| Commenter Commentaires (7)

Bye-bye Birgitte et Borgen

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lundi, les amis. Lundi soir. Il s'agit de la réponse à la question qui m'a le plus été posée depuis environ six mois: à quand, monsieur le chroniqueur, le retour de l'excellente série Borgen sur les ondes d'ARTV?

Commencez tranquillement à préparer votre deuil, chers téléspectateurs friands de télévision scandinave raffinée, car ces 10 épisodes de Borgen 3 boucleront de façon définitive les aventures politico-médiatiques de notre idéaliste préférée Birgitte Nyborg. Cette minisérie danoise, conçue comme une trilogie, a en effet été arrêtée pour de bon par son créateur Adam Price.

C'est hyper dommage. Comme plusieurs collègues au journal, je pouvais aussi frôler l'évanouissement à la seule évocation du nom de la ville de Copenhague. Et en matière de télévision intelligente et sophistiquée, Borgen se classe très haut dans ce palmarès convoité.

Cet ultime tour de piste (lundi à 22h sur ARTV) ne décevra pas les fans de la première heure. On y renoue avec la charismatique Birgitte Nyborg deux ans et demi après sa défaite aux dernières élections anticipées, battue par la droite de Lars Hesselboe.

Retirée de la vie politique, Birgitte donne maintenant, tel un Bill Clinton en version viking, des conférences dans les milieux financiers, et son nouvel emploi au sein d'une grosse firme privée lui permet de multiplier les sauts de puce entre Hong Kong et son magnifique penthouse de Copenhague (ah, Copenhague, paradis du bobo-écolo-chic).

Le coeur de l'ancienne première ministre n'est pas libre. Il lui a été volé par un séduisant architecte britannique, Jeremy. Birgitte gagne beaucoup d'argent et se la joue pas mal plus glam qu'avant.

Mais où se terre donc la politicienne bien intentionnée et assoiffée de justice sociale que nous avons tant aimée? Du calme. Elle n'est pas très loin.

Vous devinez sans doute que la Birgitte combative des premiers jours ressurgira rapidement, alarmée par le virage à droite négocié par son ancien parti de centre. Birgitte désire servir les électeurs danois de nouveau, mais empruntera une voie particulièrement cahoteuse pour s'y rendre.

En parallèle des tractations politiques, Borgen montre avec beaucoup de réalisme - pas mal plus que The Newsroom, mettons - tout ce qui grouille derrière les caméras de la télévision publique. Un nouveau directeur des programmes, le jeune et ambitieux Alex Hjort, débarque chez TV1 et juge que les nombreuses émissions d'information de la chaîne ne récoltent pas assez audience pour ce qu'elles coûtent. Alex dégommera-t-il Torben Friss, rédacteur en chef très vieille école de TV1 qui, lui, se soucie très peu des cotes d'écoute?

Les questions de l'intérêt public versus la santé financière de la station - un débat qui s'apparente beaucoup à ce qui se déroule présentement au sein de Radio-Canada - causeront de nombreuses frictions entre ces deux coqs-là.

L'autre héroïne féminine de Borgen, la présentatrice vedette Katrine Fonsmark, est maintenant maman du petit blondinet Gustav. Kasper Juul, ex-spin doctor de Birgitte Nyborg recyclé en Jean Lapierre de la télévision publique, et elle ne forment plus un couple, quoique la flamme ne semble pas éteinte complètement. La conciliation travail-famille ne sera pas de tout repos pour Katrine, malgré l'aide fournie par sa mère.

N'allez pas croire que je viens de vous brûler, comme ça, toute la trame de Borgen 3. Vous apprendrez ces détails dans les premières minutes du premier épisode. Je me tais pour la suite des rebondissements. Il y en aura plusieurs, dont un terrible pour Birgitte Nyborg et ses enfants.

Contrairement à la flopée de séries noires manufacturées en Scandinavie, plus lugubres les unes que les autres, Borgen est teintée d'un optimisme réjouissant et la nordicité n'y rime pas avec criminalité. Ça fait du bien.

Borgen donne vraiment le goût de déménager au Danemark, de troquer son auto contre un vélo, de se meubler en Arne Jacobsen et de ne subsister qu'aux smorrebrod.

En terminant, je vous ai vanté jeudi les mérites de la magnifique minisérie policière True Detective de HBO. Sachez que Super Écran en amorcera la diffusion en français le mardi 6 mai à 20h. Skal! comme on dirait à Copenhague.

JE LÉVITE: L'application Sotchi 2014 pour iPhone et Android

Vous ne pouvez pas suivre les Jeux olympiques au boulot? Téléchargez l'application pour téléphone intelligent conçue par l'équipe de Radio-Canada. Vous y dénicherez facilement les derniers résultats, le classement des médailles, les vidéos à voir absolument et l'horaire télé des épreuves. Vraiment, c'est extrêmement pratique.

JE L'ÉVITE: Le contenu de Bons baisers de Sotchi

Rien à dire contre l'animation de France Beaudoin et de Dany Dubé. Par contre, c'est entre 19h et 21h que la majorité d'entre nous ont le temps de rattraper tous les exploits de la délégation canadienne. Nous voulons donc voir des compétitions ou des épreuves et pas nécessairement des athlètes (ou leur famille) qui nous racontent leurs émotions de la journée. Moins de bla-bla, s'il vous plaît.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer