| Commenter Commentaires (3)

Gardiens plus ou moins avertis

Maxim Martin apprendra aux deux plus vieux les... (Photo: fournie par Canal Vie)

Agrandir

Maxim Martin apprendra aux deux plus vieux les rudiments du baseball. Question d'acheter la paix, notre gardien sera généreux avec le chocolat même si cette friandise est interdite pour la journée!

Photo: fournie par Canal Vie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est un concept original fabriqué au Québec que la productrice Marie Brissette tentera de refiler sur le marché international. Et ça risque de bien se vendre.

Ça s'appelle Devine qui vient garder? et c'est franchement sympathique. Tous les mercredis à 20h, à partir du 8 octobre sur Canal Vie, une vedette québécoise atterrira dans une famille où tourbillonnent plusieurs enfants. L'artiste-nounou, souvent sans progéniture (comme Alex Perron) ou qui a peu d'expérience du gardiennage (Cathy Gauthier), devra s'assurer que tous les gamins retournent à leurs parents en un seul morceau.

Le premier à tenter l'expérience est l'humoriste Maxim Martin, 44 ans, déjà papa d'une adolescente de 13 ans, Livia. De son propre aveu, Maxim Martin n'a pas trop donné dans le changement de couches. Manque de bol, il débarque dans une maisonnée où grouillent quatre garçons, dont deux portent encore la Pampers!

Il se débrouille plutôt bien, Maxim Martin, sous le regard amusé des deux parents, qui l'espionnent à distance. Le sympathique humoriste s'attaque aux devoirs du plus vieux (10 ans), assiste au cours de danse de Luco, 2 ans, et enseigne les rudiments du baseball à toute la marmaille. Après son immersion, Maxim Martin se dira même prêt à redevenir papa.

Au fil des semaines, vous verrez Mahée Paiement, Brigitte Boisjoli et Georges Laraque se transformer en Mme Doubtfire d'un jour.

Autre nouveauté dans la programmation de Canal Vie: le jeu Me connais-tu?, piloté par l'humoriste Jérémy Demay et adapté d'un concept espagnol. Ça commence le mercredi 8 octobre à 20h30.

Sa baladant sur la Promenade Masson, au DIX30 ou dans le Vieux-Montréal, Jérémy Demay accoste des couples et les soumet à diverses épreuves pour vérifier s'ils peuvent deviner le cocktail préféré de leur conjoint ou estimer correctement son poids. S'ils passent à travers toutes les étapes, les couples empochent 500$.

On s'entend, le prix en jeu n'est pas énorme. C'est plutôt pour le plaisir que les participants embarquent dans Me connais-tu?. Certains défis sont très rigolos, comme celui où la concurrente doit reconnaître les mains qui lui massent le dos. D'autres, comme la devinette du bec sur la joue, tombent plutôt à plat. C'est un magazine qu'il est plus amusant de regarder à deux, question de vérifier l'étendue des petits détails associés à la personne assise à nos côtés.

Le pilote dans l'avion

TVA n'a pas mis de temps à redresser la trajectoire de sa téléréalité Vol 920, qui piquait du nez. L'émission du mardi soir disparaît des écrans radars. Celle du lundi demeure à la grille horaire, mais passe de 30 minutes à 1 heure, et débutera dorénavant à 19h. Le rendez-vous dominical ne bouge pas d'un poil.

«On regroupe dans une seule émission d'une heure le parcours et les épreuves de groupe des candidats. Ça sera plus facile de les suivre. Leur histoire se racontera mieux», explique la directrice de la programmation du Groupe TVA, Suzane Landry.

Et comment TVA réagit-il par rapport aux cotes d'écoute de Vol 920 qui ont perdu de l'altitude? «Environ 67% de l'auditoire de Vol 920 a moins de 55 ans. Ça veut dire que l'on rejoint les jeunes et les familles. En termes de contenu, nous sommes contents. On fait des ajustements, bien sûr, c'est un nouveau concept. C'est certain que l'on souhaite toujours le maximum de cotes d'écoute. Et pour ceux qui se posent la question, oui, il y a plusieurs couples qui se forment. La production est en avance de trois semaines sur la diffusion», enchaîne Suzane Landry.

MétéoMédia en HD

Depuis hier, la chaîne MétéoMédia se faufile en haute définition dans tous les foyers québécois connectés à Bell Télé (à la position 1105) et Vidéotron (au 620). Cogeco s'ajoutera sous peu et des discussions se déroulent toujours avec Telus.

La facture visuelle de la station a été revue et la présentation des informations à l'écran a été également repensée. MétéoMédia misera davantage sur ses deux têtes d'affiche, Réjean Ouimet et Patrick de Bellefeuille, qui y oeuvrent depuis sa mise en ondes, il y a 25 ans.

«Bell Fibe nous offre en HD depuis la mi-août, dans la région de Montréal. Vidéotron vient de s'ajouter. En étant dans les postes au-dessus du 600 chez Vidéotron, tout de suite après RDI, on espère que les gens vont nous redécouvrir», souligne le directeur de la programmation de MétéoMédia, Claude Sauvé.

Avec les données météo accessibles partout sur les appareils mobiles, les Québécois se branchent-ils toujours sur MétéoMédia? «Notre valeur ajoutée, c'est l'explication des phénomènes», précise Claude Sauvé.

Vous ne serez pas surpris d'apprendre que MétéoMédia enregistre ses meilleurs chiffres pendant les tempêtes de neige, les ouragans et les veilles d'orages violents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer