À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      007 Skyfall

      Skyfall

      Résumé

      À Istanbul, où il doit récupérer un disque contenant la liste des espions de l'OTAN infiltrés dans les organisations terroristes de la planète, James Bond est accidentellement abattu par sa coéquipière, qui suivait l'ordre de leur supérieure M. Laissé pour mort, l'agent désoeuvré fait la bringue dans un pays tropical, jusqu'à ce que l'explosion du quartier général du MI6 le ramène en Angleterre. Bien que le sachant inapte à retourner sur le terrain, M envoie Bond à Shanghai, avec mission de retrouver le disque et d'éliminer celui qui le détenait. Sa piste le conduit sur une île abandonnée au large de Macao, où il capture le terroriste Silva, un ex-agent du MI6 qui a un vieux compte à régler avec M. Mais à Londres, le renégat s'évade et, après avoir orchestré un attentat meurtrier dans le métro, tente d'assassiner son ex-patronne, en plein conseil de discipline.

      Cote La Presse

      4/5

      Votre cote 416 votes

      4/5

      Fermer X

      Bande-annonce de 007 Skyfall

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2012-11-08

      Classement : 13 ans + (violence)

      Pays : Grande-Bretagne

      Distributeur : Columbia

      Date de sortie en DVD : 2013-02-12

      Genre : Drame d'espionnage

      Durée : 143 min.

      Année : 2012

      Site officiel

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Sam Mendes

      Montage : Stuart Baird

      Scénario : Neal Purvis,Robert Wade,John Logan

      Photographie : Roger Deakins

      Musique : Thomas Newman

      ACTEURS

      Daniel CraigJavier BardemJudi DenchRalph FiennesNaomie HarrisBérénice MarloheAlbert FinneyBen WhishawRory KinnearOla Rapace

      Critique

      Skyfall : un grand «Bond»

      Marc-André 
      Marc-André Lussier

      L'éclatante réussite du nouveau «James Bond» est largement attribuable à Sam Mendes. Ce bel accomplissement tient à trois choses: un scénario solide qui creuse la psychologie des personnages; une approche classique et élégante dans la réalisation; et un respect non ostentatoire de la mythologie «bondienne».

      Le réalisateur d'American Beauty entraîne en effet la franchise dans des territoires inexplorés. Dans cet épisode, le 23e sur la fiche officielle, le parcours international du plus célèbre agent secret de la planète s'arrête même dans les landes écossaises, pays des origines, histoire de bien remettre les compteurs à zéro.

      Car il est évident qu'avec Skyfall, la franchise repart sur de nouvelles bases. Fidèle au cahier des charges, le 23e Bond offre en prologue une scène de poursuite haletante «à l'ancienne», empreinte de réalisme malgré son caractère très spectaculaire.

      Le vrai combat que mènera l'agent 007, 50 ans après être né sur grand écran, sera pourtant d'une autre nature. Sa dernière mission ayant mal tourné, le doute s'installe. Et entraîne à sa suite un conflit culturel entre les anciens et les modernes.

      Le poids des années

      Avec la nouvelle réalité géopolitique mondiale et les moyens technologiques qu'utilisent désormais les pirates informatiques terroristes pour s'infiltrer dans les systèmes des gouvernements, le mode de fonctionnement du MI-6 est remis en cause par les autorités. La position des gens en place devient très fragile. James, personnage imaginé par Ian Fleming en pleine guerre froide, doit même repasser des tests d'aptitude comme la plus verte des recrues. Visiblement, les années commencent à peser.

      La situation se corse avec l'arrivée dans le décor du méchant de l'histoire, un dénommé Silva (Javier Bardem). Qui semble avoir des comptes personnels à régler avec des gens de l'agence, particulièrement avec la redoutable M (Judi Dench).

      Le scénariste John Logan (Gladiator, Hugo), qui a travaillé au texte avec les vétérans Neal Purvis et Robert Wade, accorde une attention accrue à la part de l'intime. Inévitablement, de nombreuses zones d'ombre surgissent...

      Cela dit, son nom est Bond. James Bond. Mendes a bien compris l'ampleur du mythe. Ainsi, sa mise en scène est entièrement au service de l'histoire et des personnages. Si les séquences d'action se révèlent toujours aussi dynamiques, les scènes de dialogues le sont désormais tout autant.

      L'éminent cinéaste fait d'ailleurs assez confiance à son scénario pour ne pas céder à la folie du montage frénétique ni à cette manie de la caméra survoltée. Il consent même une scène de plusieurs minutes où Bond et Silva ne font que parler. Craig et Bardem en font d'ailleurs un moment d'anthologie.

      Il convient en outre de souligner la qualité exceptionnelle de l'interprétation. Si la superbe Bérénice Marlohe n'a pas beaucoup l'occasion de se faire valoir dans le rôle de la Bond Girl traditionnelle, Naomie Harris tire en revanche son épingle du jeu dans celui de la partenaire de 007.

      De son côté, Javier Bardem propose encore une fois une composition marquante grâce au personnage de Silva, et Daniel Craig, pourtant très contesté au moment de sa «nomination», prouve qu'il est le plus grand James Bond de l'histoire de la série.

      Des discussions auront lieu à propos du rang que devrait occuper Skyfall au sommet du palmarès des films de James Bond (les époques sont difficilement comparables), mais on peut affirmer sans ambages que les artisans de ce nouvel opus auraient difficilement pu faire mieux. Vraiment, c'est excellent.

      * * * *
      Skyfall (007 Skyfall). Film d'action réalisé par Sam Mendes. Avec Daniel Craig, Javier Bardem, Judi Dench, Naomie Harris, Ralph Fiennes. 2h23.

      007 Skyfall: mission accomplie

      Normand 
      Normand Provencher

      Le dernier James Bond, Quantum of Solace, ayant laissé un goût amer chez les fans du célèbre espion, la marche était haute pour Sam Mendes, chargé de remettre sur les rails la légendaire franchise. Le talentueux réalisateur de Beauté américaine peut dire mission accomplie. En cette année où l'agent 007 fête son demi-siècle d'existence, Skyfall s'impose comme l'un des épisodes les mieux réussis, heureux mélange de classicisme et de modernité.

      Depuis Casino royale, les producteurs ont pris conscience que le mythe créé par Ian Fleming avait besoin d'être dépoussiéré, histoire de le faire sortir de sa zone de confort et d'éviter qu'il se transforme en anachronisme vivant. Les scénaristes Robert Wade et Neal Purvis (Casino royale), en collaboration avec John Kegan (Hugo), ont compris le message.

      Dans ce 23e épisode, 007 n'a plus grand-chose à voir avec ses prédécesseurs. Plus animal, vulnérable, habité d'un charme cockney, le personnage endossé avec brio pour la troisième fois par Daniel Craig n'en dégage pas moins cette indispensable aura d'invincibilité. Audacieux, les scénaristes se permettent même d'évoquer une soi-disant expérience homosexuelle, good lord!

      Invincible, disions-nous? Pas tant. Lors d'une ouverture explosive fidèle à la tradition, 007 est victime d'une erreur collatérale, après une poursuite à moto, dans les rues d'Istanbul, et un affrontement sur le toit d'un train roulant à vive allure. L'agent sera laissé pour mort, mais pas pour longtemps. Les héros ne meurent jamais. James Bond encore moins.

      Une fois cette couleuvre avalée de peine et de misère par le spectateur, les affaires iront rondement pour lui. Après un séjour olé-olé au soleil et une période de remise en question, 007 reprendra du service. De Londres à la campagne écossaise, en passant par Shanghai et Macao, Bond sera confronté à un terroriste de haut calibre. Raoul Silva (Javier Bardem), un ancien collègue recyclé dans le cyberterrorisme, multipliera les coups d'éclat dans sa mission punitive contre la grande patronne du MI6, M (Judi Dench, de retour pour une septième fois), personnage secondaire pivot de Skyfall.

      Les Bond Girls sont évidemment au rendez-vous, Naomie Harris et la Française Bérénice Marlohe. Sans oublier la cure de rajeunissement subie par le maître ès gadgets, Q (un nouveau venu, Ben Whishaw), créateur d'un Walther PPK doté d'un système de reconnaissance d'empreintes digitales.

      Le nouvel ennemi de Bond lui en fera baver, avec sa facilité déconcertante à pirater les systèmes informatiques et provoquer des catastrophes, comme le déraillement d'une rame de wagons dans le métro de Londres. Avec sa tignasse décolorée à la Christopher Walken (Dangereusement vôtre) et son look soigné, Raoul Silva incarne la nouvelle peur planétaire de notre époque, façon Julian Assange.

      Javier Bardem habite avec un machiavélisme BCBG ce méchant d'anthologie. Une performance à inscrire au panthéon des «meilleurs pires» ennemis de 007. Silva va même jusqu'à faire des avances au fantasme de ces dames. «Qui peut te faire croire que c'est ma première fois?» lui lance Bond, enchaîné à une chaise, pendant que son vis-à-vis lui caresse lascivement les jambes...

      Fan de Bond depuis Vivre et laisser mourir, Sam Mendes livre une production à la mise en scène soignée, habile à saisir les multiples nuances du héros. Autour de lui, sur le plateau, que des grosses pointures: le fidèle collaborateur des frères Coen à la photographie, Roger Deakins; le responsable des effets spéciaux sur les films de Christopher Nolan, Chris Corbould; la chef costumière de Harry Potter, Jany Termine; Thomas Newton, 10 nominations aux Oscars, à la musique. Chapeau également aux concepteurs de la chanson-thème, interprétée par Adele, qui colle parfaitement à l'ambiance du film.

      N'en déplaisent aux dénigreurs (de moins en moins nombreux) de Daniel Craig, l'acteur a un contrat en poche pour deux autres épisodes. Si une nouvelle façon de revisiter le mythe s'impose à ce moment, elle pourrait venir de Christopher Nolan qui a déjà fait savoir qu'il demanderait alors un autre acteur, inconnu de préférence. Mais vu le succès inévitable de cette nouvelle production (qui bat des records de fréquentation en Europe depuis deux semaines), Craig peut dormir tranquille : le ciel n'est pas près de lui tomber sur la tête.

      * * * 1/2
      007 Skyfall. Genre : action-espionnage. Réalisateur : Sam Mendes. Acteurs : Daniel Craig, Javier Bardem, Judi Dench, Ralph Fiennes, Naomie Harris, Albert Finney, Bérénice Marlohe, Ben Whishaw et Rory Kinnear. Classement : général (déconseillé aux jeunes enfants). Durée : 2h23.

      On aime : la performance de Javier Bardem, la mise en scène soignée, la photographie, la chanson-thème d'Adele, les cascades.

      On n'aime pas : l'incohérence de la «résurrection», quelques longueurs en première partie.

      publicité

      Commentaires ( 10 ) Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaires (10)

      Commenter cet article »

      • Ce film est effectivement le meilleur Bond. J'avais decrocher des films depuis les mauvais Die Another Day et Tommorow Never Dies. La franchise etais morte pour moi, mais un ami ma convaincu d'ecouter Casino Royale, Quantum pour finalement aboutir a SKyfall dans la meme semaine. James Bond a rescusiter dans mon esprit et maintenant je n'attends que les suites.
        Javier Bardem est tellement bon en mechant, que chaque minute ou il n'est pas a l'ecran me donne des frisson et me pousse a me demander ce qu'il est en train de mijoter. Le mechant le plus effroyable depuis le Joker de Heath Ledger.

      • Dès le début du film je suis sous le charme de la chanson interprétée par Adèle @ une voix très puissante donnant des frissons ! J'aime le style James bond @ des effets spéciaux plus réalistes et justifiés et déçue du décès de M très crédible et adorable.

      • J'ai vu en version anglaise hier soir le 27/11/2012. Moi qui suis un fan inconditionnelle de 007, j'ai été déçu, l'histoire ne tiens qu'a un fil (bien mince) la vengeance d'un ex agent ( déjà vu) dans Goldeneye. Trop d'invraisemblance, la maison qui explose le vilain tout près et seulement quelques égratignures!!!!. Il manquait vraiment une intrigue bien ficelée, James n'est-il pas un agent secret? Il doit y avoir une histoire et une bonne. Cependant belle images , beau clin d'oeil au passé, la vieille Aston. Mais le pire et la je n'en pouvait plus... M qui meure et James qui verse une larme... la c'est trop. Je sais je fais macho mais 007 n'est-il pas le macho des macho.

      • Scènes d'action enlevantes, décors splendides, réalisation somptueuse, dialogues savoureux, références comptemporaines, usage intelligent et drôle de l'antagonisme entre le nouveau et l'ancien, superbes performances des acteurs, plusieurs innovations sur le plan du scénario(une femme dans un rôle de dirigeante, allusions homosexuelles, l'évocation du vieillissement de l'agent 007 et de ses pratiques, etc.), bref : un excellent James Bond!
        Seul bémol, les invraisemblances permettant à Bond de s'en tirer à tout coup, mais j'en conclus que Bond, à l'instar de super-héros comme Superman ou Batman, est doté de pouvoirs quasi-surnaturels. Il ne faut plus se surprendre qu'il survive à toutes facheuses situations... S'en offusquer relève du ridicule...

      • Très désappointant comme film de James Bond.Trop de question sans réponse,comment Bond survie après avoir été abattue et tombé d'un pond et d'une chute de plus de 150 mètres,comment le QG du mi6 a explosé avec un simple piratage informatique? Pourquoi Bond a accepté une invitation sur le bateau avec 5 hommes a son bord comme un gamin?Suivre ce bateau caché aurais été la logique, pourquoi que l'équipe du mi6 n'a pas suivie le traceur comme Javier l'a fait? il tombe dans l'eau glacé et il semble sèche et frais comme une rose! sérieusement un film avec un scénario digne d'une série télé bas de gamme.
        Point fort: Javier Bardem a été sublime en vilain mais malheureusement dans un mauvais Bond et Craig est un exellent acteur. Shangai est magnifique et Berénice mais....j'arrête

      • Serait-ce le grand bond en avant ?
        J'aime bien Mendes, Craig et surtout Bardem.
        Pour ce qui est du concours de kangourou, je suis d'accord avec Ewan McGregor dans Trainspotting: Sean Connery fait un plus grand bond.

      • Je suis absolument d'accord avec cette critique. Je recommande fortement ce film ! Du début à la fin, on embarque à fond. On se retrouve même à vivre les événements. Javier Bardem joue son personnage à merveille. En fait, on donne la juste place à chaque personnage. Les acteurs excellent, et que dire de la réalisation ! Vraiment, bravo !

      • Le pire James Bond à l'ecran.à la Sam Mendès avec aucune sensation. Rien de surprenant. On n'y croit pas.
        Vraiment décevant.
        Intrigue sans teneur.
        Blessure qui change de côté
        Ennuie de plus de 2 heures
        Une chance que la dernière minute est prometteur pourle futur mais surtout pas de mendes et encore moins de nolan. Des directeurs qui laissent toujours leur spectateur dans le néant.

      • Nous semblons de pas avoir vu le film du même angle. Je n'ai rien de réjouissant à dire à propos de ce film bourré de clichés, au scénario anémique et plein d'erreurs techniques. J'ai personellement décroché au bout d'une demi-heure, mais probablement que mes attentes étaient élevées, étant donné que c'est Mendes qui est à la barre. Il se peut aussi que je n'ai rien compris à ce film (ou à l'humour anglais), parce que beaucoup de gens semblent l'avoir apprécié, mais permettez moi d'en douter malgré la loi du nombre.

      • le meilleur des James Bond!

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires