti-Mé Show à Radio-Canada, que copiloteront cet hiver Popa (Claude Meunier) et Pogo (Rémy Girard). La séquence où Ti-Mé visite la résidence personnelle du couple Péladeau-Snyder à Outremont aurait déjà été tournée, me rapportent des espions au front de cette guerre froide.

Le producteur du Ti-Mé Show, Luc Wiseman d'Avanti, n'a ni confirmé ni infirmé nos informations. «Il y a un embargo sur le nom des invités, qui ont tous signé une entente de confidentialité», rappelle Luc Wiseman. L'attaché de presse de Julie Snyder, Louis Noël, a observé le même mutisme. Faudra patienter jusqu'à janvier, alors.

L'ADISQ monte

Le neuvième gala de l'ADISQ animé par Louis-José Houde a repris du poil de la bête. De 1 069 000 fans en 2013, la fête de la musique québécoise a grimpé dimanche soir à 1 272 000 téléspectateurs, selon la firme Numeris. Le banquier spécial Halloween de TVA a chatouillé la barre des 2 millions avec ses 1 935 000 curieux à l'écoute. Vol 920 s'est stabilisé à 880 000 personnes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer