Les agences de tourisme d’aventure se préparent à une deuxième saison estivale anormale. Elles adoptent des stratégies différentes pour passer à travers cette période difficile.

Marie Tison Marie Tison
La Presse

Karavaniers mise encore sur les voyages en petits groupes. L’été dernier, l’agence avait tiré son épingle du jeu en offrant essentiellement des voyages de kayak et de canot au Québec. Ça a plutôt bien fonctionné et plusieurs départs ont affiché complet.

L’agence revient avec des destinations québécoises cette année, comme du kayak aux îles Mingan et dans le fjord du Saguenay, du canot sur les rivières Mistassibi, Restigouche et Dumoine, et de la randonnée aux monts Groulx et en Gaspésie.

« Je pense que ça va bien aller, à voir comment le téléphone sonne depuis une semaine, depuis une conférence sur nos voyages au Québec », indique Richard Rémy, le fondateur de Karavaniers.

PHOTO FOURNIE PAR KARAVANIERS

Certains forfaits au Canada offerts par Karavaniers proposent des randonnées de jour à partir d’une auberge rustique, comme ici dans la région de Chilcotin, en Colombie-Britannique.

L’agence a toutefois décidé d’élargir son offre et d’organiser des forfaits dans le reste du Canada, notamment en Colombie-Britannique, en mettant l’accent sur la randonnée, ce qui fera l’objet d’une nouvelle conférence virtuelle cette semaine.

« Notre clientèle se compose à 85 % de marcheurs et à 15 % de kayakistes », précise M. Rémy.

L’an passé, ce qu’on a offert au Québec se passait plus sur l’eau. Cette année, on regarde vers les Rocheuses : si on veut un feeling de haute montagne, c’est là que ça se passe.

Richard Rémy, fondateur de Karavaniers

M. Rémy insiste sur le fait que ce sont des voyages d’au moins 14 jours. « C’est une position environnementale qu’on prend : tu prends l’avion, tu restes deux semaines au moins, affirme-t-il. J’espère qu’au sortir de la crise, les gens vont prendre encore plus conscience de la chance qu’ils ont de voyager et qu’ils vont décider de prendre leur temps. Peut-être qu’ils vont alterner : une année des vacances au pays, une année à l’étranger. »

Aventure « sur mesure »

PHOTO FOURNIE PAR TERRES D’AVENTURE CANADA

Terres d’Aventure Canada mise sur les voyages en fourgonnette de luxe dans l’Ouest canadien et au Québec.

Terres d’Aventure Canada mise également sur le Québec et le Canada cette année, mais en formule « voyage sur mesure », en privé. L’agence offre des forfaits en fourgonnette de luxe, « avec beaucoup d’activités », dans l’Ouest canadien et au Québec.

« Nous prenons en charge l’itinéraire, la logistique, la réservation des plus beaux endroits pour stationner, affirme Jad Haddad, directeur de Terres d’Aventure Canada. La fourgonnette life, ça a très bien fonctionné l’année passée, nous avons donc agrandi l’offre cette année. C’est une très belle façon de voyager à l’intérieur de sa bulle. »

PHOTO FOURNIE PAR TERRES D’AVENTURE CANADA

Pour Terres d’Aventure Canada, la van life constitue une belle façon de voyager dans sa bulle.

L’agence prône un « tourisme lent », soit le fait de se concentrer sur une ou quelques régions, « au lieu de vouloir tout faire ». De plus, au Québec, Terres d’Aventure Canada a notamment déniché des producteurs et des agriculteurs locaux pour « mélanger le plein air à l’agrotourisme ».

Pour sa part, Explorateur Voyages préfère miser sur l’automne 2021 et se concentrer sur ses forces, soit les voyages à l’étranger.

PHOTO FOURNIE PAR EXPLORATEUR VOYAGES

Les grands espaces du Ladakh font encore rêver les voyageurs. Il faudra toutefois attendre plusieurs mois avant d’espérer s’y rendre.

L’été 2020 a été un peu crève-cœur : l’agence avait organisé des forfaits au Yukon et à Terre-Neuve, mais avait dû les annuler parce qu’il était impossible de se rendre dans ces régions. Un voyage de randonnée dans les Rocheuses a toutefois eu lieu.

« En termes de voyage de groupe, ce n’est pas évident à faire, déclare Philippe Birer, copropriétaire d’Explorateur Voyages. Dire “on va faire de la distanciation physique” et le faire concrètement, ce n’est pas la même histoire, même en randonnée ».

PHOTO FOURNIE PAR EXPLORATEUR VOYAGES

Explorateur Voyages mise sur les voyages à l’étranger. L’Éthiopie est notamment une destination idéale en novembre.

L’agence s’est donc concentrée sur des départs à l’automne dans diverses régions du monde, en Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud, avec des politiques d’annulation très souples. « Si les conditions ne sont pas optimales, on rembourse tout le monde, pas de trouble, lance M. Birer. Nous avons une belle réaction, les gens sont prêts à partir. »

PHOTO FOURNIE PAR EXPLORATEUR VOYAGES

Explorateur Voyages espère amener ses clients en Amérique du Sud avant la fin de 2021.

La grande question, c’est évidemment la vaccination. « Est-ce que les vaccins vont protéger les gens, les empêcher de contracter le virus et de le propager à d’autres personnes ? Si on devient un vecteur soi-même en allant dans un pays et en le déplaçant partout, ce n’est vraiment pas génial. »

> Consultez le site de Karavaniers

> Consultez le site d’Explorateur Voyages

> Consultez le site de Terres d’Aventure Canada