Pour vous aider à choisir ce que vous mettez dans votre panier, des nutritionnistes analysent quatre aliments.

Marie Allard Marie Allard
La Presse

Croûte à pizza au chou-fleur Irresistibles Naturalia

Metro
8,99 $ pour 500 g (2 croûtes)

Promesse

« Sans arômes ni colorants artificiels », dit Metro.

Réalité

C’est vrai, cette croûte à pizza surgelée à base de chou-fleur, d’amidon de maïs, de farine de riz, de fécule de pomme de terre, etc. est sans gluten, sans OGM, sans arômes ni colorants artificiels. Elle n’est toutefois pas sans sucre, puisqu’elle contient du sorbitol (un édulcorant) et du sucre de canne.

Est-ce un bon choix de pâte à pizza du commerce ? « Ce n’est pas un mauvais choix, tranche Danya Beauregard, nutritionniste chez LauGau Nutrition. D’un côté, cette croûte contient beaucoup moins de gras que la plupart des autres sur le marché. On peut faire pire, mais on peut aussi faire mieux, surtout au niveau de la quantité de sucre, qui pourrait être plus basse, et de la quantité de protéines, qui pourrait facilement être plus haute avec une croûte à base de farine entière traditionnelle. » Chose certaine, cette croûte ne remplace pas une portion de légumes – il vaut mieux en ajouter en garniture.

Pad thaï au tofu

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Pad thaï au tofu La Cuisine de Jean-Philippe

La Cuisine de Jean-Philippe
6,99 $ pour 350 g

Promesse

« 23 g de protéines », dit La Cuisine de Jean-Philippe.

Réalité

C’est vrai, ce repas réfrigéré végé a une teneur suffisante en protéines. Sa liste d’ingrédients est « similaire à ce qu’on aurait utilisé à la maison pour préparer un pad thaï », estime Emmanuelle Dubuc-Fortin, nutritionniste chez Extenso, le centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal.

Gros hic : ce plat est très salé, puisqu’il comble 40 % du maximum de sodium à consommer par jour. C’est un repas complet qui peut dépanner, si on aime les nouilles baignant dans la sauce. « Mais compte tenu des quantités importantes de sel, de sucre et de gras, ça reste un mets à consommer à l’occasion », conseille la nutritionniste.

Farine de chanvre

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Farine de chanvre Orijin

Orijin
9,99 $ pour 475 g

Promesse

« Avec son goût délicat de noisette, la farine de chanvre biologique Orijin transformera délicieusement toutes vos recettes à base de farine tout en bonifiant leur valeur nutritive », dit Orijin.

Réalité

De la farine de graines de chanvre cultivées à Asbestos et à Trois-Pistoles, voilà ce que propose Orijin. Pour l’utiliser facilement, il suffit de remplacer 1/3 de la farine de blé d’une recette par cette farine de chanvre.

Ce produit québécois est « très intéressant », selon Danya Beauregard. Pour une même quantité, « la farine de chanvre peut fournir environ deux fois plus de protéines que la farine de blé et quatre fois plus que la farine de riz », calcule-t-elle. La farine de chanvre est aussi riche en fibres (trois fois plus que la farine de blé entier) et en fer, en plus de présenter un très bon ratio de bon gras polyinsaturés.

Soya germé biologique ProteinA+

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Soya germé biologique ProteinA+

HydroCulture
7 $ pour 454 g

Promesse

« Protéines végétales prêtes à manger ! », dit HydroCulture.

Réalité

C’est vrai, ces fèves de soya (c’est l’unique ingrédient !) produites à Belœil sont une bonne source de protéines végétales. Elles en contiennent 16 g par portion de 100 g. Elles sont aussi riches en fibres. Il suffit d’ouvrir le sachet, puis de les ajouter à une salade, à un sauté, etc., si on aime leur goût particulier.

« La germination permet d’améliorer le contenu en nutriments et elle améliore la digestibilité, note Emmanuelle Dubuc-Fortin. Il n’est donc pas nécessaire de faire cuire les fèves de soya une fois qu’elles ont germé. Elles sont prêtes à manger. »