Lance et compte 8 : qui survivra à l'hécatombe?

Hugo Dumas
La Presse

Dans le scénario du film de Lance et compte qu'a fignolé Réjean Tremblay, le National de Québec perd la moitié de son équipe dans un horrible accident d'autobus. Plusieurs personnages chouchoutés par le public depuis 20 ans périront donc en route pour un match hors-concours. Et personne n'est assuré de survivre, sauf l'entraîneur Marc Gagnon, campé par Marc Messier.

Marc Messier... (Photo: TVA) - image 1.0

Agrandir

Marc Messier

Photo: TVA

«Oui, nous allons sacrifier des gros noms dans le film. Même les comédiens ne le savent pas encore. Nous tuons des personnages que jamais les téléspectateurs ne pensaient que nous pouvions tuer. Ça nous brise le coeur de perdre ces acteurs-là. Mais pour le film, ça nous prenait une histoire solide, accrocheuse, qui allait semer l'émoi et la surprise», détaille la productrice de Lance et compte, Caroline Héroux, de Gaëa Films.

Quand le long métrage a été bricolé, «il n'était pas encore question de faire une suite à la télévision», glisse Caroline Héroux.

Mais, voilà que TVA a officiellement commandé une huitième saison - 10 épisodes de 60 minutes - de sa série-vedette, Lance et compte: la déchirure, qui aboutira en ondes après la sortie du film, prévue dans les cinémas pour novembre 2010. Évidemment, les personnages morts au grand écran ne ressusciteront pas dans nos téléviseurs.

«Personne ne va avoir rêvé cet accident. Il faudra rebâtir l'équipe», enchaîne l'auteur Réjean Tremblay, qui hésite encore entre La déchirure ou Le déchirement comme titre de cette huitième année.

TVA n'a pas eu droit de regard sur la liste des morts. «Les choix ont été faits en fonction de l'arc dramatique, et non parce qu'il y avait une chicane avec tel ou tel comédien», précise Caroline Héroux.

Réjean Tremblay ne craint pas les réactions des fans qui apprendront la disparition d'un de leurs personnages favoris. «Les téléspectateurs acceptent le jeu. On ne sacrifie jamais un personnage pour rien», précise-t-il.

Au plus tôt, vous verrez Lance et compte: la déchirure à l'automne 2011. Est-ce que Jean-Claude Lord s'installera de nouveau derrière la caméra pour ce huitième chapitre? La décision n'a pas encore été prise. Quant au film, doté d'un budget de 5,6 millions, c'est Frédérik D'Amours (Bienvenue aux dames, À vos marques... party!) qui le réalisera. Téléfilm Canada lui a donné son aval, mais pas la SODEC, qui communiquera sa décision dans trois semaines. Le tournage pourrait démarrer après les Fêtes.

Ce n'est pas la première fois que Réjean Tremblay liquide un héros de Lance et compte. Dans La reconquête, diffusée en 2004, le hockeyeur Danny Bouchard (Patrick Hivon) se tirait une balle dans la tête après avoir joué à la roulette russe avec la diabolique Valérie Nantel (Julie Du Page).

En incluant les téléspectateurs qui ont enregistré l'émission pour la visionner plus tard, Lance et compte: le grand duel a amassé une cote d'écoute moyenne de 1 490 000 fidèles, ce qui la sacre série de fiction la plus populaire de l'automne.

La télé en chiffres

Mardi soir, les cotes d'écoute de la superbe série Aveux ont profité de l'absence du hockey du Canadien: près de 800 000 fans ont assisté aux dernières révélations de la famille Laplante. À TVA, La promesse a intéressé 915 000 téléspectateurs. Providence continue de caracoler avec ses 1 123 000 accros. Même chose pour Occupation double (1 505 000). Mercredi soir, 645 000 amateurs ont assisté à la cuisante défaite du CH à Pittsburgh, sur les ondes de RDS.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer