Pour vous aider à choisir ce que vous mettez dans votre panier, des nutritionnistes analysent quatre aliments.

Marie Allard Marie Allard
La Presse

Kombucha parfum kiwi et ananas

Rise

3,89 $ pour 414 ml

Promesse : « Une saveur fruitée comme vous n’en avez jamais goûté avec seulement 1 g de sucre », dit Rise.

Réalité : D’une couleur sapin idéale aux Fêtes, ce kombucha brassé à Montréal contient effectivement 1 g de sucre par portion (2 g par bouteille). Son goût est tout de même agréable, pour les amateurs de kombucha. « C’est grâce à l’utilisation d’extrait de feuille de stévia, un édulcorant au pouvoir sucrant élevé, indique Valérie Dunn, nutritionniste. C’est un kombucha intéressant pour les personnes devant limiter leur consommation de sucre. »

Avis aux insomniaques : siroter du kombucha avant d’aller au lit n’est pas une bonne idée. « Ce produit contient 65 mg de caféine par bouteille, précise Valérie Dunn. C’est plus de caféine que dans une cannette de cola ou une tasse de thé, et environ l’équivalent d’un petit espresso. » Comme le kombucha est non pasteurisé et qu’il contient une très petite quantité d’alcool, en raison de son processus de fermentation, il vaut mieux éviter d’en donner aux enfants et aux femmes enceintes.

Sauce à spaghetti haché veggie épicé

PHOTO FOURNIE PAR THARA COMMUNICATIONS

Sauce à spaghetti haché veggie épicé de Mami Vegan

Mami Vegan

5,99 $ pour 500 ml

Promesse : « 100 % vegan, fait au Québec, peu caloriques, sans gluten, explosives en saveurs », dit Mami Vegan à propos de ses sauces.

Réalité : C’est vrai, cette sauce pour pâtes cuisinée par une entreprise de Shawinigan est sans produit animal ni gluten. La liste d’ingrédients « est très simple, on aime ! », commente Julie Brousseau, nutritionniste.

Malheureusement, « bien que la sauce contienne des haricots rouges et du tofu, la teneur en protéines par demi-tasse est plutôt faible », analyse Julie Brousseau. Même en ajoutant des pâtes de blé, « il faudrait consommer le pot entier [2 tasses] pour obtenir à peine assez de protéines pour un repas rassasiant. Ce n’est pas réaliste », tranche-t-elle. Cette sauce est salée, « mais pas plus que la moyenne des sauces pour pâtes du commerce : la moitié du pot fournit 686 mg de sodium », indique-t-elle. Si on aime le goût assez classique de cette sauce, le mieux est de la servir sur des pâtes de légumineuses et d’accompagner le tout d’une salade.

Eau minérale naturelle gazéifiée

PHOTO FOURNIE PAR THARA COMMUNICATIONS

Eau minérale naturelle gazéifiée Abénakis

Abénakis

1,29 $ pour 250 ml

Promesse : « Un taux hautement élevé en minéraux », dit Abénakis.

Réalité : Commercialisée depuis 1882, l’eau Abénakis vient d’une source située à Saint-François-du-Lac, dans le Centre-du-Québec. Elle est indéniablement riche en minéraux, et ça se goûte. Une bouteille de 250 ml comble 9 % des besoins quotidiens en calcium et… 40 % du maximum tolérable de sodium à consommer par jour.

Est-ce une eau à boire après le sport ? « Il n’est pas nécessaire de consommer une quantité aussi élevée de sodium suite à un exercice modéré ou ayant duré moins d’une heure, à moins qu’il ne fasse très chaud », indique Valérie Dunn, nutritionniste. Mise en garde : « les personnes souffrant d’une atteinte rénale, d’hypertension ou de toute autre condition nécessitant une alimentation faible en sodium devraient s’adresser à leur nutritionniste ou à leur médecin avant de consommer ce produit », ajoute-t-elle.

Bol de riz à la mexicaine

PHOTO FOURNIE PAR DDMG COMMUNICATIONS

Bol de riz à la mexicaine Clover Leaf

Clover Leaf

3,99 $ pour 170 g

Promesse : « Un repas protéiné complet sans gluten prêt en quelques secondes ! », dit Clover Leaf.

Réalité : Bonne nouvelle, ce repas prêt à manger contient des ingrédients qu’on connaît. « C’est principalement un bol de riz brun avec des morceaux de thon en second plan, puis quelques légumes », indique Julie Brousseau, nutritionniste.

« Bien que le marketing affiche ‟riche en protéines”, la portion entière ne contient que 15 g de protéines, ce qui est peu, regrette Julie Brousseau. Un repas rassasiant devrait contenir au moins 20 g de protéines, sinon 30 g pour les grands appétits. »

Pratique pour dépanner, car il se conserve à la température ambiante, ce bol en plastique recouvert de carton n’est toutefois pas écolo. D’autant plus qu’il contient du thon listao… « Les stocks de gros poissons comme le thon et le saumon sont surpêchés, note Julie Brousseau. Il vaut mieux se tourner vers des poissons de plus petite taille comme la sardine, qui est facilement accessible en conserve. »