En DVD

Les nouveaux sauvages

Les nouveaux sauvages

Les nouveaux sauvages

Résumé

En Argentine, six hommes et femmes sont confrontés à des situations extrêmes, lesquelles les feront transgresser malgré eux divers interdits. Une mannequin réalise que tous les passagers de l'avion à bord duquel elle voyage ont connu son ex-petit ami, un musicien raté. Dans un resto modeste, une serveuse découvre avec effroi qu'un client désagréable est l'huissier ayant poussé son père au suicide. Au volant de sa luxueuse automobile, un homme a maille à partir avec le conducteur d'une voiture déglinguée. Outré de recevoir des contraventions à répétition, un ingénieur en explosifs réclame des excuses auprès des autorités. Son fils ayant provoqué la mort d'une femme enceinte, un riche homme d'affaires, sur les conseils de son avocat, convainc son jardinier de prétendre avoir été au volant cette nuit-là. Le soir de ses noces, une jeune mariée découvre que l'une des invitées est la maîtresse de son mari.

Cote La Presse

3.5/5

Votre cote 44 votes

4/5

Fermer X

Bande-annonce de Les Nouveaux Sauvages

Vous avez vu le film?
Faites-nous part de vos commentaires

COTEZ CE FILM

Légende

  • 5 etoile - exceptionnel
  • 4 etoile - Très bon
  • 3 etoile - Bon
  • 2 etoile - Passable
  • 1 etoile - À éviter

DÉTAILS

Date de sortie : 2015-03-13

Classement : 13 ans +

Pays : Argentine

Distributeur : Métropole Films Distribution

Date de sortie en DVD : 2015-06-16

Genre : Comédie

Durée : 122 min.

Année : 2014

Site officiel

GÉNÉRIQUE

Réalisation : Damian Szifron

Montage : Damian Szifron

Scénario : Damian Szifron

Photographie : Javier Julia

Musique : Gustavo Santaolalla

ACTEURS

Ricardo DarinOscar MartinezDario GrandinettiErica RivasJulieta ZylberbergRita CorteseWalter DonadoDiego GentileLeonardo Sbaraglia

Critique

Les nouveaux sauvages: spectaculaires «pétages» de plombs!

Marc-André 
Marc-André Lussier

Personne ne s'étonnera du fait que Relatos Salvajes (Les nouveaux sauvages en français) a été produit par El Deseo, la société que dirigent les frères Pedro et Augustin Almodóvar. L'Argentin Damián Szifron partage d'évidence une communauté d'esprit avec le cinéma que produit et réalise le chantre de la Movida. Le prologue de ce quatrième long métrage, campé dans un avion, nous donne même une idée de ce qu'aurait pu être Les amants passagers si Pedro Almodóvar n'avait pas raté son coup!

Empruntant la formule du film à sketchs, tel Les monstres de Risi dans les années 60 (et aussi Les nouveaux monstres de Risi, Scola et Monicelli dans les années 70), Szifron propose six histoires distinctes, dans lesquelles le système nerveux des personnages est mis à rude épreuve. Autrement dit, chacun des protagonistes, pour une raison ou pour une autre, en vient à péter les plombs. De façon aussi drôle que grandiose.

Forcément, certains sketchs sont plus forts que d'autres, mais tous réservent leur bon lot de surprises. On retient notamment une histoire de rage au volant dont la tournure est pour le moins inattendue, de même que celle pendant laquelle une célébration de noces dérape complètement.

On pourrait d'abord y voir un portrait de la société argentine et de l'exaspération collective qu'engendrent tous les sujets qui fâchent. La collusion et la corruption caractérisent une administration indigente. Mais il y a bien d'autres choses. Parmi lesquelles la connerie ambiante, par exemple.

Or, il appert que ce sentiment de trop-plein n'a pas de nationalité. Et atteint un statut universel. Szifron pousse ses personnages dans leurs derniers retranchements en concoctant des contes cruels qui font écho à la déshumanisation des rapports humains.

Humour redoutable

Même si son tableau pourrait être d'une désespérance totale, le réalisateur parvient à nous dérider grâce à un humour qui, sans être toujours du meilleur goût (on verse carrément dans le scato parfois), est d'une efficacité redoutable. La grande force du cinéaste réside en outre dans cette volonté d'entraîner le spectateur encore plus loin qu'il n'aurait pu l'imaginer lui-même.

C'est bien écrit, c'est dynamique, et c'est surtout d'une férocité sans nom.

Finaliste aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère, Relatos Salvajes a été lancé l'an dernier au Festival de Cannes, où il était inscrit en compétition officielle. Cette comédie grinçante et jouissive ne s'est finalement pas retrouvée au palmarès, mais les festivaliers furent reconnaissants à Szifron de leur avoir donné l'occasion de rire un bon coup. Et grassement avec ça.

Signalons qu'en Argentine, Relatos Salvajes a terminé sa carrière au sommet du box-office de 2014, devant les productions hollywoodiennes.

* * * 1/2

Les nouveaux sauvages. Comédie satirique de Damián Szifron. Avec Ricardo Darín, Oscar Martinez, Darío Grandinetti. 2h02.

publicité

Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

Commentaire (0)

Commenter cet article »

À vous de lancer la discussion!

Soyez la première personne à commenter cet article.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires