J'ai le pied enflé, docteur

Si l'examen d'une entorse nécessite une radiographie, deux... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

Si l'examen d'une entorse nécessite une radiographie, deux examens ordinaires sont normalement facturés à l'État, en plus des frais pour la radiographie.

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Question quiz: si vous avez mal au bas de la jambe, combien le médecin facturera-t-il au gouvernement pour vous examiner?

Ceux qui pensent que la réponse est unique ont échoué. Il y a probablement une centaine de tarifs possibles pour un examen médical. Votre mal de jambe exige-t-il un examen ordinaire ou principal, complet ou complet majeur?

Le type d'examen et le tarif varient en fonction de la nature du mal, de l'âge du patient, de la région où il habite, du lieu de l'examen et de l'urgence ou non de la situation, entre autres.

Voyons voir. Un patient de 58 ans qui se rend voir un médecin pour une simple entorse à une cheville fera l'objet d'un examen ordinaire, c'est-à-dire lié au seul bobo en cause. Dans un centre hospitalier ou un CLSC, le tarif varie de 13,90 à 15,70$. Par contre, si l'examen est fait en cabinet, le tarif sera de 19,90$.

Pourquoi plus cher en cabinet? Pour tenir compte des frais que les médecins doivent engager pour leur cabinet (loyer, matériel, etc.).

Attention, le tarif pour examiner l'entorse ne sera pas le même en cabinet si le patient a 60 ans plutôt que 58. Il grimpe à 21,20$, mais curieusement, il ne change pas en centre hospitalier. Allez y comprendre quelque chose!

Oh! en passant, si l'entorse nécessite une radiographie, question de s'assurer qu'il n'y a pas de fracture, il y aura souvent une nouvelle rencontre avec le médecin traitant après la radiographie, donc un deuxième examen ordinaire.

Ce deuxième examen pourrait être sujet, encore une fois, à un tarif de 19,90$, même si c'est pour informer le patient qu'il n'y a pas de fracture et qu'il faut mettre simplement de la glace. Et l'État paiera pour la radiographie, bien sûr.

À l'autre bout du spectre, il y a l'«examen complet majeur», soit un examen plus complet que l'«examen complet» ou l'«examen principal» du manuel de facturation.

Le médecin doit alors interroger le patient sur ses antécédents personnels et familiaux et le questionner sur le fonctionnement de ses systèmes digestif, cardio-vasculaire, respiratoire, nerveux et autres. Un examen clinique des différentes parties du corps doit aussi être fait.

Un «complet majeur» dure généralement 45 minutes et ne peut être facturé plus d'une fois par patient par année civile. Le tarif? Pour une personne de 59 ans ou moins, c'est 53,05$ dans un centre hospitalier, mais 73,95$ en cabinet. Si le patient a plus de 80 ans, la facture grimpe à 93,05$ en cabinet.

Attention, ces tarifs sont valables pour les plus grandes villes, pas pour les six régions dites éloignées (Alma, Rimouski, Val-d'Or, etc.). Dans ces régions, les tarifs sont majorés de 10 à 40%, selon le nombre d'années de pratique du médecin sur place et le lieu de l'examen. Les tables de majoration diffèrent dans chacune des six régions.

«Le système de facturation à l'acte peut amener des médecins à faire des choix plus coûteux, à choisir des actes plus payants et non pas plus efficaces», convient le président de l'Association médicale du Québec, Laurent Marcoux.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer