| Commenter Commentaires (13)

Cooompte ou buuut?

Ancien journaliste à RDS, Félix Séguin est le... (PHOTO FOURNIE PAR TVA SPORTS)

Agrandir

Ancien journaliste à RDS, Félix Séguin est le descripteur principal du Canadien pour la chaîne TVA Sports.

PHOTO FOURNIE PAR TVA SPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À RDS, Pierre Houde est reconnu pour son exclamation «et le buuut» qu'il étire joyeusement quand le CH compte à un moment crucial. À TVA Sports, Félix Séguin emploie plutôt la formule «et cooompte» quand le Canadien pousse la rondelle dans le filet adverse. Lequel des deux cris de ralliement préférez-vous?

Difficile de trancher une fois pour toutes alors que la saison de la LNH décolle à peine. J'avoue que Pierre Houde est dur à battre. Chose certaine, cette concurrence toute neuve entre RDS et TVA Sports, qui se séparent dorénavant la télédiffusion des matchs du Tricolore, forcera les deux chaînes spécialisées à améliorer constamment leurs émissions. Pas le choix. Le sportif de salon, qui paie maintenant deux abonnements pour suivre ses joueurs préférés, s'attend à du gros calibre, peu importe la chaîne qu'il syntonise.

Déjà, on la sent très bien, cette rivalité entre RDS et TVA Sports. En bordure des autoroutes, RDS s'est payé de gros panneaux publicitaires frappés du message bien baveux: «Chez nous, le CH entame sa 25e saison».

Une flèche directe à TVA Sports, qui a officiellement sauté sur la glace mercredi pour une «soirée historique» et le début d'une «grande aventure», n'ont cessé de répéter les commentateurs de Québecor. Beaucoup de chauvinisme et de pétage de bretelles en ondes. Au prix que ces précieuses parties ont coûté, on peut comprendre TVA Sports de bomber le torse. Il ne faudrait pas en faire une habitude, par contre.

À cinq minutes dans l'affrontement entre le Canadien et les Maple Leafs, le descripteur Félix Séguin a laissé tomber une phrase très patriotique qui a fait bourdonner les médias sociaux: «Max Pacioretty marque le premier but de l'histoire des Canadiens à TVA Sports!» C'était maladroit, certes, mais ce serait dommage que le bon travail de Séguin soit éclipsé par cette réplique autopromotionnelle, qu'on lui a sans doute demandé de prononcer. Précis et bien en contrôle, Félix Séguin n'a pas à rougir de sa performance. Au contraire.

À ses côtés, l'analyste Patrick Lalime a été plus robotique, moins fluide. Il n'enchaînait pas assez rapidement quand le jeu s'arrêtait. Beaucoup trop souvent, Patrick Lalime parlait des «Maple Leaf» de Toronto au lieu des «Maple Leafs», au pluriel. C'est le genre de détail anodin qui accroche l'oreille.

Cela dit, pas de quoi crier à la catastrophe. Dans son ensemble, La super soirée LNH à TVA Sports a été dynamique et emballée à l'américaine avec une musique triomphante du type «attaque de Pearl Harbor». Aucune grosse bévue technique à signaler. La machine, bien huilée, roulait à pleins gaz.

Louis Jean, qui pilotait les entractes, a aussi accompli du bon boulot. Entre la première et la deuxième période, Michel Bergeron a présenté son segment «sans filet» que l'on pourrait rebaptiser le «coin du Tigre», tant la formule s'apparente à celle de Don Cherry, sans les commentaires débiles, cependant.

Entre la deuxième et la troisième période, Paul Houde a livré son bulletin statistique très détaillé. On connaît l'homme pour sa passion des chiffres. Et il la communique très bien. Ça fait, par ailleurs, très drôle de voir les frères Paul et Pierre Houde l'un contre l'autre, chacun dans son camp.

Patrice Brisebois a connu un baptême plus difficile. Il criait inutilement à la caméra et s'enfargeait dans ses phrases. Mettons ça sur le compte de la nervosité. Rien à redire à propos du travail de Renaud Lavoie, un transfuge de RDS comme Félix Séguin.

On sent chez TVA Sports une volonté de faire «plus jeune et plus branché» que chez RDS. Clairement, l'inspiration de La super soirée LNH a été puisée du côté de la couverture du football de la NFL par les chaînes américaines, qui mettent toujours le paquet.

Le choix de la chanson qui rythmait les montages en a dit long sur les velléités de TVA Sports. Il s'agissait de Radioactive d'Imagine Dragons. Qu'est-ce que le chanteur répète ad nauseam dans le refrain? «Welcome to the new age, to the new age.» Bienvenue dans la nouvelle ère, une nouvelle ère qui s'annonce radioactive et tonitruante chez TVA Sports.

JE LÉVITE

Avec American Horror Story: Freak Show

Après la maison hantée, l'asile et le couvent, la quatrième saison de cette excellente télésérie d'épouvante nous catapulte dans un cirque des curiosités qui s'installe, en 1952, à Jupiter, en Floride. C'est plus flyé que jamais avec un personnage à deux têtes, une femme à barbe et un homme aux mains palmées. L'émission en version originale joue les mercredis à 22 h sur les ondes de FX Canada. Et c'est toujours aussi déroutant.

JE L'ÉVITE

Déjà le temps des Fêtes?

On voit des sapins et des décorations de Noël dans les pubs de Hyundai, avec Guillaume Lemay-Thivierge qui livre des pneus d'hiver. Il devrait y avoir une loi contre ça: pas de couronnes, de cannes en bonbon ou de Rois mages avant l'Halloween, doux Jésus. C'est cruel de nous transporter ainsi dans le froid.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer