Hiver de force

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pense enregistreur, Hugo. Pense enregistreur. Il le faudra bien pendant les prochains mois, car la saison hivernale de télévision québécoise s'annonce, comme un cronut de (tellement) 2013, riche et bourrative.

À peu près toutes les séries de fiction reprennent l'antenne cette semaine, dont Unité 9, Yamaska, Mémoires vives, Destinées et O'. La longue bande-annonce d'Unité 9, où la révolte gronde, montre la prise de contrôle de la cour intérieure et du trafic de la drogue par les détenues ainsi que l'arrivée à Lietteville d'une prisonnière «maganée», que campera l'excellente Danielle Proulx. Bien hâte de voir ça. Espérons aussi que le dossier de la cantine se réglera enfin.

Après l'affrontement entre La galère et Toute la vérité les lundis à 21h, place à celui entre Les jeunes loups et Série noire cet hiver. Deux produits qui visent deux clientèles complètement différentes. À TVA, le nouveau bébé de Réjean Tremblay s'adresse à l'audience la plus vaste possible: c'est tonitruant et expressément fabriqué pour plaire au premier coup d'oeil.

À Radio-Canada, la dernière création des deux Invincibles (François Létourneau et Jean-François Rivard) est plus raffinée, plus subtile, et séduira les fans de produits plus nichés comme Tout sur moi ou, bien évidemment, Les invincibles.

Les mercredis à 20h, ce sera Fort Boyard contre Les enfants de la télé. Autre tentative de TVA pour détrôner la reine de Radio-Canada, Véronique Cloutier. Occupation double y a échoué à l'automne. Le père Fouras et Félindra réussiront-ils à expédier Véro et Antoine au tapis?

À 21h, toujours les mercredis, les chirurgiens dopés à l'adrénaline de Fabienne Larouche opéreront en même temps que Les beaux malaises de Martin Matte et la suite de la comédie Un sur 2. Aveu: j'ai complètement décroché d'Un sur 2 à l'automne. L'intérêt n'y est plus. Ni le charme du début. Quand c'est rendu que Bernard Landry y fait des apparitions, ça ne va plus. Je vous reparle en détail des Beaux malaises mardi. Mon feeling est bon.

Fans de La voix (il y en a eu plus de 2 millions l'an passé), les auditions à l'aveugle débutent le dimanche 19 janvier à TVA. J'espère que les trois nouveaux coachs comprendront mieux les règlements que Jean-Pierre Ferland, qui a eu l'air dans les vapes pendant presque tous les épisodes en 2013.

La comédie Ces gars-là de V, mettant en vedette Sugar Sammy et Simon-Olivier Fecteau, ne décollera que dans la semaine du 24 février. Tout comme L'amour est dans le pré (27 février). C'est loin, tout ça.

Le talk-show d'Éric Salvail ne reprend les ondes que le lundi 20 janvier à 22h. La chaîne V, qui a ressorti son vieux stock pour boucher des trous dans sa grille des vacances, fidéliserait davantage son public en offrant de la programmation originale plus qu'une semaine sur deux. On jase, là.

Bonne nouvelle pour les amateurs de séries américaines: V a acheté The Following, rebaptisée Les disciples, et programmé cette haletante chasse au tueur en série les mercredis à 21h. C'est très bien fait, mais enrobé d'une violence très explicite que l'on voit plus sur les chaînes câblées que sur les grands réseaux traditionnels. Début: 22 janvier. Le feuilleton d'ABC Nashville ne prendra l'affiche sur V qu'au début du mois de mars.

Télé-Québec a déjà mis à feu plusieurs de ses nouveautés comme Ça vaut le coût, Subito texto et The Bridge, série policière intelligente plombée par quelques défauts. Encore ici, et c'est une mode présentement chez les créateurs de télévision, l'héroïne de The Bridge est une agente complexe, tourmentée et souffrant d'un désordre psychologique comme Carrie dans Homeland ou Sarah dans The Killing. Ça commence à sentir le cliché que cette flopée d'antihéroïnes atypiques.

Faudra patienter jusqu'au 8 février pour assister à la première présentation de SNL Québec avec Louis-José Houde comme maître de cérémonie. La pression est forte sur Télé-Québec pour que ce projet emballant fonctionne.

Hier soir, l'émission C'est ma toune, digne héritière de La fureur, a fait ses premiers pas en direct à Radio-Canada. Les gars des vues de Télé-Québec, alias Les Satiriques, ont aussi lancé leur première saison hier.

Quant à la troisième saison de Downton Abbey, elle redémarre le 1er mars à la SRC et Broadchurch vous captivera, j'en suis certain, à partir du 28 février, toujours à Radio-Canada.

N'hésitez pas à me faire part de vos observations, chers lecteurs téléphages. Car il y a de quoi s'empiffrer jusqu'au printemps.

Je lévite

Avec le gala des Golden Globes. C'est ce soir à 20h sur CTV et c'est encore animé par les formidables Tina Fey et Amy Poehler. Je croise les doigts pour les excellents films 12 Years a Slave, American Hustle et Inside Llewyn Davis, pour Sandra Bullock (Gravity) et Cate Blanchett (Blue Jasmine), ainsi que pour les séries Downton Abbey et American Horror Story: Coven.

Je l'évite

La longueur de The Wolf of Wall Street. À près de trois heures, ce film de Martin Scorsese s'étire inutilement. Plusieurs bouts, dont les répétitifs discours de motivation de Jordan Belfort (magistral Leonardo DiCaprio), auraient facilement pu être raccourcis sans que la qualité de cette excellente production ne soit compromise. Quand on regarde sa montre pendant la projection d'un film, c'est toujours signe que quelque chose cloche.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer