| Commenter Commentaires (18)

Ici les ratés de Tou.tv

Radio-Canada se laisse encore quelques semaines avant de... (Photo: fournie par Radio-Canada)

Agrandir

Radio-Canada se laisse encore quelques semaines avant de sceller le sort des scénaristes Patrick Bouchard (Vincent-Guillaume Otis) et Denis Rondeau (François Létourneau).

Photo: fournie par Radio-Canada

La nouvelle version de Tout.tv, propulsée par Radio-Canada la semaine dernière, vous déplaît royalement, si je me fie aux courriels enflammés qui s'empilent dans ma boîte électronique, toujours sur le point de dépasser sa capacité limite.

Voici vos doléances, en rafale. L'application ferme toute seule, les vidéos se rechargent sans préavis, la roulette tourne trop souvent dans le vide, le message «une erreur s'est produite» gâche l'écoute des séries, la nouvelle interface est laide, ça bloque à répétition, impossible d'enfiler les épisodes à la chaîne «comme dans le bon vieux temps» et les séries marquées d'une clé (grrr!) ne sont accessibles qu'aux clients payants de l'offre Extra.

Désirant réinitialiser leur mot de passe, plusieurs utilisateurs de Tou.tv ont également reçu un courriel automatisé bourré de fautes. Extrait: «Une fois que êtes connecté usant votre nouveau mot de passe, votre vieux mot de passe cessera de travailler.» On croirait entendre le personnage de Paidge Beaulieu dans SNL Québec.

Bref, la frustration gronde. Avec raison. La direction de Tou.tv a aussi constaté des anomalies et a réuni une cellule de soutien pour corriger les bogues et «stabiliser la plateforme». Comme c'est indiqué dans le coin supérieur gauche de l'écran, Tou.TV fonctionne présentement en mode bêta, «ce qui signifie qu'elle est en phase d'amélioration constante», nous dit-on chez Tou.tv.

Une première mise à jour pour les appareils d'Apple a été lancée cette semaine et une deuxième, pour l'environnement Android, sera prête aujourd'hui. Il faudra donc prendre notre mal en patience pour les prochains jours, le temps d'ajuster la machine.

Rideau sur Série noire

Avertissement: les paragraphes qui suivent contiennent des détails compromettants sur la finale de Série noire, diffusée lundi soir à Radio-Canada. Nous préférons vous en avertir.

Première chose: la SRC ne prendra pas de décision prochainement à propos de la production - ou pas - d'une deuxième saison de cette oeuvre originale signée François Létourneau et Jean-François Rivard. Comme Série noire n'était pas prévue dans la grille de programmation de 2014-2015, Radio-Canada se laisse encore quelques semaines avant de sceller le sort des scénaristes Patrick Bouchard (Vincent-Guillaume Otis) et Denis Rondeau (François Létourneau).

Lundi soir, toutes les intrigues en suspens ont été bouclées. Charlène (Anne-Élisabeth Bossé) a montré son vrai visage, le meurtrier du gangster-gynécologue Bruno (Martin Drainville) a été pincé, Claudio (Hugo Dubé) a été épinglé par l'inspecteur Perez, Marc Arcand (Marc Beaupré) a obtenu le retour de son personnage dans le téléroman, et la critique télé Anne-Sophie Laverdière (Karen Elkin) a même encensé la sortie du coffret DVD de La loi de la justice. C'est vrai qu'une arme semi-automatique, ça convainc à peu près n'importe qui de changer son fusil d'épaule.

Reste que Denis et Patrick, maintenant tous deux célibataires, n'ont pas complété l'écriture de la deuxième saison de La loi de la justice. La porte n'est donc pas fermée à un autre chapitre.

Dans les dernières minutes de l'épisode, les deux jeunes femmes qui chantaient au bar étaient la comédienne de SNL Québec, Virginie Fortin, ainsi que sa soeur Corinne (les deux filles du comédien Bernard Fortin), qui font partie du groupe de musique Which is Which.

Ce dernier épisode de Série noire a été vu en direct par 356 000 personnes, contre 1 081 000 pour Testé sur des humains à TVA.

Nineteen-two, deuxième partie

Ça semble peu, du point de vue du Québec francophone: 190 000 téléspectateurs ont regardé, en moyenne, chacun des épisodes de 19-2 en anglais sur la chaîne Bravo. Pourtant, le remake anglophone de 19-2 a été la troisième émission la plus populaire de Bravo cet hiver, derrière les productions américaines Dallas et Perception.

Ce succès a débouché sur l'annonce de la production du deuxième volet de la télésérie policière conçue au Québec. «On a dépassé Homeland. C'est majeur», se réjouit le producteur de 19-2, Jocelyn Deschênes de la boîte Sphère Média.

Le réalisateur Podz se réinstallera derrière la caméra, mais uniquement pour le premier épisode, qui comprend la fameuse scène ininterrompue de 13 minutes de la fusillade dans l'école secondaire. Louis Choquette et Érik Canuel se partageront les neuf autres épisodes à réaliser, comme ils l'ont fait pendant la première saison.

La rumeur a longtemps couru que Podz ait été froissé d'avoir été écarté du remake anglophone, lui qui a façonné tout l'univers visuel de Nick Berrof et Ben Chartier. Personne n'a voulu commenter cet aspect hier.

La deuxième saison de 19-2 en anglais ne reprendra pas, plan par plan, le canevas de la production originale. «Nous allons plus voler de nos propres ailes. Nous allons développer davantage l'histoire de la taupe, de même que les relations entre les personnages féminins», détaille le producteur Jocelyn Deschênes.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer