Le hockey compte, Christiane écope

Christiane Charette anime le 125, Marie-Anne, présenté le... (Photo: Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Christiane Charette anime le 125, Marie-Anne, présenté le dimanche soir à 21h sur les ondes de Télé-Québec.

Photo: Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Reposants et relaxants, les dimanches soirs de télé printanière? Pas un seul instant.

Entre la dernière partie du Canadien contre les Rangers à RDS et la réouverture du 125, Marie-Anne à Télé-Québec, les piles de la télécommande ont été vidées de leur jus. En parallèle, l'enregistreur a emmagasiné le téléfilm The Normal Heart de HBO, adapté de la pièce de théâtre de Larry Kramer sur les ravages du sida à New York au début des années 80, ainsi que la finale de la première moitié de la septième saison de Mad Men. Du bon stock à consommer plus tard.

Dimanche soir, ma stratégie de zapping se résumait à ceci: quand les voisins criaient, sifflaient ou hurlaient, c'était le temps d'abandonner Christiane Charette pendant quelques secondes pour attraper la reprise vidéo du dernier but à RDS. Puis, retour sur le plateau de la dame en noir.

Première observation? Le décor du 125, Marie-Anne est pas mal plus attrayant et agréable à l'oeil que celui, un brin broche à foin, de l'an passé. La nouvelle table centrale, qui évoque le dessus d'un piano à queue, permet à Christiane Charette de solliciter tous ses invités et de les faire interagir, peu importe leur emplacement en studio. Belle acquisition.

C'est un Louis-José Houde moins pétillant qu'à l'habitude, sans doute assommé par le décalage horaire, qui a baptisé le nouvel environnement de l'intervieweuse allumée. On sentait le populaire humoriste moins alerte et moins impliqué que lors de ses derniers passages au petit écran. Certaines de ses réponses brèves ont parfois laissé planer des silences inconfortables.

Le jeune romancier Édouard Louis, auteur d'En finir avec Eddy Bellegueule, a été très touchant dans ses confidences. On en aurait pris davantage. Plus le nombre de tabourets occupés augmentait autour de Christiane Charette, plus le 125, Marie-Anne gagnait du souffle. Voilà 90 minutes de télévision au contenu de qualité, qui deviendra un rendez-vous dominical, c'est certain.

Bien sûr, comme l'animatrice s'exécute en direct, la caméra a beaucoup bougé et quelques erreurs de réalisation ont embrouillé notre écoute, dont les petites lampes trop souvent en avant-plan. L'approche télévisuelle du 125, Marie-Anne est très brute comparativement à Tout le monde en parle, où le montage est hyper précis et retouché. Chacun son style.

Au fil d'arrivée, le Canadien de Montréal, applaudi par 1 926 000 téléspectateurs sur RDS, a complètement écrasé le 125, Marie-Anne, qui n'a attiré que 57 000 curieux. À la SRC, contre Christiane Charette, le Grand Rire a rallié 357 000 amateurs, et 373 000 personnes ont visionné le documentaire sur Lise Payette à TVA. À 20h, la première diffusion de Viens-tu faire un tour? de Michel Barrette a fait grimper les audimètres à 507 000 téléphages.

«Ça nous a fait mal, le Canadien, c'est ultra plate comme situation. Même nos films comme Pulp Fiction ont goûté à la médecine du hockey», constate la directrice générale des programmes de Télé-Québec, Dominique Chaloult.

Vengeance 3 cet automne

Les accros au luxueux feuilleton Vengeance, relayé par Radio-Canada les mardis à 20h, n'auront pas à patienter jusqu'au printemps prochain pour renouer avec Victoria, Nolan et Emily/Amanda. Selon mes informations, la SRC programmera Vengeance 3 cet automne dans la case du vendredi à 21h, une plage horaire occupée brièvement en 2013 par Anne-Marie Dussault et son magazine Après tout c'est vendredi.

C'est dans ce troisième chapitre de Vengeance, version française de Revenge du réseau ABC, qu'entre en scène la comédienne québécoise Karine Vanasse. Elle y campe Margaux LeMarchal, une mystérieuse femme d'affaires d'origine française qui s'apprête à lancer la version américaine du magazine Voulez. Oui, Karine Vanasse se doublera elle-même en français. La comédienne terminera les enregistrements à Paris la semaine prochaine. Excellente nouvelle.

Autre info intéressante: ABC a commandé une quatrième saison de Revenge, dans laquelle le personnage de Karine Vanasse héritera d'encore plus d'intrigues croustillantes.

Toujours dans la programmation du vendredi soir à Radio-Canada, l'espace libéré par la disparition du jeu Paquet voleur, à 19h, devrait être comblé par la diffusion de galas du Grand Rire de Québec. Le choc des générations (à l'automne) et C'est ma toune (à l'hiver) ne bougeront pas de leurs socles, bien boulonnés à 20h.

Le secteur des affaires publiques de la SRC, qui a notamment accouché de Zone libre et d'Une heure sur terre, perd ainsi 60 minutes de temps d'antenne en heure de grande écoute pour la prochaine saison. La SRC s'accordera un an pour concocter une nouvelle proposition qui respectera le cadre budgétaire plus serré imposé par le gouvernement fédéral. Nous devrions voir cette nouvelle émission d'affaires publiques en septembre 2015.

Ce détail de programmation peut sembler anodin, mais il ne l'est pas. Dans la grande tour, les secteurs de l'information et des variétés s'observent avec beaucoup de méfiance. Les gens de l'info s'insurgent contre l'envahissement des variétés dans la grille du diffuseur public. Les gens des variétés répliquent que ce sont leurs émissions qui rapportent le plus de recettes publicitaires et qui font vivre celles du secteur de l'information. Je caricature à peine.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer