| Commenter Commentaires (5)

Débrouillage printanier

AddikTV mettra en ondes la série québécoise Mensonges... (Photo: fournie par AddikTV)

Agrandir

AddikTV mettra en ondes la série québécoise Mensonges le jeudi 12 juin à 21h. Fanny Mallette et Éric Bruneau y jouent deux spécialistes de l'interrogatoire.

Photo: fournie par AddikTV

Destinées a fermé sa clinique, Trauma a débranché tous ses patients et le cowboy Yoan de La voix a expédié au plancher ses trois rivaux. S'agit-il de signes annonciateurs d'un peu de répit dans nos soirées télé du printemps? Peut-être pas.

Car à partir du 1er mai, TVA débrouille pendant trois semaines quatre de ses chaînes spécialisées, soit Casa, Moi & cie, AddikTV et Prise 2.

Moi & cie profite de ces «portes ouvertes» pour propulser (le 6 mai) le docuréalité Vive, qui s'articule autour de la vie et de la santé de Jacynthe René. La comédienne recevra dans sa vraie maison, en compagnie de ses vrais enfants, divers collaborateurs qui l'ont aidée, au fil des ans, à mener une existence plus équilibrée et zen.

Exercices de yoga, détox du corps, nettoyage de la bouche à l'huile, trucs de rangement et désencombrement de son environnement figurent au menu des épisodes à venir.

Moi & cie a aussi acheté Une Bryk à la fois, un docuréalité qui suit la designer américaine Danielle Bryk qui se lance en affaires tout en s'occupant de ses trois jeunes enfants. Ça commence le 5 mai.

Si vous regardez TLC régulièrement, vous connaissez la très accrocheuse production Sex Sent Me to the ER, qui a fracassé des records d'écoute. Elle passera en français sous le titre Le sexe m'a envoyé à l'urgence. Vous devinez le concept: on y reconstitue des histoires vécues de parties de jambes en l'air qui ont mal viré. Début le 5 mai.

Toujours chez TLC, Moi & cie a repêché La vie à 600 livres, version française de My 600-lb Life.

Pendant un an, l'équipe de l'émission a suivi huit Américains gravement obèses - un par épisode d'une heure - devant subir un pontage gastrique. Avant de passer sous le bistouri, un médecin leur impose un régime strict pour évaluer leur motivation. C'est très touchant et beaucoup moins racoleur que Qui perd gagne. Première diffusion le 5 mai.

Du côté de Casa, la production d'une nouvelle compétition culinaire, coanimée par Anne-Marie Withenshaw et le chef Chuck Hughes, a été confirmée hier midi.

Adaptée du format américain Knife Fight, l'émission À couteaux tirés opposera toutes les semaines deux chefs québécois bien connus, qui concocteront deux plats en 60 minutes avec des ingrédients révélés le jour même. Les tournages démarreront cet été au Garde-Manger, un des restaurants de Chuck Hughes dans le Vieux-Montréal. Vous verrez le résultat à la fin août. Rien n'a été confirmé hier, mais ça sent la fin du Guide Restos Voir à Évasion.

Dans Deck possible (jeu de mots ici), en ondes le 12 mai sur Casa, l'homme fort Hugo Girard supervisera différents projets d'améliorations extérieures de terrasses, de patios, de pavillons et même de cabanons. En raison de la non-existence du printemps et l'annulation de tournages sous la neige, la production a pris du retard, mais sera prête pour le lancement.

Chez Prise 2, on entame le 6 mai la présentation d'un classique de TVA, la série québécoise Au nom du père et du fils, qui franchissait la barre des 2 millions de téléspectateurs au printemps 1993. Curé pédophile, bon docteur et Biche pensive, tout y était.

Prise 2 repassera aussi, à partir du 9 mai, la série L'incroyable Hulk avec Lou Ferrigno. Les nostalgiques renoueront aussi le 5 mai avec Les routes du paradis mettant en vedette Michael Landon, le célèbre Charles Ingalls de La petite maison dans la prairie.

Finalement, AddikTV mettra en ondes la série québécoise Mensonges le jeudi 12 juin à 21h. Fanny Mallette et Éric Bruneau y jouent deux spécialistes de l'interrogatoire. C'est très bon.

La diffusion de l'excellente série américaine Motel Bates, sur l'enfance du psychopathe de Psycho, a commencé le 7 avril. Mais pendant le débrouillage, AddikTV repassera en rafale les quatre premiers épisodes de Motel Bates le vendredi 9 mai à 21h, question que vous puissiez vous raccrocher aux intrigues.

Réactions 50+

Je vous ai demandé hier si vous alliez regarder le Canal 50+, une chaîne en gestation qui ciblerait les téléspectateurs québécois de plus de 50 ans. Les réponses ont été diamétralement opposées.

«J'ai 70 ans, je suis scolarisée et j'aime apprendre pour continuer de me développer sur le plan intellectuel. Je ne veux pas que les cheveux gris soient plongés dans les insignifiances de la consommation, des téléromans à l'eau de rose ou des émissions uniquement centrées sur les amusements», écrit Marie-Diane R.

Autre réaction contre le lancement de Canal 50+: «J'ai 55 ans, si je regarde 10 heures de télé par semaine, tous médias confondus, c'est beau. Les gens de ma génération sont très actifs et encore loin de la retraite», note Céline B.

Diane R. y voit du positif: «Plusieurs émissions pour jeunes au début de leur vie personnelle, familiale ou professionnelle ne m'intéressent pas beaucoup. C'est une avenue intéressante. De toute façon, les autres canaux seront toujours actifs.»

Par ailleurs, j'ai écrit hier que l'une des trois personnes derrière Canal 50+, Robert Leblond, avait fondé Hebdo Floride. C'est inexact. La publication a été créée en 2010 par Nadia Peiellon (la réalisatrice de René Homier-Roy au 95,1 FM) ainsi que son conjoint Éric-Olivier Dallard, ancien rédacteur en chef de Voir Outaouais. Robert Leblond en a été le rédacteur en chef pendant trois ans.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer