| Commenter Commentaires (48)

15 classiques à voir absolument

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Comme dans toute bonne bibliothèque où s'alignent de précieux livres en papier (si, si, ça existe encore), une collection de téléséries doit comprendre des morceaux intemporels qu'il faut ab-so-lu-ment avoir vus. Voici quelques-uns des nouveaux classiques de la télé américaine, sans ordre précis, qui ont commencé à éclore vers la fin des années 90, soit le nouvel âge d'or du petit écran. Amis de l'Office québécois de la langue française (OQLF), ne ruez pas dans les brancards tout de suite. Il y aura à un moment donné un palmarès similaire, mais 100% québécois. Ça vous va?

1. Les Soprano

En matière de qualité et de densité, impossible de battre cette oeuvre mafieuse peuplée de personnages fascinants. Et il n'est jamais trop tard pour y plonger et découvrir, avec horreur, tous les looks - et l'accent - de riche banlieusarde de Carmela Soprano.

2. Six pieds sous terre

Le générique d'ouverture est superbe. La scène finale, tout autant. Les personnages, dont ceux de la mère Ruth et de sa fille Claire, y sont complexes, torturés, mais finissent par s'épanouir au fil des cinq saisons. La mort leur va extrêmement bien. À voir et revoir.

3. 24 heures chrono

Jack Bauer a non seulement sauvé les États-Unis 231 fois de l'anéantissement, il a aussi révolutionné la façon dont nous consommons la télévision. En rafale. Tout de suite. Sans attendre. Merci, Jack, pour toutes ces nuits blanches consacrées à débusquer la taupe.

4. Friends

La meilleure sitcom - et de loin - des années 90 et 2000. Comment oublier les sympathiques Ross, Chandler, Monica, Rachel, Joey et Phoebe? Je dévore encore avec appétit les reprises en buvant mon café filtre dans une tasse géante tout en chantant «smelly cat, smelly cat».

5. Homeland

C'est le nouveau 24 heures chrono de 2011, en plus intelligent, en moins manichéen. Les deux héros nagent dans le gris et nous font constamment douter: qui est le bon et qui est le méchant dans l'histoire? Carrie est peut-être folle, mais elle a rarement tort. Go Carrie!

6. Sur écoute (The Wire)

On met du temps avant d'embarquer dans cette série lente, au rythme moins haletant que ses consoeurs. Une fois que l'intrigue hyperréaliste nous aspire, on en ressort avec une furieuse envie d'infiltrer le monde interlope de Baltimore et de parler avec un accent urbain incompréhensible. A'ight.

7. Perdus

Que de temps investi à essayer de décortiquer le moindre détail qui tapissait cette île mystérieuse. La conclusion a été super décevante, mais le voyage pour s'y rendre a été fantastique. Dans tous les sens du terme.

8. Arrested Development

Difficile de faire plus flyé et absurde que cette comédie-là. Disparue depuis sept ans, la famille Bluth, pour laquelle l'adjectif dysfonctionnel a été inventé, ressuscite ce mois-ci sur Netflix. Mes personnages préférés? Lucille, Tobias, Buster et Lindsay.

9. Dexter

Il déchiquète, décapite et dépèce, mais on l'aime quand même notre doux - et roux - Dexter, capable de rugir quand vient le temps de jouer aux justiciers. Les images de Miami qui y défilent donnent le goût de se pousser à South Beach, sur un coup de tête.

10. True Blood

Oui, Sookie nous énerve. Oui, sa romance compliquée avec Bill tape sur les nerfs. Mais il faut regarder pour les autres personnages: Eric, Tara, Lafayette et Pam. Eux sont divertissants.

11. Mad Men

Quatre mots: Peggy Olson et Joan Harris. Deux personnages féminins sous-exploités et tout aussi intéressants à suivre que Don Draper, qui ne cesse de répéter les mêmes erreurs du passé. Moins de Betty, plus de Peggy. C'est dit.

12. Sexe à New York

Comment ne pas aimer des filles bien habillées, qui jasent de sexe, qui vivent au-dessus de leurs moyens et dont l'activité principale consiste à bruncher bien habillées?

13. Le trône de fer

Mon obsession totale du moment. Quelqu'un finira-t-il par remettre le petit roi Joffrey à sa place? Et Jon Snow, pourrait-on le décongeler pour la troisième saison, S.V.P.? Merci.

14. Downton Abbey

Une série d'époque qui a révolutionné le genre avec son côté roman-savon et son rythme accéléré. Une splendeur de costumes extravagants et de salons rococo.

15. Weeds

J'adore l'humour non politically correct de cette série. Je l'inclus, parce que si je ne le fais pas, Pierre Foglia, «talifan» de Mary-Louise Parker, va me forcer à faire du vélo avec lui dans le Vermont en me récitant du Annie Ernaux. Non, merci.

Je lévite

Avec La première chose qu'on regarde de Grégoire Delacourt

Les littéraires le trouvent quétaine et matante. Plaisir coupable: j'aime bien la plume trempée dans la bonne humeur de cet écrivain français. C'est léger. C'est douillet. Et ça raconte l'histoire d'un garagiste «ordinaire» de 20 ans dont la vie bascule quand Scarlett Johansson cogne à sa porte.

Je l'évite

Le français dans Mad Men 6

Comment une série qui prend un soin maniaque des détails n'arrive-t-elle pas à faire parler ses personnages en français potable? Encore cette année, la mère «canadienne-française» de Megan, jouée par Julia Ormond, est une vraie honte. On ne comprend pas un traître mot de ce qu'elle baragouine dans notre langue. Pitoyable.

Partager

publicité

Commentaires (48)
    • Et Boardwalk Empire?

    • Seinfeld est étrangement absent. Cette série, qui portait et traitait de rien, a eu une influence immense aux USA. Rien n'était tabou. Comme plusieurs l'ont souligné, Breaking Bad est un MUST, tout comme Shameless. Dead like me, par son originalité, est aussi digne de mention. Les deux premières saisons de True Blood étaient fantastiques et la série aurait dû s'y arrêter.

    • Deux séries qui plairaient sûrement à M. Foglia et à tous ceux qui aiment la télévision un brin baveuse et dérangeante : The big C. Une série brillante et drôle sur le cancer et éventuellement la mort. Faire rire avec la maladie et la mort, c'est déjà subversif en soi. Ai-je dit que c'est aussi extrêmement touchant et que l'actrice principale risque de reléguer Mary-Louise Parker au second plan dans le coeur de mon chroniqueur préféré.
      Pour des raisons totalement différentes (mais pas tant que ça...) il faut découvrir Shameless. Je parle de l'adaptation américaine de la série britannique. Un humour tordu et totalement crade. Un regard sur l'Amérique des paumés, des gagne-petit, des ivrognes et des magouilleurs. Les bougon et Weeds, c'est des enfants de c?ur à côté de cette chronique à la Bukowski.
      Et tiens, je vous en suggère une autre simplement pour se bidonner : Modern Family. La sitcom la plus drôle des 5 dernières années.

    • Et que penser de «Zorro», «Perdus dans l'espace», «Les sentinelles de l'air»? ;-)

    • Quant à Game of Thrones, il n'est pas compliqué de savoir ce qui va arriver à Joffrey, compte tenu que la 3e saison (en cours) et la 4e (à venir) sont basées sur A Storm of Swords, livre publié en 2000 ;) N'allez donc pas sur le Wikia de la série si vous ne voulez pas vous "spoiler" :p
      D'ailleurs, les 4e et 5e livres sont déjà publiés ! Les 6e et 7e livres seront éventuellement publiés, mais d'après moi il va y avoir un méchant "gap" à un moment donné vu le rythme de sortie des livres (le 4e en 2005, le 5e en 2011)!

    • C'est fascinant de voir que les gens lisent, mais ne comprennent pas ce qu'ils lisent. Est-ce que monsieur Dumas a écrit, voici 15 classiques absolus de tous les temps ? Non, il a écrit : Voici quelques-uns des nouveaux classiques de la télé américaine, sans ordre précis, qui ont commencé à éclore vers la fin des années 90, soit le nouvel âge d'or du petit écran.
      Soulignons les mots importants : NOUVEAUX classiques , vers la FIN des années 1990, NOUVEL âge d'or.
      Donc, The Prisoner (une série culte) ou encore Twin Peaks n'ont rien à faire dans cette liste.
      Bien sûr, le titre aurait dû être : 15 nouveaux classiques à voir absolument.
      Je soulève les mêmes questions pertinentes : Homeland, un classique après seulement deux saisons ? True Blood qui s'étiole de saison en saison ? Sex and the City ? Ces trois séries doivent être détrônées par Breaking Bad, série qui devrait peut-être remplacée Weeds qui n'est pas dans le même ton évidemment.
      Les listes existent pour en débattre.

    • In Treatment. Personne n'en parle?

    • Je suis d'accord avec la majorité de vos choix mais où sont Oz, Twin Peaks, Le Prisonnier et The Kingdom?
      Je le demande, où sont-ils?
      24 heures chrono (bonne recette originale mais trop déclinée et diluée en suite, suite et re-suite)
      True Blood (vraiment!)

    • Totalement d'accord avec tout le monde que Seinfeld devrait absolument être sur la liste au lieu de Friends. Même chose pour Breaking Bad. Par contre, The Walking Dead est hautement surévalué à mon avis, vaut mieux lire la bande dessinée.

    • Il manque définitivement Prison Break et Walking Dead dans le top 10 !

    • Que de belles séries! De la quantité, de la variété, de la richesse .... mais j'ai envie de faire un peu "cucu" et de vous dire "Thornbirds" (Les oiseaux se cachent pour mourir) et "Shogun". Ouais ... ça fait un bail!

    • Minuit le soir est, sans être chauvin, la meilleure série que j'aie vu (je n'ai pas tout vu, mais j'ai vu la plupart des séries dans la liste)
      Question; pourquoi la proximité des personnages et la tension émotionelle propres au séries québécoise (Minuit et 19-2 par exemple) semblent réellement difficile à retrouver ailleurs?
      Suis-je le seul à penser cela?

    • Mauvaise nouvelle pour vous ma gang de flo. La télé existait bien avant les années 80.
      LE PRISONNIER est LA meilleure télésérie AU MONDE! Série culte a part de t'ça...

    • Pour ce qui est de Mad Men, vous avez tout à fait raison M. Dumas. Lorsque j'entend parler Julia Ormond dans son dialecte pseudo-français avec la bouche molle, je serre les dents et frustre à tout coup.
      Maintenant explquez-moi SVP pourquoi Breaking Bad a été ignoré?!

    • Fringe, excellente série de science fiction sous estimé!! How I met you're mother qui est selon moi supérieur à Friends et Seinfeld meilleur sitcom des années 90!!!

    • "Classiques"? Alors qu'aucune de ces séries ne remonte à plus de dix ou quinze ans? C'est être intentionnellement myope. Allez, nommez-nous quelques séries classiques des années 50 à 80, j'en ai assez de l'instantané, du jetable, de l'éphémère qu'on méprend pour le durable, pour le "classique". Juste du côté britannique, j'ai en tête, facilement, une quinzaine de séries qui méritent leur inclusion à la place de "Downton Abbey" -- en restant seulement sur le même thème, je pense a "Brideshead Revisited", "Upstairs, Downstairs" du côté sérieux, et "Jeeves

    • Il est trop tôt pour appeler certaines séries comme Mad Men, True Blood, Dexter ou Game of Thrones des "classiques" malgré leur évidente qualité.

    • Un petit détail : les images de Miami qui défilent dans Dexter ne sont pas des images de Miami puisque la série est tournée à Los Angeles.

    • Je n'ai jamais pu accrocher à Friends. Des acteurs souvent moyens, des personnages parfois insipides, et un trop grand nombre de "principaux". Seinfield est bien meilleur.

    • Bien d'accord avec plusieurs commentaire. Vous avez oubliez Walter White, d'ailleurs j'attend comme plusieurs autres la finale. De plus Seinfeld et TWO AND A HALF MEN passe facilement devant Friends, même que Seinfeld est sans contre dit la meilleur sitcom de tout les temps.
      Pierre Dauphinais

    • Il manque Seinfeld, Breaking Bad et Walking Dead. Et même si j'ai bien aimé Friends à une autre époque, cette série ne fait pas le poids face aux autres et vieillis très mal. De toute façon, rien ne peut battre The Wire...surtout avec ce qui se passe au Québec en ce moment...

    • Curb your enthusiasm!

    • Grey's Anatomy........

    • Rien sur Twin Peaks de David Lynch???

    • @maximasce (07h47) :
      ER, en effet, justement jusqu'au décès du Dr Greene. Après ça, les tentatives d'imposer un nouveau personnage aussi fort n'ont jamais marché. J'ai encore sur cassette tous les épisodes à partir de son opération au cerveau "à froid" jusqu'à son "I'm gonna fix Rachel" et son enterrement. J'ai gardé un de mes lecteurs VHS exprès pour les revoir, ainsi que la série complète de West Wing - un chef d'oeuvre!

    • Des nouvelles suggestions... House of cards, Vikings

    • Auriez-vous oublié ''The West Wing''?

    • Seinfeld ? Come on... Encore aujourd'hui j'ai des « one-liner » qui me resteront dans la tête pour toujours : « You Double-dip the chip » - « They're real and tHey're spectacular » - « Serenity now ».... Etc etc etc

    • Un oubli peut-être Monsieur HD: la série The good wife que nous nous sommes procurée ... après avoir lu une critique très élogieuse de votre part !
      La série est toujours aussi pertinente et intéressante, en particulier pour son actualité, le dossier de l'amiante, le bitcoin, les statégies politiques, la corruption, le rythme trépident de Chicago, etc. En fait, tout est passionnant dans cette série: autant le côté olé olé, branché, d'avant garde souvent des personnages que le côté contemporain des intrigues.

    • Homeland plus intelligent que 24??? Vous êtes sérieux? L'intrigue de Homeland aurait pu se déployé en 2 ou 3 épisode maximum !! Un seul épisode de 24 est infiniment plus riche et complexe que Homeland!! Ça doit faire drôlement longtemps que vous avez vu 24

    • Selon moi m.Dumas vous auriez dû faire un top 20 à la place et y incorporer breaking bad, desperate housewives, how i met your mother et deux autres de votre choix.

    • Et Les Tudor ?

    • Personnellement, j'aurais ajouter Prison Breaks à cette très bonne liste !

    • Bonjour Monsieur Dumas,
      Petite précision : Downton Abbey est une série on ne peut plus britannique, et non pas américaine. C'est ce qui fait qu'elle est si authentique - surtout si on l'écoute en anglais !
      Cordialement,
      Audrey :)

    • Bonjour, Monsieur Dumas,
      Simple précision : Downton Abbey est une série on ne peut plus britannique - et non pas américaine. C'est ce qui la rend si authentique - surtout si on l'écoute en anglais !
      Cordialement,
      Audrey :)

    • Friends pouvait être bon lorsqu'ils nous lâchaient un peu avec l'amourette Ross-Rachel, vers la fin lorsque le show était devenu "couples" plutôt que "Friends", j'ai abandonné.
      L'oubli, ne serait-ce que pour mention honorable, de Seinfeld me donne envie de crier SERENITY NOW!
      Cette série a marquée les années 90 et donnée lieu a beaucoup de citations celebres. Pour ma part c'est une des raisons pour lesquelles je n'ai jamais vu "The English patient".
      Malgré tout, une bonne liste.

    • Remplacez:
      Friends par Seinfeld
      24 par Breaking Bad
      Lost par Deadwood
      True Blood par The Kingdom (de Lars von Trier)
      et on commence à parler...

    • Friends devrait être #1. J'aurais rajouté Sherlock.

    • Pour le Québec :
      - Unité 9
      - 19-2
      - Lance et compte (les vieux)
      - Omerta
      - Rumeurs (pour l'humour)
      - La vie la vie
      - Fortier
      - Les invincibles
      - Un gars une fille
      - Les Lavigueur
      - Minuit le soir
      Catégorie je les ai pas vues mais j'en ai entendu parler : Aveux, Les filles de Caleb, Apparences, Duplessis et la série pour les jeunes qui se passaient dans l'espace avec Claude Legault
      Mention spéciale à C.A.

    • Breaking Bad!

    • WOW ! Friends, Lost ! Mais pas SEINFELD ??? Une chronique à oublier AB-SO-LU-MENT !

    • Je suis entièrement d'accord avec vous M. Dumas pour le français dans Mad Men... quand c'est rendu qu'on doit lire le sous-titre pour comprendre ce qu'elle dit : une vraie honte! En plus de Breaking Bad, Walking Dead, la série Shameless devrait être aussi sur cette liste.

    • Le suréminent Breaking Bad devrait paraître à la liste alors que le surévalué Friends devrait y être retiré. On pourrait peut-être aussi glisser dans l'inventaire l'excellent Curb Your Enthusiasm.
      Et vive la télé américaine!

    • Super sélection M. Dumas! Je me rends compte qu'on est pas mal dans les mêmes goûts...
      Je trouve intéressant que vous ayez parlé de la finale de LOST comme étant décevante, car pour moi, c'étaitt tout le contraire, j'avais aimé le dernier épisode, mais pas la dernière saison.
      Mais vous savez, c'est un phénomène assez courant pour les séries que j'ai regardé et apprécié... Pourquoi la dernière saison laisse toujours à désirer? C'est une impression que j'ai eu pour Les Soprano (la thérapie commençait à tourner sérieusement en rond), 24 heures chrono (à partir de la cinquième, c'était inégal), Six pieds sous terre (Nate me tapait royalement sur les nerfs à la fin dans sa quête spirituelle) et Perdus (parce que trois ou quatre épisodes de plus à la saison 5 auraient suffit pour terminer l'ensemble avec brio, au lieu de nous pondre une saison entière où ça tournait en rond).
      Bref, un article sur la question serait intéressant un de ces jours M. Dumas, car ce phénomène est surtout présent dans les séries américaines, où on commande à l'avance plusieurs saisons, alors que les scénaristes avaient en tête d'en faire un peu moins, initialement.
      En passant, j'ajouterais à votre liste ER (Saison 1 à 8, jusqu'au décès du Dr. Greene), le meilleur show médical à vie. :-)
      Bonne journée!
      Maxime Paradis.

    • Pour les comédies, deux oublis :
      Seinfield dans les années 90
      The Office dans les années 2000

    • Un oubli ÉNORME, presque impardonnable: Breaking Bad.

    • Rien sur Walkinmg Dead..

    • Rien sur Seinfeld? Il me semble que son humour grinçant est votre genre, non? Pour le reste, je suis 100 % d'accord avec votre liste!

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer