| Commenter Commentaires (6)

Dans l'oeil des dragons

L'hécatombe se poursuivra dans la quatrième saison du Trône... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

L'hécatombe se poursuivra dans la quatrième saison du Trône de fer, qui redémarre dimanche à 21 h sur les ondes de HBO Canada.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

Les méchants meurent rarement dans Game of Thrones (Le trône de fer). Les bons, par contre, on leur tranche la gorge, on les décapite et on les éventre avec un plaisir sadique inquiétant.

Les Lannister commettent les pitres atrocités? Bah, ils survivront. Le très noble Ned Stark croit à l'honneur et au courage? Couic! Il n'y a pas de justice sur le continent de Westeros, à part celle des hommes. Je frissonne encore de terreur en repensant (avertissement: détails fâchants à venir) aux «noces pourpres» de la troisième année du Trône de fer, où la famille Stark a été massacrée avec une violence choquante.

Les courageux qui ont lu les épais bouquins de «fantasy» signés George R. R. Martin servant de canevas à cette extraordinaire et complexe télésérie savaient qu'un tel revirement ensanglanté se pointait à la forteresse du vieux dément Walder Frey. La majorité des téléspectateurs, non. C'était du jamais vu, en télévision, de trucider autant de personnages aimés du public d'un seul coup. Ça frappe l'imaginaire.

L'hécatombe se poursuivra dans la quatrième saison du Trône de fer, qui redémarre dimanche à 21 h sur les ondes de HBO Canada. La voix de TVA et Tout le monde en parle de Radio-Canada attendront, car les retrouvailles avec la peroxydée Daenerys Targaryen et ses trois dragons, devenus grands, s'annoncent épiques.

Tous les papiers pondus aux États-Unis sur ce retour hyper attendu insistent sur le degré encore plus élevé de noirceur dans les intrigues, qui s'éparpillent entre Hautjardin, Winterfell, les îles de Fer et Castral Roc. Plus de rage, plus de vengeance et plus de guerres de pouvoir, ça donne de la foutue bonne télévision.

Ne vous laissez pas décourager par l'aspect médiévalo-elfique (au secours!) de ce produit télévisuel de grande qualité. Le trône de fer, c'est House of Cards et Downton Abbey dans un monde imaginaire peuplé d'eunuques, de prostituées, de marcheurs blancs, de cavaliers nomades et de loups géants. C'est captivant.

Et il est tout à fait normal de mélanger des noms comme Tywin, Tyrion et Tyrell ou de s'y perdre devant l'abondance de familles et de maisons ancestrales qui s'arrachent à coups d'épée ce fameux trône de fer, planté à Port-Réal, King's Landing, dans la version anglaise. La matière scénaristique est dense, mais ô combien riche.

La distribution de cette télésérie est la plus imposante de tout ce qui passe à la télévision présentement. Aux dernières nouvelles, elle comptait 29 premiers rôles. Les esprits chagrins qui pensent que la télé abrutit n'ont jamais tenté de démêler les histoires labyrinthiques du Trône de fer ou de dessiner le graphique de toutes les relations - incestueuses ou non - unissant les personnages. Il y a de quoi écrire un mémoire de maîtrise. D'ailleurs, plusieurs sites web publient des cartes détaillées de qui fait quoi dans l'émission, et ça fait toujours un bien fou de s'y rafraîchir la mémoire.

Barack Obama est un fan fini de la série et ses deux créateurs lui envoient en primeur tous les épisodes avant même que HBO ne les catapulte en ondes. Être président des États-Unis comporte quelques avantages sympathiques, quand même.

À 6 millions l'épisode, Le trône de fer ne lésine pas sur les costumes, le nombre de figurants ou les lieux de tournage exotiques. Visuellement, c'est un petit bijou.

La quatrième saison a pour slogan: «Tous les hommes doivent mourir». Rien pour nous rassurer. Aurons-nous droit à un autre carnage au mariage du roi Joffrey Baratheon et de l'intrigante Margaery Tyrell?

Personnellement, j'ai vraiment hâte que le «bâtard» Jon Snow fasse payer les meurtriers de son père Ned, de sa belle-mère Catelyn et de son frère Robb. Enlevez-lui sa fourrure et remettez-lui une armure, seigneur! À quand la réunion avec ses soeurs Arya et Sansa? Ça traîne.

Comme le rapporte le dernier numéro du magazine Vanity Fair, Le trône de fer se dirige vers un mur encore plus haut que celui érigé dans la télésérie. L'auteur George R. R. Martin, 65 ans, n'a pas encore terminé la rédaction du sixième livre (sur sept) de sa saga. Après la diffusion de la cinquième saison au printemps 2015, la série télé de HBO aura extrait le jus de tous les romans déjà publiés. Oups.

La quatrième saison du Trône de fer débarquera à Super Écran au début du mois d'août, tandis que la chaîne AddikTV de TVA relaie présentement la deuxième saison. Bonus: les trois premiers chapitres sont disponibles en DVD, en français et en anglais. Pour tous ceux qui voudraient embarquer dans cette formidable épopée. Il n'est jamais trop tard.

JE LÉVITE

Avec les 10 ans de Mean Girls

Sorti en avril 2004 et écrit par la brillante Tina Fey, ce film d'ados très intelligent a bien vieilli et nous rappelle la belle époque où Lindsay Lohan était encore une actrice et non une bête de cirque usée par un mode de vie malsain.

JE L'ÉVITE

L'omniprésence publicitaire de Shakira

La belle chanteuse colombienne se brasse le bedon pour les yogourts Activia de Danone. La belle chanteuse colombienne flashe ses rangées de dents perlées pour le dentifrice Crest 3D White. Prochaine étape: la belle chanteuse colombienne fredonne la fameuse ritournelle des résidences Soleil, soleil, soleil?




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer